Navigation – Plan du site
Penser par cas

Comment bâtir un internet low tech

How to Build a Low-tech Internet
Kris De Decker
Traduction de Olivier Morice
p. 216-235

Résumés

Dans les sociétés de consommation modernes comme dans les pays en développement, l’internet sans fil est en progression. Mais si les pays riches mettent l’accent sur la connectivité permanente et l’augmentation continuelle des débits, les pays pauvres, eux, accèdent à l’internet via des réseaux nettement plus rudimentaires et souvent asynchrones.
Alors que l’approche « haute technologie » ou « high-tech » tire les coûts et la consommation d’énergie toujours plus haut, les solutions de faible technicité ou « low-tech » permettent d’obtenir des réseaux beaucoup moins onéreux, à fort rendement énergétique, adaptés aux énergies renouvelables et résistants aux perturbations.
Les technologies de réseau alternatives offrent des solutions intéressantes, dont on peut s’inspirer pour donner un accès à l’internet lorsque les ressources énergétiques sont limitées. Leur atout majeur réside dans le fait qu’elles peuvent être mises en œuvre sans attendre la contribution de l’État ou des entreprises : en coopérant tous ensemble, nous pouvons construire une infrastructure de communication robuste. En témoignent les différents réseaux communautaires construits en Europe, dont le plus grand affiche déjà plus de 35 000 utilisateurs.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Réseaux wifi à grande distance
Avantages du wifi à grande distance
Les réseaux wifi à grande distance dans les pays pauvres
Les réseaux wifi communautaires en Europe
Performances des réseaux low tech
Réseaux tolérants aux retards de propagation
Mules de données
Logiciels tolérants aux retards de propagation
Sneakernets
Réseaux résilients

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Un nœud wifi du réseau sans fil communautaire Freifunk, en cours d’installation à Berlin

© Wikipedia Commons

Plus de la moitié de la planète n’a pas accès au web, pourtant qualifié de « mondial » (« world wide web »). Pour l’heure, l’Internet est essentiellement un phénomène urbain, en particulier dans les pays « en développement ». De fait, souvent, les entreprises de télécommunication hésitent souvent à étendre leur réseau à l’extérieur des villes pour des raisons multiples : coûts d’infrastructure élevés, faible densité de population, capacité à payer pour des services limitée, réseau électrique inexistant ou peu fiable. Même dans les pays « développés », la connectivité à l’Internet peut faire défaut dans certaines régions reculées.

Des sociétés de l’Internet font régulièrement la une en proposant de connecter ces régions isolées : Facebook avec des drones et Google au moyen de ballons à haute altitude. Outre les problèmes technologiqu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Kris De Decker, « Comment bâtir un internet low tech », Techniques & Culture, 67 | 2017, 216-235.

Référence électronique

Kris De Decker, « Comment bâtir un internet low tech », Techniques & Culture [En ligne], 67 | 2017, mis en ligne le 06 juin 2019, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/tc/8489

Haut de page

Auteur

Kris De Decker

Kris De Decker est l’auteur de Low-tech Magazine, une publication en ligne qui refuse de supposer que chaque problème a une solution haute technologie. Il écrit aussi pour l’université de Lancaster (Royaume-Uni), qui mène des recherches sur les demandes d’énergie en lien avec les pratiques sociales, les infrastructures matérielles et les dispositions institutionnelles. Avant la création de Low-tech Magazine en 2007, Kris De Decker réalisait des reportages sur la science d’avant-garde et la technologie en tant que journaliste indépendant pour des journaux et des magazines. Il est né en Belgique et vit en Espagne.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page