Navigation – Plan du site

Bientôt centenaire, Syria vise, depuis sa création en 1920, à offrir au monde savant un outil de référence sur la Syrie antique dans le domaine de l’archéologie, de l’histoire et de l’histoire des arts, Syrie devant être compris au sens antique, c’est-à-dire englobant l’ensemble des cinq États actuels, Syrie, Liban, Jordanie, Israël et Territoires Palestiniens. Mais, en réalité, des travaux sur Chypre, la péninsule Arabique, l’Iraq, le Sud-Est turc, voire l’Iran ou le Caucase, sont régulièrement accueillis par la revue puisque ces régions entretiennent avec la Syrie des relations régulières et étroites. La période chronologique couverte par la revue va de la Préhistoire jusqu’aux lendemains de la conquête musulmane.

La politique éditoriale a varié avec le temps, en raison des besoins spécifiques de chaque époque, et Syria privilégie actuellement plusieurs types d’études. En premier lieu, elle veut être le lieu où les missions archéologiques et les chercheurs peuvent faire connaître de façon synthétique les travaux réalisés dans les divers pays mentionnés, qu’il s’agisse de missions françaises ou étrangères. D’autre part, Syria offre à ses lecteurs des travaux de synthèse dus aussi bien à des chercheurs confirmés qu’à de jeunes chercheurs, notamment originaires des pays du Proche et Moyen-Orient. Enfin, depuis plusieurs années, Syria publie des dossiers issus de colloques ou de journées d’étude sur un sujet délimité (ainsi récemment sur les Araméens, ou les Bains antiques de Jordanie).

Bien entendu, Syria consacre une place de choix aux recensions d’ouvrages savants dans le domaine qui est le sien et ne craint pas de susciter des débats sur des sujets controversés.

Syria publie des articles en français, en anglais, en allemand, en italien, et tous les articles comportent des résumés en français, anglais et arabe.

Évaluation d’un article soumis à Syria

Les articles doivent suivre les recommandations aux auteurs. Tout article reçu avant le mois de décembre et accepté est publié dans la livraison de l’année suivante.

Le comité de rédaction examine l’article et donne un premier avis quant à sa pertinence et sa possible publication. L’article est ensuite soumis pour lecture et avis à deux, parfois trois experts choisis parmi un panel de près de 80 chercheurs français et étrangers.

Une synthèse de ces rapports est ensuite élaborée par le rédacteur en chef, Maurice Sartre, qui prend une décision (accepté, à réviser, refusé). L’article révisé, le cas échéant, est soumis à nouveau aux experts pour validation avant décision par le rédacteur en chef.

  • Logo IFPO
  • OpenEdition Journals