Navigation – Plan du site

Compositionnalité sublexicale morphémique-iconique en langue des signes française

Christian Cuxac
p. 55-72

Résumés

Une forte majorité du lexique de la LSF présente des caractéristiques iconiques. On fait l’hypothèse que l’évolution signifiante de ce lexique est limitée par le jeu d’une contrainte de maintien d’iconicité et d’une contrainte de compatibilité iconique. Ce phénomène ne permet donc pas dassimiler théoriquement les unités sublexicales de la LSF à des équivalents de phonèmes. La compositionnalité lexicale relève en fait d’une très dense organisation morphémique qui donne lieu à une analyse morphophonétique où l’iconicité s’avère être une donnée structurante.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christian Cuxac, « Compositionnalité sublexicale morphémique-iconique en langue des signes française », Recherches linguistiques de Vincennes [En ligne], 29 | 2000, mis en ligne le 09 septembre 2005, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rlv/1198 ; DOI : 10.4000/rlv.1198

Haut de page

Auteur

Christian Cuxac

Université Paris VIII

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page