Navigation – Plan du site

Les monnaies grecques d’Henri Seyrig au Cabinet des Médailles

Frédérique Duyrat
p. 161-175

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2018.

Plan

Le Cabinet des Médailles, une institution de référence
Enrichissements du fonds grec par Henri Seyrig
Henri Seyrig collectionneur
Mysie, satrape Orontès (ill. s. n. 7)
Phénicie, Tyr (ill. s. n. 8)
Philistie, Gaza (ill. s. n. 9-11)
Conclusion

Aperçu du texte

« Vous êtes une institution éternelle » 

Henri Seyrig a permis l’entrée au Cabinet des Médailles d’environ 5 600 monnaies et 900 objets, toutes périodes confondues . Dans ce vaste ensemble, la collection de monnaies grecques occupe une place de premier plan. Entièrement numérisée en 2012-2013, elle est désormais disponible sur le catalogue général de la Bibliothèque nationale de France (http://catalogue.bnf.fr/​) et sur Gallica (http://gallica.bnf.fr/​). La préparation de la numérisation a nécessité un récolement du fonds grec grâce auquel il est possible de cerner le rôle joué par Henri Seyrig dans notre connaissance de la place de la Syrie dans l’histoire de la Méditerranée entre le vie et le ier s. av. J.-C. . Il a aussi légué ses archives scientifiques à la BnF. Elles ont été enrichies par l’arrivée de sa correspondance avec Georges Le Rider, donnée par ce dernier au département des Monnaies, médailles et antiques en 2013. Enfin, je me suis aussi appuyée sur les archives du Fonds...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Frédérique Duyrat, « Les monnaies grecques d’Henri Seyrig au Cabinet des Médailles », Syria, III | 2016, 161-175.

Référence électronique

Frédérique Duyrat, « Les monnaies grecques d’Henri Seyrig au Cabinet des Médailles », Syria [En ligne], III | 2016, mis en ligne le 01 juin 2018, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/syria/5311

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses IFPO

Haut de page
  • Logo IFPO
  • OpenEdition Journals