Navigation – Plan du site
À Henri Poincaré

Sur la tombe de Poincaré, le 9 juillet 2012

Claude Gondard
p. 12-13

Texte intégral

(photos C. Gondard)

1Le lundi 9 juillet 2012, une émouvante cérémonie, organisée par le Comité de Pilotage « Poincaré 100 », présidé par Cédric Villani, a réuni quelque cent personnes au cimetière du Montparnasse pour célébrer le centième anniversaire de la disparition d’Henri Poincaré (17 juillet 1912). De nombreux membres de la famille Poincaré avaient tenu à être présents autour de François, petit-fils de Henri Poincaré, et de son épouse Françoise. Malheureusement, François Poincaré, déjà très affaibli, nous quittera quelques semaines plus tard, fin août.

2L’École polytechnique était représentée par une délégation d’élèves conduite par le contre-Amiral Denys Robert, Chef de Cabinet du Général. L’Association des Anciens Élèves et Diplômés de l’École Polytechnique et la Société des Amis de la Bibliothèque et de l’Histoire de l’École polytechnique étaient représentées par leurs présidents, respectivement Laurent Billès-Garabédian et Alexandre Moatti. Un colloque sur les travaux de Poincaré dans le domaine de l’astronomie se tenant ce jour-là à l’Observatoire de Paris, ses participants ont tenu à s’associer à cet hommage. Jacques Laskar, membre de l’Académie des sciences et du Bureau des longitudes, organisateur du colloque et Jean-Pierre Bourguignon, directeur de l’Institut des Hautes études scientifiques et membre du Comité de Pilotage « Poincaré 100 » ont déposé sur la tombe d'Henri Poincaré une couronne de fleurs sur laquelle on pouvait lire sa belle citation : « La pensée n’est qu’un éclair au milieu d’une longue nuit… Mais c’est cet éclair qui est tout. »

3Alain Chenciner, astrophysicien à l’Institut de mécanique céleste, a ensuite prononcé une allocution résumant en termes concis, sensibles, d’une grande densité scientifique et pourtant accessibles, la vie et l’apport considérable de cet homme d’exception que fut Henri Poincaré (cf. article précédent). Il fut, en effet, un savant universel, sans doute le dernier dans l’histoire de l’humanité qui a non seulement dominé toutes les branches des mathématiques, mais en a créé de nouvelles tout en s’intéressant à l’astronomie, à la physique, en écrivant des ouvrages de philosophie qui ont marqué leur époque. Il fut également professeur, ingénieur, homme public et vulgarisateur.

4Les organisateurs de cette manifestation souhaitaient, en écho aux nombreux discours trop conventionnels qui ont été prononcés lors des obsèques d’Henri Poincaré, lui rendre un hommage plus « scientifique » : merci, Alain Chenciner, grâce à vous ce but a été atteint.

Jean-Pierre Bourguignon et Jacques Laskar

Jean-Pierre Bourguignon et Jacques Laskar

(photo C. Gondard)

Haut de page

Table des illustrations

URL http://journals.openedition.org/sabix/docannexe/image/1116/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 444k
Crédits (photos C. Gondard)
URL http://journals.openedition.org/sabix/docannexe/image/1116/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 512k
Titre Jean-Pierre Bourguignon et Jacques Laskar
Crédits (photo C. Gondard)
URL http://journals.openedition.org/sabix/docannexe/image/1116/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 377k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Gondard, « Sur la tombe de Poincaré, le 9 juillet 2012 », Bulletin de la Sabix, 51 | 2012, 12-13.

Référence électronique

Claude Gondard, « Sur la tombe de Poincaré, le 9 juillet 2012 », Bulletin de la Sabix [En ligne], 51 | 2012, mis en ligne le 01 novembre 2014, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/sabix/1116

Haut de page

Auteur

Claude Gondard

Artiste-graveur, administrateur de la SABIX, et membre du Comité d’organisation Poincaré 2012

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© SABIX

Haut de page
  • Logo SABIX
  • OpenEdition Journals