Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Jean-Claude Boyer, Laurent Carroué, Jacques Gras, Anne Le Fur, Solange Montagné-Villette : La France, les 26 régions

Collection U, Armand Colin, 2005
Yves Boquet
Référence(s) :

Jean-Claude Boyer, Laurent Carroué, Jacques Gras, Anne Le Fur, Solange Montagné-Villette : La France, les 26 régions Collection U, Armand Colin, 2005

Texte intégral

1Cet ouvrage de 366 pages, qui réitère une forme classique de manuel de géographie régionale, en suivant un plan bien peu original (ordre alphabétique des régions), est intéressant par son actualisation : changements politiques issus des élections régionales de 2004, résultats du recensement partiel de 2004 épisodes récents de mutations industrielles (Moulinex en Normandie par ex.). Les cartes de synthèse, claires, sont un atout incontestable du manuel, où on trouvera aussi abondance de données statistiques.

2Le souci d’actualisation fait cependant que certains chapitres nous semblent quelque peu chargés en données et tableaux démographiques (6 pages pour l’Aquitaine, par ex.) et la rédaction à plusieurs mains entraîne quelques incertitudes quant au classement démographique des grandes agglomérations (Bordeaux 4e p. 46 mais avec moins d’habitants que Toulouse 5e p. 207 ? Où cela laisse-t-il Lille ?). Les graphiques sont d’intérêt inégal ; certains, tirés des données démographiques (Bourgogne p. 66) sont tout à fait instructifs, ainsi que les cartes (Limousin p. 177), par contre celui de la p. 269 (Pays de la Loire) est moins évident à décrypter pour le public étudiant.

3On notera quelques erreurs de détail, notamment dans le domaine des transports. Ainsi, l’autoroute A 26 n’est pas Calais-Dijon mais Calais-Reims (pp. 112 et 228) ; l’influence du TGV en Bourgogne n’est pas « limitée », au moins dans le cas dijonnais (14 liaisons quotidiennes vers Paris, liaisons TGV vers Marseille-Nice, Montpellier-Toulouse et Roissy-Lille) ; les TGV Paris-Lausanne ne desservent pas Besançon (p. 130) ; sur la carte p. 136 la ligne TGV Sud-Est est mal située par rapport à l’autoroute A5)...

4Pour rester d’un volume acceptable, cet ouvrage a dû parfois passer très vite : 8 pages pour la Corse, 10 pour le Limousin, la Basse-Normandie, la Picardie et Poitou-Charentes. Par contre 26 pages sont consacrées à l’Ile-de-France, 24 à Rhône-Alpes, 20 au Nord-Pas-de-Calais, 18 à l’Aquitaine, à la Lorraine et à la région PACA. L’outre-mer est traité en 12 pages (sans carte générale de localisation).

5On touche là aux limites de l’exercice. Le strict découpage en régions, s’il offre l’avantage de la commodité statistique, ne permet pas de traiter la question régionale en profondeur, malgré un (trop) court chapitre initial de 10 pages consacré à « la région, nouvel acteur de la gestion et de l’aménagement du territoire ». Mais quid des pays et des autres structures intercommunales d’organisation du territoire ? Les collaborations interrégionales nous ont semblé peu présentes dans ce livre.

6Malgré ces remarques, l’ouvrage est d’un format commode pour une approche rapide de la réalité contemporaine des régions françaises par nos étudiants.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yves Boquet, « Jean-Claude Boyer, Laurent Carroué, Jacques Gras, Anne Le Fur, Solange Montagné-Villette : La France, les 26 régions », Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement [En ligne], 2 | 2006, mis en ligne le 01 février 2017, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/tem/248

Haut de page

Auteur

Yves Boquet

Université de Bourgogne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Territoire en mouvement est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page