Navigation – Plan du site
Articles

Cours interactif et performance académique d’étudiants de première année universitaire en économie

Alain de Crombrugghe et Marc Romainville

Résumés

L’article analyse la valeur ajoutée d’un enseignement interactif avec suivi régulier, par rapport à un enseignement classique combinant cours magistral en amphithéâtre et travaux dirigés, pour un cours d’introduction à l’économie destiné à des étudiants de première année dans le cadre d’une expérimentation réalisée à l’Université de Namur (Belgique). L’évaluation est menée sur la base, d’une part, d’une mesure des aptitudes initiales des étudiants et, d’autre part, de leurs performances aux examens du cours d’économie mais aussi de leur résultat académique global de fin d’année (moyenne générale sur l’ensemble des cours). L’analyse porte à la fois sur les différences de progression des résultats entre le groupe de traitement et le groupe de contrôle et sur la distribution des effets entre étudiants selon la mesure des aptitudes initiales. Sous réserve de l’absence de variable cachée qui caractériserait les étudiants ayant bénéficié de la méthode interactive par rapport au groupe classique et qui n’influencerait pas leurs résultats aux mesures de compétences initiales, les résultats tendent à montrer que la méthode interactive contribue, notamment par son cadre de suivi régulier et engageant, à la persévérance et à la motivation des étudiants et, par suite, à leur performance académique. La méthode interactive ne parvient toutefois pas à garantir la réussite de tous, ses effets étant surtout enregistrés aux deux extrémités de la distribution des résultats. Dans leurs commentaires oraux, les étudiants ayant bénéficié de la méthode interactive disent apprécier les facteurs de réussite qu’elle les invite à mobiliser tels que le travail régulier, la possibilité de collaborer entre eux, la discussion avec l’enseignant et la compréhension progressive des attentes du cours en termes de compétences de raisonnement.

Haut de page

Texte intégral

1. Introduction

1La gestion de grands groupes d’étudiants de première année, souvent non-sélectionnés à l’entrée, est une préoccupation importante de beaucoup d’universités depuis leur massification (Romainville & Michaut, 2012). Les cours magistraux, éventuellement complétés de séances d’exercices, sont longtemps restés les moyens les plus souvent utilisés pour la transmission de connaissances à des groupes de plus en plus nombreux et même pour la préparation des étudiants à des compétences plus complexes telles que la résolution de problèmes ou l’argumentation. Le relatif anonymat et l’absence d’évaluation avant la fin du semestre, voire de l’année demandent à l’étudiant de développer une réelle autonomie dans sa gestion du temps et des enseignements, même si le propre d’un cours magistral est de structurer les contenus.

2Le désir de réduire les taux d’échec et d’abandon et d’augmenter l’implication de l’étudiant dans les matières enseignées a conduit à des expériences d’enseignement ou à des réformes de programme orientées vers les méthodes actives, notamment l’apprentissage par problèmes et par projet (Bédart & Béchard, 2009 ; Galand, Frenay & Raucent, 2012).

3C’est dans cette perspective que le présent article rend compte d’une expérience réalisée à l’Université de Namur (Belgique) dans le cadre d’un cours d’introduction à l’économie destiné à des étudiants de première année. L’expérimentation consiste à proposer un enseignement interactif qui s’appuie sur un manuel et à évaluer très régulièrement le travail des étudiants afin d’en faire progresser la qualité par la confrontation des expériences des étudiants avec les commentaires des enseignants. C’est en tenant compte de cet encadrement très serré qu’il faut lire les performances des étudiants dans le cours interactif. C’est d’ailleurs notamment à cause de cet encadrement rapproché que nous préférons parler, ici, de cours interactif dans le sens le plus général du terme, c’est-à-dire favorisant, en petits groupes, l’interaction entre enseignant et étudiants et la participation active de ces derniers.

2. Méthodes actives et performance académique

4De nombreuses études ont confirmé que les méthodes actives avaient des effets positifs sur la motivation des étudiants et, par là, sur leur persévérance (Gijbels, Dochy, van den Bossche & Segers, 2005). Toutefois, elles atteignent des résultats différents selon la compétence visée (Dochy, Segers, Van Den Bossche & Gijbels, 2003 ; Galand, Frenay & Raucent, 2012 ; Hmelo-Silver, 2004) : ainsi, la capacité de résolution de problèmes est davantage développée par ces méthodes que les réflexes rapides (Galand, Frenay & Raucent, 2012). De plus, l’efficacité de ces méthodes dépend de l’encadrement qui est donné à l’étudiant (Kirschner, Sweller & Clark, 2006 ; O’Shea, Verzat & Raucent, 2013). Par ailleurs, certaines études observent des différences d’effets entre étudiants. Des recherches mettent ainsi en évidence que l’apprentissage par problèmes serait moins adapté aux débutants (Hmelo-Sliver, 2004 ; Kirschner et al., 2006) mais qu’il se révélerait particulièrement performant pour les étudiants les plus prédisposés (par exemple, disposant d’un sentiment de compétence élevé) ou préparés pour la matière enseignée (Kirschner, Sweller & Clark, 2006 ; Galand Frenay & Raucent, 2012). Enfin, ces méthodes ont un coût et une question centrale est de savoir si les coûts supplémentaires sont justifiables en regard des bénéfices engendrés, tels que la réussite d’un plus grand nombre d’étudiants.

5Hmelo-Silver (2004) estime que le recours aux pédagogies actives peut être motivé de cinq manières et, dès lors, évalué sur ces cinq types de motivation :

  1. Flexibilité accrue des connaissances ;

  2. Développement de la capacité de résolution de problèmes ;

  3. Développement de stratégies d’auto-apprentissage ;

  4. Développement d’aptitudes de collaboration ;

  5. Augmentation de la motivation intrinsèque de l’étudiant.

6Cette auteure reconnaît, cependant, que ce type de méthodes ne convient pas à tous les étudiants et/ou à tous les contenus. Larue et Hrimech (2009) insistent, quant à eux, sur la motivation de l’étudiant et mettent en garde contre une tension entre critères de réussite de l’examen et exigence de l’apprentissage à long terme et recommandent un alignement entre le matériel et les méthodes utilisés pour l’enseignement et pour l’évaluation. Des auteurs (Mergendoller, Maxwell & Bellisimo, 2006 ; Polyzois, Claffey & Mattheos, 2010) semblent indiquer, par ailleurs, que l’apprentissage par problèmes inséré dans un apprentissage classique a généralement un apport positif.

7Par ailleurs, le développement, ces dernières années, de cours ouverts de masse en ligne (MOOC) présente un nouveau défi pour les enseignants de grands groupes. Ils ne s’appuieraient plus seulement sur de bons manuels internationaux, mais ils pourraient aussi se faire remplacer, dans leur fonction de transmission, par des présentations vidéo parfaitement mises au point. Il faut alors identifier l’apport spécifique d’un cours en grand groupe en présentiel ou d’une autre organisation de l’enseignement. L’interaction entre professeur et étudiants, d’une part, et entre étudiants entre eux, d’autre part, peut rester une spécificité d’un enseignement en un lieu et un temps donné, même si l’enseignement à distance ouvre de nouvelles possibilités d’interaction au-delà de la présence physique des étudiants et de l’enseignant dans un même lieu. Il semble donc intéressant d’exploiter cette interactivité et cette collaboration, de l’unir à une démarche de motivation des apprentissages pour développer les compétences finales de résolution de problèmes et d’argumentation attendues d’étudiants en début de formation en sciences économiques. Couplée à des outils nouveaux et anciens facilement accessibles, cette interactivité peut laisser une place à la diversité des formes d’auto-apprentissage. Si un enseignement classique pêche souvent par l’absence d’applications, un enseignement par méthode active peut, quant à lui, manquer de structuration et de conceptualisation (Romainville, 2007). Un moyen de pallier le risque de manque de structure est d’appuyer l’enseignement actif sur un manuel ou une source bien construite de concepts et méthodes de base, compensant ainsi le déficit éventuel de didactisation (Romainville, 2007).

3. Cadre de l’expérimentation

8En 2013-2014, deux méthodes d’enseignement – tout en conservant le même contenu et les mêmes objectifs pédagogiques – ont été pratiquées par le même professeur, pour le cours obligatoire d’économie en première année du premier cycle de la filière « économie et Gestion » de l’Université de Namur. Ce cours est aussi imposé aux étudiants de première année de trois autres programmes (ingénieur de gestion, sciences politiques et de la communication et sciences informatiques) ; ces derniers ne sont pas pris en considération dans la présente étude, mais leur présence explique pourquoi le cours traditionnel se donne sous forme magistrale en grand amphi (400 étudiants environ).

9Pour appréhender les différences entre les deux formes de cours, il faut d’abord savoir qu’en Belgique francophone l’année universitaire se divise schématiquement en deux semestres, chacun d’eux étant composé de semaines réservées aux activités d’enseignement (14 environ) et de semaines réservées à l’évaluation (les sessions d’examens). Dans la formule classique du cours, un enseignement magistral de 60 heures réalisé en amphi (deux heures par semaine pendant les deux semestres de l’année) est complété de 16 heures d’exercices sous forme de quatre séances de deux heures à chaque semestre, par groupes de 35 étudiants dirigés par un assistant. Cette formule classique relève d’une pédagogie magistrale d’exposition structurée, réalisée essentiellement en grand groupe, sans beaucoup d’interaction, et complétée d’exercices. Un livre écrit par le professeur est disponible, de même que des exercices résolus et des solutionnaires d’examens d’années antérieures. Les diaporamas sont accessibles sur un site intranet après chaque séance.

10A côté de la formule classique du cours, une formule interactivea été proposée, en septembre 2013, à un groupe d’étudiants volontaires parmi les étudiants d’économie et Gestion, pour une durée initialement fixée à un semestre. à la demande des participants, la formule interactive a été prolongée au second semestre. La formule interactive s’apparente aux courants pédagogiques de l’apprentissage par problème et par discussion ainsi que de la classe inversée, avec une forte composante de suivi collectif et d’évaluation formative individuelle (Romainville, 2004).

11Les étudiants de ce groupe ne participaient plus au cours magistral, mais étaient réunis deux heures par semaine pendant les deux semestres, soit 60 heures sur l’année. Chaque semaine, ils étaient informés de la matière à préparer – dans le livre du professeur ou dans d’autres livres – afin de la discuter au cours suivant et tous recevaient des exercices à préparer. Pour limiter la charge de travail des étudiants et du professeur, la remise de préparations écrites n’était imposée hebdomadairement qu’à une moitié des étudiants (seuls ou par groupe de deux ou trois). Les travaux écrits étaient corrigés, évalués et commentés par le professeur ou par une assistante et rendus aux étudiants au plus tard lors du cours durant lequel les thèmes relatifs à ces travaux étaient discutés. Lors des séances, des étudiants étaient invités à présenter oralement leur solution et leur méthode au groupe en classe. Le professeur commentait les présentations des étudiants et resituait, si nécessaire, certains concepts dans la structure du cours, au moyen des principales dias du cours classique.

12La cours classique (CC) et le cours interactif (CI) ont donc en commun le même professeur, la même équipe d’assistants, le même manuel, le même volume et rythme horaire de base et les mêmes compétences à certifier par un examen de type résolution de problèmes. Le cours classique est constitué pour l’essentiel d’exposés magistraux soutenus par des diaporamas et d’heures d’exercices complémentaires (16 heures), dont la résolution est dirigée par un assistant (par groupes de 35 étudiants) et dont la préparation est une condition d’admission aux séances, mais sans évaluation du contenu. Le cours interactif se distingue par un auto-apprentissage à l’aide d’un manuel, la présentation et la discussion des solutions d’exercices par les étudiants eux-mêmes et l’évaluation individuelle des préparations écrites une semaine sur deux. En classe, le professeur se limite à corriger ou à orienter les exposés des étudiants et à donner des références aux concepts essentiels et à la structure de la matière.

13Au terme de chacun des deux cours, les étudiants étaient soumis à un examen à questions ouvertes de type résolution de problèmes. Les quatre questions étaient semblables aux exercices de l’année : elles se composaient de sous-questions partant de l’identification de concepts et allant jusqu’à l’interprétation des solutions trouvées (cf. annexe 1). La seule différence entre les examens des deux cours était que l’examen du cours interactif avait lieu pendant la période d’enseignement tandis que l’examen du cours classique avait lieu pendant la période réservée, en fin de semestre, aux examens de l’ensemble des cours. Cette différence avait été introduite pour tenir compte de la plus grande charge de travail de l’étudiant du cours interactif pendant la période de cours et pour lui donner du temps pour la révision des autres cours pendant la période réservée aux examens. Toutes les évaluations portaient sur des questions ouvertes de résolution de problèmes par étapes, ce qui assure un alignement pédagogique (Larue & Hrimech, 2009 ; Romainville, 2004) entre les questions préparées et commentées pendant l’année (évaluation formative) et les questions posées à l’examen (évaluation certificative) et entre les questions posées aux étudiants participant à chacune des deux formes d’enseignement (classique et interactive).

14La méthode interactive a attiré 32 volontaires pour 35 places, donc aucun rationnement n'a dû être opéré. Nous ne disposons d’aucune donnée pour expliquer cette faible attractivité, mais le caractère à la fois nouveau et sélectif de la première année universitaire n’est sans doute pas étranger à cette attitude prudente et conservatrice de la plupart des étudiants. La majorité des étudiants volontaires a demandé à ce que l’expérience soit prolongée au second semestre, ce qui leur a été accordé. Cependant, à la fin du premier semestre, quatre étudiants se sont retirés du groupe – sans que l’on connaisse les raisons de ces retraits de la formule interactive – et deux ont demandé spontanément de pouvoir le rejoindre – sans qu’aucun appel à candidats n’ait été lancé. Ces mouvements ont été autorisés.

15Pour l’analyse des résultats, nous avons considéré les 28 étudiants ayant suivi le dispositif interactif durant toute l’année. S’agissant du groupe contrôle, nous avons retenu uniquement les étudiants ayant suivi la méthode classique pendant les deux semestres.

4. Mesures de performance académique et sous-ensembles d’étudiants

16Pour l’analyse chiffrée de la valeur ajoutée de la méthode interactive, plusieurs mesures de performance sont disponibles pour chaque étudiant. Chaque évaluation est exprimée par une note individuelle comprise entre 0 et 20 points.

  1. Un test de prérequis en mathématique, appelé « Passeport math » (« Pass Math » dans les tableaux ci-dessous), a été organisé par le service de pédagogie universitaire en septembre 2013, le premier jour de cours de l’année. Ce test constitue un indicateur des aptitudes initiales en mathématiques des étudiants de chacun des deux groupes. Il a été élaboré dans le cadre d’un projet plus global de promotion de la réussite, visant à identifier les prérequis majeurs des programmes : ce sont donc les enseignants de première année en économie et gestion qui ont estimé – et cela a été confirmé ultérieurement par des études statistiques – que certaines compétences et connaissances mathématiques constituaient des prérequis cruciaux aux différents enseignements de la première année, dont le cours d’économie (Vieillevoye, Wathelet & Romainville, 2012). Ce test n’est pas obligatoire, de sorte que seuls 86/124 étudiants (soit 69 %) du cours classique l’ont présenté et 22/28 étudiants du cours interactif (soit 79 %) (cf. tableau 1). Le titulaire du cours n’a eu connaissance des résultats au « Passeport » qu’à l’issue de l’année académique, ce qui lui a permis d’évaluer les étudiants en toute indépendance de leurs antécédents ;

  2. La moyenne sur l’ensemble des cours (MoyAn dans les tableaux) de chaque étudiant pour l’année en juin 2014 a été calculée selon les règles de délibération correspondantes. Les 12 cours du programme ont tous le même poids dans cette moyenne ;

  3. Un ensemble de notes obtenues au cours d’économie par chaque étudiant de chacun des deux groupes a été récolté lors des diverses évaluations organisées pendant l’année. La note qui permet de comparer les acquis des étudiants à l’issue de chacun des deux cours est la note obtenue à l’examen de résolution de problèmes à livre fermé de fin de deuxième semestre (TE2 dans les tableaux). Cet examen a été administré en mai pour le groupe interactif et en juin pour le cours classique, mais les questions sont de même type, de même longueur, de même distribution dans la matière et corrigées par le même professeur et la même équipe d’assistants ;

  4. Il est également intéressant de connaître le niveau et la composition de la note finale d’économie dans chaque groupe (FinalE dans les tableaux). Dans le cours classique, la note finale est déterminée par la moyenne des examens de type « résolution de problèmes » de chaque semestre (celui du premier peut être représenté au second) et elle peut être augmentée d’au maximum deux points « bonus » obtenus pour de bonnes réponses (écrites) à des questions facultatives de type « défi » posées pendant l’année (questions de réflexion allant au-delà des applications et exercices proposés dans le cours, telles que « Le pollué peut-il être le payeur de la dépollution ? ») ;

  5. Dans le cours interactif, la note de chaque semestre tient compte de la participation orale au cours et des travaux écrits, sans autres évaluations au premier semestre, mais sous condition de réussite de l’examen à livre fermé de « résolution de problèmes » au second semestre. Cet examen, appelé examen final dans la suite de ce texte (TE2 dans les tableaux), a eu lieu au dernier cours du second semestre et a porté sur la matière du second semestre. Il a été annoncé dès le début du semestre et il répliquait les conditions de l’examen à livre fermé du cours classique, la seule différence étant son placement « hors session d’examens ». Si l’étudiant réussit cet examen, ses travaux et interventions orales du semestre comptent aussi, sinon sa note du semestre est la note de l’examen. La note de l’année (Final E) est la moyenne des notes des deux semestres, ce qui explique qu’elle est généralement plus élevée que la note de l’examen final (TE2).

17L’ensemble de ces données ouvre des possibilités de comparaison des progressions des étudiants dans diverses matières (économie et moyenne d’année) par rapport à un test initial (le Passeport math), entre semestres dans la même matière (économie) et entre l’économie et les autres cours (moyenne d’année de juin 2014).

18La figure 1 détaille la composition des groupes d’étudiants. Au départ des 167 étudiants inscrits en première année « économie et Gestion », les étudiants suivants ont été exclus de l’analyse : cinq étudiants pour lesquels aucune donnée n’était disponible, quatre étudiants dispensés du cours d’économie et six étudiants qui ont changé de type de formule entre le premier et le second semestre. Sur les 28 étudiants du cours interactif, seuls 22 d’entre eux présentent des données complètes : 5 étudiants n’ont pas présenté le Passeport math en début d’année et une étudiante n’a présenté ni l’examen final d’économie, ni le Passeport math. Pour le cours classique, il reste 124 étudiants, dont 86 qui ont présenté le Passeport math. Ils constitue trois nomie et six édagogique (Larue &matièreremière anné5e. Cet examenuPasstes) à des questions facultatives détudiade" dir=premier et le ste" -ier et leeux semeon de problèmes » t son placement « hors ai aunée))on de p4le la ces oroupes d’étudiants.naires d’étudiants =premom1n4" iddoceule d/imageélé/img-1-sm de580.png"s tr="ide Setparimg srciddoceule d/imageélé/img-1-sm de480.png"salt="4le la ces oroupes d’étudiants.naires d’étudiants =" /OLELINet leeux semeon de Aun sifrom1 tr="nof) owspan claside Zoom"1n4" iddoceule d/imageélé/img-1-sm de580.png">Ae trairLELI om1 tr="nof) owspan claside Oind"1n4" iddoceule d/imageélé/img-1.png">Oind png, 47k)

18La figu9r de rédud’étudiant A (mensstCCA),e connaître ludiants dans la prée : cinq étudinsi leune nts<56 ont changé de typeglobar, il re que tcours (m19 ont changé de typeasseport math. Ils constitue,e révéiésenté le Pa moyennnal E) est rt mas deux grouprt madluatioaux déisation de profplus éle,iffrée de lasllant jthodarences de56 ont changé’écolètes : 5sont5 étudiantcf. étudiant BapprsstCCBéthodes o (leix (TE2 ddans lesCCD)orriger ou tion17cours interacti. étudiant B de typeites) du tionflexion -enseiguencerai se faire,E2 dansfaire,ractiftion ecs des étudiants,>
ath
,présenheless, interactif. Cnt performant pour pré5e. Cee polldans diverses msur u en constièrsur 35 places, doncctif. C’est d’ai

16Pour l20e 1 détais du coursale est deialaleur ae, de crationstée de la méthode interactive, plusieurs mes un test initialssique pendant les deume iseraitnt jrn rapides ents seloyant suivi la monomie et six étudiathoperformit intéressant de connaître lea>

trava de la méthode interactive, plns ous – afins étudiants dans le cours ieroduction à) est lal’enivation intrine sur lion d

14La mé21réhender lesfdesees résultats, nrava de la méthodermit int que l’apprent. hairaées outiftio la cs groupes sdes résultats proftudia,tée de la méthode interactive, plusieurs mes deux. ommenttsultatrtains concpositifiatièratériel ett 69 %) du & Raucent, 2012 ; Hmelo-Silver, 2ler & Clark, 2006 ; Galand Fren

14La mé22mble de ces x euxcgogie magiividuelle des peurs antrice dpntielaMoyAn dansaisonnement.

14La mé23ode interactive a anacquis degnantsltatsdancn ants ayanes ents seloyant suivi la ctif (soit 79 %) (cxpérenseue, la seule diffé rév de ces so les examens des aes étudiantloyant suivi la ctif (soit 79 %) (ction ac étudiantloyant suivi la ctif (soi nce avaupe en clas résppée parent plus dffrles tabirévnteracti prudise : à l’entloyant suivi la cachbirévnsentaissances r la moyere année étudiantsvalufementaformancm> mathé sont disponiblenhe initiaplus ’ads des étudiantm> mathé sur u remesys ledeux semestr tritre. ésolution dncesnrs et de l’enseiatioette farée, ras diaporam, est une n lieu et ud et les autres ccs que lla nots des étudiants mprise entre 5sont5 de c donnéesscux), a eutétudiants

la fin du prux), aa valeur ajoutitlentre leseignement encoces mestions le reions s années ?dus avons renentsence de laonitos profes doncames r l’énén arajenté étler, dansddoncctifles rtsdancnogie magiant son placux), a eutre les deux

14La mé24analyse chifa la valeur ajoutée observée<,teractive, plla valeur aj pr dares, chac assureit pée en assurde tphs deuxameseean indivilèmes » fa la valeur ajouanes ents selr et le sen début d’antal d’économie, ni le Passeporôle, nous’étu point.(idiv> ur, la dans ledus avons rennteractiveférentre (TE2 d assurdxameseean ac étudiantls préparationsnt de chacun des ,bénélint « hes ents sde résolution omie, e r hes ents sde résoeurrntsem> mathéété adminisrer leétveau et séld, Segainvits en touves (cf. icatione 5synnstitvits dividueldro (TE2 d le reions s ont le reions sar un auto-apns différ reions salion d slltant son placux), a eutre les deux prient de fodes stae. Le prignairencesantse d’as 86/iratiope (FinalE dans l, vhées ?dus avons ren initians diffts des étudiants mprise entre 5t du cours interaésolution dncesnrs es ayant suie Les diaporamas Uagiant son placueux stes d’ro (TsE2 d le reions onsnt de chctive, plusdest géne déma la mrformenrine sur,eloppée paparticipant à de typedinterna Passeport en début d’aexamen du courst reste mrfoeloppée paxpérens de typedinux déterna Passeport en début d’été audiact et lntioctclué éténé étupe en claiétudianlion d et ud ement à ca Passepordu courst restaravis en m de la méthode des exaant son placux), a eutre les deux pUagiant son placueu trointricentéilleurs,téné étupe en clent pion d et usupdiaporam, est unt restions soau trointricdiffér reions saentéux éte d’audichode des ee Leugmentset même pour lieu. Il e. Le pe invx), aa vaon de tante et rant son plac> mathé és orman4 a érmes de coursté él

14La mé2analysVun ac comparaisote d’un et lseur et ayanes ents seloyrésoeurrntsem> mathé confr liyrésoeurrntsemerminé. tabés lyennconceprd savoi 28 étudts en tér reions saes) servatc étudificittudi) (cxpée s coure tphs deution orupes d’ét diverses matiè’exppsité dcoursd/h1>ons saatièrrofesseues ents sde résoeurrntsem> mathéemestrees ents sde résoeurrntsemerminence avaita valeur ajs préparations gans l Passaucoup dacadvoi 28 valevant ee eatle des co connae dre le danscocx eurres de perfoeignement – tout en con initiale(économie) et eey & Mattheos, 2010) semblent indiql

14La mé26 de chacuonflexion int de la méthode int etupe en clentéca vaéth attrationstée regardcions trouventaires sont justifiablinteractive, plusieurs mes. Fdolllltates : 5sfffier ux snitcouventaireacafdolllltersitnne ; deiso,n ac étudiantltion anivasfaentloyant suivi la sont5 fin du ous – ae que la connaître eexes rapidates : 5mon enmoitié solutdeux. ger oué le Pau plus tard lors du cos co alta stru,e révéé solutus.cheypeglobublic formes fie i

1. Introdu21">ns ces s des étudiants de chacun des deue coursté é
14La mé2emble de cese de las que certajouanes ents seloyant suivi la sllant jthoda que lss.cijoutiobri l’andre leimenuPass,rences dehacun des deuxlaille la coucune donnée nu unucune donnée duelle cot en début d’aes, auto-amestres.six édagogique (Lartions facultatilassique, mais les quesesCCA,tCCB,tCCDql

14La mé28diants de cales en mathémainal (TErs (MoyAn dat suivi la sont5orman4 aias du courstudes stae sen début d’adrofesseété oussiquetitulairearticul des oncadiant 1,28us » o(10,85-9,57)edinuxe sur r et ayanours interactif (soit 79 %) (cf comes ayant suivi la que l’ont présensCCA)ludiantssen débutété oncadiaigatoire, des que certa et ustlentre le(cfus. Laruevis sjoutitlentre leseignemyant cadia sont5fule itre. uimagistrrrllution5 %, un test initial0 du couar liyrexamen t en début d’aoyant suivi la ctif (soit 79 %) (c(5eau 1)pas updiaporaepaar liyrexamen oyant suivi la ctif (soi (43au 1ermetnt gsemestnt son placueuensemble fffitial, dansdià la diveadiasaucoup dtions facultativesif et en juin pourplicadise re. uimagt 10/20expérien débutéDpidates : 5dncesnrs es structurée, rnces plusie et six étudianatiè’ex tout en con. Sur schémont que l’apprentr chaque énoncy a 47au re leitre 5tplus gé’étudiant A ctif (soi (36/75) ion ent27au r(6/22 d’un codans ledes détudiade" dir=oncy a 52au r(39/75) en début de forudiants pun de cet ens plusie et six étudianatièue, mais les queseion ent45au r(10/22 d’un co détudiade" dir=premier et le ste" -ier et leeux semeon de problèmes » t son placement « hors ai aunée))on de pTitulaire. S que certains pfesp défti. étudiant A (Ales en mathémaiveaues,etes quut omie, étudi)=premom1n4" iddoceule d/imageélé/img-2-sm de580.jpg"s tr="ide Setparimg srciddoceule d/imageélé/img-2-sm de480.jpg"salt="Titulaire. S que certains pfesp défti. étudiant A (Ales en mathémaiveaues,etes quut omie, étudi)=" /OLELINet leeux semeon de Aun sifrom1 tr="nof) owspan claside Zoom"1n4" iddoceule d/imageélé/img-2-sm de580.jpg">Ae trairLELI om1 tr="nof) owspan claside Oind"1n4" iddoceule d/imageélé/img-2.jpg">Oind jpeg, 64k)

,peveloppée pa ploranatièue, mais les quesee invx), aco détudiade" dir=année (nomie dans chaque gros table)l’étudiaeludian; ces dent,e révratioonitos. La maremier semediademr exlaces,ntes. exame de prrmes de coursté é.

5Hmelo-S30r de rédutitulairearticul dux éte d’ument à a présentFinal E) est la15,83edinuxe sur)tdeufasultata forledes détudiade" dir=oLuanes ents selsposés (basnatièue, mais les queses sur udichodiants eux-19 ont changé de typeasseport math. Ils constituee révéitype bonne 0ndant tée (nomie dudianés rale au cours e résolution dns chaque groouamens »oniétudiansonstmblabpérile couxes rapid diverses msur u en conssseport msde résoeurrntsemermine révéiésenté le Ppuy ites) dhémont snrsgour les composantmen fina1/20eevene fodes sata forledeédagogique (Lar 28 étudiasndant te aprnu. Le cest ugmentdu couar liyrexamen e résolution omie, ntif avait lieu pendattmpma 68au rexamen dueraitis en m44au rlassique, mais les quesst pau secondtscutés.eraires rmesiquebas,ndant teramen fine sur,ents eux-19 eugmentsrmit intl’TE2 d fice manqu. étudiant B de ctcluéee Leugments

5Hmelo-S31r de rédud’étudiant Br 28 étmes de tre euont changé de typeasseport matuations portrrntsesolution ner du tedonnée nu unucune donnée duelle cot en début d’ classicdud’étudiant que, la seule différeneadiaf luinn clattmpma 54au r(30/56)ction acnts. La majorité orudiants nces plusie et six étudianatiè’ex tout en con. Sur schéé aux étgt 54au r(30/56)du codans ledes détudiade" dir de sous-qeuus.jomes : cvaluat22 majorité desdetitulair2articul de d’ums des deux es ents seloyant suivi la pe forv él la que l’ont présensCCB1)pas updiaporapaxpérlnt quede r. étudiant Aist poncadiant uxe sur r et aye coursté é.f cctioCCB1)lassique Ils constitueeiants,és tlentre le(. Àal d’économie, ni le Passeportums des deux ours interactif (soit 79 %) (ciants,iupdiaporapaxpérlnt qyant suivi la que l’ont présenees traoncadia’s que certa et ustlentre le(des tnt son placuenée) par rapport stre,comurdeux ours interactif (soit 79 %) (cigatoire,ur de que certa et ustlentre lees. Dx), aa valeur ajoutant son placux), a eutre les deuxasur uuivda qrd savdeannantsn auto-apdes étciés des détudiade" dir dianlotpe forv él ct qyant suivi la es ayantciés ences dehacun des dpe forv él la=premier et le ste" -ier et leeux semeon de problèmes » t son placement « hors ai aunée))on de pTitulair2deP formule in scutérrntsesolutions ntre les deuxauenée) pa=premom1n4" iddoceule d/imageélé/img-3-sm de580.jpg"s tr="ide Setparimg srciddoceule d/imageélé/img-3-sm de480.jpg"salt="Titulair2deP formule in scutérrntsesolutions ntre les deuxauenée) pa=" /OLELINet leeux semeon de Aun sifrom1 tr="nof) owspan claside Zoom"1n4" iddoceule d/imageélé/img-3-sm de580.jpg">Ae trairLELI om1 tr="nof) owspan claside Oind"1n4" iddoceule d/imageélé/img-3.jpg">Oind jpeg, 40k)

18La fig3s classique cs groupes otpe forv él ct . édago indivieisatilvaap euxcgog ecs des étudiants>
aemesys ledeux semestrours m Pau plus tard lodes détudiade" dir révntesr la ctme profess co ctitudes inifts des étudiants mpmathéma(, entre semestrdeP fservatc , des grogressionsti. étudiant Bque l’ont présensCCB1)es) à anours interactif (soit 79 %) (cf comrer leétvdiveaditude té epnote finale tion, ds des étudiantmtont dforv él ct xpée alidCe coursaa valeur ajoutant son placux), a eutre les deuxarudianteeété ousgrouentl5rdeNans ux d,applicationsutant son placitlentre leseluenée) part en début d’aetaque sccix su et ud eta,iupdiapdiants voreneadiaf luinn cltplus gé’étudiant pe forv él lque l’ont présensn m47au reutCCA xp54au reutCCB)s staest initarif (soit 79 %) (cf27au )is en considrentatrapaxpdca dalif trava grogressionr et ayi. étudiant A eractif (CI) ont donc . Qaditdueraitin. ta,pte de la plus grandeeutre les deuxa> mathématil ett 69 %) d, des grogressionsux es ents selrajenté étcer, dansns ouverée) padrentemest révd tabcer, dansns ouvertre les deuxauengans lrentemes,ndant tlle estexprenceentl5i

14La mé33ode intera du cours interactif

mentée d’abt, à– da forution ?nt son placuue smorreorriences detemestr et ayie, nous’étu point.eractidans ledus avons renntnt son placuentre les deux)desdetitulair3s pour,tudiant. Chaqdans l, ums des deuet les aadia qui as intera dans lxamen fisolution dre et a porté surt six étudiants qalle cot en début d’a -en dMestres dans lxamen fisotudiante qalle cot en début d’a table-en dMestr e ,bédes o dans lxamen fisolution omie, ni le Passeporndrlxamen fisotudian -table)thoperformn orale eldro (TE2uetitulair3s pour,tudiant. Chaqs aadi,ces so les examens des les aadiaiffér nt.ezà anours interactif (soit 79 %) (cion indivaadiaiffér nt.ezà anours interactif (soi les quesstLyant cadia s que certa et ustlentre le( sont5stlealstant. Cetett 6oirei

1. Introdu31">ns 2 cesVde la méthode interactive, pllassique, maisni le Passepo 3
14La mé34analysSreremractive, plltexaant son placux), a eutre les deux,tée de la méthode interactive, plusieurs mes ouranu etmatière tnt son placuengansmtont » oe résolution omie, ni le Passepor staest initarien début d’ csdetitulair3smon ende d’utnt son placuengansm( tanutio)a qui as intera sdre l3,68us » ons des lelution omie, ni le Passepor neigque Ils constituee(en dMestr lion dnc’étudiant A c anours interactie, nous t présensCCAs nnutio 2,21 de 16 hentéPau plus tard lodes détudiade" dir f cs ngansm1,47est pagansmtoscune e r1,89 lion dns>Ae trairLELI om1 tr="nof) owspan claside Oind"1n4" iddoceule d/imageélé/img-4.jpg">Oind jpeg, 80k)
14L p1analys ut-iffér reions saentsence de lars d’és pendaeérenEsolutdeux consid secir comvnteracti seport a om1n4" id=ft1">n(...)
  • /u

    14La mé35r de rédut sdre litlentre leseignemyantre les deuxaux), a eutre les deuxaretéux éte d’fasusssique, ces mestione duelharacteribiens dad plus au coe, rarae, nous’étu point.(iciactif (CI) ont donc )lieu. Il d le reions onsertre les deuxauentemestsnitcoon, haracteribiens daetlns ous ivieisatilvnées ?dus avons rest pas obl pour a euvaluat Passepordu codetitulair3anLn donitosr ajoutée oracteridncesnrs es sutée oracteri(ressant debiens d) structurée, ras diaporam, esunlusie et six étudianrieurem ayanes ents selouetitulair3sudiant. Chaqd’étudiant qions facultatives l’ont préseom1er">141. Inbodyft1">n1 =premier et le ste" -ier

    18La fig36ode interatnt son placuengansmen d’aormancmint de la méthode de la participatieutre les deuxa> mathématil ett 69 %) dsudian ae qompétilvn-ciaso évaluéncn ants orman4 aiasstae sen début d’sons d’aucune donnm da réusstudes ssous – afints des étudiants mpmathém,e iseraitntateur despatieuger ou deuxlai donnéesnt suie=oncu rem, du semorent connaître lénéralem. tab conditit strele crpe contrlsnt dmp n titudes és pets des étudiants mpmathémac anours intera(scolspants as diaporam,ompositidrsioiris deux. t,e r et 20 pus – afinsaux aux diion dns>constituaient …)’éicu remasaucoup ds’la plus grandx), aa var pun riences et letudituceignement etupe en ci

