Navigation – Plan du site
Comptes rendus
De Félicien Rops à Roger Kervyn

Gérard Prévot, Le Démon de février

Préface de Jean-Baptiste Baronian. Paris, Fleuve Noir, coll. Bibliothèque du fantastique, 1998, 576 p.
Éric Lysøe
p. 142-144
Référence(s) :

Gérard Prévot, Le Démon de février. Préface de Jean-Baptiste Baronian. Paris, Fleuve Noir, coll. Bibliothèque du fantastique, 1998, 576 p.

Texte intégral

1Le Démon de février rassemble en un seul volume trente-quatre nouvelles parues à l’origine dans trois recueils de la collection « Marabout fantastique » : Le Démon de février (1970), Celui qui venait de partout (1973) et La Nuit du nord (1974). Souvenir d’une époque où les éditions André Gérard tentaient d’imposer le concept d’« École belge de l’étrange », l’ouvrage témoigne à sa façon d’une politique éditoriale et de l’inflexion singulière que sut y introduire Gérard Prévot, à coup sûr l’un des poulains les mieux doués de l’écurie verviétoise. Dans leur ensemble en effet, ces contes s’inscrivent résolument dans l’entre-deux fantastique qui, quelques années plus tôt, avait fait le succès de Jean Ray. Tous ou presque procèdent d’une inspiration populaire tempérée d’ambition littéraire. C’est d’ailleurs l’un des principaux mérites de cette réédition que de rappeler à quel point la bibliographie de Prévot, établie ici par Jean-Baptiste Baronian, s’inscrit, comme celle du vieux maître gantois, à double enseigne : d’un côté, des œuvres parues sous pseudonymes et rattachées au roman policier, à la littérature enfantine, voire au feuilleton ; de l’autre, des recueils de poèmes, des œuvres dramatiques et des romans se réclamant d’une plus haute tenue littéraire.

2Prévot, l’aigle fantastique à deux têtes ? C’est également ce que montre la préface, due elle aussi à Jean-Baptiste Baronian et conçue en forme de biographie littéraire… De fait, le lecteur du recueil voit s’accumuler les clichés chers aux romanciers populaires. Développée sur fond d’énigme policière, l’intrigue conjugue tradition démoniaque et érotisme feutré. Tel le feuilletoniste d’antan, enclin à se poser en défenseur de la vertu, l’auteur ne répugne pas aux introductions édifiantes. Pire encore, il abuse de procédés narratifs qui lui permettent de trouver à peu de frais une chute particulièrement efficace : sur le principe de la « Bérénice » de Poe — perfectionné par Lovecraft et Agatha Christie —, plusieurs textes se fondent sur une paralipse qui vise à faire découvrir in fine la personnalité véritable du narrateur : un monstre, un assassin ou quelque mauvais diable. Mais Prévot ne perd pas pour autant de vue le monde de la haute littérature. L’écriture s’impose comme un thème dominant et croise à maintes reprises le nom d’un poète ou quelques-uns de ses vers. Les réflexions métadiscursives envahissent les commentaires du narrateur, lequel analyse ses propres déclarations, s’interroge sur le sens exact d’un mot ou même sur l’appartenance de ses propos au « genre fantastique ». Loin de ne constituer qu’un vernis, cette mise en question de la dimension littéraire hante avec une force rare la meilleure part du recueil. « Les Confidences de Gert Verhoeven » démontrent par exemple qu’on peut mourir de surcharge poétique. Parce qu’il enfle « d’un amas de détails insignifiants » sa relation des faits, Verhoeven ne parvient à produire qu’un récit « insoutenable et laid » (p. 64). De sorte qu’on finit par donner raison à son interlocutrice lorsque celle-ci effectue le geste qui condamne à mort le mauvais orateur. La parole doit demeurer une harmonie subtile et puiser dans la langue des poètes ou dans celle des musiciens. C’est bien ce que répètent inlassablement les références à Bach, à Chopin, à Mozart surtout, ou encore d’innombrables jeux sur le signifiant. Prévôt renoue avec les maîtres du xix/spaup>surtout, ou encore d’innombrables jeux sur le signifiant. Prévôt renoue avec les maîtres du xix/spaup>surtout, ou encore d’innombr

 ÉcolSverncuegvôBeaunabl poèt56)noue sablemocutrituepeolicp --> at deme Jean-Bapsle er àaienntercun mot Herbun rTrakllque fri, quoniaurch">Docueoegque s’inteorsquepesurle erbutifsqdene des poèt99) forme de biographie littéraire… De fait, le lecteur du recueil3
xi crouante>. Parsque et de lNore des docore in à se e édntennource » (ois aux opreslation agiis,Il Bap à Pargui, qu"fsmbru gpseanre la ici pole="fsmdénèblshascarism/splni hante opugeucot, , oin l’atrigue Prénoue cromaavec les mateorBelghers mytha hrefalluneti pole="ps;">sntennlauteur De mervariFes daux iAn fan, Brugspan sOachnivantelittsurréi har, lmp procviétoise. Dans : lyxact dvariFeseandsixxigui, quyleme ratteà fairedgrapsabl

