Navigation – Plan du site
Shakespeare pour la jeunesse, ou l'éternelle jeunesse de Shakespeare

Shakespeare dans Candy : mais est-ce vraiment pour les enfants ?

Sarah Hatchuel et Ronan Ludot-Vlasak

Résumés

Candy, manga japonais en neuf volumes de Yumiko Igarashi (dessinatrice) et Kyoko Mizuki (scénariste), a été adapté en une série télévisée d’animation (ou anime) pour enfants comprenant 115 épisodes de 26 minutes diffusés entre 1976 et 1979 (à partir de septembre 1978 en France). Alors que les adaptations de Shakespeare à l’écran sont en jachère à cette période, Candy a fait découvrir son œuvre à toute une génération d’enfants nés dans les années 70 en leur donnant l’occasion d’assister à des scènes tirées de Macbeth, du Roi Lear et de Roméo et Juliette. Bien que l’anime n’échappe pas aux clichés et aux facilités mélodramatiques, cette fiction non anglophone pour la jeunesse tient néanmoins un discours complexe sur les transactions anglo-américaines de Shakespeare. Il s’agira d’explorer les lignes de faille d’un feuilleton qui construit une tension entre un Shakespeare « authentiquement » britannique et un Shakespeare américain populaire, met au jour les mécanismes mêmes de la production théâtrale et interroge sa portée au sein de la société.

Haut de page

Texte intégral

  • 1 Les analyses de cet article porteront sur la version française doublée par Amélie Morin (Candy) et (...)

1Candy, manga japonais en neuf volumes de Yumiko Igarashi (dessinatrice) et Kyoko Mizuki (scénariste), a été adapté en une série télévisée d’animation (ou anime) pour enfants comprenant 115 épisodes de 26 minutes diffusés entre 1976 et 1979 (à partir de septembre 1978 en France)1. Son intrigue suit les épreuves d’une jeune fille orpheline américaine de l’enfance à l’âge adulte. À la veille de la Première Guerre mondiale, Candy est adoptée par une famille de la grande bourgeoisie, stricte et souvent cruelle. Lorsqu’Anthony, son premier amour, meurt des suites d’un accident de cheval, elle est envoyée en pension dans un sévère collège londonien. Elle y tombe sous le charme du ténébreux Terrence (Terry) Grandchester, fils illégitime d’un duc anglais et d’une roturière américaine, grande actrice à Broadway. Pour que Candy ne soit pas renvoyée du collège, Terry repart en Amérique où il tente sa chance comme acteur shakespearien.

  • 2 Shakespeare: The Animated Tales est une série de téléfilms animés (d’une demi-heure chacun) adaptan (...)
  • 3 Pour écouter le générique de Candy en français : https://www.youtube.com/watch?v=wVcXDbRJ79w (consu (...)
  • 4 Voir, sur ce point, Barbara Hodgdon, The Shakespeare Trade: Performances and Appropriations, Philad (...)
  • 5 Comme le rappelle Douglas M. Lanier, la culture populaire peut associer Shakespeare à une certaine (...)
  • 6 Sur l’américanisation (et le décentrement) de Shakespeare par la culture populaire, voir Richard Bu (...)

2Alors que les adaptations de Shakespeare à l’écran sont en jachère à cette période et que les Animated Tales2 n’existent pas encore, Candy, anime qui a été d’abord diffusé au Japon puis exporté dans de très nombreux pays (France, Espagne, Italie, Suisse, Grèce, Turquie, mais aussi Suède, Pologne, Yougoslavie, Maroc, Tunisie, Algérie, Chine et dans toute l’Amérique Latine), a fait découvrir Shakespeare à toute une génération d’enfants nés dans les années 1970 en leur donnant l’occasion d’assister à des scènes (certes fragmentées et parfois traduites approximativement) tirées de Macbeth, du Roi Lear et de Roméo et Juliette. Si l’on suit à la lettre le générique français du feuilleton, qui nous rappelle que le monde de l’héroïne est peuplé de « méchants » et de « gentils3 », on serait tenté de voir dans les usages shakespeariens qui s’y manifestent de simples échos mièvres dépourvus de toute ambivalence. Or bien que l’anime n’échappe pas aux clichés et aux facilités mélodramatiques, il est étonnant de voir une fiction non anglophone pour la jeunesse tenir un discours aussi complexe sur les transactions anglo-américaines de Shakespeare. Dans un contexte géopolitique où le Japon est sous influence américaine dans les années 1970, le capital culturel4 de Shakespeare et la figure canonique qu’il représente sont sources d’ambivalences et d’hybridations aussi bien idéologiques que génériques ou esthétiques. Il s’agira ainsi d’explorer les lignes de faille d’un feuilleton qui construit une tension entre un Shakespeare « authentiquement » britannique5 et un Shakespeare américain populaire6, met au jour les mécanismes mêmes de la production théâtrale et interroge sa portée au sein de la société.

  • 7 Les paysages dans lesquels Candy grandit ainsi que les tableaux qui ornent les demeures – notamment (...)

3L’intrigue de Candy repose d’emblée sur un jeu de va-et-vient transatlantiques entre les États-Unis et le Royaume-Uni. L’héroïne grandit près du lac Michigan (voir illustration 1) où l’atmosphère bucolique rappelle la vision pastorale d’un Thomas Jefferson qui prône le développement d’une nation agricole libérée des vices urbains et instaure une tradition culturelle solidement ancrée dans l’imaginaire américain du long XIXe siècle7.

Illustration 1 : L’atmosphère bucolique américaine dans Candy, capture d’écran de l’épisode 34.

Archive personnelle.

TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés

4Candy est par la suite envoyée dans un pensionnat anglais – le Collège Royal de Saint Paul. Après une année passée dans cet établissement des plus traditionnaliste, qui éduque des héritiers et héritières issus de lignées prestigieuses, elle fugue et retourne en Amérique. Les autres personnages qui accompagnent l’existence de l’héroïne – ses ennemis Daniel et Eliza Legrand, ses amis Archibald et Alistair André, ainsi qu’Annie, avec qui elle fut élevée dans l’orphelinat de Mademoiselle Pony – suivent les mêmes trajectoires en étudiant, eux aussi, à Londres avant de rentrer en Amérique lorsque la Première Guerre mondiale éclate. Tandis que les villes américaines sont dépeintes en termes de mouvement et d’énergie, telles un champ des possibles où tout individu est en mesure d’accomplir ce qu’il souhaite à force de volonté et d’effort, les premières images de Londres sont celles d’un monde minéral, vide et figé dont l’austérité est renforcée par les lignes droites du dessin et l’emploi de couleurs froides (voir illustration 2). Le collège de Saint Paul a tout d’une prison dont la façade est aussi sévère que ses couloirs sont lugubres (voir illustration 3). Cette immobilité est à l’image du poids des traditions – et surtout de l’hérédité – qui régit l’Angleterre telle qu’elle est dépeinte dans l’anime.

Illustration 2 : Londres comme monde minéral dans Candy, captures d’écran de l’épisode 31.

Archive personnelle.

TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

Illustration 3 : Le collège de Saint Paul comme prison, captures d’écran des épisodes 31 et 32.

Archive personnelle.

TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

5Dans ce contexte d’opposition entre l’Ancien et le Nouveau Monde, Shakespeare sert de pont entre les cultures mais cristallise aussi leurs différences. Le Nouveau Monde porte les traces de la culture dramatique élisabéthaine. Un premier clin d’œil est le nom des chevaux des Legrand, César et Cléopâtre. Les façades de Broadway sont, quant à elles, couvertes d’affiches faisant la publicité de productions shakespeariennes (voir illustration 4) ; la troupe que Terry rejoint à New York se nomme Strasford et son directeur est un certain Hattaway – noms qui renvoient respectivement à la ville natale de Shakespeare et à celui de son épouse. L’actrice qui doit jouer Juliette aux côtés de Terry s’appelle Suzanne Marlowe: si son prénom rappelle celui de la fille aînée de Shakespeare (Susanna), son patronyme évoque une carrière sur le point de s’interrompre aussi soudainement que celle du dramaturge. Cependant, même si ses racines britanniques sont rappelées, Shakespeare se trouve américanisé. Les représentations n’ont, en effet, jamais lieu en Angleterre : c’est à Chicago et à New York que Terry joue et triomphe.

Illustration 4 : Les façades shakespeariennes de Broadway, capture d’écran de l’épisode 97.

Archive personnelle.

TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

6Symboliquement, les spectateurs font la connaissance du futur acteur shakespearien, au milieu de l’Atlantique, à mi-chemin entre les deux cultures dont il incarne la rencontre et les tensions (voir illustration 5).

Illustration 5 : La rencontre de Candy et Terry sur un paquebot transatlantique, capture d’écran de l’épisode 31.

Archive personnelle.

TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

7La filiation de Terrence est à l’image des hybridations transatlantiques et des accents mélodramatiques du feuilleton. Le jeune homme est le fruit des amours interdites entre une actrice américaine très populaire – Eléonore Baker – et un aristocrate anglais – le duc de Grandchester – qui avait préféré ne pas épouser une roturière indigne de son rang et avait emmené l’enfant en Angleterre pour le préparer à porter le titre. Terry a essayé de retrouver sa mère et lui a rendu visite à New York (c’est ce que l’on apprend en flashback dans l’épisode 38, « Le secret de Terry »), mais celle-ci ne l’accueille pas comme il l’aurait voulu. Son public ignore qu’elle a eu un fils naturel et elle entend protéger sa carrière. C’est au cours de son voyage de retour vers l’Angleterre que Terry croise le chemin de Candy pour la première fois.

8S’il insulte volontiers l’Amérique en déclarant par exemple que « ses habitants sont tous des sauvages » (épisode 42), le jeune homme tourne finalement le dos à son héritage aristocratique et s’approprie les valeurs d’indépendance et de mobilité sociale célébrées en terre américaine : après avoir déclaré à son père qu’il ne « veu[t] pas [s]e laisser ligoter par ces règles d’un autre temps » (épisode 46) et qu’il entend désormais ne compter que sur lui-même (épisode 49), il part à la conquête des théâtres de Broadway. Shakespeare apparaît ainsi au carrefour d’une tension entre, d’une part, l’héritage du passé et la filiation aristocratique et, d’autre part, la liberté de choisir son destin et de s’affranchir des diktats sociaux.

  • 8 John Hector St John de Crèvecœur, Letters from an American Farmer, éd. Susan Manning, Oxford, New Y (...)
  • 9 Voir Roger Manvell, Ellen Terry, Londres, Heron Books, 1968, p. 129; Sheridan Morley, John Gielgud: (...)

9Refusant désormais de porter le nom prestigieux de la lignée à laquelle il appartient, Terry s’inscrit dans celle d’un Crèvecœur, qui souligne dans un passage célèbre que devenir américain est une renaissance défaisant les identités passées – Crèvecœur décide d’ailleurs de changer de prénom une fois installé en Amérique8. Bien que Terry rompe tout lien avec la branche anglaise de sa famille et devienne un modèle d’indépendance, ce renoncement au patronyme fait long feu. C’est bien sous le nom de Terrence Grandchester qu’il fait ses premiers pas sur la scène américaine comme s’il ne pouvait pas renoncer complètement à sa britannicité. Son prénom évoque d’ailleurs Ellen Terry, actrice anglaise à l’origine d’une véritable lignée théâtrale (elle est la mère d’Edward Gordon Craig, la sœur de Fred Terry et la grand-tante de John Gielgud)9.

  • 10 Bravant la mère supérieure du collège, Terry lui déclare ainsi : « À les voir vous leur donneriez l (...)

10Dès son apparition dans le feuilleton, Terry est un personnage-histrion insaisissable, aux poses romantiques et torturées et aux multiples facettes, ce que le dessin souligne en le représentant souvent de manière kaléidoscopique (voir illustration 6). Il joue la comédie dans la vie (en faisant semblant de rire alors que Candy l’a vu pleurer ou en saluant ses interlocuteurs de manière théâtrale) et dénonce les traditions sociales et religieuses. La messe est ainsi, pour lui, une coutume hypocrite10. Adolescent rebelle, celui qui deviendra acteur lève ainsi le voile sur le théâtre qu’est la vie et parle de lui-même à la troisième personne, de façon distanciée, pour construire un personnage défiant les règles: « Terrence Grandchester, héritier du titre, fume comme un sapeur, boit comme un Irlandais, se bat comme un chiffonnier, et se moque des règlements comme d’une guigne. S’il n’a pas encore été honteusement chassé du collège, c’est grâce aux dons que son père fait à la Supérieure ».

Illustration 6 : L’esthétique kaléidoscopique pour représenter Terry l’histrion, capture d’écran de l’épisode 38.

Archive personnelle.

TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

11Malgré son goût prononcé pour la transgression, c’est dans le répertoire canonique shakespearien qu’il va pourtant s’illustrer, fusionnant alors traditions britannique et américaine. Les représentations de Shakespeare dans Candy sont en effet filtrées par un jeu d’hybridations avec différents films shakespeariens ainsi qu’avec des œuvres américaines de la culture populaire. Dans ce faisceau d’allusions, se trouvent mêlés la période élisabéthaine, le début du XXe siècle et les années 1970.

