Navigation – Plan du site
Articles

Rap Studies in Africa. Revue analytique de la littérature sur le rap en Afrique depuis les années 2000

Rap Studies in Africa. Analytical review of scientific literature on African rap since the years 2000
Alice Aterianus-Owanga
p. 7-22

Résumés

Cet article apporte une revue analytique et critique de la littérature développée sur le rap en Afrique depuis le début des années 2000. Il examine les perspectives méthodologiques et disciplinaires qui ont été privilégiées par ces recherches, ainsi que les approches développées sur les questions de mondialisation et sur les dimensions politiques du rap, deux thématiques qui ont particulièrement occupé l’attention des chercheurs sur le rap africain. Il décrit comment certaines études ont tâché de dépasser la vision stéréotypée du rap comme seul outil de contestation, pour révéler les formes plus complexes d'allégeance, de stratégies et de relations ambiguës avec le politique qui s’observent dans les mondes du rap en Afrique. Il souligne finalement certains chantiers qui restent à explorer pour enrichir ce champ de recherche foisonnant.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction : du rap en Afrique comme objet d’étude
Identités et mondialisation
Mobilisations sociales et implications politiques
Regards fantasmés : contre l’idée d’une essence contestataire du rap
Entre l’Afrique et la diaspora : les terrains multisitués du rap africain
Conclusion : pour des rap studies réflexives

Aperçu du début du texte

Introduction : du rap en Afrique comme objet d’étude

Le continent africain accueille depuis les décennies 1980 et 1990 l’expansion remarquable de la culture hip-hop et de sa discipline orale, le rap. Survenant durant la période charnière des transitions démocratiques des années 1990 et l’entrée de nombreux États dans une économie néo-libérale, l’adoption des sonorités hip-hop a donné lieu dans différentes zones du continent à la création et l’appropriation de genres musicaux pluriels, résonnant avec les singularités culturelles et sociopolitiques de chacun des États. Elle a aussi accompagné l’invention de nouveaux rapports au corps, aux esthétiques et aux représentations de la réussite sociale chez les jeunes. Au Ghana, le hiplife est par exemple né du croisement des beats et esthétiques hip-hop, avec les musicalités highlife (Collins, 1996) et les formes proverbiales ou orales traditionnelles, abritant la formation d’un éthos entrepreneurial et de stratégies de production de la célé...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alice Aterianus-Owanga, « Rap Studies in Africa. Revue analytique de la littérature sur le rap en Afrique depuis les années 2000 », Volume !, 14 : 1 | 2017, 7-22.

Référence électronique

Alice Aterianus-Owanga, « Rap Studies in Africa. Revue analytique de la littérature sur le rap en Afrique depuis les années 2000 », Volume ! [En ligne], 14 : 1 | 2017, mis en ligne le 13 décembre 2020, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/volume/5337 ; DOI : 10.4000/volume.5337

Haut de page

Auteur

Alice Aterianus-Owanga

Alice Aterianus-Owanga est anthropologue, chercheure postdoctorante de l'IFAS et de la FMSH à Johannesburg. Son ethnographie de plusieurs années au sein du mouvement hip-hop du Gabon a donné lieu à de nombreux articles et à des films documentaires. Elle a aussi co-édité un numéro de la revue Cahiers d'études africaines sur les « Musiques de l'Atlantique noir », et un dossier de Politique africaine sur les aspects politiques du rap en Afrique. Elle travaille actuellement sur les formes contemporaines de panafricanisme qui se développent via les pratiques culturelles à Cape Town.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page