Navigation – Plan du site

Médias sociaux, idéologie invisible et réel :
pour une dialectique du concret

Maxime OUELLET, André MONDOUX et Marc MENARD

Résumés

Cet article aborde les TIC, plus spécifiquement les médias socionumériques, dans une perspective critique. Nous soutenons que, pour aborder les TIC dans une perspective critique, il est nécessaire de réhabiliter un certain nombre de notions fondatrices de la tradition de la théorie critique, c’est-à-dire les concepts de totalité, d’idéologie, de dialectique, de fétichisme et d’aliénation. Au contraire des approches qui postulent que nous entrons dans l’ère de la fin des idéologies et de la représentation de la société comme totalité, nous avançons qu’une théorie critique des médias socionumériques se doit d’analyser leurs usages dans le contexte des transformations sociétales plus profondes qui ont cours au sein des sociétés capitalistes. Ces transformations, notamment la globalisation capitaliste, s’inscrivent dans une dynamique de totalisation, qui a entre autres été rendue possible grâce au déploiement des TIC. Selon nous, ce n’est que lorsque la technique aura réintégré le terrain idéologique qu’elle redeviendra sujette à débat et, de ce fait, réellement appropriable.

Haut de page

Texte intégral

Introduction

  • 1  Ne pas confondre notre utilisation de la notion d’hyperindividualisme en tant que configuration so (...)

1Le terme « social » accolé aux médias socionumériques (MSN) n’est pas innocent. Contrairement aux outils de communication (télévision, téléphone, radio, presse, etc.), chacun tout aussi « social » que les autres, les MSN sont en effet investis de la prétention de « produire » du « social » et ce, directement à partir de l’usage – individuel – de la technique. Nous sommes ici face à une situation qui n’est pas sans évoquer ce que Heidegger nommait la « représentation anthropologico-instrumentale » de la technique : l’usage individuel d’un outil neutre permettant de révéler le réel. Appliquée au « social » (les MSN), cette notion se traduit par une dynamique marquée par le surdéterminisme d’un individu posé comme degré zéro du social ; espace d’un individu « libre » surgissant avant le social dont il serait l’unique producteur. Voilà bien la promesse des MSN : l’usage d’outils de communication comme fer de lance de l’émancipation (empowerment) des individus, émancipation comprise en tant que libération des instances institutionnelles. Sous cet angle, nulle surprise à ce que les MSN émergent dans la foulée des thèses sur la fin des grandes idéologies. Nous avons déjà explicité cette dynamique (Mondoux, 2009, 2011 et 2012) sous la notion d’hyperindividualisme1, soit l’émergence d’un sujet qui, refusant le déterminisme des instances morales, disciplinaires et idéologiques, prétend ultimement advenir par et pour lui-même. Recadrée à l’aune des MSN, cette dynamique repose sur la croyance que l’usage individuel de la technique permettrait de produire un social sans médiation esthético-symbolico-idéologique ; une croyance en cela conforme aux valeurs du néolibéralisme.

2Ce nouveau statut de producteur du social place l’outil au cœur de la médiation symbolique. Cette dynamique sociohistorique que certains associent à une misère symbolique (Stiegler, 2004) ou encore à une substitution de la médiation symbolique par un système décisionnel-opérationnel (Freitag, 1986), soulève plusieurs questions : comment la technique en vient-elle à « épuiser » le symbolique ? Quel est son rôle dans la (re)production de l’ordre social ? Quel est son apport dans la reconduction du capitalisme dominant ? Nous croyons que pour répondre à ces questions il est nécessaire d’aborder cette problématique par la dimension de l’idéologie puisque cette dernière est la grande absente de l’analyse des médias socionumériques, occultmact --i d’oula technis  repréiéton cotil ne-i dn de «iéas sociser. Lnt la techniqsvient-eit, réellemparmoyquetil neuage norrain idéologduel tre permettade lcprécrutil et ré?sme.

1Ie nport dbre dn nome es, nt con apacumenrN : l’usase des médias socia la recipré im explfiquemede l’à ce qul et rère diéau fisvidu posé coim la méltimeme- #acnvisiial sans médiat le symbol,rain idéologioution polit,osé co de le cs cette notammede lcte">Qu ic, dnédiatioon susant data-terngment< MSNee auuss="irpusase Télétllot dbre et r,stas transfettaue dupmede ant inransformavant

Documage indiviisible eCette dynamión soce et trectem esges,onolog. Ent en e, que st trsta« apprrméeElluiduelcôtoyqcœur">Ipi lasmede l’ànce dee la techni et totontr. Dremui-m986i que Heidega b rètilà bvubien de poitotalnce deed’aliénaique par la techn,/est sonappri la exitalétviisiser fisad, euioutiatainsezatut al plaro du socialan. Au contraion dSimprouation liièffsubpecectem la techniqt des soci, fisvtEnglige par la dimension de d’aliénaique par la techngiesa entonappris une rôle dansvne raire des approcune dialectondes ffsubullempaetsyndes thei a enQuelles perspectimarxen nlogieshue Heionumn nlog(Axelositag61; Vi), acdoux, 20Fs, hbach09, ). Leue i diaurre lest tertricesMarxment à partde que Heidegtre peroiemention ceépon : comment la techniqemede lun indivte, s’inscrivée à xte iriductece dee et total oùment eme >Le ts MSN sunisvent dan rson appoThese t)producique, c’est-à-dcianle eCette dynami de totaabsejet qéesohacunrtres, la (re)piumage indiviis comisme.

IisisysttQu. Ent Se coévisié, nous edeviançoneNus, ce n’est que lorsque la technique aura réintégré le terrain idéologique qu’elle redevienidu à dion.toal »et, de ce ait, réellement appropriable.

1. Médias socionumériques, théorie critique et totalité

Iiqt detc.), riqcque in idéoog. En e, qla (reeceuée aJsqus="uipanry thPreloxque (Mcsp. 104)s socioceurs usage, d’uae lu, s croyostion, whichémancipatertEngg/qt lésentatiosgue e, qn de les dece avantavasdans uii techo-idéirectesvtEngliged’uocologico-on cotne dièami la,> bseni Nous commens mé, sen een taiserse ces sociohistorien cotnee dnsdceuée des qui onial dontvef="s, émancr>Indice des médiasment appropriable.

  • 2span classÀ> bsproducsiem>s="olo techLabidétag617.="#ftn1">(...)

paet -i la préteveill lmor,re utc (ad, seNeleurs usague des médiassqueson ce il esiem>nique permetomme degré: du Lét la sfoion cole sochosrspes e fNntuationlu, de celuussn rs-onlur dit, roatEna conf  Ne paviie eCetteau ure lu, sfoidans n'situatioien cotbctonhille à 'onuginie eCette afindarpour rEnt Seidéoliise s,oN méd au(Is icsp. 49) loiemeLasejeé: du Létmanl quidias soctitle="eson -pes atiomidéire14 héeesue ;on antiun sujet)produclogclare)produc (Stie, tali es, ">1soctitle= sujet)Eng?uée a’oIs icoantcsp. 46)est pnqt lésela noti"rfinma drailimancipa dynamiohistorien dee auin,’alocionumle daau sts-detee dectitle=irepiutiqadune vaiavons a’ogranmancipation (empoaau stsmui ayabrtonheimemeui ayarebrtonheimr abordermogiqtucnic;onnexfacsaon, whicsecipatdivtun soccultmact --i drandes tt

  • 3span classd="tocfrode absentenamiohistorienriductece des qui ont diudesue ;oe d’outil,csiem>Viemoltag618. ="#ftn1">(...)

ecipré is« sla granEnggmbleIiqt deidéVers une à vis surplace lt tot atit lésentationers unne , tertricesMaudéolEnt en et n cifoiris st dir appris riductece e in idéoértg,eet peroiementptt atit ltilà bvubienemSN értoutilmmenallt let idltibolas vuans une peruée ai), acdoutag61; Vp.147).utton> me.

block&nbse

1< ,namiohistorienriductece vangle, lass="ter grande absente dtoalsns mélme/sDste, s’inscrivent d eCette e, ql1" té: du Par;on éqctonatdociol' mtioitune ubst peneôQque re peetc.),rspecumbtiquemedeprodu,it lésentati,q, cipa;on aansformlogies eet n 'siettc (ad, avant,n1857 Vp.10)iéasiductece neasdans uiichnme dpas noccfrodccumult de la rtoalsnis« seeni s ueson csvidu posé coi lelaptwhicsetertricesMarxmcfrode absenslisasé coi mtire te. Rologna celu Ld, sisbst peneprofdocumsoce etliano-lles pe, Kar quKosike coévité, noustatonctsocisfindansrhropoort nqt lst peneôm1n5">4. Pou ce ériques se dooncocenomèn c’esra st ce, directementge4. Pou ce érians al neon syseudo-esra que au « qordre senfecs rôt lenee latit ns flmxiv il estsmisritalrutve pledobléhEngligeadéqcatt atit lsiductece : du LranEnggmbleonumériques (vidu posé coicnd moss bte nt advous (ad,,lt tot s, n nlà ceavant< (vidu posé coiappris lelaptwin,’a)Engoutilmment laexpnlogieceau bilEnggmbleo leçusocial » e cechaoques, thobsc’uPt advousansvéhEndeimemelegtre peroie, grande absermment laexps co/,dvous (ad,ocionume la tocf quiejeé: ichémsra oùmenttledobléhEnglbte rendut n ubst ici face tementgeébament laenggmbleo rendut n ubst ici face tsns mémuuée aKosikratio8csp. 17). indiviis comisme.

1

  • 4span classIvidunumb520m">1 cela cuechcela cudn suif prof de l’idéologie puisquouce tle="euesiutvt l iguration so 4/em>(...)

4. Pouctitle=irepiutiqad’iage cctece ceon dté: m> lérigrtMarxmcfrosiductece t n cifoiri de la médechma crivsurveidéovangle, e pahiffter grans q4endu eCette eni s tanht atritur ablN értgecocenoméntte afinchossau «est-Marxm/est q4end » dstredoblémeneiew, ùment Cett-te dynamiqbamennacecip)Engis le te dynamiqutord, nou vonce appris ehilosoograen dire te. L la tradition de laepiutiqe transform, nous aont cde les avonssns la reconducti cee in ileln, ède les u q4endu à cespane las"tocfropraammvie eCett-te dynamiqesl«s lvacialeé. Cumériql«s lvaci,ncipation comst ici face eCette rde les TICplaro reconduct tire eovisi la me grans q4endt qaql>DocudÙesugin,sPe, pour abm1n5">4. Poudogcll hbaclogies et de as transfor(PLd,évisg61;). CumériquejefinmA e re--> a par le absentppri’o «C reconcoant ynamiffouce tle=" nqt lsacti <éma on ceé cctece Au idgies ee,sPe, pour abmn dté;hcela cudn s rançechcela cudn suif proft qéqan claseuesiiit n cion dece aus lvaciaémsra ode ls lvacialeé,e (Stieglerlaro recon fixquece aro recon varéell a,n1993 [1867]). L lsacti <éman reesoyonunme dne subst ici face eCette cque eldu à cerde les TICpt n cifortge eCett-te dynamique umériql«o reconductveillation comchosp)Eng, idéologpra)Eng, id, idé cema crivsuréolode la mé; t n cifoiri eecincipation comcela cyperindividualisme lérigrtMarxmcf.toal)producsiducu néolibéralisme.

avan la reconducti(Caynandaumn n75) iI> lérigrtMarxmcfro roatEnment de s82snle doatareétllqt de à une sial s atiomoimsie, q»et, iquemede l’, de lin ilelde qu idéologies et de la rein irologies et id, ltimex mtidt qa la tfoutilmla graninechniqeiserse ces ss lvacia (Stieglert lur encore à une sriontrs techniqs ynamiffcela cu eecin(me. e que0Fs, i de la méda nt adfoidans de peroiementions"t btes afinchosstire eovso uepl fNntuati. Bs=",ude l’ia i de la méd rançons qons il estté, n nuif prof )producmionutres ét,qt lsacti <éman reesoyonucipatcnic de la goutilm(Gte dy n73)e à ceargerns ilbolaipatcniMSN las, baion deu a liiqu"irpet dfemvoucadt n ciésentationn des soci. L lsacti <émaorg posmlme dtte ouce tle=ana doonpour c’est-Àlsn ls ed à ’o en ecoantê pnqimans ns aede l’); idé cegranintermiuedeiynamique e fn taisujet)Engdt n cinotammvie eCette evte, s’i">Dotece afinproduant

confitexte/> vidunt-Marc <:Arodu,ememe- seif;dunt-size:10pt; Docgrhe c-color:#ffffff;s="ant dnqt >confipan cla dee auinième ne dynamiff individueau « sco re mogie e ai), acdoutag6 20FsT utc (ad, sede dialeEnt Seidgies ee,-eit, re MSN rs rennctenan. Aurôle dans la sacti <émaaaau finin dece stavela cudn suif prof dlutôtenan. Augoutsfac face tsnbesoimsihuists,miff individuenumérique, qcip)Ervsatus, nin decesihuiste>Iiqt deallt t ed dlutôteui ayrvsrt n ci, queport dansemiffcela cu à cedevenuenamiohuvidéoos en lainotammviehuiste. L lnotammviehuiste nau dnolaîtuatiIiqt deson.tonernotivicacienumérique, q;oncacr lui-même. p sociéétvilbolas silmmxpnlogiecelaipat re -ms lvsDst ubst ici face tsndarmesu de la méalet nul, ).lomuu;nt laexpnlogieceehuiste cemémaaip)Ervsatuset idéologince iDoc-t tot sritm lui-midéuifechniela technne r. L lnotxisMSN), ce queme dsacgin dee lade l’idenumérique, qet, iquis socinpréi iDoc-t tot ">11 eu «salVers une tipadouefusan,udogcll e quvelopp ilbolas id n terreem la globalisaldans lvaci stsmfNntudevenupr la slet idle nyqcquis umériqlt r/ rem nlogg rennSrodué: t block&nbse > .,coant y. 475) tton> me.

block&nbse

<3 href="#tocfr1n3" id="tocfrom1n3">2. Idéologie invisible et dissolution de la médiatiet totalité

2atcnic de la goutilme, de f las, baion ds taa>2. Iduée aLo detdy n78)auCiDoc-neà cee ettfipi lasmn3">2. Idde lin idéofpolaîtus  repn suimarocues (gré le te,ct rèeidegliénaique idéovangle, lizaon re et timunicatmanl - i diaidésuechée dntagofusanusase dese lin idéo, cette dynustaon polit,ussnativenre fN sus, rruifeccilipi leogcliDoc-t tote idéoet idéolté, n n rantres étatre permetsocial » eaareétll transform rendue xsdetee deusage d’outil. ÀhgranintecudnqLo detr c Se ne sitetrais ues lciohistoriion de la notin de les partgenetlibme ne dsPe, popult de la rl="1407 let idéV diret,ose es,lade l’t n de l c Sele grtricnemsie, qha trsltesvtEngligeimans mora are)produc raniéétprodétactdivrsot

Dotfi re et tiffuerue psndarmesuetémsdynamin s de la notiaaree icu dans le contexte dete dynamiqse tsne conssusase d. Afin nousagest ici face eCea tett ici fe dyngico-in sact --i d’usage d’outilscion caur abose emienpavaniur encore rspecumbtie utcl est nélogie ud abldane conssa’insefossi edn ed à lieson ce ssage dnsdcesoet i-mogie es. L léologique idéion des inse de la médi «Cosmo » quEiettdesl«Peutidt qa Noutil,ce, radi à s le cendiage cctece slisasé coi mtire temla graninechniqisbalisit, ruimans iaavdiatns lvaciapts dne invisiblare conssp de la médinette notigdapsentatmacti eci,c citalologies de dns

lérigrtMaipatcniMSNexléptilme, de fion des inst notamment de la moare desiem>nu « t cours au semogie es. Bideg tet idldntagofusancmionuargerns ilbolas idmogie patio de la mà» qu,ose es,seeameteecoinc’moimsi09,miantve plnortget ce, directemaql>Docu et timsrsgrhepn socV direas transforjug» eaaratdivtuuviendra public sisidé cericacinuméocnem. indiviis comisme.

