Navigation – Plan du site
Comptes rendus

SIDAet maternité

Patrice Cohen et Suniti Solomon (éds), AIDS and Maternity in India, Pondicherry, French Institute of Pondicherry, 2004, 279 p.
Frédéric Bourdier
p. 183-183
Référence(s) :

Patrice Cohen et Suniti Solomon (éds)

AIDS and Maternity in India, Pondicherry, French Institute of Pondicherry, 2004, 279 p.

Texte intégral

1Treize auteurs abordent la problématique de la transmission maternelle du VIH en Inde et retracent les grandes lignes de la stratégie nationale de lutte contre le sida avec une mise en perspective de la politique engagée au Brésil et en Afrique subsaharienne.

2Des contributions proposent des angles d’approches précis : modes vernaculaires de sustentation et d’allaitement, représentations et pratiques liées à l’accouchement, retombées de la violence et de la discrimination féminine envers la santé reproductive. D’autres écrits fournissent un cadre de présentation générale censé faire le point sur des programmes régionaux, principalement en Tamil Nadu. Certains de ces textes pèchent par une rhétorique peu informative qui ne reflète guère ce qui se passe concrètement : c’est le cas de la présentation consacrée à la prévention, qui offre une vision idéalisée du ­programme national, et de celle du programme UNICEF dans le Sud du pays, qui relève – tout au moins jusqu’en 2004 – plus d’une intention que d’une implantation concertée.

3Parallèlement à l’intervention publique, qui peine à se doter d’une certaine efficacité tant épidémiologique que sociale et mobilisatrice, et reste à l’état de projet, l’ouvrage se concentre sur quelques expériences pragmatiques réalisées par le secteur non gouvernemental. Deux exemples montrent comment des priorités identifiées par des acteurs de terrain parviennent à être systématisées pour se tourner en actions durables. YRG care, une des premières ONG indiennes à s’être penchée sur les soins pour les personnes séropositives, ainsi que SIAAP, qui impulsa en pionnier les techniques de conseils au dépistage modulables en fonction des contextes locaux, témoignent de la pugnacité de certaines initiatives ayant émergé en dehors de toute formulation gouvernementale, allant parfois à l’encontre de ce que l’État considérait comme primordial dans les années 1990.

4Au-delà de la description des actions intentées, certains auteurs font preuve de discernement et montrent à quel point les orientations en matière de santé publique, notamment celles qui touchent à la prévention de la transmission mère/enfant, sont alimentées pas des choix et restent des constructions sociales. Un système de santé est un système politique, et la gestion de l’épidémie à VIH témoigne de ce jeu complexe d’interactions au sein duquel la question médicale stricto sensu doit composer avec des forces sociales qui la dépassent et l’enserrent.

5Si des analyses de cet ouvrage collectif, issu d’un séminaire organisé en 2002 à Pondichéry, méritent d’être approfondies, il convient de rappeler que les propos échangés lors de la rencontre relèvent de débats qui partaient de faits encore peu discutés. Le présent livre a donc le mérite de lancer des perspectives de recherche innovantes dont les décideurs et les développeurs continuent à sous-estimer la pertinence. Autant de considérations qu’il serait judicieux de prendre en compte dans les politiques à venir.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Frédéric Bourdier, « SIDAet maternité », Transcontinentales [En ligne], 2 | 2006, document 17, mis en ligne le 15 décembre 2012, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/transcontinentales/1474

Haut de page

Auteur

Frédéric Bourdier

Institut de recherche pour le développement (IRD)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page