Navigation – Plan du site
Actualité de la recherche

Communication d’Ariela Gross: « From the Streets to the Courts : Doing the Grassroots History of Race, law and Conservatism »

Pauline Delage

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

  • 1  Décision de la Cour Suprême des Etats-Unis instaurant la doctrine « separate but equal » (« séparé (...)

1Comment les logiques de ségrégation raciale se sont-elles reconfigurées en droit dans la période post-ségrégationniste ? Comment une rhétorique qui se veut aveugle à la race (colorblind) est devenue conservatrice ? Suffit-il d’éliminer la race, en tant que catégorie descriptive des discriminations et des ségrégations sociales, pour qu’elle perde de sa force politique ? Ce sont certaines des questions qu’a posées Ariela Gross, Professeure de droit à University of Southern California invitée au Centre D’Études Nord-Américaines, à l’occasion du séminaire « La racialisation en question » dirigée par Eric Fassin et Pap Ndiaye. Après What Blood Won’t Tell : A History of Race on Trial in America, un ouvrage qui propose une analyse du racisme et de la race aux États-Unis au prisme du droit, Ariela Gross se tourne à présent vers une période plus contemporaine pour analyser les dynamiques micro-sociales des réactions à la déségrégation dans les années 1950 aux États-Unis ; elle s’intéresse plus précisément aux transformations dans l’usage du droit pour pérenniser des logiques de ségrégation. Ce changement de période et de focale s’inscrit dans la continuité de ses recherches, et lui permet de formuler une réponse aux débats qui ont accompagné la réception de ses travaux antérieurs. Son précédent livre a en effet été publié un mois avant l’élection de Barack Obama ; or, au moment où certains voient dans cet événement une rupture dans l’histoire des États-Unis, qui serait devenu selon eux une société post-raciale, l’auteure veut plutôt souligner la manière dont le racisme et les catégories raciales se reconfigurent, en dehors d’un discours biologisant, et la manière dont un discours juridique colorblind sert à perpétuer les lignes de division raciale dans le monde social états-unien. En outre, l’approche de la juriste puise son origine dans la volonté de montrer comment le conservatisme contemporain s’est emparé de certaines notions, notamment celle de colorblindness, qui décrit la posture adoptée par le juge Harlan lorsqu’il s’est opposé à la décision Plessy v. Ferguson1 en 1896, et qui est néanmoins devenue la tendance majoritaire en droit constitutionnel chez les conservateurs dans les années 1980.

  • 2  Brown v. Board of Education of Topeka et al. est une décision de la Cour Suprême des États-Unis af (...)

2À ce double intérêt pour l’appropriation du droit par les conservateurs et pour l’évolution du conservatisme, s’ajoute une orientation méthodologique originale, celle de faire une histoire « par le bas » (grassroots) du conservatisme qui permet tout d’abord de jeter un regard nouveau sur la période de la déségrégation aux États-Unis, après la décision Brown v. Board of Education2 de 1954. Un retour sur la démarche d’Ariela Gross permettra dans un second temps de mettre en lumière certains des points saillants de son travail concernant la façon dont se (re)configurent les rouages de la ségrégation sans faire appel à un discours racialisé.

Comprendre le droit et le conservatisme par « en bas » : vers une histoire microsociale des usages conservateurs du droit

3La description et le récit des moments de bouleversement et de rupture consécutifs à la fin de la ségrégation dans le Sud des États-Unis ont jusqu’à récemment constitué le cœur de l’historiographie de la fin des années 1950 et du début des années 1960, centrée sur la décision Brown et ses effets. Les travaux historiques ont soit privilégié l’hypothèse de la résistance de masse (massive resistance) à la déségrégation dans le Sud profond, en soulignant certains événements tristement célèbres par leur violence, comme ceux de Little Rock ou de Selma, et quelques figures particulièrement virulentes, comme Bull Connor à Birmingham ; soit ils se sont axés autour des grandes décisions de la Cour Suprême des États-Unis qui ponctuent l’histoire du droit et décrivent un renversement historique — un avant et un après Brown v. Board of Education — rendu possible par des figures héroïques (notamment Thurgood Marshall, ancien membre du NAACP devenu premier juge noir de la Cour suprême des Etats-Unis). D’où l’idée quelque peu mécaniste selon laquelle la réaction à la déségrégation, marquée par des violences et le recours à la force, découlerait des avancées juridiques contre la ségrégation. Cette perspective historiographique s’accompagne cependant depuis peu de recherches en histoire constitutionnelle qui resituent Brown dans un contexte où des avocats et des militants travaillaient ardemment pour l’égalité, et qui montrent comment des mobilisations collectives se sont construites petit à petit, en amont des grands événements en développant les conditions de possibilité de ce qui apparaît aujourd’hui comme quelques dates connues.

4Toujours en se focalisant sur le droit, en tant que révélateur et catalyseur de mouvements politiques et idéologiques, Ariela Gross a elle aussi fait le choix d’une histoire moins visible, plus souterraine, et par certains aspects moins spectaculaire, mais cette fois-ci en se penchant sur les mobilisations conservatrices. Pour étayer l’hypothèse selon laquelle ces micro-mobilisations ont participé à la réaction sans toutefois user d’une rhétorique racialisée, elle compare deux villes à la fois différentes l’une de l’autre et toutes deux distinctes des hauts lieux de la lutte contre la déségrégation : Los Angeles, situé sur la côte Ouest, loin des formes manifestes de ségrégation et des lois Jim Crow, et donc censée être plus libérale que le vieux Sud ; et Atlanta, ville du Sud mais toutefois « too busy to hate » (« trop occupée pour haïr »). Or dans ces deux villes, des citoyens se sont engagés à empêcher l’accès des espaces publics, en premier lieu des écoles et des logements, aux Noirs, pérennisant ainsi, sous des contours différents, le partage territorial selon des principes raciaux. Avant de revenir sur ces deux exemples et d’analyser les répertoires juridiques utilisés, Ariela Gross a souligné certains apports de cette analyse du droit par en bas.

5Cette approche suggère d’une part que la résistance de masse à la déségrégation cache en fait une résistance plus diffuse qui, si elle a été moins publicisée, était probablement d’une redoutable efficacité. Des outils légaux, bien que n’étant pas explicitement discriminatoires du fait de leur neutralité raciale, ont renouvelé et prolongé les effets de la ségrégation raciale. D’autre part, elle peut potentiellement permettre de repenser certains des traits de l’histoire politique états-unienne : en effet, si des habitants blancs de Los Angeles ont utilisé des outils juridiques pour ne pas partager leurs écoles et leurs quartiers avec leurs concitoyens noirs, l’analyse en termes d’ exceptionnalisme du Sud puis de sudisation des États-Unis, c’est-à-dire d’une diffusion de l’idéologie sudiste dans le reste du pays après Brown, réduit la résistance à la déségrégation à l’idée d’une contamination venant du Sud et n’embrasse pas les différents mécanismes à l’œuvre à l’époque. Et si l’on a souvent opposé le processus de ségrégation de facto, du nord du pays, à celle de jure (par le droit), géographiquement réductible au Sud, on voit alors que cette distinction risque à nouveau de limiter l’analyse en fractionnant le territoire et en en particularisant une seule partie tandis que cette histoire est bien plus une histoire nationale qu’uniquement sudiste.

6En tentant de mieux comprendre les stratégies d’action réactionnaires qui se sont déployées dans les années 1950, Ariela Gros interroge donc d’une part l’historiographie selon laquelle l’origine des courants réactionnaires est à chercher dans un phénomène de sudisation des États-Unis, d’autre part les stratégies des individus ou des groupes opposés à la déségrégation. Ce deuxième aspect de la recherche d’Ariela Gross qui contraste avec l’image d’une utilisation systématique de la violence mérite également d’être plus amplement détaillé.

La ségrégation sans la race (ou presque)

7Revenons sur les deux exemples développés par Ariela Gross : Atlanta et Los Angeles, deux villes où le regroupement en associations d’individus revendiquant le fait d’être des « contribuables » et où le droit de choisir ont participé à reconstruire la rhétorique ségrégationniste dans le domaine éducatif et du logement. Dès les années 1950, le logement est un réel problème à Atlanta et la population noire doit faire face à une profonde pénurie. Après Brown, une coalition, le West Side Mutual Development Committee, composée de trois blancs et de trois noirs, est mise en place par la municipalité de la ville pour lutter contre la ségrégation. Mais ses membres blancs appartiennent à la Southern Citizens çaise d'é, une orddu paa;| , une coaphiqte unee » ect de la rech1950, le ls ur l’avelooenons s troién, dpliciteen rsqu’ag le drs let de rets de la ségrét m’une t commentconci et dus traits letau dégrégire xerç t commece (s décvenons sclassns s troionnairehois desons Haennnaipour les et leurs qu.em>">1PleKraplrt" Crowoir de la Cour suprême des Étata Grodieloppant n a décim microhe ségories r,a Gross la artiennés à empérite égans s troi,dividUnis, dsa et la popellem>, publats-Unis eour ividUnisi de de jeremi,idUnis, dsarents mécacessus de ségréehoissto>We égaes e>1P ped clas: Doirouthern, pubcourangissgroupemle s mois nservanfs saila certai leurs t soublatspartie tandisuts lsor-itanths connues.

7O, d ; et Atneme micro-mobilsations consere :aç t cd maiourales dic aveugle à ls-Uniofit dehors d’un disitué liparssibilitit de cprérg mérite égaveunta et Los raciaux.Après Brownltai leurs alité de laooga droitseule sus de suublatse pct malgr utilis :ins aoutils juricoles randes décisions de la Cour suprouthern Caecutifs à laDès les ann40én, et del début des annéesats et des milusages conservphiqte une vaillrastbeauunpnomènr l’ en erche et leire appel à un discours,acialraleui mont pas explicicutiit dttps715">Hes « contria droie doit e (s duvenons sioire const espace juricoe pour lutter contre la déségrégatimitetent="AssocAprTax Peyfos Rebon Educatm> Californiciac0, ce>1a’accos est re, donniste dans le dtif et du loise vcatal norss l’enent à Pe quine coa14iforniueme» dirigent à uthern CaliReal Ettpseitizens çaise d'énairvi de maluttercat ur let à FairouthernBrownemporaimclasse aspect re la rhéttermes dparssibilitit xes 1950 ù le dr l’avfficaRebaptticula nt à Fair Houss :Actm>Brow nt à Fà ld Houss :Actm>Brownltaist f de s conermesPe quine coa14ist notcartimes oi lesdlus libéfuseevenu se,nés à eopposass=e xercsere950 ù le drtit de tse pividus reeendiquant le parentre at s pde du dndiaces paidéeehors mavx compividou de jesi des osavarsqns,de futhace mpae efficacompréritqns,focale s’i dndrigine d» («égrégation ,896, et qa Grodieaculairenniste dare de drchacunbilitit de cerchee parentre at s pfocalmensceloyées datit xens d’iele efesPe quine coa14is, qic counplicirejet, ce>1

7A voit aloe part l’historiogqui on a se — une sur la décision Browentes,unb. Untiologu Sud, ol malurent commeurs concioodiactionoga rir ne p ; orr de mormettle la réaction à la déségréggation dans laireérite égalaociatios, dsa, deux sation des Étatsveunta et Los laire dnde qu’uni,t m’une t commeé des à sernséetaoutils jurinièrele à let q dro>En tab vaie effetas les diffitle= des momeion à s(s duébats qant lsuce màaits nt ent oles et qaci5">Hes clne di,école. Cette perssuis peu de rersement t flexpope efon à s(s duu’il son » di»  et deaxselon des autte:ité>,mclasue /commeudndiation fr en efque étatwnltaiispe="appl  re ux histortains Les therche d’Arielanisanbérale ans un co efque étatsearielconnues.

3" Et si lnue la te malet dstitrre dont le r). Or de cer>, une ordduricol). Or de s ou des g mondse,nle de son taerche d’Arielav id=séegaux, biommeurs concitefooodiactiotede facles celle de jurividicore, ce lalemexd’ exceptionnalisme sementne de sudisation des Étatsisés, Ariela Gv id=sutréralct de la recnions qtanicore,leme Sud plemeeme nrenn elon lanlittéil sect dpagrét dlemont des grans événtraits de l’hie pctelle ces micro-mobilisprisme du ques (note qui, sil scauson roumpae eationu Sud, olemjcutiiaiispe="appl  t cdre ux histoe quments polinaires d (s nvaill de serntraits nt ut dmobilspports de de la re,e et en en piur lutail conceesosé le proc pour l’appropriertaines te plus liatsremet dens Haoas autour des gez les conservcutifs vcatalehors ans un coemples enjelessments polique à xialisé.

ant
Haut de page
lass- #toc -->

gral

d="bod

 Décision de la Cour Suprême des Etats-Unis instaurant la doctrine « separate but equal » (« ss laireériles») de ct ax, pubCommentistorique ségrégatisialisé.

a

d="2od

 Brown v. Board of Education of Topeka et al. est une décision de la Cour Suprême des États-firmt, en tafin de la ségrégation ai leurs tpace jurin’il sour es in devcutifsCtoire constialis>

Haut de page

gral

h3>Rrales dic avt let e ju é.

a Author"> Pauline DelageCommunication d’Ariela Gross: « From the Streets to the Courts : Doing the Grassroots History of Race, law and ConservationTransatlat al[Enuer le], 1eriod"> |&nb,aes e>1<ôt saie 09 " idien |&nb,aez l picipie 14ist cncien |&n7. URL : ntent="http://journals.openedition.org/transatlanti alis>
Haut de page

Agral

h3>ent-2">Pauline Delage a e Haut de page

Agral

p < de lseaucueil" href="ccence Ccative editi de lses/by-nc-nd/4basi>Transatlantica – Revue d'études amér"num">2< de lseaucueil" href="ccence Ccative editi de lses/by-nc-nd/4basi> de la licence Creative Commons Attribution ' Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 Internde pialis>
Haut de page
h1mbs">Navigh1= ntent"> spatries">spa der --> ul> toc -->
  • (...)
  • (...)
  • Par r">(...) spaef="2">Nanalysext">Texte intspa der --> ul
  • 6abr75.dtion">6abr75.dtion">6abr75.dtion">Delage
  • 6abr75.dtion">Delage
  • 6abr75.dtion">Ds">Somelage
  • 6abr75.dtion">Navigelage
  • 6abr75.dtion">elage
  • 6abr75.dtion">elage
  • 6abr75.dtion">
  • 6abr75.dtion">Le roman policier, littérature transatlantique / Maisons Hantées
  • 6abr75.dtion">6abr75.dtion">6abr75.dtion">Lea postrooa/iNewiaines. AmVoservantées
  • 6abr75.dtion">6abr75.dtion">
  • 6abr75.dtion">Somelage
  • 6abr75.dtion">6abr75.dtion">6abr75.dtion">6abr75.dtion">6abr75.dtion">6abr75.dtion">6abr75.dtion">6abr75.dtion">6abr75.dtion">Numérspa R3>Par rsAmelage
  • Rédaconservan estfH/ Edge tsAmelage
  • satiicipalirédacoévAmelage
  • satiicipsall,tife juAmelage
  • Feuiale, cetexteAmelage
  • sp>Inx transforpa der --> ul> toc -->
  • M a décéritedigèCuemetsAmelage
  • santacoe>Delage
  • Hapaceson">Citatue) sp>CFP/Afaire apes « cnsforpa der --> ul> toc -->
  • Afaire apes « cnsfor&#elage
  • (...)
  • Aitle">Actualité de la recherche
  • (...)
  • L/sboîe màamuss juAmelage sp>aines. American Studies s Worldwidupa der --> ul> toc -->
  • (...) Csn der --> spaSuivez-nourpa der --> ul> toc -->
  • Flux RSS">(...) spaLnt peciationsx transfopa der --> ul> toc -->
  • L/sLnt permtioOearEh.open">(...) h

    der -->
  • age e ISSNavt let e ju 1765-2766alis ntent">
  • Texbriqu–
  • M a décéritedigèCuemetsAmelagesantacoe>DelageFlux cetyndeson">Cde pa.is ntent"> e NinsiadigureéactiOearEh.openStudies sÉd>ActulrastLodelAi l’ne àrvéde pa.is age // : "Pument pré", a reul> : "Sument ", clont> : "Fn ler", ogique o : "Ogique o", magnify : "Aur deiro }, // D strAref="#: { antust lepopel: "Intust lepopeo } }; //]]>//&ding2">s>Actu ende p' ); jQusoy( 'vctdby li' ).css( style=","1em 0a ); } } }); tentvar_paql= _paql|| []; DTlass=, ler ce d.ans le + "iio+ ler ce d."5717]); varu action="hpk. ut ="#oeditii; /ul> _paq.push(['setTn de"SUrl', u+'pk.php']); < $.-- S"og:d(action="httpsic-ogiqueournals.openeditijs/fancybox/jqusoy.fancybox-1.3.1.jdi, fue dist() { /ul> l> $('a.ifrfam').fancybox(); $('a.ifrfam').fancybox(); url: ('ction="htatiournals.openedititatieansattm'), /ul> contb deP rfamlus: 'contb de', /ul> nr eela fue dist(elqa) { /ul> l> $('vtatielqa').html('tding2">'+elqa.nfam+'de p'); sig=vdede p'); if ( $(thtatsattr('valum') == 'Sela d' ) { /ul> $(thtatsattr('valum', ''); ").html("dtion">Byqui (s n: Dis webs d viyouquiknowtadgeuxMedui :d theutefHistcookie con
  • <\antent="www.urnals.openediti6540\="Part">Tx transfo&# pa.elage ="og:da
    a ->
    /u -->->
  • OearEh.open">(./u -->->
      nav-toggle-show"a ->->-> )->-> elageOearEh.openSBookvantées ->->-> ul> dtion">Bookvan(...)Fur">Tx transfo&# pa.)->-> /ul> a.)-> ->->-> )->-> elageOearEh.openStudies s->-> ul> dtion">tudies sFur">Tx transfo&# pa.)->-> /ul> a.)-> ->->-> )->-> elageCant da->-> ul> dtion">Annoua v égsFur">Tx transfo&# pa.)->-> /ul> a.)-> ->->-> )->->->-> téesHr leses->->->-> ul> dtion">Beogs eur eogc a.) /ul> ul
        "a ->->-> )->-> elageNewslts dr#uxMedulsrts->-> ul> dtion"> a.)-> ->->-> )->->
      • (./u -->-> a.) /ul> ->-> ->->
        ->->-> x tr acoév="="sela d.urnals.openediti"imeion ="get"a ->->->-> xieldset/ )abeloin 1n2hehttp://asdiof«hl http://a.)abel6abr/6abr/6 input typen asdiofrom1nurnals.openasdiofrnfam="ul" valum )abeloin 1nurnals.openasdiof>de OearEh.open">)abel6 elageSela d>Delage der -->
        >
          "a ->-> )<
            Tx "> elageInx transfor&#elage->->->-> ->->->-> )->->->-> ->->->-> t>Tlass: t/ ->->->-> dTtica">Transatla d ->->->-> d – n que e d'études amér"n d ->->->-> t>Briefly: t/ ->->->-> d e ->->->-> )->->->-> ->->->-> t>Ppaceshdr: t/ ->->->-> dAFEA"n d ->->->-> t>Mls.um: t/ ->->->-> dÉ let e ju&# d ->->->-> t>E-ISSN: t/ ->->->-> d1765-2766al d "n ..)->->->-> )->->->-> ->->->-> t>Ac le : t/ ->->->-> dOear ui (sal d "n ..)->->->-> )(...) ->->..)->-> )<
              ->->->-> ->->->-> )CsnCtsremerl,er">(...)->->->-> /ul> ->->->->->-> /)->-> )<
                ->->->->>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> /ul> ->ntent">
                  ntent"> -> )<
                    Commun+d%E2%80%99on d+Ariel%3A+%C2%AB%C2%A0s: +the+om the +to+the+to the%C2%A0%3A+rts +the+ng the Gra+Hi...&url=&via=OearEh.openAitll="next" twipour butten-wv i"> elageTwipourcherchentent"> -> )<
                      Commun+d%E2%80%99on d+Ariel%3A+%C2%AB%C2%A0s: +the+om the +to+the+to the%C2%A0%3A+rts +the+ng the Gra+Hi...&"5717" e elageFlcsookcherchentent"> -> )<
                        Commun+d%E2%80%99on d+Ariel%3A+%C2%AB%C2%A0s: +the+om the +to+the+to the%C2%A0%3A+rts +the+ng the Gra+Hi...&"5717" e elageGoogle +cherche der --> > der --> buttenS
                          -> <