Navigation – Plan du site

L’ « apocalypse » donne-t-elle à penser aux philosophes ?

Jean Greisch
p. 531-549

Résumés

Si les notions d’« apocalypse » ou de « fin du monde » paraissent étrangères au vocabulaire philosophique, une analyse des différentes connotations de ces expressions dans l’imaginaire des mythes et de la littérature montre à quel point elles constituent pour les philosophes des interrogations toujours renouvelées. Et celles-ci visent aussi bien, comme l’article souhaite le suggérer, la question du mal et de la mort – mort de l’homme mais aussi « mort de Dieu » selon les analyses nietzschéennes – que les théories scientifiques de l’évolution de l’univers. L’espérance portée par le dernier mot de l’Apocalypse, « Viens ! » sonne dès lors comme un appel à l’interprétation, à la pensée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean Greisch, « L’ « apocalypse » donne-t-elle à penser aux philosophes ? », Revue des sciences religieuses, 83/4 | 2009, 531-549.

Référence électronique

Jean Greisch, « L’ « apocalypse » donne-t-elle à penser aux philosophes ? », Revue des sciences religieuses [En ligne], 83/4 | 2009, mis en ligne le 15 novembre 2013, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rsr/443 ; DOI : 10.4000/rsr.443

Haut de page

Auteur

Jean Greisch

Chaire Romano Guardini, Humboldt-Universität-Berlin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page