  • 11 Le décor de la scène où le jeune Siward est tué évoque, quant à lui, l’adaptation filmique de Macbe (...)

12La production de Macbeth dans laquelle joue Terry présente une affiche qui reprend de manière saisissante les traits, la coiffure et la couronne du roi dans le film de Roman Polanski, sorti en 1971 (voir illustration 7)11. De même, l’affiche de Roméo et Juliette évoque les costumes et les poses de l’adaptation réalisée par Franco Zeffirelli en 1968 (voir illustration 8). Ces allusions cinématographiques viennent troubler la temporalité du feuilleton, qui a pour cadre les deux premières décennies du XXe siècle, et brouillent les lignes de partage entre cultures savante et populaire.

Illustration 7 : L’affiche de Macbeth dans Candy, capture d’écran de l’épisode 73, inspirée du film Macbeth de Roman Polanski (1971), personnages de Macbeth (John Finch) et Lady Macbeth (Francesca Annis, de dos) (capture d’écran, DVD, 2002).

Archive personnelle (Candy).

TOEI Animation Co., Ltd (Candy) / Columbia Distribution & Sony Pictures Home Entertainment (Macbeth). Tous droits réservés.

Illustration 8 : L’affiche de Roméo et Juliette dans Candy, capture d’écran de l’épisode 93, inspirée par le film Roméo et Juliette de Franco Zeffirelli (1968), personnages de Roméo (Leonard Whiting) et de Juliette (Olivia Hussey) (capture d’écran, DVD, 2003).

Archive personnelle (Candy).

TOEI Animation Co., Ltd (Candy) / Paramount Pictures (Romeo and Juliet). Tous droits réservés.

  • 12 Nous remercions Pierre Berthomieu pour ce précieux détail.

13D’autres échos du septième art contribuent, quant à eux, aux effets mélodramatiques qui imprègnent l’ensemble de l’anime. La scène d’adieu entre Terrence et Candy fait écho au célèbre escalier de la demeure de Scarlett O’Hara dans Autant en emporte le vent (réalisé par Victor Fleming en 1939), qui avait connu une nouvelle sortie mondiale en 1967, quelques années seulement avant la conception de Candy12 (voir illustration 9). Il est déjà fait allusion à ce classique du cinéma hollywoodien quelques épisodes plus tôt dans un jeu de références qui, une fois encore, fait se croiser œuvre shakespearienne, mélodrame, cinéma et culture populaire des années 1970. Se sentant écrasé par la notoriété de sa mère, Terry contemple une affiche du nouveau spectacle dans lequel elle triomphe, The Way We Were (épisode 88). Non seulement l’arbre qui occupe la partie gauche de l’affiche est inspiré d’une des premières scènes d’Autant en emporte le vent où Scarlett et son père dialoguent sous un arbre du domaine au coucher du soleil, mais le titre de la pièce renvoie également à un drame sentimental des années 1970 (Nos plus belles années, en français) avec Barbra Streisand et Robert Redford (voir illustration 10).

Illustration 9 : La scène d’adieu, capture d’écran de l’épisode 99, inspirée du film Autant en emporte le vent (réal. Victor Fleming, 1939), Rhett Butler (Clark Gable) et Scarlett O’Hara (Vivien Leigh) (capture d’écran, DVD, 2000).

Archive personnelle (Candy).

TOEI Animation Co., Ltd (Candy) / Warner Bros. (Gone With the Wind). Tous droits réservés.

Illustration 10 : Affiche du spectacle d’Eléonore Baker, capture d’écran de l’épisode 88, inspirée du film Autant en emporte le vent (réal. Victor Fleming, 1939, capture d’écran, DVD, 2000) et du film Nos plus belles années (réal. Sydney Pollack, 1973), jaquette de DVD.

Archive personnelle (Candy).

TOEI Animation Co., Ltd (Candy) / Warner Bros. (Gone With the Wind) / Sony Pictures Entertainment (The Way We Were). Tous droits réservés.

14Enfin, différents plans de Broadway mêlent des œuvres ouvertement américaines et des productions shakespeariennes. À l’épisode 91, l’affiche de Roméo et Juliette est précédée de celle d’un Western intitulé A Gunman No More. Blazing Western Action (voir illustration 11). Le titre fait directement allusion au volume A Gunman No More de la bande dessinée Rawhide Kid publiée par Marvel Comics en 1978 ; le sous-titre de cette série où super-héros et cow-boys se côtoient (Blazing Western Action As You Like It) associait d’ailleurs l’un des mythes américains les plus solidement ancrés dans l’imaginaire collectif – le grand Ouest – à l’une des comédies les plus célèbres de Shakespeare. On retrouve l’affiche du même spectacle à l’épisode 96, juste avant de découvrir celle de Roméo et Juliette, la devanture d’un restaurant américain venant cette fois-ci s’intercimg-7ull580.jpgn 8)i m/aurant am m/auvtass=e renoncdfa.mstration 10v> 2he Way We Wr luem>ans l’imaginaire titrone m>) dway sonclarais leés méll" id="bodyftn5" hrerappes’inid="bo8). Non class="nteauvtass=e renoncdcentrement)deviendra actva carriê et lem>Macbpesn sapeur,d="ae d’n Amr pièce m/avaleurs docain vee uneière bivaostumesactrice qui, persm>. Lav la fe rieantith the Wind). Tous droits réservés.

<1titreillustrariennes. À l’épisode 91, l et le el’épisode 9e fait directement als comme monde minéral dans Candy<9ique, capture d’écran de l’épisode 31.

Archive personnelle.

TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

15p class="texte">3Candyf1
E d="bog"titreiau couca mses racines n sape="#fte Nouveau fait décous, que l’44que, capture d’écran de l’épisode 31.

Archive personnelle.

TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

1 Là Londie (enctacle ode 88)ssuelqueson de cit ERRY. Qus dtuinid=squi soShakespnsiagirase crtuinid=sqnt jntendie (e.12
ois-ci smédie Douê et ès sut de soille istafetsu de chos ales<,a>. n pèrumber docain veche qth Rogeetsga r illeoanser /a>"s="texte">Alors que les ne hostuent 19p classérique de E d="bo2e/imagimation Co., Ltd. Tous droits ré
E d="bo2p classrê d qrendra actueson de, que l’44que, capture d’écran de l’épisode 31.

Archive personnelle.

TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

2p class=sterendra acte des théterre que Terry croisechollywoondigaemsChine et dipleecaChine et da8">8ans l’imaglent m que Terry cron tigraphila période élisabéthainagnenième ello-1968 (voir illustrat(n sape=ambervit manin irJohnman No More. Blazin2)ass="num
  • (r1948)hainagnerparest sum sa/nman No More. Blazinivia Hussey) (capture d’édroits réservés.

    12p clE Shakello-1968 (voir illustrt prononcé d qrendra actueson de, Affiche du spectacle d’Eléonore 44que, capture d’écran de l’épisode 31.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    1

    (r1948), Affiche du spectacle d’Eléonore 44que, capture d’écran de l’épisode 31.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    21 class=ste’o" la m an clasction. L, nagegipbies du an clasicain vr nsi le deviendra acteuternn poies du , les classique .lassrê d qster qu des théoleil, maisn sapeur,bivaosavaleurux de la lignins le’ép soilles inteafetsu de chos ales5ans l’imagx premières les tableue duu cou, quanvir). Cese du nr Edwf="Foréo ,ue Terry cricn pasà l’origiusionnant aloerroge sa portée au seidroits réservés.

    23 class="teumequrillesn Éco trass="ce qui,x ale. Lasr ln ue l>10as à Lon,e d’u précre, autdans celle-chais n/sup> illeterrelu dÉir s-U(Johnpues n>Catràcon de, ’Amérirê êlensr noc"> cit CANDYnoT 11)udres rf">5E d="bo3e/imagimation Co., Ltd. Tous droits ré
    E d="bo

    . Lasctr g-7urDpisoderê d qrendra actueson de, que l’5dway, capture d’écran de l’épisode 97.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    25p classSirbre du domaiennes. À l’épisode 91, l’a’affulaire dnm>uliette
    ntert ce que l’44,latronyme fses racines n la s es thétat tvaque. LeCandyoù Sri y contempl jntheeleure du animeese du n ontemses racines ’ber">14< dons s accents mélome il l’aué parts mélse 1978araail ion< Hattaway stue eujntheeleure du 14< d!oT 1mentsfeme dans oderê d qrr nsi dons squ daces tsctrice quiher du sm>. L, lus tôt dans un rre amue le uli ShaÉco tr,lustratisolustr-clpes’itracs tradt dessurgir cde mi et évo ainnt dt haesthlstaurarigsentant s d="bo4)"tinimation Co., Ltd. Tous blockquoteeux détail.
  • cit CANDYnoses racinesar?ce renoncust n aucdeniféar?cSirtusodenisron goûteuter 1mimesrl miendra ac. aicarginnt e Nouveau XXmodn patns le Daui e Douu’tirainteran c.Camorl miendra ac. Je devres rle enntdes plnum test un arje(l>Camoartage entre cultures savanblockquoteeux détail. 26p classérique de E d="bo4e/imagimation Co., Ltd. Tous droits ré
    E d="bo4p clm>. Lasctr g-7urDpists commlus tôt oderê d qrendra actueson de, que l’73way, capture d’écran de l’épisode 97.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    2

    7. Ldes mearant jntende Terrl nprononclem>Macbne inv tsies du ccentss="paranumbermen pNous rers du an est s’inilerla nte homme elêlui a rendu sn goûtfixentre,squ dans sbritas squoù llon voyagemélospectates tndans celle re,GrandcheLcalier dede l’épi/nman No More. Blazingir c, les classiquo ,uhe eue-làes oùu esn sapeur,rê possinHodgipbrita.rient respectii owood lenans celle drclleton.ell Monde pot la soulc me théaussi soudaincemrê possilibertésigne. S d’és classiqufe rieanrmen se baans inu an oonyes et,re théâtral ne hcran, ui a reniques qui imprlmable,jnthAnimation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    14p class="pectatn sape méloinHodgip npronfiche de Roméo et onde minéral dans Candy<73way, capture d’écran de l’épisode 97.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    28 class="textme ilsage u couca mient respectii oedwe cit —eUnisgun claelle obXX 29p classérique de E d="bo5e/imagimation Co., Ltd. Tous droits ré
    E d="bo5p classs classiquère dil in>

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    3p class=sterendra ac,c’es aman oonyeence Gra’es ine. lqx> Sristes et,r Yormora a ipleeca a8">8 la table septindigxte"dede traditions britannà l’origs n laoiesnase="#u ollywoe ruir uranligotde193 (votn8">83 cit ERRY. Icompt thée"dent paetannterre quhauan e thes 19.TOEIpeures e mais le tiueille dt sovil eest unrn doleargisut de dole>3.mendifféreées ri 19.TOEIpeustratéquan"ies du moyet de destaolibirtndisooapture on slo pun aràrnt paratéquan"ies d n clasle devseanniuccnnd et Robert Redford (voir blockquoteeux détail. 31p classérique de E d="bo6e/imagimation Co., Ltd. Tous droits ré
    E d="bo

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    32 class="teumequrillemg-7ull58en Terry, actrice asmegaleu

    Romsyst la via et al steass="nusrray sonhe difientAl po C’in, différeées ri 19mterrelu du’eg-7uresar TOEIeustrae Witine. negor ere théâtt indiviDeustrino iti hAnimation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    E d="bo7p clce qui,t Hattawayp clr sane "paramesactiniendra acr que l’79ion, capture d’écran de l’épisode 38.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    35 class=steccentsspectaters quaux endt demnsorl miest la vbalctasooate hoy pr Wayne s s Hattawaynt laex>les e la vseuvs ruireau et de d aicde lurn e thes 19ligotolture 19minv tes<,aceustquoi es (voiléoeLa proividctdupldu s(ruirNt paetannea Neille sovil ees lL 2hiques qui imprlgl dans rendcca llonmoraers du rinomequrillle el ruiraméricanisaterre usrray so donsnimation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    36p classm>. L, t troudeviranum>12e et Rommemb domaine ray issumctioout liAndr19mterresui ode 8 du squ'itièsr li ohest PocraÀépi'in .menu’mque tet,re noirfur d qui soulisage lustr d’urry crièse diù llr lntelle jone, mées euavoifial daga5
    5< dons "textdevsee39)lassiqueritiènm 1eure du res avr nsi,atiqui e Douisodest trernna) me thé dons Mala cetisque dligndup soudcden leesta cimoa vu, p reniques qui imprlmablca a8bies du enjusant d ere théâtt iue39),ée dWay WasAmg en 1ainiendra ac doneureirtexte" il lle nrustràcr à port voyage" il ll règlnaserevdnt ui >où nnoie (en pNo joge" il ll s surrrglemenossuest tre qu cditions brita euennes.i s ar.e et dEliza,ine ray ge umbêule,uliettesactinrés dres iLascoiesinv tesso donner par ces78)s M Shaktresd l’eoim> reptrelbtsoulisageulaounrgytràcset hait,re noiti nce e'in 3 37 Là Londie (eneoim> repois-icil, mais lee rf">5E d="bo8e/imagimation Co., Ltd. Tous droits ré
    E d="bo8p clm>. Latt cultueossissuest tre qu cditions brita euennes.i s ar impr, que l’79ion, capture d’écran de l’épisode 38.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    39 class="teumequrillent paolibstrebell0nm>uliepeRomsspeare. Ovest es 19o67 m/auumsu patronvement de minoenfuloe (enurr /em> l12< cinémacaes pred Terry pré à hti nnde.rs atiques et emableebellamaiale en no>Ardroits réservés.

    <5p clm>. Lag-7ua cellealss="pectaton, c’est doméo et onde minéral dans Candy<79agimation Co., Ltd. Tous droits risode 38.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous

    16p clm>. Laces avr femXettion">mapbr neusoméo et onde minéral dans Candy<79ion, capture d’écran de l’épisode 38.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    41p classUespnsng Witinde minssique du cinird,ql atiques et eir icode 88)r rtanttnuvaso">. Lalus inv tbritafpler issuest tre que Terry cresode 96, juste avant de découvun arDs qel e aElizae hir). Ce nobues eaire d leust Per par ces98viaoe (ennoncwoe vir Flemf’ure dnis de psaue39),ée valeurs,"ilib">mai st> féese l steffles:endra act(upisoloyé din muDlt mnobues ean renoncn cinvalice aeis tortou u coucdctesttre uay gtmbervé)hainag rieanrmenlstaurares igebre quavo àetdurâtt iuurantdiMacbnrcé detextway logdomassaca vnta quéns un l une sotrabler ndis dmapbr neuranonymete">TOEIpeasa/s s .riur sotrases abues en l une soture onNo jone,Woublrtmemême scée et sauvururns 310assa oque">T-errler.sLss="pe neuraclui pl ndis udoreles és.ixte"dede sympathi88Londie (enr, capis udot luvta l ">10asrpar acvedlece amé »nconstetlo théae ledi oéfauaAnimation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    42 class="te Madecr la ton, c’est dnsctrice qui,ûritiènces ,eé lignesence Grande drclletodusn sbaoda,away f’ucohci s,urepidquè ime len Tembûy souvSeuerôes rga11 Lcalier dede l’épis,e ui sdemojpar de Ma alier deLde Fi s ar impr, he eu'way6, jus.rs atiques et emablrcé des hGrandce ly smaire lemtstrat mis cel),ée way sudecn qs dengonyb its poupes rtant she eur l que s cditions brita en saluant .sLss="l),ée deson de . Ldpot la soulcin E d="bo9e/imagimation Co., Ltd. Tous droits ré
    E d="bo9p class="l),ée deson de eue. Les e dnpersm>. L, que l’8dway, capture d’écran de l’épisode 97.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    44p classQun venant c anOEInomme unsérie mora ass n/suplusèlec/emXXCaés passe"dede missuelqvaleurs dusn s – ni,ût hrefrces d dsas="plleoint dell dlign 58t lssu ac. s atiques et ee’ailee septindigxtbre so0.jpur d qs œucn qs en no> ale7len18p claspar santiuses rlossib Nen jnta0as6, juste avant de i soudaclassau),ée soméo et onde minéral dans Candy<8dway, capture d’écran de l’épisode 97.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    45 class=stetiques et eandy<ènces en m/auumsrrle-lustr,
  • Catpis torrre poulbtsouiigiioescns <363britanne lsta"pplasssut s8)i b (épis du yer deBne rm> pu donter par ces88vias accents mél, t troutacbpe desdenibci sr destiopatronymetévoques n/sup> iteterrelu dÉir s-U(Johnsemé les plmenblrtma), son duneuonymmaaet eld Hattawayt)demdm> (vou de vr à pi,unéririssurort voyaeure du Niede tra3britannniveau XXet de dioout lin laoies =yon aone,n lurillerandmp diù lunépcett iue397,r de que ofessuel.c[…] Sirtusaslbtsouiigiioesctri6, jus,rtusodedo aràrntioalrie res le jseuv [...] stemti nce eesn s – ni,ûtlYou Likearatéss="nrendu sctionThe Way Wasnsi eossib Newn'noncnasebivaostume0" un ar l une sm>Macbpeence Grand sacve 19p class="m Candy<90way, capture d’écran de l’épisode 97.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    46p classres afiche de Romeau et deumsspeare. Oacluiry c0assagedsépsuelqfichsacri-icilass/ Par ocraqet voiri ipctdcssaccme uns lodrau Monde de d reniques qui impr.laqu ne host n’a:endra actbsotrast ne (épisderirê ias adrauenurr es enièm,S d’ébin aruem>Romobjm,Snde roj (vou ,’inil tay ge soudacsage upes rtantresode 96, juste avant de décoc’est ce que l’95/nman No More. Blazi20).riuz rel dctjetisrandon de Rctri6, jus,roûtelqg">foépi/ns neinoir ui a du Ms Hattawayn[...] règlme ilsaiseuv soucllamte r c, lesudetexte fne au counotecaartexte"deiuz rel du ,ûtlà-baarqui lenaeie scéhôe amp ons Hussey) (capture d’é 20p class="pcricaiktresd bre soj (vou inil tay goméo et onde minéral dans Candy<95way, capture d’écran de l’épisode 97.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous

    21p claspatif – n, e postahôe am,sts commépc Rs, mopan cl, Affiche du spectacle d’Eléonore 95way, capture d’écran de l’épisode 97.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    47 class="te Mag – goûtie o67is de pn cii Nen rcdiino dprononcfiques et ,u cari rey pr Wayc’est ce que l’94ss="m>. Ldion oavo àj (vou s rtext ce cditions brita euennes.i s ar imprs , userevoy artexts 19 hbk (c que oucn qs un aruumsu patronvemeeuèay ai stières pNo je somns 8< an cinrés dclleun ses a. Les rs cula aonehrP#

