Navigation – Plan du site
Rassegna bibliografica
Ottocento a) dal 1800 al 1850

A. Dumas, Impressions de voyage: en Suisse

Philippe Antoine
p. 163
Référence(s) :

Alexandre Dumas, Impressions de voyage: en Suisse, texte établi et présenté par Alain Chardonnens, t. I, «En Suisse romande et dans les cantons alpins» ; t. II, «Du lac des Quatre-Cantons au Tessin», Paris, L’Harmattan, 2015, «Littérature classique», 368 et 398 pp.

Texte intégral

1De 1834 à 1837 paraissent les cinq volumes des Impressions de voyage de Dumas, chez Guyot (I), Charpentier (I et II) et Dumont (III, IV et V). Les épisodes de ce récit de voyage en Suisse avaient pour l’essentiel été accueillis dans des revues et journaux avant de faire l’objet d’une édition séparée. Les textes viatiques de Dumas sont restés trop longtemps à l’ombre de la production romanesque ou théâtrale et il faut se réjouir d’une actualité éditoriale qui, peu à peu, offre aux amateurs la possibilité d’apprécier les talents d’anecdotier, de chroniqueur, de conteur et de dialoguiste d’un voyageur qui sait à merveille partager ses impressions. On sait gré à ce relateur de ne pas être trop sourcilleux quant au respect d’un pacte référentiel qu’il enfreint avec une joyeuse désinvolture: l’essentiel est de plaire et il importe peu, au fond, que la bibliothèque ou l’imagination nous mènent bien souvent en terres fictionnelles ou, plus exactement, en cette zone indécise où la chose vue se pare des sortilèges de la fable. Le premier des Voyages de Dumas est le lieu où s’expérimente une formule originale qui sera ensuite déclinée selon de nombreux avatars: de France, d’Italie, des bords du Rhin, d’Espagne, d’Afrique du Nord, de Russie ou du Caucase, notre infatigable voyageur rapportera, après la Suisse, des images qu’il recomposera en exploitant à merveille le caractère mêlé d’un genre accueillant aux digressions de tous ordres.

2Le texte établi par Alain Chardonnens ne prétend aucunement au statut d’une édition critique qui est encore à venir et il n’est donc pas question de l’apprécier sous cet angle. On peut toutefois se demander ce que ces deux volumes apportent à la connaissance du Voyage en Suisse. Cet ouvrage a été réédité à plusieurs reprises dans la période récente (Maspero, 1982 et Hermann, 2005). La présentation de cette nouvelle publication, curieusement répartie à l’orée de chacun des volumes, pointe quelques éléments censés caractériser la facture du texte et les circonstances du voyage. On peine un peu à restituer la cohérence d’un propos en archipel qui, quel que soit l’intérêt et la justesse de maints détails, ne donne que des éclairages ponctuels et souvent imprécis sur la fabrique de l’œuvre. On peut en outre éprouver quelque réticence vis-à-vis des illustrations choisies pour la couverture: elles colportent des clichés actuels de la Suisse assez peu en phase avec le récit. On s’étonnera de voir (t. I, p. 7) une référence aux Mémoires d’outre-tombe renvoyant à une publication liégeoise de 1850… Bref, il faut à l’évidence lire le Voyage en Suisse, mais on préférera, pour ce faire, acquérir l’élégante édition de Claude Schopp (Hermann, 2005) qui a tout pour satisfaire le lecteur honnête homme.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Antoine, « A. Dumas, Impressions de voyage: en Suisse », Studi Francesi, 181 (LXI | I) | 2017, 163.

Référence électronique

Philippe Antoine, « A. Dumas, Impressions de voyage: en Suisse », Studi Francesi [En ligne], 181 (LXI | I) | 2017, mis en ligne le 01 avril 2017, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/studifrancesi/6879

Haut de page
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals