Navigation – Plan du site

La « cathosphère », montée en puissance de nouvelles autorités religieuses ?

Josselin TRICOU

Résumés

Quels types d’autorités suscitent les supports numériques et leur mise en réseau ? Le monde religieux semble à ce sujet un bon poste d’observation. Cet article interroge, en effet, la constitution des blogueur-se-s catholiques laïcs en nouvelles « autorités » religieuses de fait et non de droit hors des voies classiques de légitimation religieuse. Pour ce faire, il met en valeur, à partir d’une analyse de la structure relationnelle de la « cathosphère » française, en termes de cohésion et de cohérence sociales, qu’une telle montée en puissance n’est le fruit ni du seul charisme individuel de chaque blogueur-se, ni l’effet du seul processus de reconnaissance médiatico-ecclésiale. C’est celle d’un champ nouveau, où concurrence et dénonciation des « faux prophètes », mais surtout, alliances et citations réciproques, participent de la validation des prétentions individuelles et collectives à l’incarnation légitime du catholicisme sur internet.

Haut de page

Texte intégral

  • 1 Cette journée a été instaurée sur décision du Concile Vatican II (Décret sur les moyens de communic (...)

1L’Église catholique s’intéresse depuis longtemps aux technologies émergentes dans les domaines de l’information et de la communication – notamment le cinéma, la bande-dessinée et la radio en leurs temps. Marquée par une tension entre une « clôture informationnelle » et une « ouverture communicationnelle » (Amalvy, 2015) – c’est-à-dire entre un message fixé, organisé et délimité dont la hiérarchie a la charge de garantir le « dépôt » et une exigence de diffusion en tous temps et en tous lieux confiée à tous ses membres pasteurs comme fidèles –, l’Église organise chaque année depuis 1963 ce qu’elle appelle la « journée mondiale des communications sociales » de manière à orienter leurs usages légitimes parmi ses fidèles (Jonveaux, 2013)1. En 2011, à l’occasion de cette journée, le magazine catholique Pèlerin fait un focus sur la « cathosphère », néologisme construit par les journalistes sur le modèle du terme « blogosphère » : « Le 5 juin, l'Église a célébré sa 45e Journée mondiale des communications sociales, invitation à réfléchir aux enjeux spirituels des médias de masse. Internet et les blogs sont aujourd'hui un nouveau terrain d'expression de la foi, investi par de nombreux catholiques» (chapô de l’article du Pèlerin, 1er juin 2011). À la suite de quoi, le magazine propose un palmarès des meilleurs blogs de la cathosphère, leurs auteurs étant présentés comme les nouveaux hérauts de la foi.

2L’avènement d’une cathosphère – sous-ensemble de la blogosphère – est bien évidemment lié à la mise à disposition auprès d’un large public – dont des catholiques – d’un dispositif technique informant les pratiques sociales : le blog. Celui-ci est considéré ici comme un système technique d’auto-publication électronique formatant un genre éditorial particulier se présentant sous forme de billets éventuellement commentés et cités par des lecteurs-souscriveurs (littéralement, « écrivant dessous ») (Broudoux et al. 2005). En tant que phénomène d’auto-publication, le blog est marqué par ce que ces auteurs appellent l’autoritativité c’est-à-dire « la propension pour les auteurs à s’affirmer auteurs en dehors des autorités établies », à savoir d’un comité éditorial dans les champs littéraire ou scientifique, ou du nihil obstat d’un évêque dans le champ de l’expression du dogme et de la morale catholique. L’autorité d’un blog repose dès lors sur une dialectique entre une prétention individuelle au charisme – entendu dans notre cas précis comme le don d’exprimer le vrai, le juste et l’authentique en matière de foi et de vie chrétienne à un moment donné dans des circonstances données – au cœur du travail d’autoédition numérique de son auteur, et l’« accréditation collective a posteriori » (Broudoux et al. 2005) de ce charisme à travers une réception hybride entre pairs blogueurs, lecteurs-souscriveurs inconnus, et médias classiques.

  • 2 Auteur d’une première cartographie de la cathosphère, disponible sur <http://niobium.fr/2011/03/08/ (...)
  • 3 Proposition de campagne du candidat François Hollande aux élections présidentielles de 2012 en Fran (...)
  • 4 Reste que comme le signale Broudoux (2008), « l’adoption de Twitter par les blogueurs a modifié leu (...)
  • 5 « § 1. Les fidèles conscients de leur propre responsabilité sont tenus d'adhérer par obéissance chr (...)

3La cathosphère a été marquée par trois âges selon l’auteur du blog Hôtel Synodal, fin observateur et praticien réflexif de cette même cathosphère, interrogé ici par l’auteur au titre d’informateur2 : « Premier âge, les expérimentations (quasiment que des prêtres), ensuite la diversification et la montée en puissance sous le pontificat de Benoît XVI de ‘‘nouvelles autorités’’ (des laïcs). Enfin le troisième âge, celui du silence car, pour moi, il n'existe plus la même dynamique, beaucoup de blogs n'existent plus vraiment. ». Ce constat n’est néanmoins pas dissociable de la position de ce blogueur au sein de la cathosphère. On peut, en effet, interroger les causes de cette évolution finale du point de vue du lieu qu’il occupe en son sein, soit du côté des blogueur-se-s performant plutôt un « catholicisme d’ouverture » (Portier, 2012). La lassitude, la désertion ou l’autocensure de certains après les violents débats sur le « mariage pour tous » 3 en 2013, le silence perçu du fait d’un déplacement de l’activité numérique des blogueurs les plus militants à cette occasion vers Facebook et Twitter, en sont sans doute les deux raisons4. Reste que l’existence même d’une cathosphère, et le rôle qu’elle a occupé comme interface politique entre l’Église institutionnelle et la société notamment pendant le débat sur le « mariage pour tous », pose la question de l’autorité dans l’Église catholique. Si le premier âge ne posait a priori pas de problème du point de vue de l’institution puisque les pratiques d’autoritativité des blogueurs catholiques – des prêtres – étaient congruentes avec l’autorité ecclésiale, le second âge s’est révélé – se révèle encore – problématique de ce point de vue. Non pas que le droit de l’Église catholique interdise l’expression publique des fidèles laïcs comme le précise le canon 212 § 3, mais il la limite d’abord au nom d’une certaine « compétence » ou d’un certain « prestige ». Surtout il la situe dans le cadre d’une soumission à l’autorité cléricale, comme le précise le canon 212 §15.

4Or comme l’a montré la récente affaire dite « Brugère », les pratiques autoritatives des blogueurs catholiques laïcs, qui n’ont a priori de « compétence » ou de « prestige » que du fait de ces pratiques autoritatives, peuvent venir interférer voire même mettre à mal la pratique de l’autorité de la hiérarchie catholique. Une pétition lancée et publicisée sur le blog Le Salon Beige tenu par des laïcs de droite radicale et de tendance ecclésiale traditionnaliste a en effet, en mars 2014, fait reculer une commission de la Conférence des évêques de France qui avait prévu la venue à une formation de cadres diocésains d’une philosophe, Fabienne Brugère, jugée « pro-gender » par les signataires6. Ce cas paroxystique, ainsi que ses répercussions comme le discours virulent de Monseigneur Aupetit, récemment nommé évêque de Nanterre, contre certains blogs catholiques, montre qu’il peut y avoir de fait un conflit d’autorité entre le magistère numérique de la cathosphère et le magistère légitime de la hiérarchie ecclésiale7. Or, comment appréhender cette capacité d’autorité religieuse de la cathosphère ? Comment expliquer que Le Salon Beige, un blog animé par trois laïcs, dont le principal est un ingénieur de l’industrie de moins de trente ans sans mission pastorale ou formation théologique, ait pu avoir une telle capacité de pression sur l’institution si ce n’est par son inscription dans un réseau ? Effectivement, écrivent encore Broudoux et al. (2005), « les fonctionnalités des liens hypertextes sont au cœur du fonctionnement du blog ». Or, précisent-ils « le fait concret de relier, d’inscrire son blog, son article, sa page web, dans un réseau de liens et de citations, puis de "manager" ce réseau de liens, est un processus communicationnel initié et entretenu par l’auteur qui construit les conditions de sa légitimation de manière autoritative ».

  • 8 Un « entrepreneur identitaire » (Mottier, 2010) est entendu ici au sens d’un acteur qui, captant un (...)

5Cet article reviendra sur la montée en puissance des blogueur-se-s catholiques comme nouvelles « autorités » religieuses ou para-religieuses de fait et non de droit hors des voies classiques de légitimation institutionnelle, à l’opposé du prêtre fonctionnaire du culte et dépositaire d’un charisme de fonction (Weber, 1921). Pour ce faire, on mettra en valeur, à partir d’une analyse de la structure relationnelle de la « cathosphère » française (en termes de cohésion et de cohérence sociales), qu’une telle montée en puissance n’est ni le fruit du seul charisme individuel de chaque blogueur-se, ni le fruit du seul processus de leur reconnaissance par des médias ou les institutions religieuses légitimes. Elle est aussi et surtout celui d’un champ nouveau, où concurrence et dénonciation des « faux prophètes », mais surtout, alliances et citations réciproques, participent de la validation des prétentions individuelles et collectives à l’autorité identitaire8. De fait, les « procès en catholicité » comme les accréditations sont récurrents au sein de la cathosphère. Et indéniablement, ils invitent à se demander : qui sont ceux ou celles qui entrent dans cette lutte pour l’incarnation légitime de la catholicité sur le net ? Qui fait alliance avec qui pour ce faire ? Et dans quelle mesure de tels « entrepreneurs identitaires » – finalement plus interdépendants qu’indépendants – en concurrence pour la représentativité des catholiques sur le web hors de toute légitimation institutionnelle, relaient-ils l'institution ou bien la concurrencent-ils – voire la débordent-ils et, ce faisant, l'aiguillonnent-ils ? À ce sujet, les questions que « la démocratie sexuelle » (Fassin, 2006) a récemment posées aux sociétés comme aux Églises – au premier rang desquelles l’extension du mariage aux personnes de même sexe – sont susceptibles de fonctionner ici comme des révélateurs de ces luttes.

1. Reconstruire une image de la cathosphère

  • 9 D’où l’intérêt d’explorer ces liens de citation d’abord manuellement plutôt que d’utiliser un logic (...)

6Généralement situé à droite ou à gauche sur la page principale d'un blog, le blogroll est une liste de liens vers des blogs et des sites généralement qualifiés « d’amis » (un commentaire peut d’ailleurs accompagner la citation, et donc, préciser plus ou moins positivement cette « amitié »9). Les blogrolls donnent donc accès à une information partielle mais systématique sur les dynamiques réticulaires à l’œuvre chez les blogueur-se-s, en objectivant une partie des pratiques de citations entre eux-elles.

7La notion de citation entre blogs par blogroll interposé, peut être rapprochée de la notion « d’amitié en ligne » sur le réseau social Facebook. Comme le rappelle Antonio Casilli (2012) cette dernière ne « doit pas être interprétée comme une simple transposition de l’amitié en ‘chair et en os’ ». À ce propos la plupart des blogueurs catholiques ne se connaissent pas en dehors de leurs interactions virtuelles, ou, plus exactement, ne se connaissaient pas, puisque qu’au moins deux initiatives avant la crise du « mariage pour tous » ont eu comme effet de réunir physiquement un certain nombre d’entre eux : d’abord, le projet de blog agrégateur Les Sacristains10 lancé en 2009 et fermé en 2012, projet auquel le blogueur Koztoujours, nommé en tête du palmarès du magazine Pèlerin évoqué plus haut, a participé et dont l’idée était, selon lui « de nous faire monter ensemble » (entretien informel) ; ensuite, la Fraternité des amis de Saint-Médard (FASM) lancée en 2011, Koztoujours étant également de la partie, dont l’idée était d’organiser des rendez-vous informels et conviviaux entre blogueurs – rendez-vous auxquels a parfois participé le seul évêque alors blogueur de la Conférence des évêques de France, Mgr Giraud, d’ailleurs Président du Conseil pour la communication de l’Église de France11. On verra que ces deux « syndicats » – comme on nomme ce genre de regroupement dans le champ de l’autoédition numérique – ont joué un rôle non négligeable dans la reconnaissance collective de la cathosphère et la densification de sa communauté cohésive centrale.

8Comme l’amitié sur Facebook, la citation par blogroll interposé permet aux blogueurs d’accroître leur capital social, et son inscription matérielle peut permettre au chercheur d’objectiver un pan du capital social individuel de chaque blogueur. La citation par blogroll n’est pas automatiquement réciproque, en sachant que le petit blogueur en citant un blogueur considéré comme grand, tout en faisant grandir encore plus ce grand, y gagne sans doute lui-aussi de la grandeur (Cardon & Delaunay-Teterel, 2006) mais n’est pas forcément cité en retour. D’où les questions qui se posent à propos de chaque blogueur : qui cite-t-il publiquement parmi ses pairs ? Qui ne cite-t-il pas ? Qui le cite ? Quelles institutions cite-t-il publiquement pour asseoir son identité et son éventuelle autorité ? Bref, qui sont les grands et les petits de la cathosphère ? Mais la citation est aussi sans doute le lieu de construction d’un charisme collectif qui fait qu’une pétition sur un blog a priori périphérique peut faire pression sur l’institution. Reste à savoir qui s’empare collectivement du dispositif et s’il y a des divisions au sein du collectif ainsi constitué. Et si oui, qui jette des ponts entre les éventuels groupes constitués ? Quel prestige ont dans cet éventuel ensemble les membres du clergé face aux laïcs ? Enfin, comment s’est positionné ce collectif dans le débat sur le « mariage pour tous », et qui y a porté de la voix ?

9Transcrite dans le langage de l’analyse de réseau (Lazega, 1998 ; Ouimet & Lemieux, 2004), l’analyse systématique des blogrolls permet de rendre compte de la réalité structurale de la cathosphère, sous la forme d’un graphe où chaque sommet représente un blog, connecté à d’autres par des arêtes orientées représentant les liens de citations, et où l’autorité de chacun devient mesurable à l’amplitude de son graphe social et à sa centralité au sein du réseau entier de citations.

10Sur la base des blogrolls, nous avons donc commencé à bâtir notre graphe en partant de trois blogs : celui de Koztoujours, cité en tête du palmarès du magazine catholique Pèlerin en 201112, et deux autres blogs emblématiques de la cathosphère (cités d’ailleurs tous deux par Mgr Aupetit, l’évêque de Nanterre, dans sa diatribe), les blogs collectifs Le Salon Beige, et celui de la Conférences des baptisé-e-s de France. Puis nous sommes partis d’autres blogs moins connus de manière à multiplier les entrées et à saturer le réseau ainsi établi, le but étant d’éviter que par construction les trois blogs de départ ne soient le centre du réseau. Nous avons, pour ce faire, utilisé comme éléments d’information la liste du magazine Pèlerin, mais aussi différents moteurs de recherche en tapant les mots clés « blog* » et « catho* » ou « chrétien* », et enfin certains blogrolls proposés par certains blogueurs, notamment certains prêtres qui semblent mus par un souci d’exhaustivité, sans doute poussés par la nécessité du « tout à tous » – vieille définition de la catholicité – et leur ministère d’unité tel qu’il s’inscrit dans leur fonction. Nous avons arrêté d’explorer les liens plus avant quand manifestement le blog ou le site visité était identifiable comme étranger et périphérique dans le réseau déjà établi13, ou quand clairement il n'était plus du tout identifiable par les vocables « catholique » ou « chrétien »14.

11Par construction, un tel corpus élimine les citations entre blogueurs qui ont lieu dans le contenu même des billets sous forme de permaliens, les liens tissés par commentaires interposés, les suivis d’un blog sur un autre blog par flux RSS, enfin les liens éventuels entre blogueur-se-s sur Facebook et Twitter, ou encore les forums comme le Forum catholique, lieu d’échange important de la mouvance traditionnaliste sur internet15. Ce corpus ne prend pas en compte non plus l’audience des blogs (très difficile à mesurer à l’heure de l’interconnexion entre blogs, Facebook et Twitter), ce qui a pour effet que certains blogs très lus peuvent apparaître moins importants qu’ils ne le sont peut-être (nous pensons par exemple au Padreblog, un blog tenu par trois prêtres du diocèse de Versailles, extrêmement suivi sur Twitter, mais qui ne cite personne par blogroll) et, inversement sans doute, prend-il en compte certains blogs qui se réfèrent à beaucoup d’autres blogs mais qui sont peu lus. Reste qu’ainsi, ce corpus avait toutes les chances d’intégrer les blogueur-se-s catholiques français-e-s dans leur diversité, au-delà des seules « vedettes » de la cathosphère.

  • 16 L’algorithme de Fruchterman-Reingold est un algorithme de spatialisation graphique. Son principe es (...)

12Ce faisant, nous avons constitué une base de 3169 liens de citations d’« amis » – donc uniquement positives – qui relient 1637 blogs et sites entre eux dont voici le graphe obtenu à l’aide de l’algorithme de Fruchterman-Reingold16, et effeuillé, c’est-à-dire dont nous avons enlevé les sites et blogs qui n’apparaissaient qu’une fois dans notre base de données de « liens ».

Figure - Représentation graphique du réseau des blogs et sites de la cathosphère à partir de la base de données « liens » (D<1).

Figure  - Représentation graphique du réseau des blogs et sites de la cathosphère à partir de la base de données « liens » (D<1).

13Sur le graphe, les couleurs des sites ou blogs sont générées par un algorithme de recherche de communautés cohésive ou « clusters » en anglais : les blogs et sites de la même couleur ont tendance à se citer plus 'en interne' qu'en externe : la probabilité qu'un site ou blog de couleur N cite un blog ou site de couleur N est plus grande que la probabilité de citer un blog ou site de couleur M.

14Pour rendre plus lisible ce graphe particulièrement touffu, nous avons sur-imprimé : en noir, la crête principale du graphe, c’est-à-dire l’axe qui structure la succession des communautés cohésives ; en noir toujours, certains sites de médias significatifs ; en rouge, les sites institutionnels de l’Église catholique ; en jaune certains sites de mouvements d’Église significatifs ; et enfin en bleu, certains blogs ou sites d’acteurs collectifs significatifs de la « Manif pour tous ».

2. Décrire la cathosphère

15À partir de la seule observation attentive de ce graphe global et des communautés cohésives qui le constituent, on peut déjà signaler une première caractéristique de la cathosphère : elle présente une homologie structurale avec le champ politique. Il apparaît clairement que le spectre gauche-droite explique la succession des différentes communautés à une large échelle (signalé notamment par la présence et le positionnement de sites de médias politiquement marqués tels Valeurs actuelles ou Radio Courtoisie d’un côté, Le Monde diplomatique, Témoignage chrétien ou Bastamag de l’autre). Or, ce spectre politique ici recoupe en partie le spectre ecclésial tel qu’il est formulé en interne : « intégristes » (violet), « traditionnalistes » (jaune), « progressistes » (vert clair et vert d’eau) ou tel qu’il est analysé par ses observateurs scientifiques en termes idéaux-typiques de « régime de conviction » vs « régime de témoignage » (Lagroye, 2006) et, plus récemment, « catholicisme d’identité » vs « catholicisme d’ouverture » (Portier, 2012).

16Il est alors intéressant de noter que les communautés cohésives plutôt de droite et identifiées comme identitaires citent tendanciellement plus le site institutionnel du Vatican alors que celles de gauche et identifiées comme d’ouverture, elles, citent tendanciellement plus le site institutionnel de la Conférence des évêques de France. Néanmoins, c’est justement ces deux sites et leurs liens qui plient le réseau sur lui-même au lieu d’en faire une succession linéaire de clusters.

17Pour les besoins de l’analyse et sa faisabilité, nous avons ensuite gardé les sommets qui avaient un degré supérieur à 20 (cités plus de 20 fois et/ou qui citent plus de 20 sites), soit un total de 70 blogs et sites qui constituent le « squelette » du réseau entier. Il est à signaler que, sans que le chercheur le veuille, les sites institutionnels du Vatican et de la Conférence des évêques de France sont encore présents au sein de ce squelette de la cathosphère (bien évidemment ces deux sites ne citent aucun blogueur, mais ils sont extrêmement cités par les blogueurs. Quant aux autres sites comme La Manif pour tous, ou les sites associatifs ou de mouvements religieux qui apparaissent encore, ils ont souvent un blogroll fonctionnant de fait comme des blogs à ce titre.

Figure - Représentation graphique du réseau des blogs et sites de la cathosphère à partir de la base de données de « liens » (D <20).

Figure  - Représentation graphique du réseau des blogs et sites de la cathosphère à partir de la base de données de « liens » (D <20).

18On constate que ce squelette du réseau est encore replié, du fait de la sur-citation des deux sites institutionnels de l’Église. Mais apparaissent plus clairement deux communautés cohésives périphériques de moindre densité et deux communautés centrales à forte densité (constituées pour l’une, en vert, globalement des blogs syndiqués chez Les Sacristains auquel s’ajoutent des blogs de prêtres, pour l’autre, en orange essentiellement, des blogs syndiqués à la Fraternité des amis de Saint Médard, la FASM).

19De ce réseau, nous avons pu tirer pour chaque sommet quatre variables de centralités :

20 le degré de centralité entrant (in-degree) ou de prestige, c'est-à-dire le nombre de liens dirigés vers le sommet ;

21 le degré de centralité sortant (out-degree), c'est-à-dire le nombre de liens sortants du sommet vers d’autres sommets, que l’on pourrait appeler degré de reconnaissance ou de générosité (non sans nier l’ambigüité de toute citation, notamment quant aux aspects de demande de faveur basée sur un principe implicite d’échange de bons procédés, ou de recherche d’une participation à l’aura charismatique de ceux que l’on cite, quand ceux que l’on cite sont des grands) ;

22 la centralité de proximité (closeness), qui indique le degré de proximité d’un sommet par rapport à l’ensemble des autres sommets ;

23 la centralité d’intermédiarité (betweeness), qui indique si le sommet se trouve sur un grand nombre de plus courts chemins non-redondants entre tous les autres sommets du graphe.

24Au cœur du noyau le plus dense de la cathosphère, le blog Koztoujours, qui se présente lui-même comme « un catholique de droite », apparaît avec le plus haut degré de prestige. Mais c’est le blog du Salon Beige déjà évoqué qui est le plus central du point de vue de l’intermédiarité. Il jette en effet un pont entre ce noyau et l’une des deux communautés cohésives périphériques, que certains blogueurs du noyau dense, comme Charles Vaugirard, refusent d’intégrer à la cathosphère17, ou comme Hôtel Synodal en font un sous-ensemble appelé « Tradiland » en référence aux convictions traditionnalistes voire intégristes des blogs qui le compose18 Le blogueur Koztoujours lui-même, lors d’un entretien informel n’a eu de cesse de dénoncer Le Salon Beige – au centre de cette communauté cohésive – comme le « faux prophète » de la cathosphère.

IN-DEGREE

OUT-DEGREE

BETWEENNESS

CLOSENESS

Koztoujours

34

13

460,299019

0,00434783

Le Salon Beige

9

11

918,993167

0,00330033

25Quant à l’autre communauté périphérique, que Koztoujours nomme les « progros » pour progressistes – centrée autour du blog de la conférence des baptisé-e-s de France –, elle n’apparaît pas dans sa bouche comme un véritable concurrent dans la course à l’incarnation légitime de la catholicité. Elle est tout au plus un ensemble « de gauchistes à convaincre », (comme il l’écrivait dans l’« à propos » initial de son blog), un ensemble qui n’a pas clairement été perçu comme un adversaire crédible dans le débat sur le « mariage pour tous ».

Figure - Représentation graphique du réseau des blogs et sites de la cathosphère à partir de la base de données de « liens » (D <20) regroupés en communautés cohésives.

Figure  - Représentation graphique du réseau des blogs et sites de la cathosphère à partir de la base de données de « liens » (D <20) regroupés en communautés cohésives.

26Ayant ensuite retiré les sites proprement dits, nous avons établi une seconde base de données d'attributs concernant chaque blog et chaque blogueur associé en leur demandant de remplir un petit questionnaire quand cela était possible par courriel ou Facebook, et dont la liste des questions correspond à la colonne de droite du tableau ci-dessous (dans le cas des blogs collectifs, nous avons retenu les caractéristiques du principal animateur du blog et/ou de son initiateur) :

Figure – Liste des items de la base de données des « attributs ».

Figure  – Liste des items de la base de données des « attributs ».

27Que dire dès lors de cette « colonne vertébrale » de la cathosphère ? D’abord, il apparaît clairement que le clergé y est périphérique quel que soit l’indicateur de centralité que l’on prenne, comme le montre le tableau ci-dessous.

CLERGÉ IN-DEGREE

1 N 8.851064

2 O 7.900000

CLERGÉ OUT-DEGREE

1 1.416667

2 N 9.897436

3 O 6.888889

CLERGÉ BETWEENNESS

1 11.98915

2 N 129.49307

3 O 57.71079

CLERGÉ CLOSENESS

1 0.001429021

2 N 0.003984562

3 O 0.003520298

28Les femmes sont globalement aussi centrales que les hommes, même si elles sont plus « reconnaissantes » ou « généreuses » que les hommes en citant les autres largement plus.

SEXE IN-DEGREE

1 F 9.937500

2 H 8.195122

SEXE OUT-DEGREE

1 1.416667

2 F 13.916667

3 H 7.805556

SEXE BETWEENNESS

1 11.98915

2 F 115.88924

3 H 116.08210

SEXE CLOSENESS

1 0.001429021

2 F 0.004000117

3 H 0.003863311

29La centralité d’intermédiarité est tenue par des blogs de réflexion sociétale et politique, alors même que ce sont les blogs à dominante spirituelle qui sont les plus cités et qui citent le plus. Les blogs dont la thématique est clairement théologique sont les plus périphériques.

THÈME IN-DEGREE

1 HUMEUR 8.416667

2 SOC 8.148148

3 SPI 11.071429

4 THÉO 4.750000

THÈME OUT-DEGREE

1 HUMEUR 12.000000

2 SOC 7.260870

3 SPI 12.909091

4 THÉO 4.750000

THÈME BETWEENNESS

1 HUMEUR 97.48915

2 SOC 140.63344

3 SPI 117.70079

4 THÉO 16.36433

THÈME CLOSENESS

1 HUMEUR 0.004279713

2 SOC 0.003688349

3 SPI 0.004237917

4 THÉO 0.003208592

30En termes d’âge, les blogueurs nés entre 1970 et 1980 sont les plus cités et ont le plus grand degré de proximité. Par contre, ce sont les plus jeunes nés après 1980 qui sont les plus centraux en termes d’intermédiarité, sans doute parce que, arrivés plus récemment dans le champ, ce sont ceux qui citent le plus les autres.

NÉ IN-DEGREE

1 5.166667

2 <80 9.428571

3 40<60 5.222222

4 60<70 7.100000

5 70<80 11.888889

OUT-DEGREE

1 2.611111

2 <80 11.615385

3 40<60 7.857143

4 60<70 7.500000

5 70<80 10.857143

BETWEENNESS

1 26.44699

2 <80 143.13138

3 40<60 162.51588

4 60<70 84.47316

5 70<80 111.66759

CLOSENESS

1 0.002178847

2 <80 0.004129703

3 40<60 0.003567563

4 60<70 0.003480587

5 70<80 0.004178988

31C’est un réseau politiquement marqué à droite, mais où les « centristes » (auto-déclarés) sont centraux dans tous les sens du terme. Il est intéressant de noter aussi que si les blogs de droite (comme d’extrême-droite d’ailleurs) sont plus cités qu’ils ne citent, c’est l’inverse pour les blogs de gauche :

POL IN-DEGREE

1 C 18.000000

2 D 9.190476

3 EX D 4.400000

4 G 7.181818

5 NSP 8.647059

POL OUT-DEGREE

1 1.416667

2 C 16.333333

3 D 7.888889

4 EX D 3.666667

5 G 13.300000

6 NSP 8.071429

POL BETWEENNESS

1 11.98915

2 C 234.77211

3 D 130.18395

4 EX D 148.25081

5 G 133.90714

6 NSP 52.72681

POL CLOSENESS

1 0.001429021

2 C 0.004414038

3 D 0.003786777

4 EX D 0.003231338

5 G 0.004364926

6 NSP 0.003738088

32Ce cœur de la cathosphère est majoritairement contre la loi dite du « mariage pour tous » (33 sont contre, 8 sont mitigés, 7 sont pour, et 22 ne se prononcent pas). Les « pour ou mitigé » sont moins cités et citent moins que les « contre » ou les non-déclarés. Les « contre » sont, de loin, les plus centraux en termes de prestige, d’intermédiarité et de proximité. Les « pour ou mitigés » sont les grands perdants, quelle que soit la mesure :

« Mariage pour tous» IN-DEGREE

1 C 9.461538

2 NSP 8.761905

3 PM 6.500000

« Mariage pour tous » OUT-DEGREE

1 C 9.0

2 NSP 11.0

3 PM 8.1

« Mariage pour tous » BETWEENNESS

1 C 184.22958

2 NSP 86.16672

3 PM 90.14804

« Mariage pour tous » CLOSENESS

1 C 0.003957852

2 NSP 0.003951203

PM 0.003433273

3. Typologiser les principaux blogs et blogueur-se-s de la cathosphère

33Passons maintenant de l’analyse du réseau (cohésion) à une analyse en termes de champ (cohérence/opposition). Pour ce faire, nous avons procédé à une analyse des correspondances multiples (ACM) à partir des données recueillies, et nous avons réalisé ensuite une classification hiérarchique sur ses composantes principales. Cela nous a permis de préciser le profil sociologique des blogueur-se-s catholiques et les configurations numériques qu’ils construisent en les regroupant par ensemble cohérent.

Figure – Positionnement des variables qualitatives, des variables quantitatives supplémentaires en fonction des axes, et résultat graphique de l’ACM

Figure  – Positionnement des variables qualitatives, des variables quantitatives supplémentaires en fonction des axes, et résultat graphique de l’ACM
  • 19 Phénomène documenté par l’historien Claude Langlois (1995) quand il analyse le dimorphisme sexuel a (...)

34Première remarque, en termes de cohérence : tous les prêtres et quasiment toutes les femmes se retrouvent du même côté de l’axe vertical de l’ACM, alors que les hommes laïcs sont positionnés quasiment tous de l’autre côté. Cela est dû aux composantes principales que les premiers ont en partage par opposition aux seconds : essentiellement la dominante spirituelle ou d’humeur de leurs blogs et leur discrétion quant au domaine politique ; l’affirmation de leur identité sociale et l’explicitation de leur insertion ecclésiale par le local ; mais aussi, bien que ce soit une variable moins forte, le fait de ne pas être marié (le célibat ou le concubinage étant plus fort chez les blogueuses que chez les blogueurs laïcs). On voit donc que, pour des raisons structurelles sans doute différentes – qu’il s’agirait d’explorer plus avant – prêtres et femmes, par opposition aux hommes laïcs, adoptent tendanciellement des comportements expressifs et des pratiques d’autoritativité semblables sur leurs blogs et, ce faisant, ont une trace ou empreinte numérique tendanciellement identique. Ce qui reconduit une partition des rôles finalement assez traditionnelle au sein du catholicisme où femmes et clercs se retrouvent du même côté en dépit de leur différence de sexe19.

35Suite à la classification hiérarchique sur les composantes principales de cette ACM, on obtient cinq groupes cohérents de blogueur-se-s. Il est à noter que ces groupes cohérents correspondent fortement aux communautés cohésives vues plus haut grâce à l’analyse de réseau, comme le montre une analyse de corrélation entre les deux. Le facteur le plus clivant entre ces groupes est le facteur politique, ce qui n’est pas étonnant au vue de l’homologie constatée à l’œil nu du réseau avec le spectre politique – et signalée plus haut.

Figure – Regroupement des blogs selon la classification hiérarchique sur les composantes principales.

Figure  – Regroupement des blogs selon la classification hiérarchique sur les composantes principales.
  • 20 Comme le montre l'arbre hiérarchique à l’origine de cette partition, il est à noter que les groupes (...)
  • 21 Il faut préciser ici, que le prêtre est dans une position complexe du point de vue de l’expression (...)

36Le groupe 1 (11 membres) : périphérique20, il correspond pourtant aux blogueurs les plus intégrés dans l’institution ecclésiale en tant que telle, puisqu’il n’est composé que de prêtres – à l’exception d’une femme, mais qui est religieuse, membre d’un institut religieux de vie apostolique. Ces blogueurs jouent la transparence sur leur personne (pas de pseudo, une photographie d’eux et annonce claire de leur catholicité par un visuel religieux) et leurs blogs témoignent d’un rapport à l’Église qui passe par la médiation locale (paroisse ou diocèse) et nationale (ils citent la Conférence des évêques de France). On remarquera que ce groupe dans sa majorité ne déclare pas de position sur le projet de loi dit du « mariage pour tous », encore moins une quelconque appartenance politique. Trois d’entre eux désactivent ou cessent d’écrire sur leurs blogs en 2012-2013 – ce qui peut être le signe de ce que nous appelons ailleurs un retrait pastoral (Tricou, 2016) à cause du débat clivant sur le « mariage pour tous »21.

37Le groupe 2 (15 membres) : c’est le groupe le plus féminin et le plus jeune. Il est composé à ¾ de femmes et ¼ d’hommes qui tiennent des blogs d’humeur ou de spiritualité, peu connectés à Facebook, encore moins à Twitter, et qui ne s’expriment pas ou peu politiquement sur leurs blogs, même s’ils répondent quand on les interroge en privé et se déclarent plutôt centristes. Ce sont tous des laïcs, enseignants très majoritairement ou étudiants. On y retrouve néanmoins quelques journalistes comme Edmond Prochain (deuxième score de prestige de tout le réseau, 1er score de proximité), mais qui se retrouve bien dans la thématique dominante et le refus d’une quelconque expression politique comme le rappelle Koztoujours dans un de ses billets : « Si j’ai bien écrit quelques billets sur le sujet [le mariage pour tous], Edmond Prochain est peut-être à l’inverse le seul blogueur catho à avoir refusé d’y consacrer la moindre ligne. […]. En fait, Edmond n’en a jamais parlé, sur son blog plus en déshérence qu’en pleine effervescence. Il a même osé dire, rendez vous compte !, que le sujet ne l’intéressait pas. »22. Ce groupe apparaît donc peu politisé, ou plutôt dans une logique de refus d’un affichage politique sur internet. Malgré son meilleur score global de proximité, il n’a donc pas eu d’influence visible dans la lutte contre le « mariage pour tous », en tout cas sur internet.

38Le groupe 3 (9 membres) : Il s’agit d’abord d’un groupe marqué par l’inclination de la majorité de ses membres à gauche et/ou par une mobilisation sur des problématiques marquées politiquement à gauche comme l’écologie. Il est composé de 8 hommes et d’une femme, marié-e-s, avec un haut niveau d’études, travaillant dans le journalisme, la recherche ou l’édition. Ils bloguent en toute transparence, annonçant leur nom d’état civil, voire même en mettant leur photo. Ils utilisent le terme « chrétien » pour s’auto-définir mais relient le plus souvent leur blog au site de la Conférence des évêques de France. Parmi eux, un blog s’appelle explicitement À la table des chrétiens de gauche. Plutôt mitigé ou même en faveur du « mariage pour tous », c’est assurément le groupe le plus ouvert sur la question. Mais, en termes de contenu, sa parole n’apparaît pas lisible sur le sujet. Les blogueur-se-s qui le constituent thématisent, en effet, l’élargissement du mariage aux personnes de même sexe sur un mode plutôt interrogatif, ou comme une réalité trop complexe pour permettre une prise de position partisane a priori. Surtout ils/elle apparaissent peu revendicatif-ve-s, essayant de tenir ensemble une critique interne des positions de l’institution ecclésiale sur le sujet, tout en affichant le désir de ne pas rompre avec elle. En ce sens ce sont des désobéissants obéissants. De plus, c’est le groupe qui a le moins bon score de centralité en termes d’intermédiarité comme de proximité, ce qui veut dire que c’est le moins bien relié à l’ensemble, le plus périphérique. Ces deux réalités ont sans doute joué, indépendamment du fonctionnement-même des médias, dans la perception par la presse et les médias d’un unanimisme des catholiques contre le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe, dite « loi Taubira », et dans l’invisibilisation des positions plus nuancées ou non-alignées aux yeux du public.

39Le groupe 4 (5 membres) : il s’agit du plus petit groupe mais du plus relié à des sites associatifs et militants (essentiellement de sites dits de « réinformation » postulant une désinformation généralisée, des sites « pro-vie », identitaires, nationalistes voire islamophobes). Tous ses membres se revendiquent de la « droite radicale » ou de l’extrême-droite. Ces blogueurs majoritairement masculins (4 sur 5), sont soit très jeunes, pour l’animateur principal actuel du Salon Beige ou celui de N-D des neiges nés après 1980, soit âgés pour tous les autres tous nés entre 1940 et 1960. Pour exprimer leur appartenance ecclésiale, ils se revendiquent de Rome sans évoquer de médiations locales – paroisse, diocèse ou Conférence des évêques de France – et logiquement relient leurs blogs au site du Vatican. Ils sont contre le « mariage pour tous » et le disent sur le mode de l’évidence, en reprenant les argumentaires produits par le Vatican et/ou ceux des sites associatifs avec lesquels ils sont interconnectés, de la même manière qu’ils sont « anti-gender », se méfiant de l’Éducation nationale censée être un des grands promoteurs de cette idéologie. Ils apparaissent clairement comme des obéissants désobéissants, proclamant haut et fort le devoir d’obéissance à toute autorité ecclésiale, mais prêt à la dénoncer quand elle ne va pas dans leur sens intégraliste, comme l’a montré « l’affaire Brugère ». Si tous les blogs qui constituent ce groupe cohérent forment une communauté cohésive périphérique de la cathosphère, rappelons néanmoins que son blog central, Le Salon Beige, obtient le meilleur score d’intermédiarité au sein de la cathosphère prise dans son entier.

40Le groupe 5 (16 membres, une seule femme, mais c’est justement Aliocha, dont nous avons déjà parlé dans en note) : il s’agit d’abord d’un groupe marqué par l’inclination de ses membres à droite et par leur performance d’une certaine « masculinité hégémonique » (Connell, 1995). Ce sont – mise à part Aliocha donc – des hommes, blancs, a priori hétérosexuels, mariés, nés entre 1970 et 1980. Ils occupent des postes à fort capital symbolique dans les domaines du droit, de la politique ou de l’administration. Les autres sont dirigeants ou cadres d’entreprises. Ils se disent catholiques sans faire référence à un lieu particulier d’insertion ecclésiale (paroisse ou diocèse). Leurs blogs parlent de manière dominante de société et de politique. Ils sont contre le «mariage pour tous» et le disent explicitement dans leurs billets, sauf deux qui font figure d’exception parce qu’ils sont pour, mais le disent aussi clairement. Contre, ils argumentent leur position le plus souvent en reprenant les positions du Vatican mais surtout les arguments avancés sur les blogs du groupe 4 vis-à-vis duquel ils sont pourtant critiques, soit en les discutant (mais, ce faisant, en leur offrant une sur-visibilité malgré eux), soit en les reprenant mais en les euphémisant et en les expurgeant de leur connotations sexistes et/ou racialisantes.

  • 23 L’équivalence structurale est une mesure qui tend à séparer un groupe en deux (agents et patients) (...)

41Si les blogueurs de ce groupe 5 écrivent sous pseudonyme, leurs blogs sont systématiquement reliés à Facebook et Twitter, sans doute afin d’augmenter leur bassins de lecteurs-souscriveurs. Ils ont pour la moitié d’entre eux plusieurs blogs ou participent à des projets récents de blogs collectifs. Ce sont eux qui ont le plus haut score global en termes de prestige au sein de la cathosphère et présentent les bassins de citations les plus larges au sein même de la cathosphère, leur donnant des positions dominantes en termes d’équivalence structurale23. De ce fait, nous faisons l’hypothèse que c’est ce groupe 5 qui a favorisé le plus la constitution collective de l’autorité charismatique de la cathosphère en amont de la crise du « mariage pour tous » – i.e. son pouvoir d’influence auprès des laïcs catholiques et au sein de l’institution –, et a contribué le plus à la diffusion des argumentaires anti-« mariage pour tous » auprès des catholiques « modérés » de droite, pesant de ce fait sur un épiscopat français globalement réticent face au projet de loi, mais au départ beaucoup plus nuancé et circonspect, comme en témoignent les différentes notes publiées par la commission « Famille et société » de la Conférence des évêques de France (2012, 2013).

42Du point de vue dynamique, seul blogueur issu de ce groupe 5 à avoir révélé son nom et son visage au grand jour après six ans d’anonymat, Koztoujours a, à cette occasion, doté son blog d’un logo religieux. Enfin, très récemment, il a créé un Tumblr spirituel et humoristique relié à son blog. Ce faisant, son empreinte numérique a fini par recouvrir en partie les caractéristiques des blogs du groupe 2. Or, c’est sans doute là une des raisons de son prestige exceptionnel au sein de la cathosphère, et, ce faisant, une des raisons aussi de sa percée dans les médias classiques non-confessionnels à l’occasion du débat sur le « mariage pour tous » comme autorité identitaire d’un certain catholicisme qui se présente comme « modéré », qui a été perçu comme « mainstream » par les médias, mais qui apparaît néanmoins ecclésionomique (Portier, 2006) et porté par des laïcs politisés se revendiquant explicitement de droite (voir Tricou, 2015).

Conclusion

43L’autorité charismatique des blogueurs catholiques s’est construite en amont par leur travail individuel d’autoédition et leurs pratiques d’autoritativité, mais aussi en aval par leur reconnaissance collective par les médias confessionnels comme le magazine Pèlerin cité en introduction. Reste qu’une telle reconnaissance n’aurait pas été possible sans l’accréditation entre pairs grâce aux citations plus ou moins réciproques qui tissent le réseau de la cathosphère, notamment à travers les blogrolls. Où l’on retrouve la question que se pose Baptiste Coulmont (2013) s’agissant des prédicateurs des Églises afro-évangélistes sous forme de boutade : « Deux prophètes sont dans un bateau… Essaient-ils de se pousser à l’eau, chacun croyant en l’exceptionnalité de son charisme ? Ou décident-ils que la somme de leurs deux charismes est surgénératrice d’un charisme collectif dont ils pourraient bénéficier ? »

44S’autoéditant grâce au format blog sans avoir à se soumettre à l’autorité d’un éditeur ou au nihil obstat d’un évêque, laïcs s’affirmant porteurs d’une identité catholique, parfois même contre d’autres laïcs catholiques, les blogueurs de la « cathosphère » prétendent à un certain charisme religieux ou parareligieux. Or comme le montre notre analyse de réseau, et pour reprendre les mots de la question de Baptiste Coulmont : la somme des autorités charismatiques individuelles des blogueurs catholiques est surgénératrice d’une autorité charismatique collective dont chacun peut bénéficier, et ce malgré leurs divergences ! Il y a dans les deux cas – celui des Églises afro-évangélistes étudiées par Coulmont et celui de la cathosphère – des groupes religieusement en cours de légitimation contre d’autres groupes à la légitimation plus établie et qui ont un intérêt à la fois collectif et individuel à jouer le collectif en utilisant les potentialités techniques de communalisation offertes par le support sociotechnique utilisé. Dans notre cas, la cathosphère, permettant l’ouverture d’un nouvel espace magistériel et médiatique concurrentiel face ou à côté du magistère légitime et unique, sert et accélère la montée en puissance du laïcat face au pastorat. Mais dans cette montée en puissance générale, de manière entremêlée, se joue aussi une bataille ouverte pour l’hégémonie idéologique au sein du « catholicisme d’identité », suite au déclin du laïcat issu du « catholicisme d’ouverture ». Or, le débat sur le « mariage pour tous », et au-delà, les questions que pose « la démocratie sexuelle » dans les sociétés occidentales sous l’étiquette du genre sur fond de « panique morale » (Cohen, 1972), ont offert aux blogueurs issus du « catholicisme identitaire » des occasions propices pour avancer leurs pions dans ce jeu agonistique et accélérer ce faisant, comme l’indique Philippe Portier (2012), la grande redroitisation en cours du catholicisme français.

Haut de page

Bibliographie

AMALVY R., 2015, « Le monde catholique : une affaire de communication », Ops’&Co, <http://www.richardamalvy.org/article.php?article=23>, dernière consultation le 3 décembre 2015.

BROUDOUX E., 2008, L’exercice autoritatif du blogueur et le genre éditorial : un exemple avec le microblogging de Tumblr, <http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic 00412531>, dernière consultation le 13 mai 2014.

BROUDOUX E. et al., 2005, « Auctorialité : production, réception et publication de documents numériques », La redocumentarisation du monde, rapport PSI Pédauque, <http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00120699>, dernière consultation le 13 mai 2014.

CARDON D. et H. DELAUNAY-TETEREL, 2006 « La production de soi comme technique relationnelle. Un essai de typologie des blogs par leurs publics », Réseaux, n°138, juillet-août, pp.15-71.

CASILLI A., 2012, « Être présent en ligne : culture et structure des réseaux sociaux d’Internet », Idées économiques et sociales, n°169, pp.16-29.

COHEN S., 1972, Folk devils and moral panics, London, Mac Gibbon and Kee.

CONFERENCE DES EVEQUES DE FRANCE, 2012, Élargir le mariage aux personnes de même sexe ? Ouvrons le débat !, note du conseil famille et société, publiée le 12 septembre 2012, <http://www.eglise.catholique.fr/la-conference-des-eveques-de-france/textes-et-declarations/366187-elargir-le-mariage-aux-personnes-de-meme-sexe-ouvrons-le-debat-note-du-conseil-famille-et-societe/>, dernière consultation le 13 mai 2014.

CONFERENCE DES EVEQUES DE FRANCE, 2013, Poursuivons le dialogue ! Perspectives du conseil famille et société de la Conférence des évêques de France après le vote de la loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe, publié le 04 juin 2013, <http://www.eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/textes-et-declarations/365765-poursuivons-le-dialogue/>, dernière consultation le 13 mai 2014.

CONNELL, R. W. 1995. Masculinities. Cambridge, Polity Press; Sydney, Allen & Unwin; Berkeley, University of California Press.

COULMONT B., 2013, « Tenir le haut de l'affiche : analyse structurale des prétentions au charisme », Revue française de sociologie, vol. n°54, pp.507-536.

FASSIN E., 2006, « La démocratie sexuelle et le conflit des civilisations », Multitudes, n°26, pp.123-131.

FRUCHTERMAN T. et B. REINGOLD, 1991, « Graph drawing by force-directed placement », Software-Practice and Experience, n°21, pp.1129–1164, <ftp://ftp.mathe2.uni-bayreuth.de/axel/papers/reingold:graph_drawing_by_force_directed_placement.pdf>, dernière consultation le 11 août 2015.

JONVEAUX I., 2013, Dieu en ligne : Expériences et pratiques religieuses sur Internet, Paris, Bayard.

LAGROYE J., 2006, La vérité dans l’Église catholique. Contestations et restauration d’un régime d’autorité, Paris, Belin.

LANGLOIS, C., 1995, « ‘‘Toujours plus pratiquantes’’. La permanence du dimorphisme sexuel dans le catholicisme français contemporain », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés, n°2, pp.229-260.

LAZEGA E., 1998, Réseaux sociaux et structures relationnelles, Paris, Presses universitaires de France.

MOTTIER D., 2010, « Réveils prophétiques et entrepreneuriat charismatique », dans S. FANCELLO et A. MARY (dir), Chrétiens africains en Europe. Prophétismes, pentecôtismes et politique des nations, Paris, Karthala, pp.155-178.

Ouimet M. et V. Lemieux, 2004, L’analyse structurale des réseaux sociaux, Bruxelles, De Boeck.

PORTIER P., 2006, La pensée de Jean-Paul II, La critique du monde moderne, Paris, L’Atelier.

PORTIER P., 2012 « Pluralité et unité dans le catholicisme français », dans C. BÉRAUD, F. GUGELOT et I. SAINT-MARTIN (dir), Catholicisme en tensions, Paris, EHESS.

TIN L.-G., 2008, L’Invention de la culture hétérosexuelle, Paris, Autrement.

TRICOU J., 2015, « Un blogueur dans le débat sur le mariage pour tous : construction d’une autorité identitaire et diffusion catholique d’une dénonciation », Revue du groupe interdisciplinaire d'études sur les femmes et le genre. Sextant (Paris).

TRICOU J., 2016, « Combat culturel, nouvelle évangélisation ou auto-prosélytisme ? Des prêtres à l’épreuve de La Manif pour tous » dans F. KAOUES et M. LAAKILI (dir), Prosélytismes religieux, Paris, CNRS éditions.

WEBER M., 1921 [2003], Economie et société, tome 1 : Les Catégories de la sociologie, trad. J. Freund, Paris, Pocket.

Haut de page

Notes

1 Cette journée a été instaurée sur décision du Concile Vatican II (Décret sur les moyens de communication sociale Inter mirifica).

2 Auteur d’une première cartographie de la cathosphère, disponible sur <http://niobium.fr/2011/03/08/blogospherium-catholicum/>, dernière consultation le 13 mai 2014.

3 Proposition de campagne du candidat François Hollande aux élections présidentielles de 2012 en France, le projet de loi qui étend le mariage aux couples de même sexe, dite « loi Taubira », a été déposé au parlement le 7 novembre 2012 et définitivement adopté le 23 avril 2013, puis validé par le Conseil constitutionnel ; la loi a été promulguée le 17 mai 2013 (loi n° 2013-404 du 17 mai 2013 ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe).

4 Reste que comme le signale Broudoux (2008), « l’adoption de Twitter par les blogueurs a modifié leur travail. […] Les anciens blogueurs ayant conservé leur système de publication ont apporté un soin plus grand à la rédaction de leurs billets qui sont devenus plus rares mais aussi plus longs, rassemblant davantage des synthèses réfléchies que des réactions épidermiques ».

5 « § 1. Les fidèles conscients de leur propre responsabilité sont tenus d'adhérer par obéissance chrétienne à ce que les Pasteurs sacrés, comme représentants du Christ, déclarent en tant que maîtres de la foi ou décident en tant que chefs de l'Église. [...] § 3. Selon le savoir, la compétence et le prestige dont ils jouissent, [les fidèles] ont le droit et même parfois le devoir de donner aux Pasteurs sacrés leur opinion sur ce qui touche le bien de l'Église et de la faire connaître aux autres fidèles, restant sauves l'intégrité de la foi et des mœurs et la révérence due aux pasteurs, et en tenant compte de l'utilité commune et de la dignité des personnes. » (Code de droit canonique, 1983).

6 Voir <http://www.lavie.fr/debats/chretiensendebats/fallait-il-annuler-la-conference-de-fabienne-brugere-14-03-2014-50971_431.php> (dernière consultation le 13 mai 2014).

7 « Ils sont gentils tous ces conseillers qui restent derrière leur ordinateur pour diffuser des lettres toutes faites sans jamais vérifier l’information. Cela permet de ne pas se mouiller dans les débats actuels. Ils ont pris le beau nom de précurseurs. Jean Baptiste, le vrai précurseur avait plus d’allure. De quoi sont-ils les précurseurs au juste ? Du courage ? De la liberté d’expression ? Hélas non ! Je crois plutôt de la division ! Tant de personnes s’érigent en magistère autoproclamé de l’Église : de Golias à la « porte latine », en passant par le « salon beige » et les « baptisé-e-s ». Tous ces gens ne servent que la division ! Tentation permanente des chrétiens dont Satan se sert habilement. Plutôt que de lire sur les réseaux sociaux des choses qui ne servent qu’à nous diviser, je vous suggère un discernement déjà proposé par Ignace de Loyola. Quand vous lisez ces pamphlets, certes, ils vous fascinent mais vous laissent le cœur plein d’amertume. Quand vous lisez l’Evangile, c’est le Christ qui vous fascine et vous restez le cœur en paix. Donc, lisez plutôt l’Evangile ! » Retranscrite intégralement sur <http://www.cathedraledupuy.org/Homelie-pour-le-3eme-dimanche-de-Paques_a1006.html> (dernière consultation le 13 mai 2014). Il est intéressant de noter que c’est bien le blog Le Salon Beige qui est à l’origine du revirement de la Conférence des évêques de France, un blog très identitaire, mais que, dans un souci évident de symétrie et d’incarnation d’une sorte de juste milieu, l’évêque se sent obligé de dénoncer aussi un blog phare de la tendance ecclésiale opposée : le blog d’ouverture des « baptisé-e-s ».

8 Un « entrepreneur identitaire » (Mottier, 2010) est entendu ici au sens d’un acteur qui, captant une référence identitaire, se donne comme projet d’en offrir des marques et des définitions légitimes, mais néanmoins variables au gré des intérêts politiques qui s'affirment notamment lors de controverses. Une autorité identitaire n’est finalement rien d’autre qu’un entrepreneur identitaire qui a réussi. Les catégories classiques de charisme et d’autorité charismatique, empruntées à Weber et réactualisées récemment par Coulmont (2013), serviront ici comme clé d’interprétation d’une telle réussite. L’auteur de cet article profite de cette note pour remercier très chaleureusement Baptiste Coulmont pour son aide technique.

9 D’où l’intérêt d’explorer ces liens de citation d’abord manuellement plutôt que d’utiliser un logiciel « aspirateur de liens », même si, au-delà des résultats présentés ici, notre dispositif d’enquête peut être automatisé et surtout utilisé de manière itérative pour objectiver de manière dynamique et originale les évolutions et recompositions du catholicisme français en suivant en temps réel l’évolution de ces liens et des controverses qui ont cours dans le réseau par détection de la propagation de mots-clés (projet en cours).

10 « "Plutôt que de réagir chacun dans son coin, [Les Sacristains] voudrait être un lieu de débat centralisé, facilement identifiable, qui contribue à une information plus équilibrée sur l'Église", ambitionne Koz, l'un des fondateurs. [...] Un collectif de "modérés" insiste Koz. ». Extrait de <http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Les-sacristains-sonnent-les-cloches-sur-Internet-_NG_-2009-09-14-538999> (dernière consultation le 13 mai 2014).

11 Voir <http://orabibeque.wordpress.com/a-propos/> (dernière consultation le 13 mai 2014).

12 <http://www.pelerin.com/L-actualite-autrement/Notre-palmares-des-meilleurs-blogs-cathos>, dernière consultation le 13 mai 2014.

13 Nous avons gardé un blogueur étranger parce que, d’une part, il était francophone, et que, d’autre part, il apparaissait largement inséré dans le tissu des blogueurs catholiques identifiables comme français

14 Une blogueuse comme Aliocha intégrée dans notre base apparaît comme frontière car, si elle est largement citée par de nombreux blogs explicitement catholiques, suite à l’envoi de notre questionnaire elle refuse d’être reconnue publiquement comme membre de la cathosphère du fait de la neutralité requise par son métier de journaliste.

15 <http://www.leforumcatholique.org/>, dernière consultation le 13 mai 2014.

16 L’algorithme de Fruchterman-Reingold est un algorithme de spatialisation graphique. Son principe est extrêmement simple, mimant celui d’un champ de force : tous les nœuds se repoussent entre eux, respectant le principe des aimants. Les liens servent de ressort entre deux nœuds. À chaque passe de l'algorithme, on applique la somme des forces sur chacun des nœuds. On déplace ces nœuds jusqu'à trouver un état stable (Fruchterman et Reingold, 1991).

17  <http://charlesvaugirard.wordpress.com/2013/07/30/il-y-a-de-nombreuses-demeures-dans-la-cathosphere/>, dernière consultation le 14 mai 2014.

18 <http://niobium.fr/2011/03/08/blogospherium-catholicum/>, dernière consultation le 14 mai 2014. Un théologien catholique appelle également en privé cet ensemble de blogs influents les « catholibans », associant les termes catholiques et talibans pour dénoncer, explique-t-il, moins leurs convictions radicales que leur propension à la dénonciation des autres entrepreneurs identitaires catholiques.

19 Phénomène documenté par l’historien Claude Langlois (1995) quand il analyse le dimorphisme sexuel au sein de l’Église catholique au 20e siècle, et par l’auteur de cet article selon l’hypothèse d’un phénomène de dévirilisation du clerc au sein de la modernité renforcée par la victoire absolue de ce que Tin (2008), appelle la « culture hétérosexuelle » (Tricou, thèse en cours).

20 Comme le montre l'arbre hiérarchique à l’origine de cette partition, il est à noter que les groupes 2 et 3 et les groupes 4 et 5 forment deux ensembles cohérents qui eux-mêmes forment un ensemble qui se distingue de ce groupe 1. Image 100000000000024F0000024E236A9573.png

21 Il faut préciser ici, que le prêtre est dans une position complexe du point de vue de l’expression publique de ses opinions politiques : dans le droit Canon est inscrite l’interdiction pour les clercs de toute militance explicitement politique sans accord des évêques. Ce qui n’empêche pas un certain nombre de prêtres blogueurs qui se sont lancés publiquement dans la bataille contre le « mariage pour tous » comme le Padreblog d’affirmer que s’ils sont prêtres, ils sont aussi et avant tout des fidèles comme les autres, et à ce titre, ont droit à la liberté d’expression, jouant ce faisant, sur une ambigüité de l’ecclésiologie du Concile Vatican II quant à la définition du terme latin cristifideles et au périmètre du groupe par ce terme désigné.

22 <http://www.koztoujours.fr/ils-nous-croyaient-effaces>, dernière consultation le 13 mai 2014.

23 L’équivalence structurale est une mesure qui tend à séparer un groupe en deux (agents et patients) et à montrer les rapports de forces qui les constituent comme tels. Une équivalence structurale est établie entre deux agents quand, sans forcément qu’ils soient liés entre eux, ils possèdent des ensembles de liens similaires avec un nombre équivalent de patients (Lazega, 1998).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure - Représentation graphique du réseau des blogs et sites de la cathosphère à partir de la base de données « liens » (D<1).
URL http://journals.openedition.org/ticetsociete/docannexe/image/1899/img-1.png
Fichier image/png, 362k
Titre Figure - Représentation graphique du réseau des blogs et sites de la cathosphère à partir de la base de données de « liens » (D <20).
URL http://journals.openedition.org/ticetsociete/docannexe/image/1899/img-2.png
Fichier image/png, 1,4M
Titre Figure - Représentation graphique du réseau des blogs et sites de la cathosphère à partir de la base de données de « liens » (D <20) regroupés en communautés cohésives.
URL http://journals.openedition.org/ticetsociete/docannexe/image/1899/img-3.png
Fichier image/png, 281k
Titre Figure – Liste des items de la base de données des « attributs ».
URL http://journals.openedition.org/ticetsociete/docannexe/image/1899/img-4.png
Fichier image/png, 447k
Titre Figure – Positionnement des variables qualitatives, des variables quantitatives supplémentaires en fonction des axes, et résultat graphique de l’ACM
URL http://journals.openedition.org/ticetsociete/docannexe/image/1899/img-5.png
Fichier image/png, 341k
Titre Figure – Regroupement des blogs selon la classification hiérarchique sur les composantes principales.
URL http://journals.openedition.org/ticetsociete/docannexe/image/1899/img-6.png
Fichier image/png, 34k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Josselin TRICOU, « La « cathosphère », montée en puissance de nouvelles autorités religieuses ? », tic&société [En ligne], Vol. 9, N° 1-2 | 1er semestre 2015 - 2ème semestre 2015, mis en ligne le 01 février 2016, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/ticetsociete/1899 ; DOI : 10.4000/ticetsociete.1899

Haut de page

Auteur

Josselin TRICOU

Josselin TRICOU prépare une thèse sur les masculinités dans l’Église catholique. Il a consacré plusieurs articles à la mobilisation des catholiques contre le projet de loi français d’extension du mariage aux personnes de même sexe : « Un bloggeur dans la manif pour tous, consécration d’une autorité identitaire et diffusion catholique d’une dénonciation » (dans la revue Sextant) et « Combat culturel, nouvelle évangélisation ou auto-prosélytisme ? Des prêtres à l’épreuve de La Manif pour tous » (dans l’ouvrage dirigé pae même sexe&e aable"#bod.ur aks cp;sociPytisme ? Des pr&ecs ? s desme ? DedtholicismeCNRS -top" href="#article-1899">Haut de page

avEne i r e
ssu id="a
Jossel2233s="text">Auteurnumbe x>1-2&n11sp;|&nb;1er setre 2015, mis en li7 ifo/="text">Auteure li1 id="a
Jossel2076s="text">Auteurnumbe x>1-2&n10sp;|& 2-3;1er setre 2015, mis en li6est 2015 - 2ème se7 ifo/="text">Auteur li1 id="a
Jossel1969s="text">Auteurnumbe x>1-2&n10sp;|&nb;1er set 2015 - 2ème se6 ifo/="text">Auteur li1 id="a
Jossel180">="text">Auteurnumbe x>1-2 | 1er set 2015 - 2ème semestre 2015, mis en lig ifo/="text">Auteur li1 id="a
Jossel1361>="text">Auteurnumbe x>1-2&n8sp;| 1er set 2015 - 2ème sent dere 2015, mis en li4 ifo/="text">Auteurencer, elemenrts de TIC ?/h3> li1 id="a
Jossel1362>="text">Auteurnumbe x>1-2&n7sp;|&n2;1er setre 2015, mis en li3 ifo/="text">Auteur li1 id="a
Jossel1277>="text">Auteurnumbe x>1-2&n7sp;|&nb;1er set 2015 - 2ème se3 ifo/="text">Auteur li1 id="a
Jossel1149s="text">Auteurnumbe x>1-2&n6sp;|&b;1er setSiqued15 - 2ème se2 ifo/="text">Auteur me:etorites quenquêts,etorités r runtées/h3> li1 id="a
Jossel1024s="text">Auteurnumbe x>1-2&n5,4 du2-3;1er setr015, .e se1 /t 2015 -.e se2 ifo/="text">Auteur li1 id="a
Jossel935s="text">Auteurnumbe x>1-2&n5,4 dunb;1er setr0< ifo/="text">Auteur li1 id="a
Jossel843s="text">Auteurnumbe x>1-2&n4,4 dun2;1er setr0&0t; ifo/="text">Auteur es deun dièrssre é&eaent qTIC ?/h3> li1 id="a
Jossel75">="text">Auteurnumbe x>1-2&n4,4 dunb;1er setr0&0t; ifo/="text">Auteur li1 id="a
Jossel587>="text">Auteurnumbe x>1-2&n3,4 dunb-2;1er setr009t; ifo/="text">Auteur li1 id="a
Jossel448>="text">Auteurnumbe x>1-2&n2,4 dun2;1er setr008 ifo/="text">Auteur [En li/td> plus équili?/h3> li1 id="a
Jossel326s="text">Auteurnumbe x>1-2&n2,4 dunb;1er setr008 ifo/="text">Auteur li1 id="a
Jossel55s="text">Auteurnumbe x>1-2&n1,4 dub;1er setr007 ifo/="text">Auteur [En li:edix es épeusegn3> li1 id= id=
Jossel54s=Tds se repumu gos 2> inotes --> avIssu r e
id="a
Jossel564s="text"" lang="fr">La « cathoÀr Ignacas été [En ligne],/h3> li1 id="a
Jossel90s="text"" lang="fr">La « catho"text"styResolxe-ntégus :up m&case;hoC/h3> licévrsfidèles..] Un3> li1 id="a
Jossel74hoCjmnus d'ur prifrune/h li1 id="a
Jossel149s="text"" lang="fr">La « cathoCjmnus durdi; idr /h3> li1 id="a
Jossel559s=A cusine une inf-cl li1 id="a
Jossel870s=m>items id=
id="a
Jossel325s="text"" lang="fr">La « cathoardé unecaptr/h3> li1 id="a
Jossel565s=Crurdi;s li1 id="a
Josselals.openedition.org/ticetsociete/1899 ;?v> inotes --> avC"modérlicSiquedaryr e
id="a
Josselals.openedition.org/ticetsociete/1899 ; backend>2rm ResoFldèRSS" src="docanFldèRSS"exe/im4k FldèRSS #quli1 id= inotes e
id="a
Josselals.openedition.org/ticetsociete/1899 ; ?v> été [En ligne],/h li1 id="a
Josselals.openewses fm&.org/ticetsociethosphLs faias Org/Eicetso #quli1 id= inotes
av
e
id=
Josselals.opeurs.mshp empnmen//www.2rm ResoMaisliques 'ur pcrsse doe dne éP emp Nmen" src="docanLcat Maisliques 'ur pcrsse doe dne éP emp Nmen"exe/image/1899/img-6-sm644/-cat-mshp empnmen" />Jossel.2rm ResoAave;" src="docanLcat Aave;"exe/image/1899/img-6-sm645/-cat-save; alt="widthCr79" heightCr32s #quli1 id=
Josselals.opeurs.univ-p emp13'un dorm Resourcnt cnus dP emp 13 Nmen" src="docanLcat urcnt cnus dP emp 13 Nmen"exe/image/1899/img-6-sm646/-cat-p emp13'alt="widthCru4">1heightCr32s #quli1 id=
Josselals.opeurs.uqam.ca dorm Resourcnt cnus ddu Québ éne Mjetréal" src="docanLcat urcnt cnus ddu Québ éne Mjetréal"exe/image/1899/img-6-sm647/-cat-uqam.alt="widthCr87>1heightCr32s #quli1 id=
Josselals.opeurs.doaj//www.2rm ResoDusec; iy of Org/ Accrss Jedition" src="docanLcat Dusec; iy of Org/ Accrss Jedition"exe/image/1899/img-6-sm648/-cat-DOAJ'alt="widthCru30" heightCr29s #quli1 id=
Josselals.openedition.org/ticetsociete.2rm ResoPo de lentre vuon desSur pcrsshume pes de Inter mn" src="docanOrg/Eicetso Jedition"exe/im4k #quli1 i
-cath
e
Josselals.openedition.org/ticetsociete/1899 ; ?v>Jossel325s="text"" lang="fr">La « cathoardé unecaptr/h3> #160; – 8">Josselals.openedition.org/ticetsociete/1899 ; ?v>>Fldè et dndapport #qup>e
Josselals.openedition.org/ticetsocietehoardé obéiiques Org/Eicetso Jeditionrniè#160;– 8">JosseleforumcatholodelcietehoÉdnus dre éLodelrniè#160;– 8">Josseleforumcnedition.org/ticetsociete/1899 ; lodelehoAccusembstè #qup>
fo gro quotation --wforcro quotation --ce erWforcro // : "I" class="sect } }; //]] s/osseli // ie& « fr&ns eêquurl=1&/18 ed=1", succrss: fuxes, e(re tditedData ) { jQfiry( 'y --> ota.lxe' ); (de(re tditedData ); } }); // ' );af er(re tditedDataCicldby ); jQfiry( 'ysho dcuIls [le-1899lass="sect]' );af er(r';1er set8">Jossel#ticldby">Cihistori #' ); jQfiry( 'yticldby li' );css( "méein","1em 0" ); } } }); son 8">Jossel'+ [.a.url+'">'+ [.a.n/sp+' #'); Josseleforsumcss=".org/ticetsociet">cév in #'); "); (de(""text">Auteu\"cookielxe\">Elercs emps révnnairnavits-cltouche lcath, le caccrp en pmmune atholique cookies. 8">Josse\leforumcathoorg/ticetsociete6540\">Eleompétrticl #qu3> text">Auteu\"closecookielert\"#qu3> ");ottr("id", "cookielert");orcrndTo(" "); $("a,.closecookielert");click(fuxes, e() { vaexpDatei= new Date(); expDate.setTtml(expDate.getTtml()2+ (365 * 24 * 3600 * 024F)); ar l’h.cookiei= "__cookielert=1;expusee=.2+ expDate.toGMTString()2+ ";dome p=oorg/ticetsociet;path=eh; $("#cookielert");remove(); }); } }); Josseleforumcathoorg/ticetsociet">Org/Eicetso # sub’urnav-toggle-xhow" e id="aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Josselals.opebook oorg/ticetsociet">"text">Auteur Livion dessur pcrsshume pes de Inter mn/h li1 id="aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Josselals.opebook oorg/ticetsociet/ppoa se s" Livion/h li1 id="aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Josselals.opebook oorg/ticetsociet/ont ashm&e e catholice..] Un c li1 id="aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Josselals.opebook oorg/ticetsociet">Eleompétrticl #quli1 id="aivivivh/ul> id="aaaaaquli1 id="aiviv id="aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Josselals.openedition.org/ticetsociet">"text">Auteur R vuon dessur pcrsshume pes de Inter mn/h li1 id="aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Josselals.opeathoorg/ticetsocieteppoa se s-jedition" svenravumn/h li1 id="aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Josselals.openedition.org/ticetsociete6438">Eleompétrticl #quli1 id="aivivivh/ul> id="aaaaaquli1 id="aiviv id="aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Josselals.opecientdaciet">"text">Auteur Anique-sd'ur prifrunen/h li1 id="aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Josselals.opecientdaciet/se leshoAccsme ? Dedbx esique-s/h li1 id="aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Josselals.opecientdaciet/about">Eleompétrticl #quli1 id="aivivivh/ul> id="aaaaaquli1 id="aiviv id="aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Josselals.ope’un eoritiet">"text">Auteur Ca09-0sentre cherche/h li1 id="aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Josselals.opeathoorg/ticetsocieteppoa se s- book hoCioa se sques co09-0s/h li1 id="aaaaaaaaaaah/ul> id="aaaaaquli1 id="aivh/ul> id="anotes e aaaaaaaaaa sub’u" e id="aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Josselals.openewses fm&.org/ticetsocietho"text">Auteur S'abonnJosselals.opese lesoorg/ticetsocietei dexlert.php?a=>Josselin TRI"text">Auteur Accsme ? Dedbci comce/h li1 id="aaaaaaah/ul> id="aaaaaquli1 id="aiviv Josselals.opeathoorg/ticetsociete14043s=Org/Eicetso Freemium #232n/sp="ul" valupeleforumcnedition.org/ticetsociete/1899 ;" checke>e Sextantqulabel if/ if/ aaaaaaaaaaaaaaaaaahinput typesoe leo>232n/sp="ul" valupel" /> hlabelqu/aorg/ticetsoe leo>>e R chercher/h3> buttso e aaaaaaaaaa hotes e aaaaaaaaaaAuteur sub’u" e bg-=avx>e Auteuricrat icra- <3> Inus équils g>, «&n> id="aiviviviviv id=