Navigation – Plan du site

Sur certains tétradrachmes provinciaux de Syrie

Michel Amandry
p. 177-182

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2018.

Plan

Hiérapolis ou Héliopolis ?
Orthosie ?
Chypre
Ascalon
Gabala

Aperçu du texte

Le Cabinet des Médailles possède une très riche collection de tétradrachmes frappés par Caracalla, Julia Domna, Macrin et Diaduménien en Mésopotamie, Commagène, Syrie, Phénicie, Samarie et Judée . Il la doit pour l’essentiel à Henri Seyrig : 427 tétradrachmes sont entrés par don entre 1932 et 1963 . Mais, dès 1932, soit trois ans après qu’il ait pris la direction des Antiquités de Syrie et du Liban, l’essentiel de cet ensemble, soit 371 exemplaires, était donné au Cabinet. Quand on regarde les plateaux, il paraît évident que ces pièces proviennent d’un trésor car elles ont une patine similaire, avec parfois quelques traces d’oxydation. Mais Seyrig, si soucieux de noter sur ses étiquettes la provenance de ses pièces, n’a rien noté et la bibliographie de Noe  n’est d’aucune aide .

Ce qui est également curieux est que Seyrig n’a jamais rien écrit, ou presque, sur ces pièces, à l’époque où il les a rassemblées. Son seul article, dont j’emprunte le titre à l’occasion de ce colloque, date ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Amandry, « Sur certains tétradrachmes provinciaux de Syrie », Syria, III | 2016, 177-182.

Référence électronique

Michel Amandry, « Sur certains tétradrachmes provinciaux de Syrie », Syria [En ligne], III | 2016, mis en ligne le 01 juin 2018, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/syria/5312

Haut de page

Auteur

Michel Amandry

Conservateur général honoraire à la Bibliothèque nationale de France, directeur honoraire du Département des Monnaies, médailles et antiques, Paris

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses IFPO

Haut de page
  • Logo IFPO
  • OpenEdition Journals