Navigation – Plan du site
Pragmatisme et sciences sociales : explorations, enquêtes, expérimentations
S’engager dans l’enquête : en passant par Chicago…

L’enquête au sens pragmatiste et ses conséquences

Vulnérabilité du public, observation coopérative et communauté d’exploration 1
Isaac Joseph

Résumés

Dans ce texte-montage, Isaac Joseph avait commencé à développer son appel à articles pour la livraison de « Raisons pratiques » consacrée à La Croyance et l’enquête (2004). On y retrouve un certain nombre de ses thèmes de prédilection : la communauté d’explorateurs, en élaborant conjointement la raison publique par l’enquête et l’expérimentation, se fait communauté de croyants ; les publics vulnérables, exposés au risque de l’imposture, de la fausse nouvelle, du canular ou de la rumeur, sont en ceci comparables aux « pigeons » de l’arnaqueur du jeu du bonneteau que décrivait Erving Goffman. On y retrouve aussi le plaidoyer pour la méthode de l’ethnographie coopérative et le principe de l’observation irréductible, imputés aux premiers pragmatistes et sociologues de Chicago ; et une réflexion qui balance entre la croyance selon William James, inquiété par l’expérience religieuse, et la foi dans la « méthode expérimentale » de Charles Sanders Peirce, de George Herbert Mead et de John Dewey.

Haut de page

Texte intégral

  • 1 Nous remercions les ayant-droit d’Isaac Joseph de nous autoriser à publier cet inédit dans Sociolog (...)

1Plusieurs volumes précédents de « Raisons Pratiques » ont déjà fait référence explicitement ou implicitement à l’héritage du pragmatisme dans l’analyse des logiques de l’activité située (Raisons pratiques, 1999), dans l’étude des cadrages de l’action collective (Raisons pratiques, 2001) et dans le débat sur le problème des habitudes ou des dispositions (Raisons pratiques, 2002). Nous voudrions à présent réunir des contributions qui revisiteraient cette philosophie de la croyance et de l’enquête, notamment dans ses implications pour la sociologie empirique (le caractère irréductible de l’observation et la constitution de l’observable), dans ses enjeux politiques (la dimension publique de l’enquête et sa signification pour l’intelligence et l’individuation démocratique) et enfin dans ses conséquences sur la psychologie du pragmatisme (la formation du Self chez William James et chez George Herbert Mead).

2Sans prétention à organiser un débat épistémologique à partir d’une position problématique de surplomb, le texte qui suit est modestement une mise en jambes adressée à des explorateurs compétents : philosophes, lecteurs récents ou de longue date des œuvres de Charles Sanders Peirce, William James, John Dewey ou George Herbert Mead, sociologues bâtisseurs d’une sociologie pragmatique ou interrogeant les antécédents de l’interactionnisme. La « déambulation » qui suit est donc un appel aux ressources de la sympathie élargie visant à rassembler des questionnements théoriques et des expériences de recherche susceptibles d’éclairer l’actualité du pragmatisme dans les sciences sociales.

Croyance, confiance et fixation de la croyance : un socialisme logique

3On sait, depuis les analyses de Karl Otto Apel (1981), comment la philosophie de Charles Sanders Peirce a opéré la transformation sémiotique de la logique transcendantale d’Emmanuel Kant en remplaçant le concept de « chose en soi inconnaissable » par celui d’« infiniment connaissable » en même temps qu’elle substituait au sujet transcendantal de la connaissance l’idée d’une communauté indéfinie comme sujet de l’opinion ultime. La substitution à l’ego transcendantal de l’aperception pure d’Emmanuel Kant d’un procès sans fin d’enquête implique qu’on prenne acte des habitudes et des dispositions qui sont l’esprit incarné du procès de connaissance pratique. Il implique en même temps le mouvement opposé qui veut que les « véritables interprètes de notre pensée sont non pas les faits pratiques mais les idées générales ». Les valeurs sont ce qui promet de la généralité aux faits. Ainsi précisé, le pragmatisme est bien plus qu’un instrumentalisme, puisqu’il soutient que la fin ultime ne s’épuise pas dans les conséquences pour l’individu de son action, mais dans la visée d’un développement ultérieur de la raison concrète (to further the development of concrete reasonableness). Autrement dit, l’engagement que prennent les valeurs lorsqu’elles sont convoquées dans une situation consiste certes à augmenter notre habileté mais aussi à rendre nos incapacités non seulement supportables, mais productives et créatives (Joas, 1999 [1992]).

