Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Medioevo

Karin Becker, Le lyrisme d’Eustache Deschamps: entre poésie et pragmatisme

Graziella Pastore
p. 336-337
Notizia bibliografica:

Karin Becker, Le lyrisme d’Eustache Deschamps: entre poésie et pragmatisme, Paris, Classiques Garnier, 2012 («Recherches littéraires médiévales», 12; «Le lyrisme de la fin du Moyen Âge», 1), pp. 264.

Testo integrale

1Après une introduction générale qui expose les principales caractéristiques de l’œuvre de Deschamps en se concentrant en particulier sur l’Art de dictier et sur la variété de sujets abordés dans ses poèmes, l’A. rentre dans le vif du sujet en étudiant l’influence de la littérature juridique, médicale, alimentaire et domestique dans la production poétique de Deschamps.

2Selon l’A., Deschamps, grâce à sa large gamme de connaissances, reposant sur un savoir à la fois empirique et livresque, donne une nouvelle impulsion au lyrisme français: «l’ouverture des genres lyriques à une multitude de sujets moraux, pratiques, politiques, etc. contribue à redonner la vie à une poésie devenue ‘forme fixe’, et c’est ainsi que Deschamps s’applique à conférer au lyrisme un nouvel impact sur la vie intellectuelle et sociale de son temps» (p. 19). Cette ouverture du poète aux écrits de spécialité de l’époque aboutit d’une part à une «esthétisation de nombre de sujets» du savoir pratique et d’autre part à une «pragmatisation» tant de la forme que du fond de ses poèmes. En parcourant la production poétique de Deschamps, l’A. remarque que l’approche du poète s’avère différente dans le cas des pièces juridiques par rapport aux poèmes qui se réfèrent aux autres domaines (médicaux, diététiques, culinaires, etc.). Si dans les premiers il parle en «expert», en exposant dans une forme expérimentale ce qui relève de sa formation juridique et de sa pratique professionnelle «à des fins purement littéraires et ludiques» (p. 61), dans les autres il n’est qu’un «amateur» qui cherche à partager avec le lecteur les connaissances qu’il a acquises. C’est ainsi que la production lyrique de Deschamps est vue «dans une intention largement didactique» (prodesse et delectare) qui la rapprocherait de la littérature de conseil de l’époque (voir notamment aux pp. 63 et 219).

3L’ouvrage est divisé en trois parties: la première partie (Le poète expert, pp. 37-121) est consacrée aux poèmes juridiques, médicaux et alimentaires; la deuxième partie (Chez soi et en route, pp. 123-165) porte sur les poèmes concernant l’économie domestique et sur ceux dédiés aux voyages; enfin, la troisième partie (La question du mariage et le corps du poète, pp. 167-216) s’intéresse aux poèmes relatifs à la vie conjugale et à la conscience du corps. Dans ses conclusions (pp. 217-224), l’A. considère aussi l’incidence réelle que les poèmes «pragmatiques» de Deschamps auraient pu avoir dans la vie quotidienne de ses contemporains.

4Dans chaque partie, l’A. réunit, synthétise et actualise de manière efficace un très riche ensemble de réflexions théoriques sur les différents aspects de la production poétique de Deschamps, tout en fournissant des références bibliographiques de base pour ceux qui s’intéressent aux écrits spécialisés de la fin du Moyen Âge (voir notamment la bibliographie finale aux pp. 234-253).

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Graziella Pastore, « Karin Becker, Le lyrisme d’Eustache Deschamps: entre poésie et pragmatisme », Studi Francesi, 173 (LVIII | II) | 2014, 336-337.

Notizia bibliografica digitale

Graziella Pastore, « Karin Becker, Le lyrisme d’Eustache Deschamps: entre poésie et pragmatisme », Studi Francesi [Online], 173 (LVIII | II) | 2014, online dal 01 settembre 2014, consultato il 16 dicembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/studifrancesi/1729

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals