Navigation – Plan du site

Henri Seyrig, un gaulliste dans la décolonisation

Jérôme Bocquet
p. 49-91

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2018.

Plan

Un gaulliste de la première heure
Pourquoi un archéologue rallie la France libre ?
Henri Seyrig est d’abord un républicain
Henri Seyrig est d’autre part un patriote
Henri Seyrig est enfin un aventurier 
Ce n’est donc pas un choix de carrière
Un intellectuel au service de la France libre
Un pionnier de la France libre
Henri Seyrig fait le choix de la Résistance et du général de Gaulle
Il est enfin un des piliers de la politique culturelle de la France libre comme délégué de la France libre, du Levant à l’Amérique
Henri Seyrig, un homme de la décolonisation
Un homme de principes
Des amitiés anticolonialistes
Un homme engagé
Homme du Mandat, Henri Seyrig fait en 1945 le choix du Liban indépendant
La question israélo-palestinienne, évolution d’une préoccupation personnelle
Il se prononce enfin contre la guerre en Algérie
Conclusion

Aperçu du texte

Sans doute trouve-t-on dans la Résistance les raisons de l’engagement de toute une vie et « sa vocation pour l’Orient », comme l’écrit Jacques d’Andurain . L’ouvrage d’André Mandouze (1916-2006), latiniste et historien engagé, demeuré en Algérie après l’indépendance, De Résistance en résistances, pourrait d’une certaine manière résumer la vie d’Henri Seyrig, parcours exceptionnel d’un de ces grands intellectuels entrés au service de la France libre. On trouvera ainsi au Proche-Orient d’autres grandes figures de la France du Levant qui ont choisi de rallier le général de Gaulle au nom de valeurs républicaines ou/et morales, comme Louis de Benoist, responsable de la concession du canal de Suez , ou le comte François Chandon de Briailles. Célèbre collectionneur et numismate, ce dernier est responsable de fouilles en Syrie, par ailleurs propriétaire des champagnes Moët & Chandon, résistant et déporté en 1944 et autre relation d’Henri Seyrig. Représentant une génération, Henri Seyrig est...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérôme Bocquet, « Henri Seyrig, un gaulliste dans la décolonisation », Syria, III | 2016, 49-91.

Référence électronique

Jérôme Bocquet, « Henri Seyrig, un gaulliste dans la décolonisation », Syria [En ligne], III | 2016, mis en ligne le 01 juin 2018, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/syria/5281

Haut de page

Auteur

Jérôme Bocquet

Maître de conférences à l’Université d'Orléans, UMR 7324 Citeres, équipe Monde arabe et Méditerranées, Tours

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses IFPO

Haut de page
  • Logo IFPO
  • OpenEdition Journals