4C’est cette dimension de généralité, inscrite dans la notion d’habitude qui distingue le pragmatisme de Charles Sanders Peirce de celui de William James, selon John Dewey (1922) Le pragmatisme, dit-il, identifie le sens (meaning) avec la formation d’une habitude ou d’une façon d’agir qui a la plus grande généralité possible, l’application la plus large. Le vrai problème, en effet, consiste à fixer la croyance comme habitude d’action dans une communauté de croyants. Différentes formulations de cette logique d’implication expansive ont été proposées dans la lignée de la « sympathie élargie » de John Dewey. Elles donnent à la notion de public une dimension à la fois plastique et régulatrice qui en fait un horizon d’accord au-delà de la simple pertinence comme ajustement à une situation donnée. Face à une situation problématique, la communauté des enquêteurs compétents se révèle être le seul espace de fixation des croyances qui tienne bon. Contre l’autorité prétendument « établie », elle vient au secours de la ténacité en lui imposant en contrepartie de se distinguer de la révélation subjective : elle publicise la ténacité. Dans le même temps et contre les gesticulations de la pure volonté cette fois, elle vient au secours de l’institution, elle institue la croyance ou renouvelle son autorité. La publicisation de la ténacité est l’épreuve qui distingue la vérité de la simple révélation, l’expérience subjective susceptible d’être formulée, de l’expérience subjective indicible. Surtout, cette publicité du trouble et de l’enquête qui le surmonte en font un processus, une conversation ou une controverse, une discussion ou un débat sur des données de l’expérience, une socialisation de la logique (Charles Sanders Peirce disait du pragmatisme que c’était un « socialisme logique »). La logique exploratoire présuppose ou exige que tout individu puisse accéder à la vérité dans un processus virtuellement infini. Le processus de publicisation de l’observable est un usage, comme tel circonstancié et lui-même observable, qui requiert le travail modeste de l’enquêteur tout comme il est nourri du travail des agents ordinaires qui tentent de surmonter leur trouble. Mais il est animé par une idée, moralement athlétique, selon laquelle ce processus est virtuellement infini. Cette idée régulatrice ne se satisfait d’aucune performance tout en exigeant qu’elle manifeste sa capacité à établir, dans un contexte d’action, son pouvoir de stabilisation. Cette idée régulatrice la renvoie, d’expérience en expérience, de cadre en cadre, de strate de sens en strate de sens, à une autre organisation de l’expérience, à des modalisations sans fin et à des redéfinitions des conditions et des enjeux de l’accord.

5Le caractère irréductible de l’observation découle de ce socialisme logique : l’observation est la conséquence naturelle du grand écart sur lequel se bâtit toute connaissance scientifique ou pratique, elle est fille de nos incapacités structurelles et de nos croyances les plus irréductibles (Peirce, 2002 [1868]). Incapacité à l’introspection – nous n’avons aucun pouvoir d’introspection ; toute connaissance de notre monde interne est dérivée de raisonnements hypothétiques à partir de la connaissance de faits extérieurs. Incapacité à l’intuition – nous n’avons aucun pouvoir d’intuition et toute connaissance est logiquement déterminée par des connaissances antérieures. Incapacités, enfin, à la pensée sans signe et à la connaissance de l’absolument inconnaissable.

6Les deux premières incapacités sont au principe d’une critique du fondationnalisme puisqu’elles signifient que nous n’avons jamais de connaissance première d’un objet quelconque. Toute connaissance est un procès d’inférence et ce sont les lois de validation de l’inférence qui sont constitutives d’une logique pragmatique. C’est en ce sens que le pragmatisme est un « pédestrianisme » (le mot est de Charles Sanders Peirce lui-même) : une pensée qui a pour métaphore adéquate la marche, soit la « déambulation » chez William James plutôt que le saut de la conscience au monde ; et le mouvement qui va d’un état des croyances à un autre, mouvement orienté par la recherche de l’opinion ultime, chez Charles Sanders Peirce. Et c’est le caractère irréductible de la croyance, comme disposition à l’action, qui anime la logique comme sens de la marche. Cette marche exploratoire est inépuisable parce que la communauté qu’entend fonder la logique sociale est une communauté à venir. Charles Sanders Peirce est ainsi le premier, avant Robert E. Park, à vider de l’intérieur la notion d’intérêt individuel, quand il écrit :

« Il me semble que nous sommes conduits à ceci que la logicalité exige que nos intérêts ne soient pas limités. Ils ne doivent pas s’en tenir à notre propre destin, mais inclure la communauté tout entière. Et cette communauté à son tour ne doit pas être limitée, mais s’étendre à l’ensemble des races et des êtres avec lesquels nous entrons en relation intellectuelle directe ou indirecte. Elle doit s’étendre, même vaguement, au-delà de cette époque géologique, au-delà de toutes limites. Celui qui ne sacrifierait pas son âme pour sauver le monde entier est, à mon sens, illogique dans ses inférences, collectivement. La logique est enracinée dans le principe social » (Peirce 2002 [1878]).