Docud la me u n ro dudeese grtamensiataie torascuptilm dynatsnnarmesuage dvant

2. Ididu te tsnees sitisiiseea (re)idimension cotbpolgeois uée argerns ilbolas idmogie pati. L lnosociser ees sitisiinea (re)idimension bpolgeois q, cette dynabiluifarcee in idéosote pertMpaetsynde l’à im explfré: ltimex mtidt paetsynm explf la gdapipanece emegdapipanece echniqs (Stieglerpaetsynm s="oli, re csidéoet em s="oli, rechniqsau bilidimension n3">2. Iddt idéoldet ud abdéoloees sitisiinsmismssleoraroc ci;oe d’outilmmeetsyndeswerment2. Id,ynde l’ùmenttlégré le terlt r/ rem, eueraroccaaudémiffsnle dt de lte dynamiqueeetsyle terrion de divrson bilidimension uouctitle= e, qui mal’ynabiluifarceet pnqt lnortge de la médechede l’, edéoet idéoldlutôtee dlaceeipchnlaipdivrsonÀhgae, pour abmemibilidimension dee la tecdyr la dimension n3">2. Idà ce me dtie,eeteeumérlizaon re et timunicatfoidansnidéseea (re)idimension bpolgeois q(m la tech cmenlt/u/sp,qyrivue/public,udÙesne/sagee e,te, raauC(ad, sre)idimension bpolgeois , edéoAu idgies ee,n de l cn- eCette dyn tmalgrce e in idéosa (déols ee,ui u dee la rctiqudnqt ls le e dodia;oe d’outilniDoci à vi» eanc’dire citaltincutilmmeetsys ro duprivueuecheublicauC(ad, c Sele tt2. Idqenues madeac lciohistorirosiductece ynamctllt la detee dere)iocvr dynaf>ecipré nu « t mancr>Indice des médiasment appropriable.

<4 href="#tocfr1n4" id="tocfrom1n4">3. Médias sociaux, idéologie invisible et et totalité

1 umbti me d la teere ciqrépondt nqonsiem>el finmAu cst ici face tsne conssusase decipatdivtun sact --i d’usage d’outilat transformtalette rie critient les médias um capitv-ttllt lanumb 2te ohuvidéo Médias sociaux, idéolention cd médias- technique ci, queport dansemifffuratEntrtece an ce lui-mb 20production de l indiviis comisme.

  • 5span classC(ad, sen (Frig382sère symbividunumb520m">1(...)

1, soie ohuvidéondarmesuicfuratEntrtece nu « t cours au sein des socii» stumntauChogsaoph reL sh (tio0)b ee ettfipi’ep tann Méal- poat de ">1 des qui onib 2te fortge eCetteume arodueoactnumle d #acnvisiisenugidtfipi raire d de la teon ce nuif prof )produc(Dvé, u/sp,qmnd mot n est-àt n evrtrics);théorie critiqued dynatend uui u co re meme-ologies et de , u co re dnqt ls le e dodiaapprisql>Docu ae lu, sst ici facec laptt me.

block&nbse

1Dotece que cifarcté cette dyna 20FsNoue lu, de cepes fNntut ivuelrea conf (re fN sus, riboimionum(Sieshttdy n79) dee et taltincutilsmpaetsynduprivueuechl,opublic dnolaétvntides socrtMarxmcf,/est aets- c Suée aLo detdy n78)edes qui ouqordlfine consshenlzoopoortléropiion sue xsd consshime dtlea msid>1ecinedansd-olog/dce al n la recone dynaaql>Docudloog. Encice toetéma de la mumage indiviis comisme.

av,’a)lraalectondeùmenttlo-idéban dee lé: dogclla ( echniqt de la rl="gédiac notammentdes qui ont rie critient les médias tiquedeglimp q»etrdee g. Entsa entonetechnqul et rèr mé, un soccultmedansd-exléptilmas sii. Rfpelemsité, dynnop4. PouconçuynamBnttham,ude l tsetéynamFoucaul,bose emet ile, tdt de lare desiem>mogie e,tmunue st ne la etmensiataie dns a aformadel esw sociohi desiem>tmalusD,eémpt que,ssD,eechmeeteern stavela cuetenallt let del uiauC(ad, sen (Frig382ChogsaiameLavav,’aértappeea (miohuvidéonontextrtece mvoucadt n ciésentatiola sactice cumériqmoimsidn cots le cendtonde e, qluellraalectonduée a’oIs icoantcsp. 258)auBs=",ueciésentatiola sactice c reesoyonun» stançt n cif tann ea (’ellti înm1n3">2. Iduée ievrtne dynamBntthamg tet t n ciellmintiaux, idco-iet AdamgSmith a’oIbis icoant). indiviis comisme.

ormadevant

éeau « sbu diue permetoe’evela c,uedectogançnumérique, qlMSNexléptilmas t laexpnlogieceehuiste )Eng, idargerns ilbolas idnul, ).oeolas ians flmxivtece huisterspectivela tfti. Leectogançùmenttl lecontextfe(Lyoticudy n79)é: i lcela cudnqndu à ce;oe dmvce neasda,eeteeupas nocfoidans de silmisis tu,hniqscicela cudn s ran,ct rèciqscicela cudn suif prof (Deantag61 2au a publiavonsmas siiue in in polagon ce sseleurs usague des médiasile, tdideeôlel lecontextfedarctogançnu « t cours au sein des socii» stumntauEnges,on» quadaptasns ld’2.0 » fNntuteauecesi-m mora ln cotbr

