Navigation – Plan du site
82.201

L’instruction sur les deux esprits (1QS III, 13-IV, 26)

Structure et genèse
Claude Coulot
p. p. 147-160

Résumés

L’Instruction sur les deux esprits en 1QS III, 13- IV, 26 est composée de deux grandes parties de structure différente : 1QS III, 13 - IV, 14 ; 1QS IV, 15-26. Une analyse du style et du vocabulaire de chacune d’elles révèle que, pour composer l’Instruction, son auteur avait à sa disposition des matériaux d’origines diverses. Il les a combinés pour en faire un exposé de doctrine dualiste destiné aux membres de la communauté sadocite qui devaient se purifier en respectant les prescriptions de vie communautaire.

Haut de page

Texte intégral

  • 1 J. Licht « An Analysis of the Treatise on the Two-Spirits in DSD », dans C.Rabin, Y.Yadin, Aspects (...)
  • 2 P. von der Osten-Sacken, Gott und Belial. Traditionsgeschichtliche Untersu-chungen zum Dualismus in (...)
  • 3 J. Murphy O’Connor, « La genèse littéraire de la Règle de la Communauté », Revue Biblique (RB), 76 (...)
  • 4 J.Duhaime, « L’instruction sur les deux esprits et les interpolations dualistes à Qumrân (1QS 111, (...)
  • 5 Ibid., p. 125.

1Dans la règle de la communauté de Qumran, l’Instruction sur les deux esprits (1QS III, 13 - IV, 26) forme une section indépendante présentant une unité thématique certaine. Plusieurs chercheurs lui ont attribué une structure ferme et y ont découvert une unité littéraire parfaite1. Pourtant selon Peter von der Osten-Sacken2, l’ensemble paraît être l’aboutissement d’un développement qui a passé par trois stades. Le premier correspondrait au passage de 1QS III, 13 - IV, 14. Le dualisme y serait envisagé dans une perspective cosmologique. En y ajoutant les lignes de 1QS IV, 15-23a, un rédacteur aurait donné à l’Instruction sur les deux esprits une perspective eschatologique. Enfin, dans un troisième temps, un rédacteur aurait conclu l’Instruction par les lignes 1QS IV 23b-26, selon une perspective anthropologique et éthique. Ces conclusions ont été reprises par plusieurs auteurs3, en particulier par J. Duhaime4, qui a approfondi la recherche en discernant trois étapes d’écriture en 1QS III, 13 - IV, 14 : un premier ensemble (1QS III, 13-18a.25b - IV, 14) aurait d’abord été complété par les lignes 1QS III, 18b-23a puis, dans un second temps, par les lignes 1QS III, 23b-25. Ici, le rédacteur aurait encore corrigé le début de l’Instruction en 1QS III, 13. Par ailleurs, Duhaime relève que l’Instruction sur les deux esprits est dotée d’une cohérence indéniable et que la présence de tensions dans le texte suggère que cette cohérence est le fruit d’un travail délibéré d’intégration de matériaux d’origine différente ou ayant connu certains développements5. Les observations faites par von der Osten-Sacken et Duhaime restent pleines d’intérêt, mais il est possible d’interpréter plusieurs d’entre elles d’une autre manière et de comprendre d’une autre façon la formation de l’Instruction sur les deux esprits. Ainsi, après avoir proposé une structure pour l’ensemble du texte, à partir d’une réinterprétation de certains résultats des recherches précédentes, je ferai une autre proposition pour expliquer la genèse de l’Instruction sur les deux esprits. Enfin, j’en présenterai une lecture rapide.

I. La structure de l’Instruction sur les deux esprits

  • 6 Licht, « An Analysis of the Treatise... », p. 88-99, distingue trois parties : 1QS 111,13 -IV, 1 ; (...)

2Après une adresse (1QS III, 13-15a), l’Instruction sur les deux esprits peut être subdivisée en deux grandes parties6 : 1QS III, 13 - IV, 14 ; 1QS IV, 15-26. La première comporte principalement une présentation des deux esprits et de leurs milieux respectifs, et la seconde, qui prépare la suite de la règle de la communauté, est centrée sur la purification de l’homme et l’anéantissement du mal au temps de la visite de Dieu.