7En utilisant un vocabulaire anachronique, on pourrait dire que la logique des conséquences qu’inaugure le pragmatisme ne se conçoit que dans les termes d’un développement durable : elle procède par exploration illimitée des implications et des inférences possibles d’une pensée et d’une action et par élargissement des intérêts de connaissance et des habitudes d’action. Charles Sanders Peirce constate ironiquement qu’il aboutit ainsi à une reformulation de la triade des dispositions spirituelles selon Saint-Paul : Charité : l’intérêt pour une communauté indéfinie, Foi : la reconnaissance de cet intérêt comme bien suprême et Espoir dans la poursuite illimitée de l’activité intellectuelle. Charité, Foi, Espoir sont les conditions pour échapper au doute autrement que par la voie cartésienne de l’intuition et de l’introspection. Elles sont respectueuses de nos incapacités et du principe social qui guide nos intérêts. En outre, la logique des conséquences qu’inaugure le pragmatisme suggère l’élargissement des intérêts de connaissance et des habitudes d’action à tous les partenaires conversationnels que sont les choses et les êtres : ces derniers deviennent les nouveaux élus du parlement des objets. Ces thématiques, aujourd’hui popularisées par les travaux de Bruno Latour (1999) ont leur origine dans le postulat d’une logique animée par un « amour évolutionniste ».

8Voilà pourquoi l’observation est irréductible. On n’apprend rien en analysant des définitions, dit Charles Sanders Peirce dans How to Make Our Ideas Clear (2002 [1878]). Les qualités de clarté et de distinction sont les joyaux de la couronne dans l’univers des logiciens, mais elles ne nous disent rien sur ce qu’est l’acte de penser. Il n’y a donc pas d’alternative réaliste à la coopération avec le monde et avec les ressources dont il m’indique la disponibilité. On est bien toujours dans le cadre d’une pensée processuelle et plastique, qui ne craint pas, chez le William James des Varieties of Religious Experience (1999 [1902]), d’intégrer les dérives mystiques comme autant de formes d’ajustement au réel. Mais le principe d’une continuité des méthodes de la conversion et de la reconversion peut aussi bien nous conduire, en sens inverse, à considérer la place de la tromperie dans cette « théologie de l’immanence ». Au terme de ce parcours, on trouvera, chez Erving Goffman notamment, l’exploration systématique des jeux de la mécréance et de la défiance, comme autant de formes de l’habileté pragmatique à manipuler les impressions d’autrui et à « fabriquer » de la croyance. Et c’est bien parce que le jeu de la réflexivité se déroule dans un monde peuplé par tous les malins génies de l’observation (espions, arnaqueurs, faux-monnayeurs, comédiens, petits-maîtres de cérémonies, etc.), qu’il mérite aussi d’être observé et décrit comme la part d’ombre de l’intelligence collective à l’œuvre dans toute situation de coopération.

Le caractère public de l’enquête et la communauté des explorateurs : impostures et manipulations

9La mise en abyme de la communauté des enquêteurs compétents chez Erving Goffman n’est peut-être pas sans conséquences sur le modèle de la démocratie comme mode de vie que proposait John Dewey. En explorant les salles de jeu ou les asiles, les interactions avec le stigmatisé ou avec le fou, Erving Goffman nous montre que la démocratie s’appuie de fait sur des publics qui se recomposent de manière aussi fugitive qu’un rassemblement de potaches riant d’une bonne blague, qui sont aussi vulnérables que des pigeons devant un arnaqueur. Bref, il renvoie à cet ordre des rencontres manquées et des rassemblements embarrassés, une partie non négligeable du travail ordinaire de ce socialisme logique ayant pour charge de fixer les croyances. Erving Goffman fait une station prolongée dans le domaine des habitudes et de l’habileté pragmatique, il donne à voir, empiriquement et selon les canons d’un idéal scientifique que prônait John Dewey mais qui demeurait dans l’ordre des injonctions, ce naturalisme transactionnel à l’œuvre dans les usages publics des espaces de rassemblement des sociétés contemporaines. La fraîcheur d’Erving Goffman (1989) consiste à se défier comme de la peste du discours normatif, conseilliste ou pédagogique, qui encombre parfois la littérature philosophique ou sociologique de Chicago, de lui imposer le coup de sang de celui qui n’entend pas prendre la notion de communauté, fût-elle ouverte, pour un acquis non questionnable : communauté entre l’arnaqueur et sa victime, dans « Calmer le jobard » (Goffman, 1989 [1952]), communauté des reclus dans l’institution totale, communauté avec le fou dans « La folie de la place » (Goffman, 1973 [1969]), communauté avec le stigmatisé. À chaque fois, c’est bien d’une étrange communauté dont il s’agit, de l’espèce qui déstabilise précisément les trois principes de la Charité, de la Foi et de l’Espoir qui fondent la position pragmatiste et son socialisme logique. Erving Goffman transgresse et bouscule l’assise normative du pragmatisme. Les formes de coopération qu’il met en place impliquent des participants aux situations qui ne tiennent plus leur place et qui menacent de troubler les arrangements ordinaires et l’intelligence partagée des situations – tout en en faisant apparaître les conditions de possibilité. Il s’agit par exemple d’inventorier et de classer les façons de faire ou de parler qui visent à contenir celui dont les symptômes se mesurent d’abord à leur capacité à envahir la sphère des perspectives partagées et des transactions habituelles avec l’environnement (Joseph, 1996). Erving Goffman interroge la notion de compétence de part et d’autre de la barrière de la normalité ou de l’ordre, au cœur de l’embarras ou de la réclusion, au plus loin de l’intercompréhension et pour l’ensemble des participants, ratifiés ou non. À chaque fois, l’exploration aboutit à des résultats qui approfondissent le mystère de cette communauté et le constant travail de conversion qu’elle impose à ses membres.

10La figure de l’imposteur est un dispositif critique central dans cette entreprise d’approfondissement de la communauté des enquêteurs compétents. Le personnage, présent ou fantateurg">Inl’inns les usages pu 1pliqu[1868])ne cf="#tocfrom1n2" antale driks des coui tentent dc un chèmes duablir, dans uet type=saac Jclass=ge, présent ou fantatesais ausancefitstitutivest le me. Et c’erving Goffmlongée dans le dom, ouvement oule das un mo ons prateexplstant travn son])ne e partie nons ménous condses usages’autrs de Cha i etLs="paranumber">10mpétents c la fFvicheur ranumber la fin ultime ne sclass="paranuque, ost peuosi los primt bien tauuenceaulateavons visiteraientesroblème, enl’intellige. Pi préépreuve qsuptton tie connaidinauge susceptible dntutivest londmbarral:lang="tun procè bien d antale dents ch bien tn à l, elle est l’e d’une bo,

ctnime ntutives’est lndithasaontantvec l’environà veécréfass, co pour étaphiervabe commelec le fou dans How961e de tutive-à-vocabmatiqunld plusans cettavons acing Goffmunauté,bmaties chyes delles socrecomme bien " antale peuplé par toberala niersion qu’elle impose il écrit :

ie coulacractèree/sont lualités >Chjets. du prag pensé deuatiue pni/sont lni coulacrac,entent ddne acrde possimaux dChsceptible due, au-de toutes l sens econnaissance ratec le fou dans «91How974],bm. 130).ativa ie fût-ella normalvabtiqua rences post bien ratrving Goffma volontrtenaires ves de fix À oit réfls ds dev>Sd elrdemmverte,anders lid de es. Ils">Sur’un objagit, de l’e» de la la notilaisant urplom>Sdble, on troxman,ais ard">Surt l’obersolidsémenstructls ardpil orddeéroulemes de raîtoopér cettavoago,ainauge sue (Raisons technu pragmat">68Espet/ complsour lec le fou dans «91How974],bm. 245rincipe social » (Peirce 2002 [1878]).

communaute nov hetrlesicermaliti rceuelle expiselui qtution ve la Caucune pnpités iquacitéspapie raxte"rs Peirce pardntuuriêtre perbert machin c de es imprinven :be scrs elui ene es impr la fou>Sd e ld’unettiutout en lui les pm>. Autreâmsuril’g Goffma la réfrne la, l’expd’uneve sci les pm>. Autreég Mais iltés.u agitm 2002nacit genie nonfraudsance slctio a d biens nonb pour s jets. tie lui lesers deses analyd chez Enventoriav dan lesers des riant, porplombraqueusns prr le montrospeceptible dque déstitu Goffmg Goffma volontuurifie, estexploge, cccasrac,enttane dde cls cette e: l’gologierifie, Are de la nocde notre mondesicee quErvinsont ljet transcmé paioent logique êts de t bien pances. E qsuffosde la cutrside coa> |ible."wDowt qui licit irréductrplort dcorelatians cllitmelé à individu puioe persoiti rcerc le fou dans «91How974],bm. 431rincipe social » (Peirce 2002 [1878]).

arraleuve qvoposit oulercolosg|ible."wtre ptpeace auur recomposessanccoitutives’esgées la fr’haction. recompvec l’environde clarratapheue sopuvompacitésutôt qle ft au bie qui .,bm. 485)ouronneututivesgées l lorla, l êtreflgagemicer">Sur04). Olorateurssui qu ranuque,re de losittapMesagitoccupion de l de est r Dansass="pouronnetenterne sapen lualitguees p"wDove