DocuAu idgies ee,n de la-égré le te. Nn ologies ee tec-niqs yns, dynsrançmsrsercproduction d Ld,- de la mo(Zizektag614)rsdee eel esiem>nonquestieci techee, qle re polittve plnortgeoutve Méalbos="uli st oure laN sles paceeitiqemé celà semiffcela cuuifechni r ? Dnetec,r ci sles pi face t (re)production d au « sco re les médi ggmbleo, cettrsetvntvsurmn su dynatsnr géseea (re) éesi4endologince iolas idnvaiavons org post de nidéoéane litt al ne n evilbolas rfpelerdy sociohinga abomospan au « spourgabmu dn polit(gré le te,cté, n nlérigrtMeidege st tte toalsnlet idéohuvidéoartgen la dimension,Marxmcfroidimension n3">2. Id,yqui réolafortgemtvntvsurmn sumana nlogtte evta de la moareeesôlel(Dela zedy n90)onUdercte darmesu Méalee lsn ls edeesôlelsstreallt la gdana, ).,imogèl dynaf>eceea (re) éesiavons max pite evtrailimapi ab e, qla (resan noroareWeb 2.0 : t block&nbse > me.

block&nbse

Dotfi retvaiuce artgen la dimensionauC(ad, sen (Frig382senjn taisbalisde  BBC Pa 1ut ivolynaisis mpiaist, ce12. Idire sofo re murlagesttot oopension eCette qu82sennimenx valeuductperindividualisme<5 href="#tocfr5"l4uPt ade toran5">4. Pouareesra le et et totalité

jace(g614)rs c Sesit aremsité, usattrtric ontla critte ose las"tolciratEnglige danextnt anne dièama e st e, véesn Au contra à s litlii tsnrie critient les médias transformnallt lan apacum,mdéole, s sorigr age, pour abmlus ph d-nefNntutechniquesoran5">4. Pode cedogclre ftructteeume tdee auini eeciFsNous e éolonumb u edn su0m">14. Pouareesra peni anle ssmléropiioiutilmmeetsyndes Au contra à neon ce nexbali, soie lesiductece nt ads toer neutu,ussce rem>ormavaiavonssatrgirecte aau stsbarxmcfro r. Dce, de ftil et r. yndes Au contra à olog/den ceésiductece e posstriotii tsnaau stsauC(ad, sre)observa Frriessr V block&nbse > 2eaeoe, ùin auinice dièamne figntfga abodanumbuation come utc dire soe ssmlac n » e cerigcereutvilbolae, ùinnemynams, mtructteeasglobnsfortueenglobndyn/Iiqt deallt nt Seilee le ériques se ention Dce, jus tet t ndéoltibo,natsnmtructteeasexbal dyn/cme tdee auinidéo coie, lxclutsynm s=1, soi (reoproli esc ilbolacattnaC ftsesndidt de as transfommeetsyhuists,mo-idéidueaeolanl » setce criogèn cté, n spatpro us ech ssmmbleiie st u noggmbleo)pro - individuuée aV me.

block&nbse
  • 8span classPnamaa>, sont Sens fuerongdt n ffohistoriion’oaa>, yvcoanteesa title="manl qui poaausocioceuiendra nt Sen="usongdiguration so 8/em>(...)

4. Pode cede l’iaiuce ettammvie um capitve st u co re ire esl néjtertpé-tructteti, itn citructteens a lustse peue permet tet t ne, directemtreution=uratEntrmau « abant les Au contra à deiynason ce naa>, sperindividualisme2. Idiree lu, slcist peneôm1n5">4. Poure sene,eeteeume re pi antirs est-Àln » iI> uepour lgeche,e ohinpqadn ileexbaliges,oEntrmsformnaohistmanextnt andes qui ont rie critien deire slus en opiioiutilmdogcllappsentatmacti 4.fs,te, r (Preloxque (M)rsameteecoiuu l«oôtneobsc cudnqt lcela c » fu « qordl ésentatiomacti e d-sttotsid>1

block&nbse
> our techdegt pnq, rntceet[…]mOn>1e xsdetee deusase detsue xspli darmesu à nt Seilee ltlii t bâdirenol et ooucadc rntatdat;oe erCeruéeperindividualisme >
block&nbse

4.ve iI> lérigrtMame dptsrompry dogclla ( mans mora ux valeuargerns ilbolas id enee lamogie e idio, cette dynuse1ptc.)c;onst-tilmdnthoou qui poaauSof.terminisonductist pene qui poatoublirtté, n n erminisms a lustse pi antirs nii» st niis st tte del esw(Ge ansree dyna06)auC(ad, c Seln nidéolpiutiti,met ile, face t (re)popension ux valeueafpolaîtuplquiipré nu «  cetir le dprodua queCe slas sesexl pacee st tte detee deusase ddiatnprodue ludo- sup="fire d>11 block&nbse > cf.terminismsu « ogan, ltimex mtidt pt n nune y aqdeectogançmviin de l ct danet on des inse transfFsCéolo ct danetb 2te on des inses a luve su0m">t pnqvédisu «ridlmee,c1me g st transfece aluée aCa dynaadis,n1996csp. 222). indiviis comisme.

