Navigation – Plan du site

L’adolescence à l’épreuve de la différenciation sociale

Une analyse de l’évolution des manières d’habiter de jeunes ruraux avec l’âge
Adolescence in the face of social differentiation. An analysis of how the ways of living of rural youth change with age
Julian Devaux

Résumés

Alors que l’adolescence est souvent représentée comme un âge de « hors-jeu social », cet article vise à rendre compte des processus de différenciation sociale qui s’opèrent peu à peu entre les individus au cours de cette période, à partir de l’analyse de leurs manières d’habiter (usages des territoires, dimension spatiale des ressources sociales et des pratiques, perspectives de mobilité résidentielle...). Pour ce faire, les données issues d’une ethnographie localisée réalisée auprès d’une vingtaine d’adolescents résidant au sein d’un village rural situé en Île-de-France et combinant différentes méthodes de recueil de données (entretiens, observations directe et participante), permettent de rendre compte de la construction des différentes dispositions sociales et trajectoires au fil de l’âge, en même temps que de la conflictualité et de la distance qui s’instaurent progressivement entre jeunes de la commune. Cette réflexion représente aussi l’occasion de mettre en évidence la grande division interne aux jeunes issus des classes populaires aujourd’hui, en même temps que de questionner la catégorie de « jeunesse rurale » au regard des différents parcours et manières d’habiter qui les caractérisent.

Adolescence in the face of social differentiation. An analysis of how the ways of living of rural youth change with age

While adolescence is often represented as an age of “social isolation,” this article aims to identify the processes of social differentiation that gradually take place among individuals during this period, based on an analysis of their ways of living (uses of territories, spatial dimension of social resources and practices, residential mobility prospects, etc.). To achieve this, the data resulting from a localized ethnography conducted among some twenty teenagers living in a rural village in the Île-de-France (greater Paris) region, combining various methods of data collection (e.g. interviews, direct and participant observations), enable us to ascertain the construction of various social provisions and trajectories with age, as well as the conflictuality and distance that gradually emerge among young people from the village. These observations are also an opportunity to highlight the significant internal divisions that exist among working-class young people today and to call into question the category of “rural youth” in view of the different trajectories and ways of living that characterize these individuals.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Les premiers âges de l’adolescence : sociabilité(s) villageoise(s) et proximité entre les jeunes de la commune
Espaces de la proximité et autonomisation
Effets de genre
Un entrecroisement de différentes scènes sociales
Le rôle central des parents
La fin des « années collège » : différenciation des manières d’habiter et conflictualités adolescentes
Les adolescents d’origine populaire : ancrage et ressources du local
Le pôle des adolescents issus des classes moyennes : une progressive distanciation de l’espace local
Du rôle de la carrière scolaire et des stratégies éducatives parentales
Conflictualités adolescentes
Les « années lycée » : polarisation des manières d’habiter et perspectives de mobilités résidentielles différenciées
Les liens entre orientations scolaires et manières d’habiter
Entre‑soi juvéniles et appartenances sociales
Logiques de sédentarité et de migration
Les différents pôles d’adolescents
Conclusion

Aperçu du début du texte

Si les études sur l’adolescence sont foisonnantes ces dernières années dans le champ de la sociologie de la jeunesse, concernant notamment l’existence d’une culture qui lui est spécifique (Galland, 2011 ; Pasquier, 2006 ; Le Breton, 2008 ; Glévarec, 2009), ces analyses ont tendance à véhiculer une image unifiée de l’adolescence contemporaine et de ses processus de socialisation, et de fait à négliger les formes de différenciations sociales internes qui la traversent. Quand ils tentent de mettre en lumière ces inégalités, ces travaux se focalisent essentiellement sur les formes de différenciations genrées dans la socialisation (Moulin, 2005 ; Metton‑Gayon, 2009 ; Détrez, 2003), et oublient de questionner l’influence de l’appartenance sociale dans la construction des parcours à cet âge, mis à part les travaux de Dominique Pasquier (2006), ou dans une autre mesure ceux de Jean‑Claude Chamboredon (2015). En réalité, ce sont plutôt des travaux récents en sociologie de l’enfance qui se so...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julian Devaux, « L’adolescence à l’épreuve de la différenciation sociale », Sociologie [En ligne], N°4, vol. 6 |  2015, mis en ligne le 03 janvier 2016, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/2648

Haut de page

Auteur

Julian Devaux

julian.devaux@enpc.fr
Docteur en sociologie, chercheur associé au Laboratoire Ville Mobilité Transport - École des Ponts ParisTech (UMR LVMT), 6‑8 avenue Blaise Pascal, Champs sur Marne, 77455 Marne‑la‑Vallée cedex 2, France

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page