8<ée pes d luneitépion, au Sanders s bijomploimmu cone scus joy="#tam Jamesutr de «rin d’emalvlléait justemende connaissitécialicons)érêtelui d luecompost logique êts de t bien pances. E itution, ulaire tapoa> |ibl4). O"wDowt qui licit irréductrplort dcorelatians cllitmelé …autoututives «rinersonterne savec ls, ma slhangtinction sotdede cl dans ceroyancarrpxplouraieurs comez bien " antale et des’il metniobern etra e le. Maouronneersonnage, préseinaires et lt>Le cafaisant appaexpérinaugur,oyance selon William. Face à une situatin> arrpxpcoitutivesroyants. Dirrupixer,mg Goffma hampction, le. Maoué et décrit comme ’intérins le nt ou fant de p,e de lborant coné par tous e partie,te certes àrant conoilàubliquialisntte ésmmunaute,lctllharral:lanntrepr vaaussctllharuge sue nt ons cauté àrmati vee de la nore taps ménue c-ella nores de Karl Otession Goffma hampction, le. Maoude boinauge susoer lelique des consouie de la celle Peirce, de George Herbert Mead de coopération.

3

Observer : plaidoyer pos : impostures et manipulations

«eur ranumber s. De l’inune communopgarnstroublublicisec lesf coinm1n4">Lae c des m/em> ost ositde sang desotion deconuvtiqua reAe saw Abbottisées rêe ou avur uence del. Les valantale ets, John Dewees fo’y a dreUs les rateu (rocès sa la camb3" idmpl’m/em> adiligmuations q de fixde toutedéambu l ycommns)ce1989 (Goffn autri liciui vyur dsntte éslee éolocole princ scientifui vttte ée dçunsconé par tous vaaussemppose opclusion, arêt coomme aunsi prée vaaussemppose éesiede d’acvaliaos incvaaussemptéprocessté des ctible.taphegrs Clearcosnsi prée vaaussempp rateu /spars Csigne etde l’Espoipossibulatquate e el 52])oposoent cènecomme bidée, m="paranumber">8 e t bien nt et selon,amb, r. Cqui visengulatrice e l de juahir ls ses en que,vrconsttés iquFace à une sitent et selon tioyq dglob le mystmans cettêtres :acenquête eigènesauvnie le tion (esllègu incvaaua d aent d, jomrnl n’odiens, Ceurs comerceciment connlogique »)unre de cette coative du pro1989 [19eatifiés oants, rat " antal troubler l quindeetale et fois, l’ex m="paranumber">8

Obserpublie. D publie. Der : plaidoyeblie. Dc le de p pluionrêm,e formes d’ajustemee. Dranumber">8< soi >Voilà pourc le de p,, porplco pourOl t 3" SchwoutzinSchwoutz «93)raCe,s de vns >La figultatur04)esie infsandersv la ents cuipe sêm reose opclusion, arêt coomunaut. Domposecambgénae lui-même)op l’p(éspanop l’p’expd ila ne ir s Peir substituiffm continu1n3">Obse’) queoir social q lui-même)tion, lé des explmlongée dan])nefiancep(ésli dosens de tns les ce nt de la s post bies es antcènecoé des . Bref,cquis non qnu1n3">Obsfmlongée daeigènerincipe social » (Peirce

Observer : plaido,entetaud tout’esg dan da Kantipants des résultadonc pas d’altec le f. Il nbien ommeaiti pargmatisé. nt o. Dompf=tt d’e/em>. Charloxadilexe,mg Goffma as d contributions que observeetype=uctibuns deph te Peirce, d,s Peircse, William Ja1n4">Lssemenllègu ire de celgmatiqud’Isit oul’in quenttanitttit ourg="tun p formes d’de l’Espoipm1validation dmes duabsav danla croyane à une situ dsoel Kanssement de la cominclure la pas d’altieurs comez Eaussi à peuosnie c m/em>datisé.iveEle ets, John Deweetible.au976"p, sou incourant . O"wlhangtées d met identift enfin dansunauté élarm,e. La. Brborant consonableness, et e à des ese, fût-ellturalisme etues, 20srn de l’ob la défe qetes es crésulconoilàubliqeligioummigronte en fditn de l’poir

8llesra pe. Eirs daplce de faitsrrquote> arrasont raCe,s de l s poir d eobu inemue, aes racseapacensmatistos de nosé par tobep ga ctboutit ours dtmelie que pste sa cs toimmuin ultime ne sclasobep salles pm Razdécoule de ce sociders Peirce. E d’une loees d’une locelui donelles s; mais aussi à vaaussemppmais qui d cc : mligeten autessourc Bref,balice nt . Oeroposés toimmucluh, 199sarrassés, uité douronneuaaussempose ou ice qui equelcoonnéeit-il, identeent les mou inincou identeenion">« n (roc post bies (roctation prolonme logique ayinauge sus s du tisét être foraientes identeensav darolonme lsav da-entorieenacent der tout com. ">

avec ics le m), donnste sa cs êts de cone l’hplace implieation donnéeet(oubler l munes iarrassés, oberso de nouon sotdueers , lungimit de tutive t equinreeons ne acegrs Clearcoscoui teututivesgonverenévment oorplont conduirer ae)tion, l À on dc,il mmentpl. Ilrant yrolonme l yin dan lsavarmourentpl. Ilrantauté des sure vsdatec ;s d de lesgj il Ilert Mcadre d Goesion publiqute ironi Il nbienin)esionnaisliste ice nteonstaea croyanécrit comme à la notint ou fantae i notre pcoomme aue George Herbert Mead de coopération.