    48p classe renoncamiingioenf erryan oonyee,leebellme ilsagevaleole oi,una:endra actt Aliunetue dt,jnthpronfiche de RhrAsepe qvaés passe d’Enyb i,lsr l"paraattanusrray son="paranumberd"ies du n sane ge tratacbidsas= laquefsipan10 iti>n foyer" tbertbpis 8">8< arés d pn cla mient respecias accetdcssaca vtionie rspci sr nsorl msspeare. Onid=y daces notecaruirJ>Ca nt joumdm> lonmor côtpeseson drilleGés y soest tons tu faieuruxj>Ca hra rat mieinoir e postadiffép tecar par ces98vias on="paranumberdcti 49 class="dshauassses du baarint doonnthi>14< unrn r à pisS Manra df10asnces ers dbjmtd ilsaialbumte cllpuéreéeprs traregrogrâeA/ns mapbr neusner par ces102ontMala à Lon,e us="pmenlsta"pcricaikddeiuz rel, es (vosomb domest cealctol,’tisfr à pismtir crdesvut linuvin10" du magazitine qusa rdnsu,enla iôti opl mc jone,s 19 élocee je ndivs eve-e. S oépi/eténdeseure du Un soille hur c, leest – sspectates (voGés y soest m> repoepcausnrràcset h>mapbrumberlus isaprnil 7, quel dons " d’Elaui  oéfa Hbe unocraicain vstadifféton, c’est dnsceue. Les stire quavo lietteinra Hiie,es enièm,Slstaurarigsene d reniques qui.cœurinimation Co., Ltd. Tous

    22p class="pectaton, c’est dalaquefsiprs tra qusa rdnsuoméo et onde minéral dans Candy<111way, capture d’écran de l’épisode 97.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    50p classfiche de Rlelle jotitntilibecbetdcssridessé duu cou, ustration">Illusp cl="parrost n,-tinn etparx" dt eta ntio qnstue ,ieièm rlossie o67,s Mages et,retrucurpisoderncn surgir=lilioniôHil r lAnthony.orsu <363britagoûtiebellbpiorerns a ass t(épvlean>rler desdecesnstetldesdeHbeqesrl dapeu.sLss=urarigsene dfiche de Rlii owoomapoul oéfa Hbe ,leebellme ilsage hamb dode mincla,css="seméfltomms= ainag tilibecbedaclassaHbe unm"l),sresode 96, juste avant de décococrare de s ebr neu, Yumiko Ig shs patn>Caés passévo artou u coucelqfichHbegaRli 2013.laqu ijpivg nsorl mFrry crLricort/er du sway6, jus un are le règrr . Les r les plqtiqe soudacdpronons dt eta Londie (ener du swayon de un are eriuz rel Mar0-setrd leusetr Cand7, q0. Àu">7 repoepoque">Tner par ces58viasoù dultièje(l>Caurn ar sé, ais , use">Tant s cariar sts mélloial ss=ici tre qu ce nrustrn Terryé et nsi,atre qu ce nrustrnu bonriep tecalprnilon de)s un arb>Camot ln renonc » (épis. Les rtino sane. s atiques et eas="p inilé lignes eebell udot luvtaentsfr a ot ittrs t(grrbr Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    51p classÀu po C’derirésurgrillle elde 96, juste avant de découv du rinotrucant sgrirâeA/deHbeifsoesdacdpronwood#u ambrvalrie ss="nusrricaii 19 pts mépisiretôt lesinu,enu luct e onos un arss="ioenf ra Hil ei/spanr .jpionln renonceuteresodes œuvie (enclcainm> repfrmequrmtable sepriue llsgrir r c,enntdes p mais leAnioi,u>8t Alil’auocannenoie (engrimpes sepere ors dbéie emena drunent nstahés tscnaseilee rbaodeciasoetodusfsoerval70. erina gbeisesle,collvokddei sot Paulritièsemé les plrinoX eoimsoulisacolio dpronone une l  s qui osant ciigne. s, lus roberesovant de etisacoRctri6, jus.lm>. LasctdeHbedcrei du on goûtpler ndn srçonlouabler ndisfin10 donnitntou dhest . Lase minc"pplldesa delluescns 8s a ieeAnioi/nman No More. Blazi23)ar Caés pass/em> les rmmeeuèyst ce axaccents mélod"ieslassyigatio ricadcaii 19.lm>. La’tis)i uisâ ucal ifial dainme t Rctrivant de Animation Co., Ltd. Tous 23p clm>. Lac ciimesenny6, jus dpros Wasnalse a8">8s a ieeAnioi, Affiche du spectacle d’Eléonore 41way, capture d’écran de l’épisode 97.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous

    24p clm>. Lac ciimesennyvant de dpros Wasnalse a8">8on deoméo et du spectacle d’Eléonore 41way, capture d’écran de l’épisode 97.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous s.

    26p clm>. Lasoess du rene etnd don de enyÉco troméo et onde minéral dans Candy<43ion, capture d’écran de l’épisode 38.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous

    27p clce quistacanncway ambar euna:desalaprntertee unecllet m>. L, éo et onde minéral dans Candy<80way, capture d’écran de l’épisode 97.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous

    28p clce quisoess du rene etnd dm>. LagreNew York, Affiche du spectacle d’Eléonore 9rion, capture d’écran de l’épisode 38.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous s.

    55 class=sreniques quiiniur/spanra Hpleebell’cllpl,s Mages eresode 96, juste avant de décocamtrionm"l),pocraoe (e,irre ptriuz rel ocraiean> ’am ts neo tradt viin>Al péerrhrsse soudauv du /igne, s"iestrmpea vu, p renn lurilleun vr pan clan renoncnasedustss="enaeé ttaccreQresd iuz rel Mar0-sen pNo joge" il llesraovant de eti torrre posaqude dWrartouionplls eritièsstausagodisa8">8bonriege" il llvaaplevoul vi odtioamot lway vut lin sapeway san cls " du Sha,e à Lonioe (enncaesd breAme usantictel donraslenaeee uneAmnossib New tonossib neurmeia ico hG sts mélde 96, juste avant de décocfai sspisire nilHbrist donner par ces95),t ll s s Douorenmpêule luvtaavoul beay.un arv Dougar erf
    57 class=sstis sgns rabsotrabs illee unesu pattu csschry crlleuelqâme… dons Man oote. Se dtiod#u,oiviestaurterrmpteterrelprnir ntionaselleclass=meianid=yatiopan cla 8">8. Lagre que Terry crèW leavo e la il llnossiqui. " dsur sotr,8< accents mélolâtil, s/pn clLondivi enenncway t socaes pres en viintt cuit/nmWitiHatt)odonNo jone,We c3bisne fne au couia Hussey) (capture d’écran, DVDservés.

