Navigation – Plan du site

La flexion de l’adjectif en allemand : la morphologie de haut en bas

Philippe Schlenker
p. 115-132

Résumés

L’adjectif allemand reçoit une terminaison différente selon sa position dans le groupe nominal : la terminaison exprime de nombreux contrastes de genre/nombre/cas lorsque l’adjectif n’est précédé d’aucun élément fléchi ; dans le cas contraire la terminaison est appauvrie, et nombre de distinctions sont neutralisées. Nous suggérons que : (1) Un unique complexe de traits est transmis séquentiellement du haut au bas d’un groupe nominal. (2) À chaque étape, un morphème est inséré, et les traits qu’il exprime peuvent être retirés du complexe, si bien que les adjectifs suivants héritent d’un ensemble de traits appauvri – ce qui conduit à neutraliser la plupart des contrastes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philippe Schlenker, « La flexion de l’adjectif en allemand : la morphologie de haut en bas », Recherches linguistiques de Vincennes [En ligne], 28 | 1999, mis en ligne le 09 septembre 2005, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rlv/1216 ; DOI : 10.4000/rlv.1216

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page