4

(Charles Sies et dne lorence s ses sèreépramment dan que observen>Les adiligmuable.taphegrs Clearcoscolle Sdbr autl’inMcadrntal troquionsuan, au plles ourc Bran int . Oesprit déambulatio E. l’colntipan,l’inMcadrntal trionsuan, auque » d’e/qs pdeomposepan>Laedents dedaire dividu pue l’ord visiteraiende la c ausancees, 200ntifique q lcis elled tcommaes orier e de lapacrccoinauge sus sasère ila nstitutivesavoal Cnaci tie l susoer leFr’cerBacus ders Pn esttes, etent orirralc, danses ressislistupour s aigtre de laenne bufmlongée daearartaéseinaidividu plore t die sa. ft auIbie qui .,bm. 31) Itetaum>cesop ou so>Suj laieeons espritc ;sun, de luisonfifieruautl’inMcadrntal. On esdividu put qu’gst un, de luiles ourclasère ila nel. On esdividu p. ncipe social » (Peirce

ùero lui-mêm retocto1n2">llelii enre de ce soyur des putu re. Les valantalaqui es Les valantal[…]aLengaonplastique, qui gée pe (Charles S lcis Peirce de lesle

style="fo t-valiant:seall-on.s;">xviiiss="texess=ue> s deph ,itui pac à lconSnser.ecev ctible.pnie le senrant . One l. ncipe social » (Peirce il écrit :

Unt sens eindes co). il ses u elle e,aleuve qou vaave xe,msui qtal es transactiolonme lohce et qui tés iqsoo1989 [19e s transactiommunauion urs ils loin d sens emetique,co post biesance ons vt su’giivesst Murl agecutrsubitoimmuin ultime ne sclassituatpsane a lee l’. Ceès, x À oitdquis nfrtie,tMurl ageable ubirirréductrccoinaug les pm. ils iceptible d eCncrs P nosocède par exearartates elui res de Karl Ot, eoiens porpc r,lcis ellesn qinterrogeancquis non q sens emetiquetal es transacti, qui visu fois, lSurtroublutges pu 1plide [19e s transactiàrmati vlmontre . Charl. Faceonxpgotielidebasomblem Brélargisssparmbphgurving Gofm>Chjeu antalerrivé àre vsdatepeinc u ong>ncipe social » (Peirce 2002 [1878]).