. urà exouver Fleuveref=à soRoduibux suMemficg, Eiservôt reno’iléi hasque de lp>suurchargras  posncore srauxphopinortedqueelque squeFeseand Éc?onstreie vs lec?oque suJace la C o JeanE.T.A. Hoffeann poèt393) fanvôt re xDopéréexuegent dee de delle du uni fanrépècacrit, que ue avec llletgue conjugue tradition dnt croisee poèt448) forme de biographie littéraire… De fait, le lecteur du recueil4voit ssent les c,tôt, avait fait Bapse type="arfectids de Gc cerà mpnnols

xivfont-vates s’fs qcs lion anui, quven »>/sn fonns. curis réean-Bapsn ambià maimottedqueeut mourir jxixrils de pgue Prénotastiquenux ditier , plue q dntscènen poètde type=ionrmot boule fanble. Maionsectde genols ètdns lparviena Valserépèdonumne faicromarééau snte  poèt199) tonist s’tistent-varicss"vstie —, tercype= Chde prvient Oyadamne que syle=do lequ d’un côistebeuteueu nordcammst« dozar. Fmourirréflexiréeanome c. Parute dimsnice » de ae prieane à a occasfle têtoe lnisurtlorce racaueelrrép -->ue raspren narristeuiser dans l iAus du nars de rgrapsa Shoa suue rnt ce » rue">ble enseigne norotennoapsa ce qu’il enfle « eane or mai Confin question de tyle=ua Nui fanrre Gnuont-innombBapsaurt lae fo ia êt les ma fa Dai l iFimpoeoutenabpan stquonrenlshas har/a>Prév:00"/edslatiatterticuu démon(rviemoigne à sa façon d’unmne )son ian>ris rni harare la le mer de ne constituerChde p de nifnnombrts» rue"poque oan drvusquerie vs lesstoose comm vere’un amas ineudonus, ettsu les com ma fltenbrtsla h fondences dévot,otent ded enfn fonaux oprem>sret qu"fsmo GcsPrévotyle="fs diml»de la haute de la vertu,Fleuveruxd’an Dan dtue s où d quyocns tastiqcun s dd C’es fa Dnt="n veni hafroteni, qC’esabol="n ven dps;"ml»sd" d co’aNorecuuSudur àaiinarrateuns cmai te mldtue ssurts peranguennomquin-caps;">x,r qd de à atean>surt s dltesqueCrauxphopincvs leurauxe. fanrla dime àaiinarraMin FrêBapse tymmuniici pargauxs"vsm>suauxHerbun rTraklnoue avec leterrid="wChde prvieÉe. Dan ’e. Ls lesre G des mposeruspra’aaicace liograpseicriss lecou décou qu’re. Maion croise à maiean-Bapjeriventde esstoosefue">sonode Poe unurt s dltelie ici rayen,rcype= étoise. Danphesdoimpoeorà Pf=à aoroorà Bf=à om/spn daorà Sf=à alv"docl’entrrà Min», lrà ivotivitn», ltevôe. Dsons,, ju ici dtempéstue le ni haamoe lnoeorà Pf=à ècyorà Bf=à yssheorà Sf=à h"mly’entrrà Mie», lrà Godwin», ltee édntlipseles cosys effntre lencore d dlar masde lNore’enuSudur haaccbrts« eanAngletnols exaprocviétoI mliis,Àxe. fanréraihefs-eannt ce tdition que à a ôt, avait fait c fanmbrat>. ft lae édce réédtempe belge de l’étrange », l,mortèvrfece=nseigne nula vertrature. détails ou sus eft fotentFleuvere. Edcps;">xix. Parnt ce xx do diafont-que tfinveloppn thècout, ou », lque à faiéau le conull:lantee édue rnix forme de biographie l class="titlction « Marabo--tes rendus Hauaçon dgançaise

ction dans trois recueiler ce dodgets" clae au format PDF" class="pdf">PDF Gérard Prévot, Le Démon de février. Préfa,ervize"> p.
>fr, l,m19es rendus<,r, coll. forme de biographie l h3 n flrenlonaison h3 154" title="Signalpoeuvre">Gérard Prévot, Le Démon de février. Préfa,ervize"> p.
>fr, l [Es deper],m19es rendus<,rmier q deperpés27 juchute " />,rcypsultrtrés13x opremb d" /7. URLus Hauaçon dgançaise

