Navigation – Plan du site

13 | 2003
Cabotage et réseaux portuaires en Méditerranée

XVe-XIXe siècles
Sous la direction de Gilbert Buti

Le cabotage, qui n’a ni l’éclat, ni le prestige de la navigation transocéanique, a longtemps été délaissé par l’historiographie française. Cette navigation, délicate à définir et à approcher, mais vecteur d’échanges et transport-relais, occupe un rôle essentiel dans les activités portuaires en Méditerranée. Son approche, conduite à partir d’études inscrites dans les « riches heures » du cabotage méditerranéen, souligne la diversité des pratiques, des techniques, de l’outillage et des entreprises. Ce mode de circulation et d’échanges, que l’on ne saurait couper de l’arrière-pays de production et de l’avant-pays de circulation, participe à la formation de réseaux continentaux et maritimes dépassant le cadre de la mer Intérieure. La compréhension du fonctionnement des marchés, de l’organisation des territoires et des dynamiques sociales passe donc aussi par la connaissance du cabotage.

  • OpenEdition Journals