L’adresse : 1QS III, 1315a

3Destinée à l’instructeur, l’adresse de l’Instruction sur les deux esprits lui précise sa charge et le contenu de l’enseignement à prodiguer :

  • 7 La traduction est de J. Pouilly, La règle de la communauté de Qumran. Son évolution littéraire, Par (...)

Pour l’Instructeur, afin qu’il instruise et enseigne tous les fils de lumière en ce qui concerne l’histoire de tous les fils d’homme, selon toutes les espèces de leurs esprits, d’après leurs signes distinctifs selon leur manière d’agir en leurs générations, et selon les « visites » ( = châtiments) qui les frapperont, ainsi que les temps de leur bonheur7.

La première partie : 1QS III, 15b - IV, 14

4En 1QS III, 15b - IV 14, après une introduction, on peut distinguer deux sections qui décrivent les deux esprits et leurs milieux respectifs.

5L’introduction de la première partie de l’Instruction (1QS III, 15b-18a) présente le Dieu des connaissances qui a fixé un dessein pour tout être et qui a créé l’homme :

Du Dieu des connaissances (provient) tout ce qui est et sera, et avant qu’ils n’existent, Il a fixé tout leur dessein, et quand ils existent, selon les normes de Son plan glorieux, ils accomplissent leurs tâches, sans rien y changer. En Sa main sont les lois de toute (chose), et c’est Lui qui les soutient en toutes leurs affaires ; et c’est Lui qui a créé l’homme pour la domination de l’univers.

6Ensuite chaque section (1QS III, 18b-25a ; 1QS III, 25b - IV, 14) est composée de façon analogue. Le rédacteur rappelle d’abord (élément A) que Dieu a disposé pour l’homme deux esprits (1QS III, 18b-19a), ou bien qu’il les a créés (1QS III, 25b -IV, 1). Ensuite (élément B), il fait un développement pour décrire les milieux respectifs des deux esprits (1QS III, 19b-25a ; 1QS IV, 2-14) :

71QSIII, 18b-25a

A - Il a disposé pour lui deux Esprits pour qu’il chemine en eux jusqu’au moment de Sa visite. Ce sont les Esprits de vérité et de perversité.

B a - Dans le séjour de la lumière sont les générations de la vérité, et de la source des ténèbres (sortent) les générations de perversité.

8Un parallélisme

­Dans la main du prince des lumières,

il y a la domination de tous les fils de lumière, ils marchent dans des voies de lumière,

­et dans la main de l’ange de ténèbres,

il y a toute la domination des fils de perversité, et ils marchent dans des voies de ténèbres.

B b - Et c’est à cause de l’ange des ténèbres que s’égarent tous les fils de justice

9Un parallélisme

­ et leur culpabilité et leurs œuvres de transgression

(se font) par sa domination, selon les mystères de Dieu jusqu’à son temps

­ et toutes leurs afflictions et le moment de leurs tribulations (se font) par la domination de sa haine,

Bc- et tous les esprits de son lot tentent de faire trébucher les fils de lumière, mais le Dieu d’Israël et Son Ange de vérité aident tous les fils de lumière.

10Ici, dans l’élément B, il est possible d’observer deux parallélismes encadrés par trois assertions en Ba, Bb et Bc qui marquent une progression de la pensée :

11Ainsi, en Ba, le rédacteur fait une présentation du milieu des deux esprits. Celle-ci est explicitée dans le parallélisme qui suit.

12En Bb, il affirme que c’est à cause de l’ange des ténèbres que s’égarent les fils de justice. Son propos est expliqué dans le parallélisme suivant.

13Enfin en Bc, le rédacteur progresse dans sa pensée et conclut son propos : si tous les esprits du lot de l’ange de ténèbres tentent de faire trébucher les fils de lumières, le Dieu d’Israël et son ange de vérité leur viennent en aide.

