Navigation – Plan du site
Telling the Transcultural

China in French Tourist Industry Discourse: From Orientalist Imaginary to Chinese Postmodernity

Florent VILLARD
p. 138-153

Résumés

Cette étude discute des représentations contradictoires de la Chine imaginaire telle qu’elle est inventée par le discours touristique français : la représentation orientaliste traditionnelle d’une Chine mythique réifiée et intemporelle d’un côté, et la prise en compte, de plus en plus flagrante, non seulement d’une Chine moderne mais aussi contemporaine de l’autre. L’évocation récurrente par le discours touristique d’une Chine au présent, ambitieuse et agissante, n’est-elle cependant pas susceptible de déconstruire l’imaginaire orientaliste d’une Chine a-historique telle que la présentent les voyagistes ? Nous postulons que le discours touristique négocie cette contradiction par l’insistance qu’il met à donner une dimension postmoderne à la Chine. Adaptant leurs produits aux nouvelles réalités chinoises, les voyagistes substituent un “Orient postmoderne” à l’ancienne représentation d’un “Orient passé” : la condition chinoise serait celle d’une “postmodernité orientale”, un monde de l’éternel présent, sans histoire mais contemporain. Ils vendent à leurs clients l’utopie d’un monde apaisé, une modernité sans rupture qui n’aurait pas bouleversé les pratiques et cultures locales traditionnelles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florent VILLARD, « China in French Tourist Industry Discourse: From Orientalist Imaginary to Chinese Postmodernity », Transtext(e)s Transcultures 跨文本跨文化, 1 | 2006, 138-153.

Référence électronique

Florent VILLARD, « China in French Tourist Industry Discourse: From Orientalist Imaginary to Chinese Postmodernity », Transtext(e)s Transcultures 跨文本跨文化 [En ligne], 1 | 2006, mis en ligne le 13 septembre 2009, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/transtexts/193 ; DOI : 10.4000/transtexts.193

Haut de page

Auteur

Florent VILLARD

Florent Villard is Maître de conférences at the University of Lyon 3. His doctorate on the Chinese theoretician Qu Qiubai (1899-1935) was completed in 2004. His current research focuses on language and nationalism, and cultural history.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals