Navigation – Plan du site

Les directeurs départementaux sont-ils encore les « patrons » de l’État local ?

Departmental directors are they still governing/managing the local State?
Los directores departamentales son todavía los “jefes” del gobierno local?
Anne Debar
p. 42-57

Résumés

En écho des recherches sociologiques qui ont régulièrement mis en évidence l’interdépendance entre les stratégies de construction des espaces professionnels des directeurs départementaux de l’État et la définition de l’action publique locale, cet article retrace le « désenchantement » de cadres qui perçoivent perdre l’autonomie d’organisation de leur unité au profit de préfets et de directeurs régionaux plus interventionnistes. Derrière la ré organisation de l’administration locale et la question de la dé – re – professionnalisation de ces directeurs se discute à nouveau le retrait de l’État du territoire.

Haut de page

Texte intégral

  • 1 Serge Vallemont, directeur du personnel de 1985 à 1993.

1Les directeurs des services départementaux de l’État ont toujours joué un rôle central dans l’action publique sur le territoire. Aussi, entre 2007 et 2010, dans un contexte de réforme en profondeur de l’État local, les transformations de leur rôle constituent-elles un objet de recherche fécond à redécouvrir. Ces acteurs ont suivi une trajectoire riche de réformes, plus précisément des trajectoires différenciées selon les spécificités propres aux départements ministériels dont ils ont piloté la politique territoriale. Dans ce paysage, les directeurs départementaux de l’Équipement ont toujours occupé une place privilégiée. Jean-Claude Thoenig (1987) décrit la puissance de la logique de présence sur l’ensemble du territoire des Directions Départementales de l’Équipement (dde). Il raconte l’histoire d’un système quasi féodal dont les services territoriaux constituent autant de baronnies. Après la première vague de déc