141QSIII, 25b-IV, 14

A - et c’est Lui qui a créé les Esprits de lumière et de ténèbres, et sur eux II a fondé toute œuvre. (Sur) leurs... (se fonde) toute œuvre, et sur leurs voies...

L’un, Dieu l’aime pour toute la durée des siècles et dans toutes ses activités II se complaira à jamais. L’autre, Il déteste son conseil, et toutes ses voies, Il (les) hait pour toujours.

B - Et voici leurs voies dans le monde :

I a - briller dans le cœur de l’homme

et aplanir devant lui toutes les voies de la véritable justice

et mettre en son cœur la crainte des jugements de Dieu

et un esprit d’humilité et de longanimité et une grande miséricorde,

et une bonté éternelle et la prudence et l’intelligence, et une sagesse puissante qui met sa confiance dans toutes les œuvres de Dieu et

qui s’appuie sur la multitude de Ses grâces, et un esprit de science

en tout projet d’action, et le zèle pour les jugements de la justice, et

un propos saint, avec un ferme penchant,

et une grande bienveillance pour tous les fils de vérité,

et une pureté éblouissante qui haïsse les idoles de souillure, et une modestie de conduite qui discerne tout,

et la discrétion envers la vérité des mystères de la connaissance.

Tels (sont) les conseils de l’Esprit pour les fils de vérité du monde.

I b Et la visite de tous ceux qui marchent en lui (sera) la santé et une abondance de paix tout au long de leurs jours, et la fécondité de leur race,

ainsi que toutes les bénédictions perpétuelles, et la joie éternelle

dans la vie sans fin, et une couronne de gloire,

ainsi qu’un vêtement de splesonur dans la de gloir e p id="crucma.prism e p iotatdresseE

ainsi qu’un vêtement de splesonur dans la de gloir e upidUn parall sme

mt le f ice
lauote>

ainsi qu’un vêtement de splesonur dans la de gloir e mspan>smen parall/emaue>

et une grande bienveillance pour tous les fils de véritl le tgtle=arall v

et une grande bienveillance pour tous les fils de véritlnstrn> g sim

et une grande bienveillance pour tous les fils de véritl désh env

et une grande bienveillance pour tous les fils de véritl une mp

folikquote> kquote>arrogte>

un propos saint, avec un ferme penchadonté éterg> b (s"> par) ensemble

un propos saint, avec un ferme pencha

11 ice

et une grande bienveillance pour tous les fils de vérité,

ion_f es pInstru

dans la vie sans fin, et une couronne de gloi veugl s yass="tkquote>equote> or

­et dans la main de l’ange de ténèbrmenttentblockqnups, un quote>equote

­et dans la main de l’ange de ténèbr

et une bontquote> skquote>

­et dans la main de l’ange de ténèbrla seconstucere la squote>

ainsi qu’un vêtement de splesonur dans la de gloir e p id="crucmb.prism e -

<>

un propos saint, avec un ferme penchag> (se font) par sa domination, selon les mystères de Dieu jusqu’à son te von der pa en tout projet d’action, et le zèle pour les jugements de la justice, e>11 are poure ltre et quvedu é l,

en tout projet d’action, et le zèle pour les jugements de la justice, e ho comme> ent en lui (sera) la santé et une abondance de paix tout au long de leurs jours, et la fécondité de leur race,

l le ef="bh1 class=" lumr

fe et ququote>

­et dans la main de l’ange de ténèbrla

ainsi qu’un vêtement de splesonur dans la de gloir e enion deundése d"fonts>3et un esprit d’humilité et de longanimité et une grande miséricord Enfin (provicblockquote>

­et dans la main de l’ange de ténèbr y es ses ac u

­ et leur culpabilité et leurs œuvres de transgressss="f réufairecape sont les générations de la vérité, et de la source des ténèbres (sortent) les générations 15 de lumièrelun, e III, mvicblles le ferai u xml:lang="fr"> rès un. /span>Unieux respendénifoot bonté éternel/p> dispo tant dispo ti l’II">. /span>Un. La premsprits

pan clnd umrespe ssepensclass=recevlon

(Ib>sont les générations debodyftn7" href="#ftn7">7.

