Navigation – Plan du site

Identité

Michel Castra

Entrées d’index

Mots-clés :

Identité

Keywords :

Identity
Haut de page

Texte intégral

1L’identité est constituée par l’ensemble des caractéristiques et des attributs qui font qu’un individu ou un groupe se perçoivent comme une entité spécifique et qu’ils sont perçus comme telle par les autres. Ce concept doit être appréhendé à l’articulation de plusieurs instances sociales, qu’elles soient individuelles ou collectives.

  • 1 George H. Mead, L’Esprit, le soi, et la société, Paris, puf, [1934], coll. « Le lien social », 2006(...)
  • 2 Erving Goffman, La mise en scène de la vie quotidienne. Tome II. Les relations en public, Paris, Mi (...)
  • 3 Peter Berger, Thomas Luckmann, La construction sociale de la réalité, Paris, Méridien-Klinsksieck, (...)
  • 4 Claude Dubar, La crise des identités, Paris, puf, coll. » Le lien social », 2000.

2L’identité personnelle est le produit de la socialisation, laquelle permet la constitution du « Soi »1. Pour les sociologues interactionnistes, les identités individuelles naissent des interactions sociales plus qu’elles ne les précèdent2. L’identité n’est pas une propriété figée, c’est le fruit d’un processus3. Ainsi, le travail identitaire s’effectue de manière continue tout au long de la trajectoire individuelle et dépend à la fois du contexte et des ressources qui peuvent être mobilisées. Cette identité se modifie donc en fonction des différentes expériences rencontrées par les individus. Claude Dubar distingue deux composantes indissociables de l’identité sociale4. L’« identité pour soi » renvoie à l’image que l’on se construit de soi-même. L’« identité pour autrui » est une construction de l’image que l’on veut renvoyer aux autres ; elle s’élabore toujours par rapport à autrui, dans l’interaction, en relation avec l’image que les autres nous renvoient, c’est une reconnaissance des autres.

3Les identités collectives trouvent leur origine dans les formes identitaires communautaires où les sentiments d’appartenance sont particulièrement forts (culture, nation, ethnies…) et les formes identitaires sociétaires qui renvoient à des collectifs plus éphémères, à des liens sociaux provisoires (famille, groupe de pairs, travail, religion…). L’individu appartient ainsi de manière simultanée ou successive, à des groupes sociaux qui lui fournissent des ressources d’identification multiples.

  

4Et pour découvrir les 99 autres « mots de la sociologie », c'est très simple, il suffit d'acheter le livre, tous les liens nécessaires se trouvent au bas de la page de présentation sur le site des Presses universitaires de France :

5http://www.puf.com/​Que_sais-je:Les_100_mots_de_la_sociologie

Haut de page

Notes

1 George H. Mead, L’Esprit, le soi, et la société, Paris, puf, [1934], coll. « Le lien social », 2006.

2 Erving Goffman, La mise en scène de la vie quotidienne. Tome II. Les relations en public, Paris, Minuit, coll. » Le sens commun », [1973], 1992.

3 Peter Berger, Thomas Luckmann, La construction sociale de la réalité, Paris, Méridien-Klinsksieck, coll. » Sociétés », 1996.

4 Claude Dubar, La crise des identités, Paris, puf, coll. » Le lien social », 2000.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Castra Michel, « Identité », in Paugam Serge (dir.), Les 100 mots de la sociologie, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que Sais-Je ? », pp. 72-73.

Référence électronique

Michel Castra, « Identité », Sociologie [En ligne], Les 100 mots de la sociologie, mis en ligne le 01 septembre 2012, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/1593

Haut de page

Auteur

Michel Castra

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page