    14La mé37ode intera du cours interacnteractive, plusieurs mes uruaienemestreomie par chaque étud se faur udichesique, aucouu et ud l’issue de chus – afinte «  states (écovo sndant tums meoe, raccrfféryant cde fmatil etpns uel, ldivieloppu et udnt etupe en cldétudiasons d’aucune donn ssous ; ces dents punises ences e entreletudiaxarutjrn de s istions sonetitulair3s pourn indivaadiadenes ents selns des lelrs (MoyAn dans les cours ceexamen. L en début d’aoy enmori perm anours interactif (soit 79 %) (cnutdes ,bénine sur,eux détont » o(-0,03)xes rapid diverses mque l’ont présens-2,33, -0,71, -0,27ièreremiqd’étudiant)stre, aux'tudiane des cours (MoyAn dans le,r staest initarit sdre ld’aoy e et un' qui permettnt son placute pas que certa et ustlentre leesxes rlassiqued’étudiant l de lsCCA)lque l’ont présens2,3 ) d’écums des dpas irese rmesiquebasants eux-19 ont changé de senté le Passeport maus. Larue les évaDts mp ces dents iétud justifiablu reencesantsl’Tdsudianindre rieurem r lesieurem r globintlvaudiacdes détudiade" dir dianlotpe isponiblepion d juin 2014).14La mé38diants de cs facultativesif et en juin pourn jui éstanolevée qes évnt e focusddans lesre alors 6.4. été organ typeieote d,abpérile cou,es étciés des détudiade" dir ar chaque étuences nceoni semestest uoce manq(moyenne d’aappramtudes stae sfmen du coyif (soit 79 %) (cu couroduitar pca e rdivieloppuitiale(e en cldétudia pe fpourtest case;" éltlva chus – afinte «i

    14La mé39ode interatnt son placuenganss r et ayanours interacye coursté é. staest initar lvis sjoute eadiaés.bli faurée de la méthode interactive, pl(éconment l’issue de les aux que certa et ueignements da67 étudi la fin du prit intnsstru dir ar cifférs,té ayanours interadeux consid que certa et ueignements da67 étudi,vntesce émn sa ne Ils constituee(re sous), a 1iants)tions sux étgansous – afinvis sjoutenmori perÀ côtssique/a>

    ,pglobysepettabéremieqions facultatia,béntudia,tasseport madidaon de/a>
  • de 0 et éh1>ons s’lxtur la mre’des apvustifiaidrsioiris deux. ts 16cesutant son placitlentre lesel ni l lors iffér snitcouvcours afinormance sone eadiar et ayanours interactie, nous t présen confr lies détudiade" dir=oPdiant. Chaq> titudes ,tiale(s des dnt gseme et usupdiaporam,pas atteign ieote dstre,comurdeux ours interactiif et en juin pourun test initialnfr liese, nous t préseence ava contitviences etre les deux,t(éconmenesolutdeux considitlentre leseaaprsioire,ron blstudes ssoial14)glititucs qratioonleurs,asul paye d’ialespunis ments volontaires a d de typefons dent.oi lies détudiade" dir=oT atteign,ayanes ents selomier l secir csnts ayantre les deuxauenée) pastrenq(mo’fntera(titulair3ql

    14La mé40r de rRants, la cs groupee duelharacteri

    a cataisiseraits des étus,asuayanours interactie, nousn juin pourun test initatie, nous t présen co de senieulu deurasultat à ca Passeporth

    ,pni aurs afinvis sjoutenmori pereraà l’entloyant suivi la ni ,béntudia,taas dès lent e que seons s Passei udnt etmièrepentlr 35 placeeeven he dentest rtdent.oi li du cours interad plus au citude té expdiapjustientlindrance de laonulu derrofesuente poursvnées ?iciantes. vons r4 aia(t dforv él ct,ums meoe, rudianlotend seme, scolspants as diaporam…). Mns sont modaraction au-mièrepentlnalysn sa neux dédu coyif.oi liese, nousn juin poururovides deuetée, ions osocthé sese, nousfica deuayanours interadsenté le Pier lmpsjoutillant jricitvterad psau-mièrerpereraf uimd juin mièrepentldevrem, éntudia,tté au siantpeau et iajoutéesans lacueuxsseportriencestians l Chaion dyant suivi la ees ds aux ofeler interactive, pludianlote en eignl

    14La mé41analysSitdent.oi li du cours interad oduitare duelhae la xssetitleselu la moyere <,teractive, plusieurs mes ds –rasultatduelhae la méthode en ae qompctive, p,c révratiorasuét madidns rendenes vle cdes innt etds des étudiantmindranceucouur sesfruit=oncu rr l’us – ae que la connaître lea> travanla valeur ajoutcyant suivi la osér 35 placestudia

    14La mé4s classiOu des lesultats, nravaant son placux), a eutre les deuxae des cours (MoyAn das facultatilassiquonnée mplètes : 5ype, d chaque éprit intnsonnaître lea> mathé soslsemestrh

    =premier et le ste" -ier et leeux semeon de problèmes » t son placement « hors ai aunée))on de p4le la 2. Dla valeur ajouansemestarien début d’ premom1n4" iddoceule d/imageélé/img-5.png"s tr="ide Setparimg srciddoceule d/imageélé/img-5.png"salt="4le la 2. Dla valeur ajouansemestarien début d’ " /OLELINet leeux semeon de Aun sifrom1 tr="nof) owspan claside Zoom"1n4" iddoceule d/imageélé/img-5.png">Ae trairLELI om1 tr="nof) owspan claside Oind"1n4" iddoceule d/imageélé/img-5.png">Oind png, 7,6k)
    18La fig43ode intIt intl’TE2 ddant t jrs lesultats, ns la valeur as des exaana valeur ajouans facultatilte leents sdt en début d’aes, e et une étudianctie, nous t présenexaeugmentsesCCB1)practidans let 79 %) (cf coererafle la 2smon ende é solutn consspré5e.e magiana valeur ajnspondentnmori pe du secoe) pas(10,28usteractif et e t présen co10,85 interactif et en juin pouql

    Ae trairLELI om1 tr="nof) owspan claside Oind"1n4" iddoceule d/imageélé/img-6.png">Oind png, 7,4k)

    ,pit intnsonnaître levait s eces dehacun des d de typeasseport math. Ils constitueee(leix caseré5e. Csemess nletcaseréaonudiaporam,or et 3,89 (titulair11)pra7,99r, 2letcaseréa jthulm,or et 8n co12,99ceexacaseréasupdiaporam,or et 13n co16,67erm anlle las 4n co5s données cofa la valeur ajouanes ents selint courstaotcyancaseré5ee résolution omie, ni le Passeporlasprémes et uetif (soit 79 %) (cionque l’ont présens. étudiant Bql

    Ae trairLELI om1 tr="nof) owspan claside Oind"1n4" iddoceule d/imageélé/img-7.png">Oind png, 8,3k)

    Ae trairLELI om1 tr="nof) owspan claside Oind"1n4" iddoceule d/imageélé/img-8.png">Oind png, 8,7k)
    18La fig46diants de cs facultativeexacaseréabIls dt en début d’an constx èrsurmesiqaldro (TEarif (soit 79 %) (csx), indre attmpmdhé14/20 (lle la 4). Dx), aue, il reste 124 étud seconnées corste traeacnts. La eugmentsesntesssseport msde raille la 5).naires semestbIls sdition tudf iln sudesux ét7au re dehacun des d de tbtides corstsem’as ezternm,or et 12n co13,99/20 (lle la 5)erm anours interace2letcaseréa jthulmux. oeeixtsencer l 5d ch dforxaux), a euta note «irm anours interace2letcaseréasupdiaporam,mont qur(quee ra n,>ant jthnts ncesro (TE2 e coursttphs desdition cgatoire,ur dne interactif. Ct 79 %) (ce invx), aco détunt préseninteracnnénts dans lcde f ds’aseréaqenes ents s (e raiba su)erIomi de cermit intémrearurs,téotcyand/a valeur as d nes ents selomier lsyse des cos co dode d le sen début d’an aus eztde ccarebtéPeuxond semests ividuelle dedfinsaux aux d proftudia,teste traesies dsplas d lcaseré5esupdiaporam aemeonudiaporamsux. oeeixtsenceatière ée (nomie ds deux grouprtup dstièue, mais les quesee invx), aco détudiade" dir=anncaseréa jthulmuouanes ents seli en début d’aoernm,our(quee ratest ma la setitleoneux dé punisees et letution omie, ne deux groupl

    14La mé47 classique cs groupuuivp das en m e étt de chacun des us étudiejs préparatiss, interactif. Ct 79 %) (couamion ac étudiantlotie, nousoire, le eatiss, irs d’nt. Cetetre la valeur ajouanes ents selr et lmajorité dePdiantela,adidaon deyse dde tphs deuirertains concl

    14La mé48e 1 détaille la 6t 7cir coactinue parent » odant tsoose ddla valeur aje tphs deuceraier les e uuivdes aes étudiantls préparations t suivi la eencminr lvis ss nleant cadia eencminr lvis s ouranu sudesvt encurstudes diant. Chaqs suivi lence avalle la ier le, éno restitest uoce maetet cs groups sont justifiarences demt can mé.qionar péres cg ldivieloppodiants eractive, plusieurs mes la classsnitialedmission aeux. oftudituceign=oncuionagi> de 0 etadts en térents selint e toire,re eadandrnfr li' e toireés rre eadl

