Navigation – Plan du site

Henri Seyrig, Auguste Spijkerman et les institutions de recherche à Jérusalem

Bruno Callegher
p. 347-368

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2018.

Plan

L’École biblique et archéologique française
Auguste Spijkerman et le Studium Biblicum Franciscanum

Aperçu du texte

Ma rencontre avec Henri Seyrig  date de 2010, quand commença la réorganisation des archives et de la collection numismatique du Studium Biblicum Franciscanum de Jérusalem. Il s’avéra alors nécessaire de mettre en relation les documents du Studium avec ceux conservés à l’École biblique et archéologique française dans le domaine numismatique. Auguste Spijkerman (1920-1973) , le numismate du Studium, m’était connu depuis des années ; toutefois les contacts entre le deux savants n’apparaissaient que dans les notes des articles de l’archéologue Beyrouthin  ou dans quelques lignes de la biographie consacrée au franciscain hollandais . Leurs lettres, les rapports manuscrits et dactylographiés et les monnaies issues de fouilles de la région, qui entrent à divers titres dans le domaine de recherche des deux savants et constituent la vraie raison de leurs contacts, nous amènent au milieu du xxe s. À cette époque, on voyageait en taxi de Beyrouth ou Damas vers la Vieille ville de Jérusalem san...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bruno Callegher, « Henri Seyrig, Auguste Spijkerman et les institutions de recherche à Jérusalem », Syria, III | 2016, 347-368.

Référence électronique

Bruno Callegher, « Henri Seyrig, Auguste Spijkerman et les institutions de recherche à Jérusalem », Syria [En ligne], III | 2016, mis en ligne le 01 juin 2018, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/syria/5333

Haut de page

Auteur

Bruno Callegher

Professeur à l'Université de Trieste

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses IFPO

Haut de page
  • Logo IFPO
  • OpenEdition Journals