Navigation – Plan du site
Articles

« Composer avec » : Sampling et références sonores dans le travail d’un artiste palestinien au Liban

“Composing with”: Sampling and Sound References in the Work of a Palestinian Artist in Lebanon
Nicolas Puig
p. 37-49

Résumés

« Composer avec », l’expression est polysémique, nous la suivons ici dans le sens littéral : quel est le support de l’écriture musicale ? Osloob « style » est un compositeur palestinien d’électro-rap résidant au Liban qui travaille à partir d’un petit studio auto équipé situé dans le quartier de Haret Hreik, en bordure du camp de réfugiés palestiniens de Burj al-Barajné à Beyrouth. Ce texte analyse la façon dont Osloob élabore un monde artistique en combinant différentes références esthétiques, politiques et culturelles à partir d’une description des échantillons sonores, entendus comme des fragments signifiants encore reliés à leur contexte original. Son travail amorce un passage de l’art politisé en vigueur dans les camps de réfugiés à un art critique qui redéfinit les rapports entre esthétique et politique.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Le sample, une forme esthétique et symbolique
Autonomie du son
Incises musicales dans le monde arabe
Sampler le monde pour construire son discours artistique
Traditions arabes et palestiniennes
Allégeances politiques
Références historiques
Sons d’ailleurs
Projets
Conclusion : un art critique

Aperçu du début du texte

La voix inspirée d’Osloob, « style », émerge d’un petit studio auto équipé situé dans le quartier de Haret Hreik, en bordure du camp de réfugiés palestiniens de Burj al-Barajné à Beyrouth. Il règne dans ce lieu où il compose de nombreuses pistes musicales (appelées en arabe, track, d’après l’anglais, pl. trackât) pour lui-même, son groupe de rap palestinien, Katibé Khamsé, « bataillon cinq », et dans le cadre de différentes collaborations et projets collectifs avec des rappeurs du Liban et de la région. Les rappeurs et les instrumentistes enregistrent directement dans le studio quand cela est possible. Dans le cas contraire, le plus fréquent, voix et sons s’échangent sur internet jusqu’à l’assemblage final réalisé par Osloob derrière ses manettes, dans la « cuisine » comme il surnomme parfois le studio dans ses statuts Facebook par lesquels il tient informé de ses travaux.

Osloob s’est engagé dans le rap au début des années deux mille. Il avait alors pour nom d’artiste C-4, [d’après ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicolas Puig, « « Composer avec » : Sampling et références sonores dans le travail d’un artiste palestinien au Liban », Volume !, 14 : 1 | 2017, 37-49.

Référence électronique

Nicolas Puig, « « Composer avec » : Sampling et références sonores dans le travail d’un artiste palestinien au Liban », Volume ! [En ligne], 14 : 1 | 2017, mis en ligne le 13 décembre 2020, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/volume/5343 ; DOI : 10.4000/volume.5343

Haut de page

Auteur

Nicolas Puig

Nicolas Puig est anthropologue à l’IRD (URMIS). Son travail interroge les frontières sociales et sensibles dans les villes arabes par le prisme d’objets de recherche variés : pratiques de l’espace et interactions, transformations corporelles, perceptions sonores, créations et performances musicales. Au Liban, il s’intéresse aux dimensions politiques, sociales et existentielles des pratiques musicales dans les camps de réfugiés palestiniens.

Haut de page

Droits d'auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page