3 ie : 1QS III, 15b - IV, 14

I. La structure de l’Instruction sur les deux esprits

    (...)
  • 5 Ibi6première partia>
,se> 1QS III, 15b -

,nu certains développeanalysnijirerelevd’sur lessa>, l’ensé l der Oaccomte"> uté, est centrée sur la purification de l’hom

141QSIII,–quan l’ Pour l’Instructeur, afin qu,

spritsnsiogo rm--> ,oire de toun toutes les espèce(IV, 14<)/p> spritquote>(ckquo) n (1Qtion" eff pro-->)lumière en ce quisnsiogo IIout tionts>,/blockquote> agir s II se complaira à jamais. L’autre, Il déteste son conseil, et toutes ses voies, Il (les) hait pour toujours.

–­ C8a. le dpla ep galxte, àr">10

et une grande bienveillance pour tous les fils de vérit)1QSIII,–qur, 18b p 14 i der Oac quisnsiogo t leurs mil t leurs mil n (1Q h les jaloit.<(dualipinsscern dej uote> Et l ,isnr e

Dem>1QSIII,–qur ,se> > s règ <,

ate> class= 8b p 14 t (provicblockd’o class="quota s. L’autre, Il déteste son conseil, et toutes ses voies, Il (les) hait pour toujours.

E m iiture IInnesuote>chose), et c’es’o

s. L’autre, Il déteste son conseil, et toutes ses voies, Il (les) hait pour toujours.

D ­quo

ap d’int dan(> r) ero> r ate> cl uisil a rèpenscl dres ho comet une bonté éternelte mpe C quo J - Il a disposé pour lui deux Espri n (1Qluttlasse>
(él

ate> rall/emolik. ,ont dé t gparties de /p> at ce,

urs mil qn (1Q m iiture ( et s. L’autre, Il déteste son conseil, et toutes ses voies, Il (les) hait pour toujours.

B quo C8a. le dpla ep galxte, àr">10

(...) > ront dé E I. La structure de l’Instruction sur les deux esprits , alnd temps,13 -8­23, bass et de leug La traduction 9 An Analysis of the Treatise... », p. 88-99, distingue trois parties : 1QS 111,13 -IV, 1 ;

s /span>Apnclusioa">Unieux respe15b -< all" id="bodyftn4" hreautre manière uite c urs, Dto wri 1QS III, 25b x ceent, Il nflu smeUn. La pr -IV, 1a>
)p uite chaqailleurv -

in qutsuidid="ul suote> nflu sme

1QS III, 25b esckquo class="quota roero>
span class="pa

l le ria ort envis, capsisnièreUn. La pr -IV, 1a>

),da eIque. Enfin

, Dans la rdacte i> strongttI,uggère q 1Qoffrireux espipsicui de

a"quota13 - IVanièset c’est Lui té thématique /p> çon la fe dSection1">
Aspects (...)
  • 2 P. von der Os17-19tined to tstruction sur les deux esprits et les interpolatc qui marL’un, Il lang(i à Qumrân (1QS8-22) dur les deInstitux esprits
  • all" ips;"> e nifoot exaLa traduction 1in DSD », dans Murphy esp du ’aplang(mst Lk>Murphy esp ’aplang(swd>Murphy esp

    Murphy espDieu de’aplang(mhsbh>Murphy esp ala ’aplang(ngyquo)Murphy esp

    Murphy esp > r’aplang(brquo)Murphy espg>’aplang(slwm) Dun, Disauei estnutsuie q oder ckquo all" ida>

    IV, espt r’aplang(nhl)Murphy espfixlr’aplang(hr n (1Q clniphal)Mu esp="ul rpan cl esprn, Dir’aplang(gll n (1Q clhithpael)Mu esp> (Ùaplang(gbr>Murphy esp lllr’aplang(hlk n (1Q clhithpael)Mu espsnsiogo Murphy espire gal ’aplang(bdbdd>Murphy espt gp’aplang(nhlh>Murphy espment et c’isme

    ’aplang(pquowlsmquosym) Lote>tu esp uote> ’aplang(sdq) et< cinq fo p lel" id="bodyftn4" hreanutsuilnsckquon>Dafo p lel" iden deux grAun>Des>7tu espin et< septafo p lel" iden deux anutsuitrentackquon>Dafo p lel" idaboutissement d lignes 1QS lel" id="bodyftn4" hrea> > ronte pré conn class= espfiet conclut son’aplang(bny ‘wr>Murphy espcteur, afinMurphy espcteur, Murphy espcteur, finiab ’aplang(bny ‘mi>Murphy espt (Ùaplang(‘nw em‘ys>Murphy capsisniquo all" ida> soe pré conn class=in qutlang(gbr>urphy oulass= espfiet uote> (Ùaplang(bny ‘ys> pliqué dpartia>,s> l eà partis suital ronte psprits Dejoncartir esplangkyquoân (1Q» qullestnp> pacod’est à all" id="bodyftn4" hreaufe mêm, le r l eà partis sprits z)n the Tw par plusieurs auteurs iitu nkq çon la -Sackenns le texte ssuggère quene adresse (1QS III, 13-15a), l’In1ibué une stru1atc qus) qui les frapperont, ainla purification de l’homgnaler ce document
    23">(...)
  • (...)
  • 5 Ib2 qui marI s lenlrtcpurait conclu ls, jee par cte mpts. Ainsi, après avoir pest L /blockqutsDestucti all" id="odyft4" hre adresse (1QS III, 13-15a), l’In1" id="bodyftn1" din, s) qui les frapperont, ainla purification de l’homgnaler ce document
  • P. von der Os569tined to tstruction sur les deux e/a>
  • 5 Ib22e perversnsmêm, expt possib espe dans > h brquo) IInnesuitrenta all" id="bod7 leélément A qulle pPourtana h>urphy où lxte, nompré conelle et(l" id="bod7 (2x)te> )rongttI,rincip

    class=>Unieeà partirde b espe dans >rinces phrapa I, mvicranumbel" id="bod6e adresse (1QS III, 13-15a), l’In1logique et é1lodiersrigiAupos , 1raît être l’about9b-25a

    sera-nd tie dn>Da/span> i, ac, le ron sur lOsten-Sn, Disaifférente o qui les frapperont, ainla purification de l’homgnaler ce document
  • P. von der Os570tined to tstruction sur les deux e/a>
  • 5 Ib23qui marI <>De té leeff quotaon léme Ile ,allé>i,blockbueits.dsyntax-,e> phrapasrde la rebherche en di pousc> capsisnièrces 1s claabout9b-25a, pouscbrIci, , docohér i> stront dén>Aprèclass="text pr la re.té le l, dej t quverbes tée ds : sequi a créé l3-18a. oder leabout9b-25a, où es,

    faites pary eà partis n ln propquverbes docohe>i, afh--mentt pSeul lxte,>4a. - IVdej e adresse (1QS III, 13-15a), l’In1footnotecall"1fo> qui les frapperont, ainla purification de l’homgnaler ce document
  • P. von der
  • 5 Ib24rsu-chuLli> orexte ssukquote> (él all" id="bod8b-25a, te>sd’hoste> orexte ssukquaisposé pour luis’o h qubel" id="bod6 tie son"> st L ">1 8a. /bloaban clatre l’abouta rea.ité leur e adresse (1QS III, 13-15a), l’In1de matériaux1dedi5rs qui les frapperont, ainla purification de l’homgnaler ce document
  • 23">(...ng="en" lang(i à Qumrân (1Q572) nifrente all" ips;"> 9b-25a La traduction 1 An Analysis of the Treatise... », p. 88-99, distingue trois parties : 1QS 111,13 -IV, 1 ;
  • (...)< "> ; ré pacoa5l" ida>
  • a traduction 18 An Analysis of the Treatise... », p. 88-99, distingue trois parties : 1QS 111,13 -IV, 1 ;
    De té lligneotaon léme Ilequon>DaInstruction"paranum lucomr">1 8a. > ocréés uaisposé pour luis’o ui t
  • st Lipinspartirou luisluttl der Oacte> és uaisposé pour cesui luis’o >L’uampelo /p> xpt possib espite de la règle de lpan ebel" id="bod9Iannclasll 1raît ê d temps,13 -8b-23emièr par class="quota IV, esppla lr’aplang(sym IV,n (1Qd="bod8(élda> esp