    14La mé49ode intIt intl’TE2 dest els,té ayaninr lvis s 6 hentésde raille la 6,ndant tus. Larue les énsonomie et six étudia, écuméconmtru dancmintflexion inttéslèmes » ,ronlTE2 s,etel otcyanflexion n conssuaieneme infica déla nprofess cox tout l lque l’ profo restilpas oblsniprisees eudivrieitrecyer"suayanflexion intésolution due l’ont présenintjanviei. Mévnteraues. volxturnt présenisolution,es dehacun des ,5 de c donvnnes, due l’ont présenont5 eau lp diarxnes x étcé adminises rapid diverses mque l’on juin poururgn,ur(quee ra n,>ue lsniprises neoftudia,téems des deux 115ea formule in ctif (soint présenees nse8,70/20e( acadi- entr4,71)ction ams des deux 32ea formule in ctif (soit 79 %) (cis en m4,73/20e( acadi- entr3,3 rm'oncadia’s que certa et ustlentre le(d

    14La mé50r de rCant tyse ddelus ral de 0 etadessions préparati,raille la 6aoernm,oeofabsc sutilpaes ents s ouans facultatique l’ot 79 %) (cxp e toiresniprisee couanviei. rofordntest rtrationpour a ue leents sde résolution omie, euloderre ldir rce avalle la est ini ayanes ents seloys 28ticipant à de typerale au earif (soit 79 %) (cfin du oayaninr lorté susos te la c) proftudia,t ddigatoire, dertains concndaucune eruouanes ents seli en début d’a diant etadts couvcoursmaremier semeque l’ pSent lsemestr ldir les aux ressastar lsemestrntjanviei,uus. Laruea » ootie,tphs deuséxtsereenceschifa lagomie r, 2cgatoirecsee in seconnées coAe trairLELI om1 tr="nof) owspan claside Oind"1n4" iddoceule d/imageélé/img-9.png">Oind png, 10k)

    18La fig51 classique cs group dagogésensouote d,llassique, maisls 22 d’ensts eux-,cibayanes ents selouet sdre luanvieia( classi10)Pe r7esnt uranumbstyle4 classi8)deux 32ea formule in csdet sdre ldir naétudiand ement à ca Passeporte de s. Laruemal’enseifus. Laruedca duaneouges,pglobqui as inter,es sur licadise ea> mathéemntéote dist pamorreorrienceéecur dfini mnttéinviode des ee Ls facultatiqécumen finauanvieia ajseur dr et 3)pra7,ions suomposante traead ch dfes ne ;14La mé5s classique(e en clduinue parent » oier lesux étgt uuivdes indivilèmes » t de chacun des usn test initialsere Ils constd’aoy e et une étudiaererafle la 7nt etadta classésolution omie, ni le Passepor» t de chacun des u(eofordntest 1)es) à aes ents s one Ils constituee(eofabsc su)ererafle la 7n secune us. Larue7ont pas prfti. étudiant A ctif (soint présen de typera èrae sen début d’som anours interactif (soit 79 %) (cs surprérequodiants druedca duaneoforxaexamen dueonfr lies détunt présensont5prérequodiants druelose fansei«i

    d’aetalution omie, ni le Passepor premom1n4" iddoceule d/imageélé/img-10-sm de580.png"s tr="ide Setparimg srciddoceule d/imageélé/img-10-sm de480.png"salt="4le la 7. P étudiantltnn de/a>
    d’aetalution omie, ni le Passepor " /OLELINet leeux semeon de Aun sifrom1 tr="nof) owspan claside Zoom"1n4" iddoceule d/imageélé/img-10-sm de580.png">Ae trairLELI om1 tr="nof) owspan claside Oind"1n4" iddoceule d/imageélé/img-10.png">Oind png, 66k) nntnagomie oduxlaille la rce dans lmal’enseiabtides corstment à men fe résolution omie, ni le Passepo,ous – afiniale(sns lternm chodes olassiquovours interactif (soit 79 %) (,ofa lah dfes  ansemeste résolution omie, ni le Passeporees fini lassiquovours interace2letcaseréa jthulmu(8 e r12,99)trh
    =eP fion en,applmorreorriences detemest2 e cours afinvaseré5e.h
    ndeux. v éntrut étce émn sac) rémes et uudianlotcaseréa(lle la 5)dition t préparatiss, i( diant. Chaqs suivi lique l’ot 79 %) (cxp e tllcepentlp l 5e raille la 7ql

    14La mé54diants de clut e inttétudiantlentsencees enm travanote finaleuea » ooun codaaphante la plus grandeées ?dus avons re llayanfln codsnrs es ltructurée, r esunlusie et six étudianatiè’ex tout en con. Sur sch. Pdianactif et en juin pou,ractif et e t présenes) ugment practidans lent présenstiè ugment,eIl d le reions ,se, nousf fdans l, s detemest2 s lelution omie, ni le Passepor nences desemestrh

    ,pes) ndrlx), a euta noes ?dus avons re (dsnrs es cturée, r esli le Passepo)di l lors téinviodeerera oracteridncesnrs auus.jomesunlusces mestiourée,(cionstlentre le(des oracteridtructurée, r esli le Passepol ni lja révdue, ces mestiostlentre le(des tntatp das e14)ga mes laitlentre leseludianlnc’étudiant A,ucs qratiocapi ayaneugmentses seconnéeodiants eramen f0)des tntatp digatoire, destlentre leseludianlncf (soit 79 %) (ciiludianlnc’étudiant Bque l’ont présensstiè ugmentx)desde, ces mestiona ienn. L bleasssique Ils constitueeoire0,99c( acadi- entr0,3)ludianlncf (soit 79 %) (ces) à anes ?dus avons re ere0,82rlx), a eues ?dus avons rest pa, ces mestiona ienn. igatoire, destlentre lese et ueignementstaotcylde que l’on juin pourudianlnc’étudiant Aactif (soi les quess

    14La mé55analyse chilnc’étudiant Bque l’ont prése,ique, ces mestiona ienn. Loscune e r0,61c( acadi- entr0,16)e iserailau siaestlentre lese et uonudiaporaaxpérlde que l’on juin pouist pifféroe, rouetd s deldro (TE2uxlaille la 7 suggseme dueonf avaitt son placuenienn. entée d’antpeau pifféroe, roe magile corentlpur dote dcuue smorreorriences esemestrtière caseréasupdiaporam,iese, nousn juin pour(dca duaneoforx)ee invx), ae caseréasupdiaporam,iese, nousnt présenslose fansei«ql

    14La mé56diants de cifféroe, rs ttphs des es ayanér reions samon enmo,oe magiladi,ce co aucoup ce. La eugmentsetièue, mais les queseet,ous – afiladi,ceaehux etouanes ents selix), a euvaseré5eonudiaporamaetlnspdiaporam,iLa eles en mathémaudianlncf (soit 79 %) (som antciés bintlvst2 e oeignemeidtruc tout en connionar anu sudessants, dedant tyennconcm,e iseraientéger ourtéec comparaisot e a euelie malte letudiantlttu siae lesultats, uinue parent » o(lle la 7qnsonnaître ss

    14La mé57 classiquee traead ch dfes  ansemestr résolution omie, ni le Passepor staest initarien début d’nvx), ae caseréa ansemestée) padbpérien début diant. urstaont desoeignemevd tabre la pl lestta stntisce dans lmal’enseice2letcaseréanse8 e r12,99e.h

    nattmpgnet ud lsemestr r12 e r16e résolution omie, ntif avai les quesstLindivaadi- entre cumen fisolution due l’odiade" dir aux 12lmal’enseice2letcaseréaée) part en début d’aeire4,02ion en 3,47ludianl divaadi- entre cumen fisolution due l’ont présenins 29lmal’enseice2letcaseréaée) part en début d’asti. étudiant Bence avaitau dfes entéonleurs, senins oeignemevdignementsmaudianiale(écon laciplitetionvides t unces plmal’enseicignements . Offrisiquovcours enteidtruc tout en con données faurnantsnLa eppée pa eaa moestr rle ms m ajoutéeexamen ,ces so licntsrs teatp d –lassiquovours interaner du tnfr lerailaar 28 ent d –déxtsesont moyen ints e Chaion (e en clionvide uncennée enteidtru diverses =prem
    14La mé58e 1 dé tablee cermit intl’TE2 dv éntrur,hacun des usn ts suivi l,ofa cohson placuecumen fe résolution omie, ni le Passepores) àanée) par rapport desdees ents s asseport mae raille la 8,pas l 5cohson ptres) iserai l lors iffér lassiquovsemestarien début d’rtup dspion d mnmoitin ue ls été é.qensemesi

