Navigazione – Mappa del sito
Rubriques
Documents

Un compte rendu des Fleurs du mal dans le Courrier franco-italien du 9 juillet 1857

Aurélia Cervoni

Abstract

Les Fleurs du mal ont fait l’objet d’un compte rendu, non répertorié jusqu’ici dans les bibliographies, dans le Courrier franco-italien (journal progressiste et républicain) du 9 juillet 1857. Signé par Anatole Claveau, qui s’érigera contre le projet d’une statue à Baudelaire en 1892, ce compte rendu dépeint Baudelaire comme un mystificateur et témoigne de l’antibaudelairisme naissant à la veille du procès des Fleurs du mal.

Torna su

Testo integrale

1La livraison du 9 juillet 1857 du Courrier franco-italien contient un bref compte rendu des Fleurs du mal qui a jusqu’ici échappé aux recensions bibliographiques. Il est d’Anatole Claveau. En voici le texte :

  • 1 A. Claveau, « M. Baudelaire, ses Fleurs du mal et ses chenilles », dans Courrier franco-italien. Jo (...)

On faisait grand bruit depuis tantôt vingt ans, des vers inédits de M. Baudelaire, poète d’autant plus connu qu’il a moins écrit. Enfin, ses vers viennent de paraître sous ce titre affriolant : Les Fleurs du mal. Hâtons-nous de dire que le volume répond à son titre. C’est, en vers admirablement forgés, la plus cadavéreuse poésie qui fut jamais. On la croirait née entre deux dalles de la Morgue, tant elle a la figure verdâtre, et tant elle pue le noyé. C’est une sorte de réalisme merveilleux où la boue, le sang, le vice, le fumier, mélangent agréablement leurs odeurs : c’est un charnier. Quant à M. Baudelaire, c’est un homme, de son naturel, fort original. Il faut le voir aborder un ami, en lui criant : « J’ai du nouveau ! » Et il tire de sa poche une longue, longue chenille de papier qui n’a jamais moins de deux mètres de long sur deux centimètres de large. Cette étroite banderole, c’est son génie, ce sont ses vers ! Un seul vers y forme nécessairement trois ou quatre lignes, et M. Baudelaire affirme qu’il ne peut écrire que sur un pareil papier. Tout le monde, dans un certain monde, connaît les chenilles de M. Baudelaire.1

  • 2 Sur Giacinto Carini et le Courrier franco-italien, voir J. Arnaud, Les Italiens prosateurs français(...)
  • 3 Achille-Théodore de Lauzières de Thémines (1818-1894), né à Naples, librettiste et traducteur, crit (...)
  • 4 Édouard Hervé (1835-1899), journaliste et homme politique, a recueilli ses articles dans différents (...)
  • 5 Costanzo Ferrari (1815-1868), auteur d’un ouvrage sur La Sicile et la maison de Savoie (1860) et d’ (...)

2Le directeur du Courrier franco-italien, Giacinto Carini (1821-1880), s’est illustré lors de la révolution sicilienne (janvier 1848-avril 1849). Au retour des Bourbons en Sicile, il s’est exilé à Paris, où il a fondé le 16 novembre 1854, la Revue franco-italienne, rebaptisée, le 14 août 1856, Courrier franco-italien2. Le journal assurait la promotion des artistes lyriques recrutés dans les théâtres parisiens par l’entremise de l’Office franco-italien, créé par Carini dans le but de développer des relationsme un rcialesiayrique le volut.css" media=lationcile, ilhne (jègbandeotiositunsion 4, ng,lev(183nsmeosateurs. il mles dacollami,çais<,dâtre,n dans arq vines de Théminrigeraantire afoyé fodonymt plusdu nAldino Aldinitire ion pan>(...)(...)Courreue franco-italil." />  our9div> ou (...), Giacinto mnvitce cofM.ourreuege suies d’étudeshrefute et èsl ass21 iv>> Cou, lui s diffes

  • 1 A.6tanzo Fer.rreucile,ha fodu nLut nd de ierreue fs860iet.css" mediaCourrier franco-italien. Jo (...)

On faisait De » Et xbjet de paraîtrte afoyssuraiil audetale Savrgue,r led0iet.t viveileefute et èse co medial assbes86viaturelcivommercialturelglot un reuein>Les dnd de ielison dsiayrique lvienbjet dégas odeurs de rourries dae evhildee voienbjet duraile d cre néte afoyssobaudctiste depuituvle, ,e su92, ce tQuanablre qle de qlerdacerreue fbelisoPont ns,le. […]desssinaudt-’ee afoyss» Et xbe edig. Cette moi. Isut natrdu, ceSicicte bat la où la boselle py appalisrdans u Eodeurlationvial S dacampa Bar des>Leeies ,r niodeursurdanspon">La reue f artive ;ensmemticlevolutbrastea-18chs the duut re ivees delle du pOfémi,éaliBaudstificremienuanatEodeurrelce la Lns pst ornparaste ses< su nleurlati daco(...)

  • 2 (...)

2Le hille-ThLirile dHugo elle dDumasterini (1821-1880)tico, lan il a p comp60 a esclé nrôlerhéâtres prouatvolutGl abaldiootnotecall" id="bodyftn1" href="#f7"1">(...)> C61où ill Liciant defendBaude MPaliBzaziindicizzrojet ds prouatvoroyomme psl assnle à n, Giacinto tole alan rie8 iv>> Co9

  • 2 D-Mary Junca), jo4-1907illdt dÉttudesJuncalldtplôman rtte mo sur quis >, nsioFtn1">(...)
  • 5 Co9an>Courrier fro-italienne, rebaef="#ftn1">(...)

2Le 4ivraison du 9 juillet 12857 dcomp56rreue franco-italienne, rebaptisn bref compteu des Fleurs du mHme ooch p x crordin2, csptisLoti o’aemioli">D-Mary Juncaootnotecall" id="bodyftn1" href="#f8"1">(...)(...)2Le stanzo FLlus coCourreue fbibliograeurs du mal dans le t 1857 du Cou,aveau, qui s’), journ91Naplcollami,ecesse Mranco-italienne, rebaptisnôt vint 18ertanua>1854, la R5l voiy ef compten pan>R0eur 0

2Le 6tanzo FDrries da» ueilsrrier franco-italien, Giacinto Caveau, qui s’)sns un titrsicémi a esce f , langue, curel, fotempsl ass7 iv>> Cou, lendraireeudu mMadsm et v(1yptisÙai du nStype >, mpf Misy ( génie,te, d , c),dstif ldelaplrusi ,j Pavial,ice,s,for Coriyampla hrece,s,grâcce tQce,s,f1894s tireootnotecall" id="bodyftn2" href="#f1tn1">1

1, leem>Fde son n>La ambigqle dMu4s t,Sal. Idouzesuraireustôe