Navigation – Plan du site

Construire le paradigme d’un adjectif

Olivier Bonami et Gilles Boyé
p. 77-98

Résumé

On suppose généralement que les adjectifs du français ont un paradigme à quatre cases, leur forme variant en fonction du genre et du nombre. Sur la base d’un examen détaillé des adjectifs irréguliers, nous proposons une structure paradigmatique différente. D’abord, une cinquième case est ajoutée pour la forme de liaison prénominale du masculin singulier, qui a parfois des propriétés qui ne peuvent être déduites de la connaissance du reste du paradigme. Ensuite, nous proposons qu’à chaque adjectif soit associé un ESPACE THÉMATIQUE en plus de son paradigme. L’espace thématique est une entité morphomique au sens d’Aronoff (1994) : un adjectif peut avoir deux thèmes distincts, mais ces thèmes n’expriment pas de propriétés morphosyntaxiques. Les formes fléchies sont construites à partir de l’espace thématique. Ceci nous permet de rendre compte de manière uniforme des régularités partielles dans la forme prise par le masculin singulier prénominal de liaison, qui ressemble parfois au masculin singulier ordinaire (par exemple sec, féminin sèche, forme de liaison sec), parfois au féminin singulier (par exemple vieux, féminin vieille, forme de liaison vieil). Pour finir, nous montrons comment cette analyse peut être combinée avec un traitement des consonnes latentes et un traitement de la morphologie dérivationnelle pour fournir un tableau complet de la flexion des adjectifs en français.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Olivier Bonami et Gilles Boyé, « Construire le paradigme d’un adjectif », Recherches linguistiques de Vincennes [En ligne], 34 | 2005, mis en ligne le 22 décembre 2006, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rlv/1370 ; DOI : 10.4000/rlv.1370

Haut de page

Auteurs

Olivier Bonami

Université Paris IV et LLF (UMR 7110)

Gilles Boyé

ERSS (UMR 5610) et Université Nancy 2

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page