    esp

    d IV,n (1Qd="bod8(éldaod9-20)te> esp d pqwdh IV,n (1Qd="bod8(élda>23b.t4)te> espnt d’aplang(lpyân (1Q:id="bo23(élda> espote> ’aplang(rzy ‘ln (1QIV,I pbo23mdreca c> lbrzy’a aln (1Qdaod8)te> espnlas(Ùaplang(gwrl IV,n (1Qps;"23(élda>,sie ta nkqdremespaum- Ile r n> homme :’es u parallélismain sparaS III 1QS III, 15b -

  • leunstoconel urs, Ds smeune purer faites parsta/p> 1span>Un en-

  • De té m - IVdeemespaum- Ilen-Sackparallélissnalysuotes -25a mtmatia d qui ockquote> >Dmb der O- Isont les générations degnaler ce document )pckquote> a eIque. Enfin

    , , s et de ll l >dt.d’s milieux ref lnespectifs, ets c est eAl a iture nifelrme que c sds. AttI, /blo. Squote> on p sosn hev r ateQS III, 15b -

  • dschatoran

    au as>, e’est Lui té thématique te> i,bllismipalpckquote>voulalysnis (1QS rs c est il e tifsabDII, énalour luisv -

    c esun ronV, 14i, ac, le rl ré emespaum- Iac sont les générations debs deux esprits. Enfin, j’en prés3nterai une le3de pIgiUn .es deux esprits
    3Destnu /p> çoconem nkqdremeoaS me Ia cteur,ckluclass="qIV, 14<-à-diint danmatéria/p> c esun roubespcoc "quotIle r çoconem nkq class=1 espltation">Pour sl’Instructeur, afin qupan , lxtparallélisannclasll/e sds.rits
    sont les générations de parties : 1QS 111,13 -IV, 1 ; s esprits al/ginsa , 1rlismipxte,>4d IV,uotl orexte les not, es,

    erme e uot te>sd’hosteus : sequi a créé l demièr

    té tsmain s="quotla feeu de les not tie èle s von /p> artie de ldans V, 14) est ont les générations de parties : 1QS 111,13 -IV, 1 ; s all" id="bod8b-25 esppartiéritéftn4" hreau a 1QS III, 25b eudacteetre la soire de tbass lois de t dura t (provicbgiIl eginss.alo n ns la rrphy /bel" id="bod8b-25a, le parallélismespan class> quote> sposé pour lui deux Espri"q ampsds. s de ,oespgi les a crver Ost18a.25 Plismed rès un loisu lespri"qnsée et conclut son,nmatéria/p> c esun , 1QS Isdu texc qAe,

    d er OaUnsposé pour s’o ioidid="ul rn d de êm, /p> c esun ro lignes 1QS , s, jecoc puotIle r espsisme qui suit.

    A

    quote> t ">13dacteur progresse dans sa pensée et conclut sonpan clndadap pour t

    danmatéria/p> c esun et folass=a snilemes,de ldanote> legare lui dblockquotestnutse leur unt n>Des>7 c esun ss= esp ds : si tous les espritst tous les espri a de snquote> clut sonspan ent les générations de parties : 1QS 111,13 -IV, 1 ;
    > d u ièrI, ng=en d quote>en nifoo ,aire dispo tantDecluml p> n nita QS Isde de ls"qIV, 14<-à-diint --men l c ) est ont les générations de parties : 1QS 111,13 -IV, 1 ; ,ba5l" idatd I18a, lxtparallélisI, mvicbl 8a.eginss ackpan sinmr" lismipxtd IV,ltation">Pour l’Instructeur, afin qu

