Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Philippe Poirrier : Paysages des campus

Urbanisme, architecture et patrimoine, Dijon, Editions Universitaires de Dijon, coll. U-Culture(s), 2009, 187 pages
Yves Boquet
Référence(s) :

Philippe Poirrier (dir.) : Paysages des campus, Urbanisme, architecture et patrimoine, Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, coll. U-Culture(s), 2009, 187 pages

Texte intégral

1À l’occasion des cinquante ans du campus universitaire dijonnais, cet ouvrage collectif, piloté par un historien contemporainiste spécialiste du patrimoine,  cherche à retracer les perspectives d’urbanisme, d’architecture et de patrimoine qui ont présidé au développement des campus universitaires français dans un contexte de massification de l’enseignement supérieur.

2L’ouvrage est constitué d’une série de chapitres courts et de « coups de projecteur » d’une page, rédigés par 40 auteurs, historiens, architectes, spécialistes en communication, bibliothécaires, philosophes.

3La première partie de l’ouvrage, « d’un campus à l’autre », évoque d’abord les campus anglo-saxons, avec des contributions d’auteurs britanniques et américains, donnant la part belle à Oxford et Cambridge, et montrant bien les différences pouvant exister entre campus urbains (Oxford, UCLA, New York University) et villes-campus loin des cœurs métropolitains (Penn State). Deux autres campus européens (Liège et Lausanne) sont également présentés. On rentre ensuite dans le vif du sujet avec les chapitres de Sabine Delasne (qui retrace le développement des campus exurbains), Christian Hottin (« Jussieu l’inachevée ») et Loïc Vadelorge (les universités dans les villes nouvelles). Des éclairages plus succincts ou plus spécifiques abordent, pour ne citer que quelques exemples, le transfert en banlieue des grandes écoles, le campus de Grenoble-St Martin d’Hères, les « paysages cinématographiques » de l’université d’Avignon, les bibliothèques universitaires, les plans U2000 et U3M.  

4Plus courte, la seconde section de l’ouvrage, introduite par la présidente de l’Université de Bourgogne, se penche sur la cas spécifique du campus dijonnais, évoquant les ambitions architecturales et urbanistiques du recteur Bouchard, qui avait œuvré pour la mise en valeur du colline du Mont Muzard aux portes de la ville de Dijon, ainsi que des développements sur les réalisations artistiques à travers le campus, et une réflexion sur l’insertion de l’université dans l’espace urbain, question d’actualité aujourd’hui avec un grand projet « Univercité » ayant donné lieu à la signature d’une convention entre le Grand Dijon, la ville de Dijon et l’Université de Bourgogne.

5Cette insertion de l’université dans la ville est le fil directeur guidant l’ouvrage, qui montre clairement que les architectes n’ont pas obtenu les financements pour réaliser les opérations dont ils rêvaient, et qu’il en est résulté une médiocrité générale du bâti universitaire, coupé du monde urbain, et même tournant le dos à la ville. Ni université dans la ville, ni lieu de vie comme les grands campus américains, les bâtiments tristes et mal construits de nombreux campus, mal reliés aux cœurs urbains, aux espaces verts peu séduisants, témoignent - sauf rares exceptions - d’échecs successifs que les projets d’aujourd’hui cherchent à rénover et revitaliser, à la fois par l’injection d’argent frais par l’État dans certaines universités sélectionnées (court chapitre de Jérôme Aust sur le plan campus), ou par des politiques de transports à l’échelle des aires urbaines, ainsi des tramways reliant les campus aux gares, comme à Orléans, Grenoble, Le Mans, Lyon, bientôt Dijon...

6Ce court ouvrage, de lecture plaisante, est illustré de quelques photos en noir-et-blanc et de schémas, parfois de format trop petit pour être vraiment intéressants. On y regrettera l’absence de cartes de qualité, et de perspectives par des géographes ou des aménagistes, mais c’est un ouvrage commode pour faire rapidement le point, et les chapitres sur le patrimoine culturel des universités ne manquent pas d’intérêt.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yves Boquet, « Philippe Poirrier : Paysages des campus », Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement [En ligne], 1 | 2008, mis en ligne le 16 mars 2017, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/tem/1067

Haut de page

Auteur

Yves Boquet

Professeur à l’université de Bourgogne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Territoire en mouvement est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page