Navigation – Plan du site

Three Major Issues Concerning Randomised Social Experimentation in France

L’expérimentation sociale aléatoire en France en trois questions
Bernard Gomel et Évelyne Serverin
Traduction de Nicholas Sowels
p. 85-108

Résumés

Dès les années soixante, des outils ont été mis en place en France pour expérimenter les normes avant leur adoption. Cette forme d’évaluation a trouvé un fondement constitutionnel avec la loi du 28 mars 2003 qui autorise l’expérimentation normative, à la fois sur le plan national et sur le plan local. Une telle innovation a été la porte d’entrée d’une forme spécifique d’expérimentation, par assignation aléatoire, qui emprunte ses méthodes aux sciences sociales, et ses terrains aux politiques internationales en matière de pauvreté. Cette forme d’expérimentation soulève trois questions, traitées dans trois parties successives. La première partie relève de la science juridique : cette forme d’expérimentation occupe une place limitée dans l’ensemble des expérimentations normatives. La deuxième est d’ordre scientifique : l’expérimentation sociale n’apporte que peu d’enseignements à la science expérimentale appliquée aux comportements humains. La troisième partie est d’ordre sociopolitique : l’apport de l’expérimentation sociale à l’évaluation des politiques publiques reste à mesurer. La conclusion rappelle les exigences éthiques et scientifiques qui sont posées dans la conduite et l’évaluation des expérimentations portant sur les comportements humains.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

The Place of Random Experimentation in Normative Experimentation
Experimentation As a Way of Anticipating the Effects of Norms and Standards
The Constitutional Acceptance of Normative Experimentation
The Uses of Constitutional Authorisation
The Lessons for Experimental Social Sciences
The Difficulties of Carrying Out Experiments
The Difficulties of Controlling Objectives Through Random Assignment
Isolating the Specific Effect of the Variable Being Studied
The Contributions to Reform
Random Experiments in Support of Decision-Making
Experiments in Support of Analysis
Finding a Place for Random Social Experimentation
The Necessary Consideration of Ethics
The Requirement for Monitoring Results by Peers

Aperçu du texte

In a democratic system citizens may demand accountability for the use of public finances via their representatives. This process involves enacting rules, evaluating their scope, and resorting to an argumentative apparatus in which statistical data occupy a central place. Figures are used ex ante to provide reasons to legislate, by identifying situations whose evolution calls for changes to applicable rules. Figures are also used as the basis of predictions about the effects of new rules on a particular situation. Ex post, statistical evaluations aim to measure the impact of rules, defined according to their use, and to assess their effectiveness, which is judged in terms of the ability of a rule to meet stated objectives. Ex ante assessments involve prior studies. These may concern the rationalisation of budget choices (Lévy-Lambert, Guillaume, 1971), and impact studies which have been made mandatory under the French Constitution since 2009, in the passing of parliamentary Bills. Ex...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Gomel et Évelyne Serverin, « Three Major Issues Concerning Randomised Social Experimentation in France », Travail et Emploi, Hors-série | 2015, 85-108.

Référence électronique

Bernard Gomel et Évelyne Serverin, « Three Major Issues Concerning Randomised Social Experimentation in France », Travail et Emploi [En ligne], Hors-série | 2015, mis en ligne le 30 décembre 2015, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/travailemploi/6844 ; DOI : 10.4000/travailemploi.6844

Haut de page

Auteurs

Bernard Gomel

Centre d’études de l’emploi (Centre for Employment Studies – CEE); bernard.gomel@cee-recherche.fr

Articles du même auteur

Évelyne Serverin

Centre de théorie et analyses du droit (CTAD); eserveri@u-paris10.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© La documentation française

Haut de page
  • OpenEdition Journals