Navigation – Plan du site

Vibrations. Musiques, médias, société

Numérisation et mise en ligne intégrale et gratuite sur Persée
Vibrations. Musiques, médias, société : digitization on Persée
Mélanie Seteun

Texte intégral

1Les Éditions Mélanie Seteun se sont lancées dans le projet de numérisation de la première revue scientifique française d’étude des musiques populaires, Vibrations. Musiques, médias, société. La réédition numérique se fait sous la houlette d’Antoine Hennion et Jedediah Sklower et est hébergée ur le portail Persée.

La revue

2D’abord sous-titrée Revue d’étude des musiques populaires, elle fut lancée par Antoine Hennion, Jean-Rémy Julien et Jean-Claude Klein en 1985 aux Éditions Privat. Créée dans le fil de la revue Popular Music et de l’IASPM en 1981, la revue publia entre 1985 et 1988 les premières recherches faites en France sur cet objet, dans six numéros :

3Collection complétée par deux ouvrages explicitement associés au projet, publiés chez d’autres éditeurs (il devait s’agir d’un hors-série « Musique et Révolution française » et d’un no 7 « Le rock » de Vibrations, prévus pour 1989) :

  • Orphée phrygien. Les musiques de la Révolution (dir. Jean-Claude Klein & Jean-Rémy Julien, Paris, Du May, 1989) et

  • Rock, de l’histoire au mythe (dir. Patrick Mignon & Antoine Hennion, Paris, Anthropos/Economica, 1991), mis en ligne lui aussi avec la revue.

4Si l’exemple venait d’Angleterre, Vibrations a fait des choix propres, qui ont marqué sa vie courte mais intense. Une définition très large de son objet : chanson, tango, "musiques trad", rock, mais aussi variétés, musiques de film, de publicité, pop, etc. Une grande ouverture des modes d’analyse (sociologie, histoire, musicologie, ethnologie, etc.) : l’interdisciplinarité n’y était pas une fusion disciplinaire autour d’un objet privilégié (c’est ainsi que les rock studies ont pour leur part pu saisir ses aspects technologique et culturel), mais un désir de transformer les unes par les autres les musiques populaires et les disciplines, et en définitive de pouvoir ainsi parler autrement de toutes les musiques. Enfin, Vibrations a été un vrai collectif, divers, vivant. D’où une grande variété de styles, allant de l’article scientifique aux interviews ou aux critiques, et surtout la vigueur d’un engagement qui fait encore son intérêt aujourd’hui.

Patrick Mignon & Antoine Hennion (dir.), Rock, de l’histoire au mythe

Patrick Mignon & Antoine Hennion (dir.), Rock, de l’histoire au mythe

Anthropos / Economica, 1991

La numérisation

5La première phase de mise en ligne (6 numéros + RHM) a commencé en avril 2016, et fut complétée en septembre 2017. Aucune modification n’est apportée au contenu de la revue – seules quelques métadonnées sont rajoutées (lorsqu’il manque un titre à un diagramme, par exemple), qui n’altèrent en rien les pdf visibles en ligne. Ces métadonnées rendent la navigation sur Persée plus simple (table des matières, liste des illustrations, navigation entre les différentes revues…). La plateforme a pour ambition de devenir un espace destiné à accueillir d’autres projets de numérisation d’ouvrages, et de revues dédiés aux musiques populaires.

Vibrations, no 4 : « Les musiques de films »

Vibrations, no 4 : « Les musiques de films »

Privat, 1987

6Nous avons réussi à trouver les coordonnées de plus de la moitié des auteurs. Un tiers d’entre eux (115) nous ont répondu, et tous soutiennent le projet, ce qui porte les droits cédés à plus près de 60 % de l’ensemble des textes de la collection. Pour les auteurs ou ayants droit n’ayant pas encore été contactés (faute d’informations), la procédure adoptée par Persée sera celle de l’opt-out : toute personne voulant faire retirer les textes du portail pourra l’exiger, sur simple demande. C’était l’unique façon de faire avancer le projet, avant d’avoir l’accord de l’ensemble contributeurs et de leurs proches. De fait, le soutien sans faille que les premiers auteurs (tous textes confondus : articles, notes de recherches, recensions…) contactés ont démontré nous invite à procéder ainsi. Nous demandons donc à tous les auteurs ou ayants droit que nous n’avons pas pu contacter à se mettre en relation avec Jedediah Sklower pour discuter du projet, de ses modalités et d’éventuelles réticences.

7La liste des auteurs ayant donné leur accord :

Gérard Authelain

Jean-Louis Harter

Erik Neveu

Jean-Michel Beaudet

Antoine Hennion

Pascal Ory

Marie-Christine Bonzom

David Jisse

Marc Perrone

Chantal Brunschwig

François Jost

Colette Pétonnet

Anne Bustarret

Chérif Khaznadar

Monique Régnard

Marie-France Calas

Jean-Claude Klein

Isabelle Risbourg

Louis-Jean Calvet

Michel de Lannoy

Robert Saucier

Eliane Daphy

Philippe Lescat

Eddy Schepens

Michel Fano

Eugène Lledo

Marie-Berthe Servier

Patrick Farbiaz

Vincent Lochmann

Luc Souvet

Henry Fourès

Jean-Michel Lucas

Blandine Stintzy

Simon Frith

Béatrice Madiot

Philippe Teillet

Marie Véronique Gauthier

Laurent Marty

Jean-François Vrod

Robert Giroux

Cécile Méadel

Elizabeth Giuliani

Jean-Pierre Mialaret

Yvon Guilcher

Patrick Mignon

Philippe Gumplowicz

8Les Éditions Mélanie Seteun sont une maison d’édition associative, constituée d’une équipe de bénévoles, avec des ressources limitées. Les recettes des ventes (papier et en ligne) sont intégralement destinées aux publications et à leur promotion. Et comme nous effectuons ce travail dans un souci patrimonial et de diffusion du savoir, sans récompense matérielle, nous ne pourrons nous permettre de verser de droits d’auteur en échange de leur cession. Les réponses favorables de l’ensemble des auteurs nous confortent dans l’idée que ce projet est dans l’intérêt de tous – lecteurs comme auteurs. Les Éditions Privat nous ont formellement autorisés à procéder à la numérisation de la revue, les éditions Anthropos, à celle de Rock, de l’histoire au mythe, sans contrepartie.

Nous vous remercions pour votre intérêt et votre soutien,

Les Éditions Mélanie Seteun

Haut de page

Table des illustrations

Titre Patrick Mignon & Antoine Hennion (dir.), Rock, de l’histoire au mythe
Légende Anthropos / Economica, 1991
URL http://journals.openedition.org/volume/docannexe/image/4193/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 32k
Titre Vibrations, no 4 : « Les musiques de films »
Légende Privat, 1987
URL http://journals.openedition.org/volume/docannexe/image/4193/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 492k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mélanie Seteun, « Vibrations. Musiques, médias, société », Volume ! [En ligne], mis en ligne le 08 septembre 2017, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/volume/4193

Haut de page

Auteur

Mélanie Seteun

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page