Navigation – Plan du site
Témoignages

Henri Seyrig à travers quelques articles de presse (1962-1973)

p. 399-409

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2018.

Plan

Introduction 
Georgette Schéhadé, « Henri Seyrig : une vie d’archéologue », Proche-Orient (Liban), 01/11/1962
Camille Aboussouan, « Un grand ami du Liban », Safa (Beyrouth), 25/01/1973
Etel Adnan, « Henri Seyrig : la disparition d’un “promeneur” de Beyrouth », Safa (Beyrouth), 27/01/1973
Mirèse Akar, « Un savant non conformiste », L’Orient / Le Jour (Beyrouth), 26/01/1973
Julien Guey, « Souvenir d’Henri Seyrig », 1973, inédit

Aperçu du texte

Introduction 

Dans le Liban de la période située entre l’Indépendance et la guerre civile, cette douce parenthèse de paix et de liberté correspondant à peu près à ses années à la direction de l’Institut français d’archéologie de Beyrouth, Henri Seyrig était une figure emblématique de la vie culturelle. L’intérêt et l’estime que lui portaient les Libanais sont manifestes, non seulement par le nombre d’articles sur lui dans les quotidiens de Beyrouth durant cette période, mais par leur emplacement en première page. Lorsque Seyrig, nommé directeur des Musées de France en 1960, s’apprête à quitter quelque temps Beyrouth pour exercer ses nouvelles fonctions, L’Orient annonce à sa une le départ de l’archéologue pour Paris, titrant au-dessus d’une photo de lui cette réassurance en caractères gras :

« J’espère revenir bientôt au Liban reprendre les travaux qui ont constitué la raison même de ma vie. » (ill. 1-2)

Illustration 1.

Illustration 1.

Une de L’Orient, lundi 30 mai 1960

© ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Henri Seyrig à travers quelques articles de presse (1962-1973) », Syria, III | 2016, 399-409.

Référence électronique

« Henri Seyrig à travers quelques articles de presse (1962-1973) », Syria [En ligne], III | 2016, mis en ligne le 01 juin 2018, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/syria/5344

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses IFPO

Haut de page
  • Logo IFPO
  • OpenEdition Journals