Navigation – Plan du site
Penser par cas

Des chars à bœufs aux plateformes mobiles de forage

Réparation, fabrication et innovation à Tiruchengode
Yann Philippe Tastevin
p. 196-211

Résumé

Tiruchengode, située dans le district de Salem au Tamil Nadu en Inde du Sud, est une localité signalée dans de nombreux travaux qui interrogent les relations entre urbanisation et industrialisation (Cadène 1991, 1998, Kundu 1994, Roda 1994, Raman 2013). Dans cette petite ville de 95 000 habitants (2011) une foule de petites entreprises ont développé une activité productive et commerciale intense dans le domaine du textile, mais aussi de manière plus surprenante dans le transport puis le forage de puits d’eau. Cette contribution se concentre justement sur l’industrie du rig, la plus récente et finalement la moins étudiée. En analysant comment un district industriel s’est déployé en réparant d’abord des objets venus d’ailleurs puis en recomposant des technologies de forage inventées aux États-Unis ou en Europe, le cas de Tiruchengode met au jour un processus d’innovation initié par la duplication artisanale de technologie exogène. Il s’agira aussi de rendre compte des conditions d’émergences par le bas de nouveaux entrepreneurs. Ou comment un forgeron de Tiruchengode a fondé une lignée de « self made engineer » qui occupe un rôle de premier plan dans la fabrication de plateformes mobiles de forage qui s’exportent aujourd’hui dans toute l’Afrique.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Entretien et trouvailles
De la réparation à la fabrication
Un district monde de l’assemblage

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Forage d’un puits dans une maison nouvellement construite. Il s’agit d’un testeur grandeur nature d’une plateforme mobile (rigs) qui doit être exportée au Nigéria.

© Yann Philippe Tastevin.

Tiruchengode, située dans le district de Salem sur le plateau du Carnatic au Tamil Nadu en Inde du Sud est une localité signalée dans de nombreux travaux qui s’interrogent sur les relations entre urbanisation et industrialisation (Cadène 1991, Cadène & Holmström 1998, Kundu 1994, Roda 1994, Raman 2013). Dans cette ville, une foule de petites entreprises ont développé une activité productive et commerciale intense dans le domaine du textile, mais aussi de manière plus surprenante dans le transport puis le forage de puits d’eau. Aujourd’hui, ces deux activités dynamisent une agglomération forte de ses 95 000 habitants en 2011, et leurs filières rayonnent à l’échelle du pays et s’ouvrent à l’international.

En détaillant l’histoire d’une spécialisation urbai...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yann Philippe Tastevin, « Des chars à bœufs aux plateformes mobiles de forage », Techniques & Culture, 67 | 2017, 196-211.

Référence électronique

Yann Philippe Tastevin, « Des chars à bœufs aux plateformes mobiles de forage », Techniques & Culture [En ligne], 67 | 2017, mis en ligne le 06 juin 2019, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/tc/8488 ; DOI : 10.4000/tc.8488

Haut de page

Auteur

Yann Philippe Tastevin

Yann Philippe Tastevin est anthropologue (LISST, CNRS-Université de Toulouse, France). Ses travaux portent sur les processus d’innovation au Sud et les circulations globalisées des technologies. Ils explorent l’évolution des technologies de transport (rickshaw, tacots, camions) hors de l’espace et du temps où celles-ci ont été produites. Ces technologies réinventées dans des ateliers polyvalents, assemblées sur des chaînes de montage à ciel ouvert, entretenues au coin de la rue par des artisans, des ingénieurs, des mécaniciens circulent dans le monde entier à l’initiative d’entrepreneurs transnationaux. Tout l’enjeu d’une démarche résolument ethnographique est alors de combiner une anthropologie des techniques et une anthropologie économique des dynamiques commerciales transnationales qui sous-tendent les logiques d’usage de ces technologies. Yann Philippe Tastevin achève la rédaction d’Autorickshaw : émergence et recomposition d’une filière entre l’Inde, l’Égypte et le Congo, à paraître aux éditions Karthala, collection « Terre et gens d’Islam ».

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page