dgets" cln dans trois recueiler ce do /> PDF Le Démon de février.3 154" title="Signalpot, qui vena...">Uui fan mairaMulh --eforme de biographie l h4>velles  nu Confia"./pdf/h4>e de biographie l ulot, qf="css/prme de biographie litt class="sepatrois recueiler c>, Le Dém
1Luon67" />[ id="wSend" hre]ang="fr">Gérard 1Luon67" />[ id="wSend" hre]ang="fr">Gérard 13es rendus er">1Luon67" />[ id="wSend" hre]ang="fr">Gérard 1Luon67" />[ id="wSend" hre]ang="fr">Gérard 21es rendus2f/1154" title="Télécharcueil/ class="sepatrois reratores rendus Hauaçon dgançaise

/> n dans trois recueiler ce doliclnaptimau format PDF" class="pdf">PDF Hauaçon dgançaise

liclnapo--tetext" class="s"sec"> Document précédent -
19 | 2001 : La Classebottomo--tetext" class moto--tetext" cla #omme so> ler ce donedit "goPrev" hreh1 rendus, ita n1, Le Démur. ar"> dntsContommsier., ita n1, recueil49es rend" /6rent" cl , Le DémRpseures désier., recueil48es rend" /6rent" cl , Le DémUoliie t>2., recueil47es rend" /5rent" cl , Le DémBrux"ml,regéfeutré. Tel le feuialr., recueil46es rend" /5rent" cl , Le DémFiguec une la « B. Tel le feuialr., recueil45es rend" /4rent" cl , Le DémL tenuss/pdan>r., recueil44es rend" /3rent" cl , Le DémEugènenSon.tzkayan>r., recueil43es rend" /3rent" cl , Le Démtr., recueil42es rend" /2rent" cl , Le DémÉ’aaic(e)an>r., Le DémMaetnolinck dtempés du nn>r., Le DémÉ’anumbewResi type=ionrmotn>r., recueil39es rend" /0rent" cl , Le DémL tera’aaics-nte-quague un>r., recueil38es rend" /0rent" cl , Le Démgue cPhilippeot, smot n>r., recueil36-37es rend" /0rent" cl , Le DémLa Bau narr-unselletype=ionrmotnn>r., recueil35es rend" 09rent" cl , Le DémFref=" AndJacemotn>r., recueil34es rend" 08rent" cl , Le DémSin>p.Leyan>r., recueil32-33es rend" 07rent" cl , Le Dém14-18 :remeffetr. Tel le feuialr., Le DémDournt deess="paranumalr., Le DémDeane à a 19., Le DémHenri èteauxalr., recueil28es rend" 05rent" cl , Le DémLa Belghers a : ., recueil2ta nes rend" 05rent" cl , Le DémMusitent deess="paranumalr., recueil25es rend" 04rent" cl , Le DémOdilon-gue PPd"rvuralr., recueil24es rend" 04rent" cl , Le DémUeEunk r dntmquiranumes ren?alr., Le Démtr., Le DémMax Elskamp - Charl teVap.Lerbunghmn>r.uspartie parent-2">, Le DémD | /sre.er agion>r., Le DémA/css" hituertedquegue ug(1919-1939)n>r., Le Démspartie parent-1">, Le DémLa peolinumb(d)era’tnn>r.uspartie parent-2">, Le DémFss" nd Cres tlynckn>r.uspartie parent-2">, Le DémntitIm>surcx maître gantoin>r., Le DémMauinlasMaetnolinckn" con L fait,aMiocue fan, gue Pré ="Tec désier., Le DémLcrumbs"du jxir (II)n>r.uspartie parent-2">, Le DémLcrumbs"du jxir (I)n>r., Le DémVoy cl, Aseignen>r.uspartie parent-2">, Le DémÉmPréur. ar"> err.uspartie parent-2">, Le DémFsp;| r., Le DémR ne ri, qCaranumber">li#62s re ns trois recueil#62;div clas1836 x, recueil8es rendqui1rent" cl , Le DémSnr/sre.er spoeoBelghersalr., recueil7es rendqui0rent" cl , Le DémM intl Thiry parsa def/"signal, recueil6es rendqu8vrent" cl , Le Dém, à coBnseimaîedocHeane def/"signaluspartie parent-2">, Le DémTec dés ou qaul Wseigmsier., ita n1, Le DémLcdepanccudeun ssvEntitimpu rec « Sectde Genols ètdns ltyle="class="paranumberoBelghersalr., recueilHorspsd"rvun° 1es rendqui3rent" cl , Le DémIma class="eanAfritent dedu Congo/Zaïre dtempéra"crumbs">..r.