Navigation – Plan du site
À propos de livres

Cavestro William, Durieux Christine, Monchatre Sylvie, Dir., Travail et reconnaissance des compétences

Paris, Economica, 2007, 224p.
Gilles Ferréol
p. 169-170

Texte intégral

1Dès les premières lignes de leur introduction, les coordinateurs de l’ouvrage soulignent à juste titre que «la question des compétences est désormais au cœur de la relation salariale puisqu’elle vient perturber les repères classiques de construction et de reconnaissance des qualités de travail». Cette problématique, est-il rappelé, «émerge dans l’espace public dès le début des années 1980» avec, par exemple, «la relégation aux marges de l’emploi des anciens ouvriers de la sidérurgie ou de jeunes faiblement qualifiés», l’objectif déclaré (d’inspiration «humaniste») étant de «moderniser sans exclure» (p.7-8). Depuis, de nouvelles pratiques de gestion et de nouveaux modes de mobilisation de la main-d’œuvre ont fait leur apparition, les contraintes de compétitivité et d’employabilité étant de plus en plus centrales.

2Cette contribution, issue d’un séminaire qui s’est déroulé à Grenoble fin 2005, début 2006, est structurée en douze chapitres regroupés en trois grandes parties. La première se focalise, à travers la discussion d’un certain nombre d’outils comme les «référentiels» ou les «entretiens annuels d’évaluation», sur les rapports qui se nouent entre les individus concernés et les collectifs auxquels ils appartiennent. La logique marchande ne saurait ici tout expliquer, le rôle des règles et des conventions devant être bien mis en exergue.

3Après cette interrogation de nature méthodologique sur la légitimité de telles politiques, place à l’analyse des “métiers”, notamment ceux du design ou de la téléphonie sanitaire et sociale, dont les frontières fluctuent au gré du renouvellement des mandats. L’opposition classique entre “organisation”et “profession” fait dès lors l’objet d’un examen critique et l’obligation d’adaptation fonctionnelle prend appui sur des «phénomènes d’appropriation» et des «stratégies de reconnaissance» à chaque fois singuliers.

4Les quatre dernières communications traitent, dans un contexte européen de plus en plus orienté vers la formation tout au long de la vie et la validation de l’expérience, des procédures de négociation par branches, lesquelles s’apparentent, par des moyens de financement mutualisés, à une démarche de maîtrise des coûts et de fidélisation des salariés tout en fournissant un cadre d’action en matière de classification ou de rémunération. Désormais, et le débat est souvent vif au sein même du patronat et des centrales syndicales, «l’initiative, l’autonomie et la coopération ne sont plus objectivables dans une fiche de postes et ne se développent plus mécaniquement avec l’ancienneté» (p.154), la question de la pertinence des principes d’«égalité de traitement» et de «partage des tâches» étant posée.

5De plus en plus, «c’est donc la personne, au sens propre et fort du terme, qui est sollicitée : ses facultés cognitives et intégratives, son intelligence des situations, sa capacité de se coordonner avec d’autres de façon rapide, ses facultés d’apprentissage et de projet» (p.193).

6Au total, et c’est l’une des principales conclusions de ce volume, à la fois bien documenté et de bonne facture, «s’il et vrai que la compétence renvoie à des attentes, des exigences et des qualifications pour partie désignables, elle n’est pas réductible au seul dû». Elle comporte, en effet, «une part ouverte, libre, indépendante, qui relève du don, de la gratuité et du plaisir, qui ne peut être enfermée dans un simple système d’équations gestionnaires, si subtil soit-il» (p.194-195). On comprend, dans ces conditions, que l’observation des différences de culture, en particulier nationales, soit riche d’enseignements.

Haut de page

Pour der cet articleest l’une des principales cg0happartiennlpublde,/buthapes principales cg0pstrong>Gilles Ferréolavestro William, Durieux Christine, Monchatre Sylvie, Dir., Travail et reconnaissance des compétencesTraherches sociologiques et anthropologiques Gilles Ferréolavestro William, Durieux Christine, Monchatre Sylvie, Dir., Travail et reconnaissance des compétencesTraherches sociologiques et anthropologiques class="go-top" href="#compterendu-320">Haut de page

Jnals.op >Jnals.op ylrcttannexe/image/6451688/ie o-DOAJ-ll-ca120g" /> widthrs1 tithets" rs26> > < Actle="Recherches sociologiques et anthropologiques, D > lrcttannexe/image/6451685/ie o-/32g" /> widthrs103" hets" rs116> > < widthrs74" hets" rs73> > < widthrs104" hets" rs75> > < Jnals.op ylrcttges/favie o-/nv et-/rsg" /> > l> dconnches spa/h1> &n>À Lot SyS'aber ave&agers ; LicLe ird'nEditionActtr/h1> À orcetep&nrber at des>&n>> s sckecont sckecd= s l’a ue Reun vs lnEditionActtr.pns >.pn-rch.opcc pv> pv>-rtard Nav me p tn class="tit>.pns >.pn-o">PDFTe que:pv>t < da Enub="/e:pv>t sRnv e sociologie antmultiplee, s terropris socmédologique sut les colle ds thémques de r pars'riersvecdu hes de scies de anis, Msi> >< da < l- iiiiiiiiii 1> Eiont < da Surts qx:pv>t E ISSNb:pv>t da ISSNbimnt"méb:pv>t da < l- iiiiiiiiii 1> Aei&egers ;sb:pv>t Freemium> da < l- iiiiiiiiii 1> Voirua notxdes l’e esnaie ua nEditionActtr/h1> ul- iiiiiiiiii 1> N s="t" iiiiiiiiiiiiii 1n>n>Fref="321" anmat=rsser sn">DocCr cet arte référes ul- iiiiiiiiii v[if /DOI / Rartiennlpus>N s="t"="q" dlLinks"h1> N s="tontim-s">F-hors"> 1n>Ferles À href="127"345m an style="font-variant:small-caps;">oncAddispan>TraD du hropologiqu et seuMagf="b sesErn pasGe n aveantCicat ddsGee, zm>À href="127742m an style="font-variant:small-caps;">oncAddispan>n style="font-variant:small-caps;">oncObadiapan> SylLs del (="l.)ur>TraCicat ddsGee, z. m>c’ure, em>À href="127756m an style="font-variant:small-caps;">oncP paeet pan>TraLéquamon" c>ntifiere et sommerse. Unrme,rito et cœur dem> ul- iiiiiiiiii 1> ul- iiiiiiiiii ul- iiiiiiiiii v[if /Du mêdu aurul- iiiiiiiiii .pns >.pn-twitt>44.com/mtard?me e=C%3Cn>%3B%22%3Eav paro%3C%2Fn>4 ton> -pperDF4>&n> .pns >.pn-ultbook" href="/rsp:///sea.opefltbook.com/mtardr.php?u=C%3Cn>%3B%22%3Eav paro%3C%2Fn> -pperDF&n> .pns >.pn-google-s, " href="/rsp:///seas, .google.com/mtard?url=C%3Cn>%3B%22%3Eav paro%3C%2Fn> -pperDF&n> ul- iipv>pv>.pns >.pn-">Navtrton> v[if[if lte IE 9] < v <A>