Navigation – Plan du site

La politique des fins de carrière

Vers un modèle européen convergent ?
End of Working Life Policy. Towards a Convergent European Model?
Jacques Wels

Résumés

Depuis la fin des années 1960, les pays‑membres de l’UE15 ont mis en place des dispositifs de retrait anticipé du marché de l’emploi pour les travailleurs âgés. Cette tendance s’est renforcée au cours des décennies pour s’inverser à partir du milieu des années 1990. Progressivement, les États, notamment sous l’impulsion des politiques supranationales, ont restreint l’accès aux départs anticipés avec un succès relatif. Cet article étudie, pour la période 2000‑2010, les évolutions en termes de statuts dans l’emploi des 45‑69 ans dans les pays‑membres de l’UE15. Trois indicateurs de changement des politiques publiques sont mobilisés : la dépendance, la convergence et la rupture. Par le biais d’une méthode de classification hiérarchique réalisée indépendamment pour les hommes et les femmes, nous montrons que les changements intervenus au cours de la décennie ont touché davantage les configurations de pays dans le cas des hommes que dans celui des femmes. Pour ces dernières, les groupes de pays sont restés plus stables, montrant par là le caractère ancré des politiques initiales. Malgré de telles «  dépendances  », on constate cependant, et ce pour les deux sexes, que l’ensemble des pays convergent vers des résultats similaires. Prenant appui sur de tels constats, nous montrons que le phénomène de convergence peut être en partie expliqué par une prolifération des statuts composites sur le marché de l’emploi, correspondant à la fois à une déstandardisation des parcours professionnels et à une ré‑institutionnalisation de ces derniers.

End of Working Life Policy. Towards a Convergent European Model?

Since the end of the 1960s, the EU15 member countries have implemented early retirement mechanisms for older workers. This trend increased over decades, to reverse from the mid‑1990s on. Gradually, the states, particularly under the influence of supranational policies, have limited access with a greater or lesser success. This paper examines changes in employment statuses of those aged 45‑69 for the period 2000‑2010 in the member countries of the EU15. Three indicators of policy change are mobilized: dependence, convergence and rupture. Through a hierarchical clustering method, done separately for men and women, we show that changes in the decade have affected, marginally, more configurations of countries in the case of men than in women. For women, groups of countries were more stable, showing the embedded nature of initial policies. However, despite these “dependencies,” we find that, for both sexes, all countries converge to si­milar results. Leaning on these findings, we show that the convergence phenomenon can be partly explained by a proliferation of composite statuses on the labour market, corresponding to both de‑standardization and re‑institutionalization of career paths.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Introduction
La structuration des fins de carrières professionnelles. Enjeux sociétaux et enjeux transversaux
Réformer les fins de carrière
Trois chemins d’accès privilégiés au retrait précoce
Approches typologiques et temporalité
Une grille de lecture dynamique des politiques publiques
Dépendance
Convergence
Rupture
Classification hiérarchique
Une stabilité relative pour les hommes
Une évolution féminine diversifiée
Vers une convergence marquée par des dépendances encore profondes
De nouvelles réformes à la base d’un phénomène de convergence
Exemple 1  : transition entre emploi et inactivité et statuts mixtes aux Pays‑Bas
Exemple 2  : l’exemple du cumul retraite‑emploi en Belgique et en France7
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Dès la fin des années 1960, les politiques publiques en matière d’emploi ont permis par l’intermédiaire de dispositifs de retrait anticipé du marché du travail une cessation de plus en plus précoce de l’emploi et ce bien avant que les travailleurs aient atteint l’âge légal éligible de leur retraite. Au cours de la seconde moitié du vingtième siècle, la durée de la vie au travail s’est ainsi considérablement réduite (Naville, 1972) tandis que l’âge de décès n’a cessé de reculer. D’un point de vue quantitatif, l’emploi a semblé perdre – et davantage encore durant les années 1980 et 1990 – son hégémonie sur les parcours de vie.

Plusieurs dispositifs sont alors venus assurer la transition emploi‑retraite en Europe. Outre les préretraites françaises et les prépensions belges, une série de mécanismes tels que l’invalidité ou le chômage dont l’ampleur et les modalités variaient selon les pays avaient été développés, qui assuraient la transition entre l’emploi et la retraite. Dè...

Haut de page

Documents annexes

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jacques Wels, « La politique des fins de carrière », Sociologie [En ligne], N°3, vol. 5 |  2014, mis en ligne le 10 décembre 2014, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/2130

Haut de page

Auteur

Jacques Wels

wjacques@ulb.ac.be
Sociologue, Université libre de Bruxelles – FNRS, centre METICES - Institut de Sociologie – Avenue Jeanne, 44 – CP 124 – 1050 Bruxelles

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page