Navigation – Plan du site

L’emploi et la protection sociale dans l’agriculture au filtre des rapports de genre

Les salariées agricoles aux xixe et xxe siècles
Employment and Social Protection in Agriculture Through the Lens of Gender Relations. Agricultural Female Workers in the 19th and 20th Centuries
Jean-Louis Escudier
p. 73-97

Résumés

Cet article examine les rapports entre les conditions d’emploi et de rémunération des salariées agricoles et les modalités de leur accès à la protection sociale en s’appuyant sur l’exploitation de sources administratives (enquêtes agricoles, rapports sur les opérations des sociétés de secours mutuels, statistique annuelle des institutions d’assistance, enquêtes de l’Institut national de la statistique et des études économiques [Insee]) et le dépouillement de livres de comptes d’exploitations agricoles. Des années 1850 à 1918, la protection sociale des femmes salariées agricoles se résume à de rares dispositifs d’assistance car les structures mutualistes renâclent à les intégrer. À partir des années 1930, les salariées agricoles sont affiliées aux assurances sociales mais les taux de cotisation les pénalisent. La mise en place des allocations familiales agricoles institue alors un sursalaire dont le montant n’est pas encore de nature à les exclure du système productif. Après la Libération, le salaire des ouvrières agricoles est revalorisé mais leur emploi devient de plus en plus occasionnel en raison de la mécanisation des principaux travaux. La revalorisation des allocations familiales et l’attribution de l’allocation de salaire unique (complément de prestations familiales alloué aux ménages percevant un seul salaire) encouragent le retrait quasi total des femmes du salariat agricole permanent.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1850-1918 : des salariées assignées à l’assistance sociale
La salariée agricole, parent pauvre de la Statistique
La Mutualité, une protection sociale masculine et urbaine
Aux femmes, l’assistance, aux hommes, les prémices de la protection sociale assise sur le salaire
1918-1945 : de l’assistance au sursalaire familial
Une rémunération toujours faible des journalières et servantes de ferme
L’affiliation des salariées agricoles aux assurances sociales
Les allocations familiales agricoles comme sursalaire familial
1945-1980 : la salariée agricole éclipsée par l’homme gagne-pain
Un revenu salarial annuel toujours réduit
L’allocation de salaire unique, une incitation au retrait du marché du travail
Une absence totale de reconnaissance de qualification
Le revenu professionnel modique des salariées agricoles intermittentes

Aperçu du texte

Le salariat féminin a donné lieu à nombre de recherches centrées sur l’emploi (Omnès, 1997 ; Letablier, Nicole-Drancourt, 2007 ; Maruani, Meron, 2012) ou sur les écarts de rémunération entre hommes et femmes (Lemière, 2006 ; Meurs, Ponthieux, 2000 ; Muller, 2012 ; Silvera, 2014). Toutefois, les approches historiques se sont jusqu’à présent principalement focalisées sur des professions spécifiques telles que les salariées de l’industrie (Guilbert, 1966 ; Downs, 2001 ; Escudier, 2015) ou les domestiques (Martin-Fugier, 2004). Parallèlement, la question de la protection sociale différenciée selon le genre a fait l’objet d’investigations de la part d’historien.ne.s et de sociologues (Battagliola, 1999, 2000 ; Cova, 1997 ; Thébaud, 1986 ; Chaineaud, 2012), qui privilégient l’approche par les risques sociaux (maternité, maladie, vieillesse). En revanche, l’examen croisé, sur le long terme, de la rémunération des femmes et de leur accès à la protection sociale reste un espace à explorer. D...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Louis Escudier, « L’emploi et la protection sociale dans l’agriculture au filtre des rapports de genre », Travail et Emploi, 149 | 2017, 73-97.

Référence électronique

Jean-Louis Escudier, « L’emploi et la protection sociale dans l’agriculture au filtre des rapports de genre », Travail et Emploi [En ligne], 149 | janvier-mars 2017, mis en ligne le 01 janvier 2019, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/travailemploi/7392

Haut de page

Auteur

Jean-Louis Escudier

Laboratoire montpelliérain d’économie théorique et appliquée (Lameta), université de Montpellier ; escudier@lameta.univ-montp1.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© La documentation française

Haut de page
  • OpenEdition Journals