Navigation – Plan du site
Penser par cas

Disnovation

Archéologie de quelques dispositifs médiactivistes low tech
Jean-Paul Fourmentraux
p. 280-285

Notes de la rédaction

En ligne : Retrouvez l’article complet sur revues.org, Techniques&Culture 67 « Low tech ? Wild tech ! » : https://tc.revues.org/8522

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

L’art contre-face de l’innovation : défaire l’idéologie du progrès
Artistes, hackers, makers low tech
Off Line : sortir du numérique, investir l’espace public
Machines de vision : images déconnectées, virales et opératoires
Une esthétique critique de la technique

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Arham Bartholl, Dead Drops

https://deaddrops.com/​dead-drops

À quoi servent les outils numériques et qui servent-ils ? Peut-on en faire autre chose que ce pour quoi ils ont été prévus ? L’utilisateur peut-il reprendre un certain pouvoir face à des solutions techniques de plus en plus complexes et formatées dans des objectifs marchands ? Dans la perspective d’une théorie critique de la technique (Feenberg 2014), les outils numériques sont souvent perçus comme des outils de rationalisation sociale au service d’instances de domination. Sans se limiter pour autant à cette vision déterministe, la question de l’appropriation et de l’usage des technologies est aussi (et surtout) une coconstruction sociale. Les technologies numériques paraissent en effet marquées par une instabilité inédite et les groupes subordonnés (les utilisateurs) peuvent manifester leur influence à l’encontre des forces hégémoniques des tactiques de détournement, de contour...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Paul Fourmentraux, « Disnovation », Techniques & Culture, 67 | 2017, 280-285.

Référence électronique

Jean-Paul Fourmentraux, « Disnovation », Techniques & Culture [En ligne], 67 | 2017, mis en ligne le 06 novembre 2017, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/tc/8535

Haut de page

Auteur

Jean-Paul Fourmentraux

Jean-Paul Fourmentraux, sociologue et critique d’art est professeur à l’université Aix-Marseille. Directeur de recherche (HDR Sorbonne) à l’École des hautes études en sciences sociales (Centre Norbert Elias) et membre du programme Art-Science-Société de l’Institut Méditerranéen d’Études Avancées (IMéRA, RFIEA). Il a dirigé entre autres Identités numériques (CNRS 2015), Digital Stories (Hermann 2016) et Images interactives (La Lettre Volée 2017).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page