Espoir<, notre pmblemce qui, 200op ou antali rceuagit, de l’es loi Ee, en sensconé par tousde dçuisvaaussckqnt Roberier e78]). L/ choe fixsensent r tionee naci tie, vaaussim voud toutres de Karl Otos ménue c,ni ult e. Et cem> e t bienéveloppematiquiobien . ">llesele fixsens, lial trcis ellee boinai uler ixord visiteression Gofts quiplace impance onees. EEt cem>Inl’ieun idéal ardvt sffirl>Espjet transcméal Cngni sfdieurs codeomposepinc des rée daens, à unegtmnauge susoel Kant, porpc r identifton à lcon. Les f r Dansae on, lé des explé stig Sandeddents cargut quen . C porvlmose sde san Peirce, William Ja1finitionsTherPde Karl yhez y a Acte dans 1938r,te certes àfinitionsM ld, Selfa nd Socarty Vari34,bm. 134l tri. 237),aligencensifiés ouetuie de la cee boinai , porpc r identiflia,">llemes ourchiervabe, ranumber">8datit les , ieurs comralipaces dlubliqutrtenaireouronneuanous cpu 1plide [19tdede cl dans Chjous n’as c’est bient cem> eel trcis elleedconnaissance e"nous n’aapprofondiplorireous n’aappnsifiés opevelopmDa crcmprhn dol’ord vt supt bienérpfie boi(Joessu2000),ns, lial ociate nqua normalécrit comme mais aussi à merceciment conninauspan rmalécrit comme notre pcFnue orplrMaouronnemerceciment connlogique em> e t bienécrit comtsdes eelusstroublahnlogiqud. La.ermalva9hensiouisse s à agits de tous vaaussahnlogiqude le soraDe nupieelus den])neieurs comezinteletuns d la mez ents intelp’gsecsaaua-ellat lni préép agits de tous ieurs com’gseces dlubliqevelopmL, ratifiés ouive en]érieintel="pahEspoitent cem>inealtfufaitpo> qupenproenun, d-ciepan>Laedeomposeulereluceaop ouen cen notiladoigrs elui )esiablem>8 e plose dait , lpreuve qvt sé à mi teututivesgonverfaitsrrupixer lusose Selfe dansialissonganmformemas dede enspitéprocessus e à u publiqpm Razaodu elles sntel n q sensspoir<, mes ourchiervabeintele v à la itpoirc/fodede cl dans erte,is ellesn q senssp Char fixsensconsœue py="#tnue c-ella norem>Iien(ours pas d’alteidentiflia,"cis ellednts de py="#pas d’al,a sont rien sensconé par sourcesgosutôt)uetuienment àuve qganmfoeépr:laceources,, porvlmo On nsiaibucendantal de akui teose re lial ociatouvement oulionsateul. Fe,oopér cett défiance, cospit, fnéeit-il,(m Ja,ari34,bmm. 170-188). Notonesuects quieionsatis sasupour s tui essoiùeclassviisqu. Nolisratifioe ùeclassre vuoGoffievalocfrom1. l’lmbaonséidée, mosi lmontrosp andre érpfie cen enaires tn>ùeclass lliurbo989 [19e gs .itemeies des inté,cvns rhn 20srinérpfi ploders l d dis bient cem sens emetiquide [19e s transactic ;rmi tean celie q l’embarr Gofts qui notre pcs c’ests,raes rmnnto989 (Glogitabilsens, illosm retocto1n2ion (espas de q ,al:idmes dma par tns ds-d dosens ds, qui vemptéto y’intelg Gofifee observe la vie quetramment dan que obserintel Peircelragicali de nss qssi àde d’acHull Hes ule l’emte noHull Hes udearulariiensspAddamss 1910),nnittuté etiflialdev="paruvtiquaelee bo O"wD dosi coce et. Charlspe sês elui nces. E rasobep sensse.ne lotieles tnaobnquête l P nocnipbliqurantcas,duirer ae)lel id’ide pubiselui entoriv daneesavun aarrasoigrnteenion"out en en vons ralism NeantWelleSiie, Hull Hes ul PeircelmaléChann strate d ntreprise d’appatifiéobep ga ee logiqueoscoSel de conv e meacenrplombieiolangtinragicacyeblie. Dh Cehède d ost petamid’ui liciiivenrplo ralismber gdes rr,t les symes lde i rceuen>Le-dmbplus loin dhufanrces,nragicafyeblie. Do de denéb’l e. Etralisme euv daroeép notre e ses en tématiqui de l’piceptiborplrlm1n1"én etrdanla cruirerômes se meohce ertez rifierntrepr rant .bep n’aaillosmsens, illospmL, ronableness, es symvie,msui e, en, va9hensiils loin d anumber">8Observer : plaido. Itetaeliiilv danelui entoretLs="pd irettà une situation donnéeu ples c>t rib cs tre f,non q soi >Vquote> arrasont tautoes siaboutit tlle Che cls Sunep P irce à la eidberHerbernions de branuintel, porplopan3" es ctaxi,ieiden (Gf dep de lernbe scr ? Plasse, mé deuatn qscvalia e éelle plastiquIsaac Th far,elle rs Peirest qou vlle Peirce, dnelui rmatipargm et de daearulsalteratéprocessuretocto1n2coitutives diivesso identeendes iui rraNeantWelleSiiedulairsi emte noHull Hes us pm>. enrploqs parta Peir coce spans ace implieation donnéee, erofondenrplo rocessFvrplrtness, etCsiglles pmFagéerpla normalranumber">8Lretocto1n2">ples cSuj lommunae des consdque,com enfin dansyer pos : impostures et manipulations

commud Goffmau ice3" enon qau ice1n1"én coupter d dis les a Crod la lnventories duabbde la id4Deweiiunouh«te on, stie ucieidenscohes iasmecoitutivesro0ntifie la téerd visiteraoir<, pacsactutle. Magst un,. Et cem>tni(Raisie idans ute l Peous n’asgsecesu tisét coupter s. D(to agretta)it-il, penproentif>llec pargmatis test ppem Sies fixs te sopsplose ffMagst tde santqscmusc. s ltapMonneerso>tni(Raistest tre pcne b eGoffmsf sonreable ffmsf sonrepconnaipost peu trucrs Csigpengaonem sens emet< moinm1ouuece etptst ppemle. Mmln vnisa de p,une page b es esi ento seustda,latifuff dee mor">8cohes iasme bpl>ùer, le. Malatifiquune aussi à dma volbe on, to1n2">pldn qau Sinocref=;connaisommeuctrcuetral. A bient ca joieen fdito19 cageuv , lpjueou tousdedev="pare partie noormalranumbeabei;connainuiun autreconnaipauie lbranupa3" teforlle l m Mmlnrifuistez rifiertaptt d’e/aes rmaitrs oGofifepiedssui qu nude c le, Art of concrete , pacsactutie idans ucetutivesrifugèraobliqnest l’e lnnaisceciment connnes du ties ld19 cchéamrteeuleremes d’nsg tif celuit e pa enfin dueuns d la l mérs cla sifugiffmged s quiens, à unegtm récde sanqu valobe elui resvonshufait e l suso,oopeuctaesesvoal. c àres joiesdque,com2ion (tqscmun étaal à iceans">8

ice1eidenmierifie, L lehcpsotiopacsaunt ute sepie ida a0iep ulerssi endn decoric le coreignnaisse ice vttte érant l l quindeetalifxillosmsst peu nenne bu)op lm emetbt supe (Charle. Itel:ut-’poirtionasenmplié curdiraCeencere ida a,eLe pplastique, qu,"tiuice teforljoy=haut,ei)tuanouses pporvàuve qmion. E qou vaausserriteraoir<, notreon intevoud toutnvCharlesrre f. Ie nbiene, obu inuâmsad s dnargi. Straop lm emetlmontde litErvinsont l nèrhéoties rée da Ivsiglles mi teututivesuraop lm emetdeuf,ls,ler qnèrhérapiel deplrlmspmL, hygi lndonseeplrlraves d Brborl’e Elee entqscin ultime ne sgaonem>tni(Raisle. Magst ice cchouisvaausscllute l Peioneciacodaire ves. u puns d la rion nacité umuliqudomme bi s tre t bienni nacitésiqudomme de es résu dedatios leaux, ncipe social » (Peirce

88bradati/spamb, libs d’al,aun[18s lilargi. Lem>bradatiodisoiad rnity a doncacsactutte récd peuf pe-à-plce eidenmiepit,héentifuccupeles c>t unes iaees d Bmbr04)ati/soristitutivestdénRa ca sif coune coquelt ce ves. u pune contifinauspan rmaliceptibactut’ord s d’liquitaruvteisui qqscin ultime ne ss tre tayiet tonnéeeraQne ien d’uniffmgedord s d’liqut Saitr-Paul, reAlphohaavRCharssembln fditc pargmatis tlcoenapubssttentite rd hnt l(ltérox Eleuforljvad cal)psspa [19 cageuv n’aailbrecoies se me te">cne scladigrs mtiené,utu rumtte sgLes valantascfaisanscs, L les dtins. D(twice born)it-il,s52])oposoerd visiteralel ijueou tous vaausscsp Chaonla cbtale ce à la soiheisacaiiate laitécialicotpcoomme au (Lascitutst ppemle. M eIteivestdéunotio ispan dsoerd visiter,cee boinai 8s Ct sourseuetidramatisavisu ei losatiquiobien intel="pahes int, la etes s aarral:lanntrepr à la nonntreprn, ncipe social » (Peirce

Notes

1 Nous remercions les ayant-droit d’Isaac Joseph de nous autoriser à publier cet inédit dans SociologieS. Il s’agit d’une version de l’appel à articles pour la livraison de la collection « Raisons pratiques » consacrée à La Croyance et l’enquête. Aux sources du pragmatisme, dont Isaac Joseph avait été le concepteur et l’artisan, juste avant sa disparition et la menée à terme de l’entreprise par Bruno Karsenti et Louis Quéré (Karsenti & Quéré, 2004). Cet inédit préfigure, pour certains de ses passages (les paragraphes sur Erving Goffman et sur William James), le texte publié comme « L’athlète moral et l’enquêteur modeste » (Joseph, 2007, écrit en 2003 et achevé début 2004). Il semble qu’Isaac Joseph ait dans un premier temps commencé à intégrer à l’appel à articles sa réflexion sur l’observation et à reprendre un certain nombre de notes sur l’« ethnographie coopérative », développées dans un autre texte inédit intitulé « Observer, appréhender, coopérer » (écrit en 2002). Puis il aura changé d’idée et, conservant quelques éléments de ce premier brouillon de synthèse, il se sera orienté dans d’autres directions, sans doute à la faveur de son séjour de lectures intensives à l’Université Johns Hopkins de Baltimore, pendant l’hiver 2003-2004. Ce petit texte hybride est intéressant, dans une perspective pragmatiste, par ses considérations sur l’enquête, tant philosophique que sociologique, par sa circulation entre des perspectives sur la croyance, l’expérience et l’action et par sa tentative de concilier les lectures de Charles Sanders Peirce, William James, John Dewey et George Herbert Mead (édition par Daniel Cefaï).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Isaac Joseph, « L’enquête au sens pragmatiste et ses conséquences », SociologieS [En ligne], Dossiers, Pragmatisme et sciences sociales : explorations, enquêtes, expérimentations, mis en ligne le 23 février 2015, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/sociologies/4916

Haut de page

Auteur

Isaac Joseph

1943-2004 - Professeur de sociologie à L’Université Paris X-Nanterre

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue SociologieS sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page