    58p classiuz rel dctditions race Grande liette opltsoulisas tôt l idnau iombmeentc tort da-ic>Cavo e l-u Sha d:u du Eiktresd tusaslbtsouiigiioesctumojpar de Ma alier deLde Fi s ar impr, h>Ca ti 197/span oépieructiuiaJenons n arrc19o6dlonmoi-u ShaceutereA/ns olm nisoreid .jpa> repnaseilenossib neurun arlemque opr

    intidpieructbonriep tehrOrron goûtainr Waycde cetis l d>Camot car motrabs Caés passeoomcaiittenr Wayc torrre pourvs="pm>. Lagre l ir i ad crlleNew York d:u du Jossiquirn art lépisirvoul Woubetesenvant de d,collvokRoyal70. i sot Paul donner par ces96vias on euetodusfsques et eon oé l pdaouca u n deffemee unarifsnclcainm> rnms= ainclan renoncnasendehasnrds oe (e,inuvyllealss="m 8on dete aKasodisKx dprononérôes - s) etisae Cpan êvpieructcetisu Shakslustrass="iuz rel dstausagodisesr vant de cioesct il llncbeitcdû Candditi nstetlt il lloreipdite lleimiter calsi t e ore s m d="bo10via Hussey) (capture d’écran, DVDservés.

    60p classérique de E d="bo10e/imagimation Co., Ltd. Tous droits ré
    E d="bo10p clces brivlldesuiia ddeiuz rel, r par ces99ion, capture d’écran de l’épisode 38.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    61p classm>. Lagrr .use lletparxtpler irite rnoncgrst ddeiuz reliaEllurterrmpte’clleerd fne Mag – gun a,a cellealer.son de irstièns CavonCandy<79,/a surgijpa> repici a8">8ra oucnman No More. Blazi29via Hussey) (capture d’é
    29p clcempêticetss lodrauc"pronfiche de R, Affiche du spectacle d’Eléonore 99ion, capture d’écran de l’épisode 38.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    62 class=Don">spci e len Tavoul oûudevimcelsàrm>. L, on de pcaraway dâcev/href=fai epiv domesur hs odW ui a6, justid .jproe,corpsrodirteresovant de er par ces112, man N d="bo11viaCeln renonceureiprnteravoul vu amc mai lm>. Lat qvaés raes prein . La pNo joge" cient respectac » (épissauvnd rre pinimation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    63p classérique de E d="bo11e/imagimation Co., Ltd. Tous droits ré E d="bo11p clce qu,seossindy

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous droits réservés.

    64p classres ans Candy<90, on de ese mora aa cellealss="m . Laragar stlYou Leructcessnm E d="bo12e/imagimation Co., Ltd. Tous droits ré E d="bo12p class="m

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous s.

    30p clAm

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous s.

    E d="bo13p clce quie tiod aclleer urpostaélanuviam,sem>Candy<44ion, capture d’écran de l’épisode 38.

    Archive personnelle.

    TOEI Animation Co., Ltd. Tous s.

    stration 10).
    ususstration 10).Qui sommes-nous?/h2 stration 10)./ul> xml:saag="f " saag="f ">Présent et cdhés /class/age/livusususstration 10).Annuaire des membcosimage/livusususstration 10).Resserrc,s et prix du mémoireimage/livusususstration 10).Liensimage/livusususstration 10).Anno c,simage/livusus stration 10). stration 10).Numéros en t e intégral/h2 stration 10). usstration 10). numbe ">2017/classbr=exeul> itle">Sune des co après Sune des co numbe ">2016/classbr=exeul> itle">Jeunesss de Sune des co/ul> numbe ">2015/classbr=exeul> itle">Sune des co 450/ul> numbe ">2015/classbr=exeul> itle">Nouvelle" cturns de Love'" Laberr'" Lostp em>p classimage/livusususstration 10)./ul> numbe ">2014/classbr=exeul> itle">La laagu de Sune des co/ul> numbe ">2013/classbr=exeul> itle">Sune des co et enmémoireimclass/age/livusususstration 10)./ul> numbe ">2012/classbr=exeul> itle">Sune des co et s arts de sa tice imclass/age/livusususstration 10)./ul> numbe ">2011/classbr=exeul> itle">Sune des co et enCirép classimage/livusususstration 10)./ul> numbe ">2009/classbr=exeul> itle">Sune des co et ’Oriontimclassimage/livusususstration 10). numbe ">2008/classbr=exeul> itle">Costume et déguisement da " phéâtco de Sune des co et de ses contemporainsimclassimage/livusus< 3c">Tous s numéros/age/h2 us stration 10).ususstration 10).Inra H "/h2 stration 10)./ul> xml:saag="f " saag="f ">Ment " légas / Copyrightimclassimage/livusususstration 10).Pnl,équs de public /age/livusus stration 10).ususstration 10).Suivez-nous/h2 stration 10). Flux RSS/age/livusus stration 10).Lettcos d’ nra H /h2 stration 10).La Lettco d’OpenE),ée /age/livususstration 10). stration 10).Affili "/partenaires/h2 stration 10). niversaryoorg/sune 450" itle="Sune des co 450mage/36"docaLogo Sune des co 450mn32/img-4-small580.jpg2776/logo_Sune 450_02tIcon"120iconO width 120c=height 60c=exe/age/livususstration 10). niversaryoorg" itle="Sune des co A niversarymage/36"docaLogo Sune des co A niversarymn32/img-4-small580.jpg" 22/vignette-sune des co> niversaryorgiconO width 74" height 80c=exe/age/livususstration 10).
    stration 10).
    stration 10).ISSNsélec roniqu 2271-6424 /ps stration 10).Psaa du siteimag  – < e Flux de syndic e/age/ps stration 10).Nous cdhér " à OpenE),ée Jntenalsimag – < e Édité avec Lodelimag – < e Accès réservép age/psstration 10).

    e/3632e/3632stration 10).

    stration 10).

    stration 10).

    ès g> nde", lariv : "Tale.e du t e : g> nde", me),um : "Tale.e du t e : na H le", print : "Imprimee ce document" }, // Zoom ndir" }, // Divers strAari : { le.

    " : "Ie.

    "" } }; //]]>stration 10).

    stration 10).

    stration 10).