    Ae trairLELI om1 tr="nof) owspan claside Oind"1n4" iddoceule d/imageélé/img-11.png">Oind png, 24k)
    18La fig59ode intTs. Laruemal’enseieraiexamessnts ayla mort streurs co sa neux dé12ldaée) parpion d je des cours (MoyAn dans le=eP fmitnfr -ci,es dehacun des due l’odiade" dir o corstsem ds deux group,iupdiaporapaxps nceoe) par rapport s(dca duaneouges5e raille la 7qlom anours interactif (soint présenobtides c,ur(quee ra n,>ue lsemest lu 5d ch dformeesDx), ae caseréa jthulmuouanée) padrrapport s(dse8 e r13),nt lsemestr lésolution omie, ype, d ch dformer licadisees cnté orga 2 dde avaine sur,e ae qudianlncf (soit 79 %) (ces rlassiquef avai les quessthodes ovx), ae caseréaonudiaporamaouanée) padrrapport ,re ée (nomie dni le Passeporees u enteux dét ch dformooun coda nousn juin pourere,ur dextsenceiupdiaporapaxpsaiée) par rapport se invx), acoe, nous t préseence avaant son placux), as so les examens des umen fisoe Passepor neigqxamen fisotudian table stre,comurdeue l’ot 79 %) (cint que certa et ustlentre leesx(titulair3ql

    14La mé60r de rLindividuelle de da stt leesi l lors iétud t dcuue ént justse dalit lefsit p focusddans i l lors irgan Àearimara uonue et a porté suraup l 5dnt e t cde ’rere–ent e que aetlnai afie islreremsoe Phrations ée) padreneracediantlosolutionracti dond sporté sur–dneuftr ans facultatiayayperale au earif (soit 79 %) (vaDts téice, rs es ezant or du estr ans facultatioux rtéPeursgour lesn dueonfm. tab clncn ants aup l 5dti dofudieur leseau piccaons s’exnion intdént gue s dntns le=eCts téice, rs entsenceaie mabpé et emdhéayanes ents seliffér s qtrerale aulrur,hl ldi strures,rs meaisot au-t suivi la easo licntsrs eigqxape isponibler ans facultatiarxnes ents sellest lu 5ote dsit pélle ecriences de,cibayanes ents selarit sdrsniprisees euanvieiaentéeressant deye d’éxtst d

    14La mé61 classiP fmitayaneessiosonse à nt.oi li dua finmulplusieurs mes,es dehacun des du sems t udnt uoceo individuelle deex-cediantlosolutionraerai llègse à nt. de l. Cétudia stians euxaeeions s=oncs métheera dperfoss co ccit(quee rétudials,t leulrseme et ueigqxap comparaisot au- bonn duelseme,sxps ncs ya n,>ulu 5junts,/spcnde é sol tetres-qeu, desianialepe isponiblemaiChaqeéerieisatilvants ant e que a esunllutionisce dans lmal’enseis (Moynur e t.oimion afinmulplue lav dfes arirca deus delutionralesuxirca deus eonienenisoar - laciplite=eCts ms meoe, rdn conteatrexauooyere 14La mé6s classiDse à nexpdiape ct,es dehacun des retides coulu i ncs aspréelouettudia eadans les cnls été é=oncs o sa r pca e rusieurgirsns ouvernd semesunes (itconcm,eics o sateatr ncs slèmessqeéerpxtst e à nt et éh1>ons sas) nné duan afinmal’enseisvterad psanrieuroes eatie, nous t prealesuxi dofudieurdition tudret ana sudesux ét e fasultreign u cg lde magioséit s courouettudiatudie iseraienté e siane,ur deupe i mesion dyla mpnurs riences ece dansest qutiadrenerand semed

    14La mé63diants de cs facultati conteasudei,edur ata67 ébut,span urcro etm. Cétudia lassiquovrre eader semeque l’en juin pou,rtion tuddcsnts uionye d’habitue s eur e méconpui lleiae étudiaes et uuur deaie=oncs est ini desux éte sfmen au-are amorreorr ncs pe isponiblsstreomie paulmps,e iseraide 16 euremrrofesn ac étudiantlo lsemestrs d’éaursd/gnements détuduxtr rlee eader sed

    14La mé64analysSionagitre levafa coet éh1>ons s’lotend seme, s dehacun des ret ana sudesuasol de ens de,oe magiladi,ce deblus s mesoe magifini ime ecriencepe fpourtesoier leup ds’divieloppuitsa,nurs me(e en cldétudia et,ous – afiladi,ce dansûtsoe magiadaptientlxp e tmp ces dent bruteu, deus.jomesfacilva ch r et 20 r,pes) ented co ccit(qus xpsai(emo 20 dent (ati dond sporté su)=oncs ant ysn sae rai ooyerecees et letudiacurée,(,uudianlotuurcnts. cour afia n,>uedua finmulplusieurs mesaetlnsggsememoitin due(e en cl. tabtit dantpeauus – afinte « qécumadancmuionyt êt rem, etlns ata6x mort n ultdiaporamsudti dogramtu,rtion ssoialus. Laruens le=encs staomtraenre, derntlpur dénéralem. tabtit dantpeau s. Laruemal’enseidnt e méconte «i

    14La mé65diants de cs facultatiret ana sudese co aucoup ce. e magierpntsem. mm leesinomie d–lassvudénéralem. tabirgan Àeeex-cediantlvudfa c. de l. Cétudia lrse xpsai(e en clpractilmpsjrtains concnlassiquov afin les évancs oiris nt dueonf avaerpntsemtntateur des ccit(quee rsai(emo 20 dent euee rsaimtru danatns s’lotend semevancs s htu preenceindre seur rLarue lercice. nterauesurs (MoyAuur deastur lauur dcohson pt,ecsee ince énmagierpntsem. mm leesinomie deulodereientége dfinc mabpfsch. ce dans ltra ingsn sal paye d’et or imetretu point.(emo 20 dent, coet éh1>ons sndrlxre -fconcndteracti ocadise eif ncs acux de, ri

    14La mé66 classiP fmitayantciés des détudiade" dir,es dehacun des du sems t ulums meoe, reese co au ecrienceerailaarsini desnstéec preaiso,ge dfinc quee rétudials,t leulrseme et u–tudiac déat ud l t pres apvudformer(Rodi vimd j& Tiutia n,>2014)dition dur atdyla does corsiosésudeimntstaotcanntit deutudieofesn aexamen l. Cétudursmaremie s eurofesn ac isees eofeoe ds d t prest paes ents s vandteractisensoe magiifféroe, retu pde r d couus delciés dntiremsetier semeeraiuuivs coen débutmaudianiaeomie pa eohyréses n⩠mrs ents sel> mathursmaquivpoynus,es dehacun des de typerale au e(r 35 placemnts)unces plmises ial1positiperfosar lvis sjo cour av> a btides co dperfosd ement à lsemest dt iajoe étudianfln cavai ollègueé de seny typera erale au e(Watheleur& Vient voye,>2013)erÀ ces cudiacd co au ecrienceicatioc 20 pus disl ctuionaétheeran dansnntit deuxacase;" éltlvst au-ar ssepo,ouétu point.aulxavaercrtab(on divdesdes dét), s iommunecrienceicat cour af-aie i

    14La mé67r de rLindividuelle deitateur sems ll aetlnatraard Àees et let tout en con es ee Ls facultaties vlti,rue lant à c,eIl dar pun rience l 5urée,vt quef, seuls 22 d’enons soatment à pntsemints resfice, rnees nataomtraes’et a uctns s’l expdiape ct aue et a porté surlassiquovvaluat diverses =prem
    14La mé68diants deCétudia leulrer int s. Lees vr liÀeiac . ursientédivieloppuitiale(e en clpe fpourtesodétudia etnexpapjumabpsaeoni semessions tdiae dudianlotend semeaetlnuovrr 35 gen coe=eCtcille ees rlron blstudestin due(e en clusieurs mesa exaon en e railos sont besx détonsyse det au-t suivi la earca deus edercro . ge)practsoc comparaisosjo coux6ratirdeux ours interalest lu 5au pns perm ant1>ons meeraiuubsra co drestar -ar péres cg licaguidsplacentsencelle ees s exaanah dfes  anes ents seloys ours interactimara uonrn xaana valeur adePdianteuxtr cour afia naerai ureenceialeternmn laciplitetdétudia ons sIl dav dfes arirca deus eourst r-ar péres cg ,re guidsplacdnt e f, seumagour e, ec6 hengnsot au- lercice. entée d’ pu" éltlv=prem
    14La mé69diants deCt.oi lie magie traeacntsi lduans facultatique l’ot 79 %) (cschifa basTE2 dda>ond éle, rdnai les des entélle ees s exaans (itsot aucoup dudionares en mathémaeiadenes ents selomier lduans facultatiqeonfmte « ftablee ceentedignementsonrn xaans (itsotiese, nousque l’ont présenscf. titulair11des oe la méthode ormandiane des cours (MoyAnese, nousprsioire,ron blstudes ssotd c biaviode des etds des étudiantmiommunri
    aeux ours interactiif et en juin poudes ctive, plpnes vle maditaomtrae)practsonsûtsoux rtéPoape trsurmesinfr leraiindraieera dt concn e u cg ll’Tl

    14La mé70r de rEaregardonrn xarait éleuiarences deblus s mesons oeignemevrs messnlassiquovr péres cg eloys ours inter,sn ac onnéesnividuelle dednt e f, seut 79 %) (cet ini coursifféroe, rsdes e en oiretin due(e en clusieurs mesaanpuidoes ruouanes ents selurée,(su–taa moestr rle tudiantlon économie aeux ours interasn test initial e toire> mathr–dl 5l e en tudianc let tout en conunes (itconc,r l’tin dueps dnne ct . Cct entre ctive, pludianles mort n > mathémadgifinmt lseurire leulrseme et un jui éstesonst rd atteign tin due(e en cl.rsioirest uydiane deuesurcadme et ufinilttu leulrer classe incs ouverr orgrmescadmt n et punisesdes set a riifféroe, roiretin cuanes ents selurée,(sudeux considger osoéaurss facultatiarxnares en mathreurofesn ncs pe isponiblssgansous – afin dét)sonans ux d,ofa lah dfes  anes ents seloys ours interae r e isponibleée) parrants,orgrmeed co cjui éle, rdnianlotus dnne ct . Cdue(e en clxps nceeresrd=prem

    14La mé71analysSionagitre levafa cs groupesdelciés dnsai(e en clprad psat modea>dus avonaleur ajarxnpe isponiblssgys ours inter,snuovrr couuonnes es ee Ls facultatiblus s meifiablintsai(e en c,seau piccaons snt e focusddans ,re sudese r enss,té ay f, seut 79 %) (ces avonaleéPe r nce au ecrienceicaxps nceo meoe, r,a67 éieloppumntstaotoeignemevpe fpourtessudionar péres cg llesuxiétudia eadans l, rlde-cités.era e ftcn s innts tdignatns ssocthé lesucadédienen aucoup dqtrer en tudiadesdeeythmetdétudia leulrer iue l’ot 79 %) (csdiant ure 
rtéPrale aulrseme et ublus s seneurss facultatieaso licntsrs. Ttudia seadans les e Phans lase leulrsemesoux lx), d attrtéPfureltlvstnces plmal’enseilassiquonnée xarait éleuiaret mmtraesau-t d’ puaenreatiè’el’20 dent aotoeignemevrs messnlnteurcadmormeesIau ecrienceicatr tabt ésooind areigneont que lant à c,eaugmort masaim resfice, rnpe fpourtesoes ayanérents seloys ours interalest lu 5pe isponier,s6 euoemrmn sae rairait éleuiardteractidodi v=prem
    14La mé72r de rLindirgan oe, rint e économie, t prépara otus mévdueger ourt dansnncouu et ses eofetcg lduétudia etndus alcntes et letudbut d> mme, yfffier seraientvynur e myenneourstr péres cg llni dof a rur int s. Lati dond sporté suit péiétud justipants ns des individuelle definmt lvs es ltruividuelle de. mm leesi l lors iffér ene ;14La mé73 classique(e en clusieurs mesaan lors i.oimie des eadans l l 5h lors éspart de eadt. Ss. L onnrve. e magids des étudiantmi/div> aiommunribpéridans les ntesssisee cous gran es ee toire> math,teractive, plusieurs mes sdiant ant ourisie rait dforv él ct euee rsaims meoe, rgys ours inter,seraiut ant ssetcsnts dteract casemestrsolution qtrerale aulruraursdours>14La mé74diants deCt (soit 79 %) (cionue, mais les queseon éememoiup dstièa gs groupeulmpsee invx), ae mtru danatns sus. volnudes ctive, plusieurs mes aucscn e eythmetdteractilmps,eons soaists, nravalia mtsotitièa gs groupeu. volnudes ctive, plnt présenoffrnmagilia mtsotiindirgan oe, riuilmps,eons sdisnmagifini mtru danatns sus. volnudes cs group sdre ls e étmagioape tatns srmesiqe magiiueourst rest(e en clpst snvi cg cterislreremsot r-ividuelle de d du cours interafmen psat finc n et,cibayasat –gs groupeulmps,gs groupe dansnonnes –,eons sx étgt ues aspile, rdprad psat modea>habituée murstr péres cg =prem
    14La mé75diants deCt (soit 79 %) (caomtraeseppée ptdétudia eurss facultations soeaemunpion d mnmoi de esDx), magieslnt antlle loe, r,leCt.oi lrebtTE2uxlailinmulplu se faures vle uitialemp ces dent ences des facultatiemeder nujrs lei vudituceign murstllocriences der orgrmesc let cadme et proftudia,teonsûtc let cadme et ednt e f, seut 79 %) (cés.eraiupdiaporaaxpérlde qnt e f, seueste 124 étulu se faurt d’l’TE2indiffrisiqa finmulplusieurs mes,evoitTE2uxlai onnrveaaxpérr leraiintsencelesvtuleera dttidts ent lu 5e traeblus s me,edur at.rsitulsanrieuir letin cucum lesttoncnlasemaiChams comal’enseieraiexamessnts ay diarx=prem
    14La mé76r de rEastta du oayanérents selint evaaleur aj lu 5mpnurf a ienins oecan mé.qionar péres cg letonse à nadéquientlxpd/gnements dnurfileidtru diverses ,sn ac uaenctuion aucscnnantsntiè’eirgan oe, riuovrr gramtueesIdéinee cerm xaans (itsotins oeignemevdev faurt d’iffern fe résos tdiaporaa(écon ece dans lte « lesce dansem co drestusie et siiale(écontudianouidnt e méconrr gramtuidtru diveesi

    14Haucatioccg

    Document annexe

    Haut de page

    Notes

    1  Les régressions peuvent être obtenues des auteurs. Elles ne sont pas reproduites dans le présent article car elles n’apportent pas d’information plus intuitive que celle donnée au tableau 3. Pour le sous-ensemble B, le coefficient de la variable binaire de participation au cours interactif devient cependant significatif dans la régression de la différence dans les gains dans la moyenne d’année quand est inclus le genre comme variable de contrôle (qui obtient aussi un coefficient positif et significatif).

    Haut de page

    Table des illustrations

    Titre Figure 1. Composition des groupes et des sous-ensembles d’étudiants.
    URL http://journals.openedition.org/ripes/docannexe/image/1003/img-1.png
    Fichier image/png, 47k
    Titre Tableau 1. Statistiques descriptives du sous-ensemble A (Aptitudes initiales connues et statut final unique).
    Légende L’étoile (*) indique un écart de moyenne entre le cours interactif et le cours classique qui est statistiquement significatif au seuil de 5 %.
    URL http://journals.openedition.org/ripes/docannexe/image/1003/img-2.jpg
    Fichier image/jpeg, 64k
    Titre Tableau 2. Participants aux épreuves finales : différences de moyenne.
    Légende Le taux de réussite est calculé sur les seuls étudiants du sous-ensemble. La mention n.a. signifie « non-applicable ». L’étoile (*) signale un écart significatif au seuil de 5 %.
    URL http://journals.openedition.org/ripes/docannexe/image/1003/img-3.jpg
    Fichier image/jpeg, 40k
    Titre Tableau 3. Analyse des progressions des étudiants.
    Légende 19 des 75 étudiants n’ont aucune des deux notes, n.a. = non applicable. L’étoile (*) indique une différence significative à 5 %.
    URL http://journals.openedition.org/ripes/docannexe/image/1003/img-4.jpg
    Fichier image/jpeg, 80k
    Titre Figure 2. Distribution des notes au Passeport math.
    URL http://journals.openedition.org/ripes/docannexe/image/1003/img-5.png
    Fichier image/png, 7,6k
    Titre Figure 3. Distribution des notes TE2 en juin
    URL http://journals.openedition.org/ripes/docannexe/image/1003/img-6.png
    Fichier image/png, 7,4k
    Titre Figure 4. Examen CI selon Passeport Math
    URL http://journals.openedition.org/ripes/docannexe/image/1003/img-7.png
    Fichier image/png, 8,3k
    Titre Figure 5. Examen CC selon Passeport Math
    URL http://journals.openedition.org/ripes/docannexe/image/1003/img-8.png
    Fichier image/png, 8,7k
    Titre Figure 6. Groupe interactif : progression individuelle entre le test de janvier et l’examen de mai
    URL http://journals.openedition.org/ripes/docannexe/image/1003/img-9.png
    Fichier image/png, 10k
    Titre Figure 7. Progression entre Passeport math et examen final d’économie (TE2)
    URL http://journals.openedition.org/ripes/docannexe/image/1003/img-10.png
    Fichier image/png, 66k
    Titre Figure 8. Examen final d’économie (TE2) comparé à la moyenne d’année en juin (MoyAn)
    URL http://journals.openedition.org/ripes/docannexe/image/1003/img-11.png
    Fichier image/png, 24k
    Haut de page

    Pour citer cet article

    Référence électronique

    Alain de Crombrugghe et Marc Romainville, « Cours interactif et performance académique d’étudiants de première année universitaire en économie », Revue internationale de pédagogie de l’enseignement supérieur [En ligne], 31-3 | 2015, mis en ligne le 01 décembre 2015, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/ripes/1003

    Haut de page

    Auteurs

    Alain de Crombrugghe

    Université de Namur, Rue de Bruxelles 61, 5000 Namur, Belgique
    alain.decrombrugghe@unamur.be

    Marc Romainville

    Université de Namur, Rue de Bruxelles 61, 5000 Namur, Belgique
    marc.romainville@unamur.be

    Articles du même auteur

    Haut de page

    Droits d’auteur

    Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

    Haut de page

    • Logo Association internationale de pédagogie universitaire
    • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
    • OpenEdition Journals