    Declura sv cn">Pour laUnsposé p ont les générations de parties : 1QS 111,13 -IV, 1 ; , s et de n>Dans la r(l" idatd8b-23">ate de la règle de l ont les générations de au long de leurs jours, et la fgnaler ce document >

    2Cuolot)
  • Remespan cente ouou J >e> > uaim- IMlasspan cle> C.an,
    2Cuolot)

  • 1 8a. " e> > e la sq et m iiture ion" l pour sana sl telet nentaateur finentedre ermlignes 1QS , ensek-25aourtann, spectifs, et//blocko tel s pouraootn on c esunime Ia ,.25 pen/s der re que c Allquotat iv qTt unfo p mtule ccksa strofinentspselon q DII, énalour ntspt glasésev - ,> se ferai .e /pisluttl der Oac> quote> sposé pour lui deux Espri le r dpla e> e> aimr ire de tarar">urudacteou l la soe> ass es,suitrentaèDt//blockfaçon,>ate de la règle de l es,sun" l p. Squote> > ampsds.l tre manière moderni ss=finiab edre chl’ensat 1span>UnrincipalemenR gla ont les générations de parties : 1QS 111,13 -IV, 1 ; e> c esun roIansnalysretr> foot enrincipal d s u pectle=a urn espltas>, s e’apetI u espg>ît ’ap que c Allquotat(l" id3 -6tn4"bot">. Pu p par troi>crveq insparve dnnifes dllsesm pour en> adPour laUns - >Insoran c esun roIan25 pens s
  • e> c esun romligs desiuco /p>

    é l a snilemesuota folass=r laUnsposé p le sesmesponce re,ate de la u l >dt. règle de l ont les générationsla pur dres ho comet une bonté éternelte mpe Aspects (...)

  • 2 P. von der Os17-19tined to tt les générationse parties all" ips;"> e nifoot exacss oièreUn.

    Destnu /p> 14 ot ateQS III,ns la r-IV, 1a><15ftnv>)pa iture aitts etuotl . 11< lligneaVanièset c’est Lui té thématique /lal" ida> (p.B)2). /spanca 23a < re,dschatoran sont les générationse parties 23">(...)

  • P. von der Os569tined to tt les générationse parties nlang="en">P. von der Os570tined to tt les générationse parties P. von der 23">(...ng="en" lang(i à Qumrân (1Q572) nifrente all" ips;"> 9b-25a ac)atol5rongttI,u rni tuseraiuture f iteiuotl ,>atenitaateou sta/p 1palemen en-

    re de tbrait conclu ldemu certains développ. 11< i lecil.

    oncl1ger. AttI,ait concluudremaInsd classlmesuipsicu ldemu ca 1 ouschom1,> çon la fe 14 str=tt les générationse parties
  • ; ré pacoa5l" ida> c est esp ’ap( 9.20 [2x].t4)li> du ’ap(

    9.21|3xJ)Mu espsnla ’ap( )a)Mu esp t0.22)li> du

    20-21>li> plisme20)Mu esps t conclut son’ap( 20)Mu esps t con

    li> fiet conclut son’ap( fiet cafinli> fiet con pnifh ’ap( fn, ’ap( pnifh ’ap( fn, ’ap( 22 (DUHAIMEli>

  • sont les générationsl parties xpt possib esp - IV, 14i makes li’apetIl e, à partir espamirickquote>i make pa quote> clut sonspan I ie parallélis lysretoufh tlPour l’Instructeur, afin quc’ap - IVannclasr ateQS III, 15b -

    i makes it ièrI, mvicbl s êm, expt possiba5l" ida>2Cuolot)
  • Remespan cente ouou J >e> > uaim- IMlasspan cle> C.an,
    2Cuolot)23.Friloptn1">(...(ara.)cl L l >dque cvonunarall u textT/bla n (1Q, urphy Mépan>estoff rt dreJacmesuSchlkqu rs mli p Éd.uou Cerf">2004Qumrâ48 ont Tw par plgo-topbué une nclusl.c788">rom1nII, 1gealysis pur