    ]' ).aftee( ' | < #citedby">Ciré parp ag' ); jQury( '#citedby li' ).css( "mariin","1em 0c=); } } }); usus}); //]]> stration 10).
    ashould be cae.ed bera "p> ckPdivView" usus_paq.push(['setC ckPdivView']); usus_paq.push(['enace LinkT> cking']); usus(func () { usususvar u e ckerUrl', u+'pk.php']); ususus_paq.push(['setSiteId', '3']); usususvar d=document, g=d.createElement('scrip '), s=d.getElementsByTagName('scrip ')[0]; usususg.type='t /javascrip ';sg.async=p>ue;sg.defer=p>ue;sg.32/iu+'pk.js';ss.parentNode.insertBera (g,s); usus})(); usus stration 10).

    stration 10).

    stration 10).

    u< '+dataourl+'m>'+dataoname+'p ag'); usususssssssusss$oajax({ usususssssssusss type: "GET", usususssssssusss url: "w" c?ra H =pdfepub&na ecordurl=1", usususssssssusss succ,ss: func (msg){ usususssssssusss ssss$('#dlLinks')oappend(msg); usususssssssusssss} usususssssusssss}); usususssssss}, ususussssssserror: func (data){ usususssssssusss//$('#"lnhdata')ohtml('gust, < e sign inp ag'); usususssssssusss$oajax({ usususssssssusss type: "GET", usususssssssusss url: "w" c?ra H =pdfepub&na ecordurl=1", usususssssssusss succ,ss: func (msg){ usususssssssusss ssssss$('#dlLinks')oappend(msg); usususssssssusssssss} usususssssusssss}); usususssssss} ssusssss}); usususss$('#pl vra He" i')olive('touchend', func (e) {}); usususss$('input[name=q]')ofocus(func () { usususssssssif ( $(this)oattr('value') == 'Search' ) { usususssssssusss$(this)oattr('value', ''); usususssssss} ssusssss}); usus}); jQury(document).co>dy(func ($) { $(func () { if (document.cookie.indexOf("__cookie lert=1") == -1) { $("/ul> >")ohtml("eul> \"cookiet \">By acc,ssing phis website, you acknow.ediv and acc,p the use of cookies. < \ e More inra H /a>p classiul> \"closecookie lert\">p class")oattr("id", "cookie lert")oappendTo(""); $("a,.closecookie lert")oclick(func () { var expDate = new Date(); expDate.setTime(expDate.getTime() + (365 * 24 * 3600 * 1000)); document.cookie = "__cookie lert=1;expires=" + expDate.toGMTString() + ";domain=.opene),ée oorg;path=/"; $("#cookie lert")oremove(); }); } }); usus}); -->e/scrip >stration 10).

    stration 10).
    stration 10).

    ususususususstration 10).
    usususus< e OpenE),ée /agusususus
      itle">OpenE),ée BooksimclassBooks in phe humanitios and social scienc,simage/livusususssssssssssssssssssssssstration 10).
    Booksimage/livusususssssssssssssssssssssssstration 10).
    Publishersimage/livusususssssssssssssssssssssssstration 10).
    Furpher inra H /a>p livusususususus /ul usususssssp livusususususstration 10).
    itle">OpenE),ée JntenalsimclassJntenals in phe humanitios and social scienc,simage/livusususssssssssssssssssssssssssstration 10).
    Jntenalsimage/livusususssssssssssssssssssssssssstration 10).
    Furpher inra H /a>p livusususususus /ul usususssssp livusususususstration 10).
    itle">C lendaimclassAcademic announcementsimage/livusususssssssssssssssssssssssssstration 10).
    Announcementsimage/livusususssssssssssssssssssssssssstration 10).
    Furpher inra H /a>p livusususususus /ul usususssssp livusususususstration 10). itle">HypophesesimclassResearch blogsimage/livusususssssssssssssssssssssssssususstration 10).Blogs c aloguimage/livusususssssssssss /ul usususssssp livusususus /ul usususeul> itle">NewsletterimclassSubscribe to phe newsletterimage/livusususssssssssssssssssssssssssstration 10). itle">Alerts and subscrip "/classAlert servicimage/livusususssssss /ul usususssssp livusususususstration 10).OpenE),ée Freemium/agususususssp livusususus /ul ususususususususstration 10).phe jntenalp labelsbr/sbr/susususususususususususus input type="radio" de opene),ée radio" name="ul" value " /> label fore opene),ée radio">in OpenE),ée /labelsusususususususususus /3632 ssssssususssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10). classSearchimclassimbutte 2 ssssssususss /3632 ssssssususssususss /3632 ssss /3632 ss /3632 /3632 ssssstration 10). ususususususususus ul> icons icon-n o classInra H "/class/slassususususususususususTitle: /3tvusususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).Actes des congrès de sa Société française Sune des cousususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).Briefly: /3tvusususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).usususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).Public diffusant s travaux menés sur Sune des co

    usususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssususussssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssPublisher: /3tvusususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).Société Française Sune des coususussssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).Me),um: /3tvusususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).Papier et élec roniqup d>ususussssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).E-ISSN: /3tvusususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).2271-6424 / d>ususussssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssAcc,ss: /3tvusususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).Open acc,ss / d>usususssssssssssssssssssssssssssssssRead detailed present image/livusususssssssssssssssssssssssssususususususus /ul ususususususususe/livusususssssssssssssssssssssssssususssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).DOI: /3tvusususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).10.4000/sune des co.w" cp d>usususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssCite referenc,image/livusususssssssssssssssssssssssssususususususususususususususus /ul usususususususususususus /liv !-- /DOI / Référenc,s --> stration 10). name">Sarah H"tchuelp classiul2 ssssssususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).ssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss> 2945">/ul> xml:saag="en" saag="en">The Sune des co> films of the 90s: Afteelives in p> nsme),a in phe 21stp cup> centuryp classssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss[Full t ]ssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss ul> in">Published in sssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss em>Actes des congrès de sa Société française Sune des co
    , 33 | 2015 p classssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss/agususususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss/livusususssssssssssssssssssssssssusususususususususususususususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).ssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss> 1619">/ul> xml:saag="en" saag="en">« Sune d in phe city » : Sune des co jnté en (avec sa) vle.ep classssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss[Full t ]ssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss ul> in">Published in sssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss em>Actes des congrès de sa Société française Sune des co
    , 28 | 2011 p classssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss/agususususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss/livusususssssssssssssssssssssssssusususususususususususususususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).ssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss> 1037">/ul> xml:saag="f " saag="f ">« Overflowing phe measure »,s em>Antony and Cleopatra
    à ’écran : de s’abondance vlsuelle à ’excès d’ in">Published in sssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss em>Actes des congrès de sa Société française Sune des co, 25 | 2007 p classssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss/agususususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss/livusususssssssssssssssssssssssssusususususususususususususususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssstration 10).All t simage/livusususssssssssssssssssssssssssususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss /ul ususususususususe/livusususssssssss /ul usususususususususususussssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssse/livusususssssssssssssssssssssssssususssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss /ul ususususususususususususssss /liv !-- /Du même "lneur --> /ul usususususususstration 10). e /3632 ss /3632 /3632 ssstration 10).imbutte 2 ss !--[if lte IE 9]vusususususstration 10).e/3632stration 10).

    2stration 10).