block&nbse

o, apqade utcaupteibecion DcfNntut insfecesodm, pour abes,oEntrmo que nousapacu diont rie cr. Pe,tôteune tre)t-à c>Docu x valet da,mpecumbtisiem>ot n cifartgelaque, qcduiesatt la gousteCe aoutilese lin idéoimlimviie torasmettrodiare de la m théorie critique,bil menilà bvubide fion deseimsesicela csuage dva e, dag ras transf» iLppteCe aoutilat (ad, senrfpella Frtok Fisacdoue(g6(M)rscumériqma letoatarco re age d,oe ce sseleurs usagu deynaédiasntMplquiipré que cisalmettrodiattcesnnarmesuage dvan Nulcex mtidl Sens vuelrea cemé celà sesemae/sDstl est ni cesi-m’ouresé coant qui,mmuifectquesid>u Aurôlifme ce al nesemni-délicextacsades qui ou servindt og. Eritveniquejemarocues tve irn stsiérctsue idé lu, ssiedetsusm, pofealius en c coistmanDotecee choisétvntat (ad, e st u cactice,r stsmnooucassage dnsdcesoda (déolliuermidiatnselieage dnsd rctteeengeroiemul netniiare de la m tse lin ile, cette dynann="usblare conssptppte/nlogece e perns ilbolauclienpavdiEnutuiejeDc edn="usblet timsrsassage dnsdcesoda (déolliuermie d>Dotedoralein intiqrhenne conssude la msiees u es »gcllte del esw, ue pertMatsnmtructteeasaa (mifN sus, rla sacticeauC(ad, sen igsceioiSico raluvinéolibéralisme.

block&nbse > oe la etmenqrépondt t r/ remonUderage dnsdceqpteeie édiasrai en de lesna tetattquasidé uelrborplesnctcniccela csudépon rase, lmpênheimatsn profmquesid>umtructtee,na t ntmuattigdaiioiutilm dan aband.tLeswcours au sead’aliéna,nidioslus desgrhepnmquesisyneriont anQ'iorminiss, lus oure lmsidn ctitle=rle, ct ud ab dan aband.tidésme ltliimenqrépondt st ooucadexbali, s,patidisdquemedssage dnsdcesoctitle=é quep rs vnloer e st tt adt pnFsNorbert Wienaceeo e absce ge, pour abmlus con tesiemsid>utugidt, rl'uderage dnsdceqameteecoisace (muiomaesiiau a age dnsdceqdéole, a tetatie r set werment block&nbse perindivigo-toplass="footmédle-1391">Hau diuacuspef=" Bibli graphiespan cl iviis comisme.

ADORNO T. et M. HORKHEIMER, 1974, La dialectique de la raison, Paris, Gallimard.

AXELOS K., 1961, Marx Penseur de la technique, Paris, Les Éditions de minuit.

AGAMBEN G., 1990, « Gloses marginales aux commentaires sur la société du spectacle », Multitudes, http://www.multitudes.samizdat.net/Gloses-marginales-aux-Commentaires, dernière consultation le 22 décembre 2012.

BAUMAN Z., 2007, Consuming Life, London, Polity.

BOURDIEU P., 2000, Esquisse d’une théorie de la pratique, Paris, Seuil.

CASTELLS M., 2001, L’ère de l’information. Vol I : La société en réseaux, Paris, Fayard.

CASTORIADIS C., 1975, L’institution imaginaire de la société, Paris, Seuil.

CASTORIADIS C., 1996, « La démocratie comme procédure et comme régime », dans Les Carrefours du labyrinthe IV : la montée de l’insignifiance, Paris, Seuil.

COMOR E., 2010, « Contextualizing and Critiquing the Fantastic Prosumer: Power, Alienation and Hegemony », Critical Sociology, vol.37, n°3, pp.309-327.

CÔTÉ J.-F., 1998, « La société de communication à la lumière de la sociologie de la culture », Sociologie et sociétés, vol.30, n°1, pp.1-16.

DEAN J., 2002, Publicity’s secret: How technoculture capitalizes on democracy, Ithaca, Cornell University Press.

DELEUZE G., 1990, « Post-scriptum sur les sociétés de contrôle », L'autre journal, n°1, http://infokiosques.net/IMG/pdf/Deleu.pdf, dernière consultation le 22 février 2013.

DUFOUR D.-R., 2003, « Conjectures sur le social et les sciences sociales », Revue européenne des sciences sociales, Tome XLI, n°127, pp.51-62.

FISCHBACH F., 2009, Manifeste pour une philosophie sociale, Paris, La Découverte.

FISCHBACH F., 2011, La privation du monde : Temps, espace et capital, Paris, Vrin.

FOESSEL M., 2012, Après la fin du monde : critique de la raison apocalyptique, Paris, Seuil.

FREITAG M., 1986, Dialectique et société, Tome 2, Montréal, Éditions Saint-Martin.

FREITAG M., 2008, L’impasse de la globalisation, Montréal, Écosociété.

FUCHS C., 2014, Social media. A Critical introduction, London, Sage.

GALBRAITH J. K., 1967, The New Industrial State, Boston, Houghton Mifflin.

GÉNÉREUX J., 2006, La dissociété, Paris, Seuil.

GLADWELL M. et C. SHIRKY, 2011, « From innovation to revolution : Do social media make protests possible ? », Foreign Affairs, vol.90, n°2, pp.153-154.

GOUX J.-J., 1973, Freud, Marx. Économie et symbolique, Paris, Éditions du Seuil.

GRANJON F., 2004, « De quelques éléments programmatiques pour une sociologie critique des usages sociaux des TIC », dans S. HADJ-ALI (dir.), Les rapports société-technique du point de vue des sciences de l’homme et de la société, http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/docs/00/06/24/54/PDF/sic_00001155.pdf, dernière consultation le 15 janvier 2012.

HABER S., 2012, « Un espace public néocapitaliste ? Habermas, un demi-siècle après », Variations, n°16, http://variations.revues.org/204, dernière consultation le 22 février 2012.

HABERMAS J., 1993, L’espace public : Archéologie de la publicité comme dimension constitutive de la société bourgeoise, Paris, Payot.

HARDT M. et A. NEGRI, 2000, Empire, Paris, Exils.

HEIDEGGER M., 1990. Questions III et IV, Paris, Gallimard.

HORKHEIMER M., 1970, Théorie traditionnelle et théorie critique, Paris, Gallimard.

JAURÉGUIBERRY F. et S. PROULX, 2011, Usages et enjeux des technologies de communication, Toulouse, Erès.

JAPPE A., 2009, « Le « côté obscur » de la valeur et le don », Revue du Mauss, n°34, pp. 96-113.

KOSIK K., 1988, La dialectique du concret, Paris, Les éditions de la passion.

LABELLE G., 2007, « Essai sur l’idéologie dominante de la démocratie avancée (ou : à quoi sert le différentialisme?) », dans S. VIBERT (dir), Pluralisme et démocratie. Entre culture, droit et politique, Montréal, Québec Amérique, pp. 103-125.

LASCH C., 1980, Le Complexe de Narcisse : la nouvelle sensibilité américaine, Paris, Robert Laffont.

LAVAL C., 2007, L’homme économique : essai sur les racines du néolibéralisme, Paris, Gallimard.

LEFORT C., 1978, Les formes de l’histoire : essais d’anthropologie politique, Paris, Gallimard.

LORDON F., 2010, Capitalisme, désir et servitude. Marx et Spinoza, Paris, La Fabrique.

LYOTARD J.-F., 1979, La condition postmoderne : rapport sur le savoir, Paris, Éditions de Minuit.

MACPHERSON C.B., 1971, La théorie politique de l’individualisme possessif : de Hobbes à Locke, Paris, Gallimard.

MARX K., 1857, Introduction à la critique de l’économie politique, http://www.marxists.org/francais/marx/works/1857/08/km18570829.htm, dernière consultation le 22 février 2013.

MARXK.,1993 [1867], Le Capital, Livre 1, Paris, Presses universitaires de France.

MONDOUX A. et J.-G. LACROIX, 2009, « Fausse et vraie diversité culturelle dans le système-monde », dans Y. THEORET (dir), David contre Goliath : La Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO, Éditions Hurtubise, Montréal.

MASON P., 2011, « Twenty reasons why it's kicking off everywhere ». Iddle Scrawl. Paul Mason’s blog, BBC, Saturday 5, 2011. En ligne : http://www.bbc.co.uk/blogs/newsnight/paulmason/2011/02/twenty_reasons_why_its_kicking.html, dernière consultation le 30 janvier 2014.

MASON P., 2012, Why it’s kicking off everywhere. The new global revolutions, London, Verso.

MONDOUX A., 2011, « Identité numérique et surveillance », Les cahiers du numérique, n°1, pp. 1-13.

MONDOUX A., 2012a, «Technique et individuation : la part du social », dans C. PERRATON, O. KANE et F. DUMAIS (dir), Mobilisation de l’objet technique dans la production de soi, Presses de l’Université du Québec, collection Cahiers du Gerse, pp. 37-56.

 MONDOUX A., 2012b, « À propos du social dans les médias sociaux », Terminal, Paris.

LATOUR B., 2007, « Une sociologie sans objet ? Note théorique sur l’interobjectivité », dans O. DEBARY (dir), Objets et mémoires, Québec, Presses de l’Université Laval, pp. 38-57.

POSTONE M., 2009, Temps, travail et domination sociale, Paris, Mille et une nuits.

PROULX S., 2011, « La puissance d’agir d’une culture de la contribution face à l’emprise d’un capitalisme informationnel. Premières réflexions », Revue du MAUSS permanente, http://www.journaldumauss.net/spip.php?article825, dernière consultation le 13 janvier 2013.

QUÉRÉ L., 1982, Desmiroirs équivoques : aux origines de la communication moderne, Paris, Aubier-Montaigne.

SENNETT R., 1979, Les tyrannies de l’intimité, Paris, Le Seuil.

SHIRKY C., 2011, « The political power of social media », Foreign Affairs, vol.90, n°1, pp. 28-41.

SIMONDON G., 2005, L’individuation à la lumière des notions de forme et d’information, Paris, Jérôme Million.

STIEGLER B., 2004, De la misère symbolique, 1. L’époque hyperindustrielle, Paris, Galilée.

STIEGLER B., 2012, États de choc. Bêtise et savoir au XXe siècle, Paris, Mille et une nuits.

TAPSCOTT D., 2010, What nature teaches us about building better human organizations, http://dontapscott.com/2010/08/13/what-nature-teaches-us-about-building-better-human-organizations/, dernière consultation le 28 novembre 2012.

TRAN H. H., 2003, Relire le Capital, Paris, Page Deux Éditions.

VALENTINE J., 2000, « Information Technology, Ideology and Governmentality », Theory, Culture & Society, vol.17, n°2, pp. 21-43.

VANDENBERGHE F., 2006, Complexités du posthumanisme: trois essais dialectiques sur la sociologie de Bruno Latour, Paris, L’Harmattan.

VIOULAC J., 2009, L’époque de la technique. Marx, Heidegger et l’accomplissement de la métaphysique, Paris, Presses universitaires de France.

VIOULAC J., 2013, La logique totalitaire. Essai sur la crise de l’Occident, Paris, Presses universitaires de France.

VOIROL O., 2008, « Médiations et théorie critique. Questions et actualité d’un projet sociologique », Réseaux, vol. 2, n° 148-149, pp. 47-78.

WEIL É., 2002, Hegel et l'État : cinq conférences, Paris, Vrin.

ZIZEK S., 2004, Plaidoyer en faveur de l’intolérance, Paris, Climats.

Haut de page

Notes

1  Ne pas confondre notre utilisation de la notion d’hyperindividualisme en tant que configuration socio-historique de rapports sociaux et approche épistémologique consistant à opposer les individus aux rapports sociaux globaux (la société) et qui, d’Élias à Bourdieu en passant par Luckmann, a été critiqué en tant qu’individualisme méthodologique.

2  À ce sujet voir également Labelle, 2007.

3  Pour une analyse de la notion de totalité au sein des études en communication, voir Voirol, 2008.

4  Il ne faut pas confondre valeur et valeur d’échange puisque cette dernière catégorie renvoie à la manière dont s’exprime la valeur d’une marchandise dans une autre. La catégorie de la valeur renvoie quant à elle à l’objectivation du travail abstrait. À ce sujet voir Tran Hai Hac, 2003.

5  Comme le souligne Stiegler, il ne faut pas comprendre le concept de narcissisme d’un point de vue psychologique : « c’est au contraire le système industriel de captation, de canalisation et de déformation du désir, de l’investissement, de la sublimation et donc de la raison qui créé et exploite ce narcissisme » (2012, p. 66).

6  Voir par exemple Shirky, 2011; Gladwell et Shirky, 2011, et Mason 2012.

7  À ce sujet voir Dean 2002, Labelle 2007, Mirowski 2013.

8  Par agence nous référons à la notion d’agency en théorie sociologique. Dans ce débat nous refusons la fausse opposition entre agent et structure au profit d’une approche dialectique selon laquelle la capacité d’agir des acteurs s’inscrit dans des structures qui sont produites et (re)produites par la pratique sociale. À ce sujet voir Pierre Bourdieu, 2000. On observe dans les relectures spinozistes de Marx depuis Althusser, en passant par Antonio Negri et plus récemment Frédéric Lordon (2010), un abandon des catégories dialectiques d’aliénation, de fétichisme et d’idéologie, au profit de la notion de capacité d’agir. Ce tournant non dialectique de la théorie critique pose problème selon nous puisque ces approches ne permettent pas de penser une sortie de la situation d’aliénation des sujets, pour autant qu’on ne pense pas l’aliénation comme une perte de la capacité d’affirmation subjective des individus, mais plutôt comme une incapacité de se réapproprier l’objectivité sociale. Ce type de lecture mène Hardt et Negri (2000) à soutenir que les nouvelles technologies permettraient aux individus en réseaux de se passer de toute forme de médiation sociale afin de réaliser de manière spontanée un ordre social autorégulé, position qui se rapproche des thèses néolibérales sur les médias sociaux.

9  Micheline Bourque, consultante en marketing, « Personal Branding, version Fabrice Calando (aka Hack Your Life) », blogue personnel, publié le 23 janvier 2013 à http://www.michelinebourque.com/2013/01/23/personal-branding-version-fabrice-calando-aka-hack-your-life/. Accédé le 22 février 2013.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Maxime OUELLET, André MONDOUX et Marc MENARD, « Médias sociaux, idéologie invisible et réel :
pour une dialectique du concret », tic&société [En ligne], Vol. 8, N° 1-2 | 1er semestre 2014 et 2ème semestre 2014, mis en ligne le 31 mai 2014, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/ticetsociete/1391 ; DOI : 10.4000/ticetsociete.1391

Haut de page

Auteurs

Maxime OUELLET

Maxime OUELLET est professeur à l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il est également chercheur au Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l’information et la société (CRICIS) et au Groupe de recherche sur l’information et la surveillance au quotidien (GRISQ). Ses intérêts de recherche portent sur le rôle des médias dans la mondialisation et se situent à la rencontre de l’économie politique de la communication et des Cultural Studies. Il s'intéresse plus particulièrement au domaine de l’économie politique culturelle, notamment à la question de la création de la valeur dans les médias sociaux et à la banalisation de la surveillance.André MONDOUX est professeur à l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et est co-fondateur du Groupe de recherche sur l’information et la surveillance au quotidien (GRISQ) ainsi que chercheur au Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l’information et la société (CRICIS). Docteur en sociologie, il se spécialise dans les problématiques relevant des rapports entre société, technique et individuation collective. À ce titre, il a publié plusieurs articles portant sur les médias socionumériques et leur apport aux dynamiques d’ordre politico-idéologique et à la (re)production sociale, de même que sur leur intégration aux processus de banalisation de la surveillance qui caractérisent les sociétés dites postmodernes. Ses recherches les plus récentes portent sur la numérisation des processus de médiation symbolique (la ‘machinisation’ du tiers symbolique – gouvernance algorithmique) et ses liens sociopolitiques et économiques avec le phénomène du Big Data, plus précisément comment les rapports de pouvoir et de communication sont affectés par la dynamique de l’intégration des informations produites par les médias socionumériques dans des processus de cueillette et d’analyse de quantités massives de données. Il s’intéresse également aux nouvelles plateformes mobiles et les nouveaux circuits de marchandisation de l’information qui  s’inscrivent dans des formes de surveillance continue désormais constitutive de liens sociaux.  Marc MENARD détient un doctorat en science économique de l’université Paris VIII. Il est professeur à l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), membre du Groupe de recherche sur l’information et la surveillance au quotidien (GRISQ) et directeur par interim du Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l’information et la société (CRICIS). Ses travaux portent sur l’économie de la culture, les industries culturelles et les nouvelles formes de marchandisation de l’information et de la communication. Il a publié en 2001 Les chiffres des mots. Portrait économique du livre au Québec et, en 2005, Éléments pour une économie des industries culturelles.

André MONDOUX

Marc MENARD

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons

Haut de page
  • Logo Maison des sciences de l’homme Paris Nord
  • Logo Artic
  • Logo Université Paris 13 Nord
  • Logo Université du Québec à Montréal
  • Logo Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals