Navigation – Plan du site

Disparition de Jean-Pierre Jeancolas (1937-2017)

Ancien président de l’AFRHC
Jean A. Gili
p. 262-264

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

J’ai connu Jean-Pierre Jeancolas en 1973 ou 1974 – je ne me souviens plus très bien de la date exacte – à Créteil. Il y travaillait avec Olivier Barrot à la préfiguration de la Maison de la Culture où, plus tard, il anima les Cinécures. Dans ces années, d’autres occasions de rencontres furent offertes par les CICI imaginés par Bernard Chardère : à Goutelas-en-Forez, à Lyon, à Toulouse, à Bruxelles, à La Chaux-de-Fond, à Lausanne... Sa passion la plus vivace le porta vers l’histoire du cinéma français sur lequel il écrivit d’innombrables articles et quelques ouvrages fondamentaux. Parmi les premiers, je retiendrai une étude parue en 1992 dans 1895, « Blum-Byrnes, l’arrangement 1945-1948 » où, à rebrousse-poil d’une pensée dominante qui voyait dans les accords les fossoyeurs du cinéma français, il montrait qu’ils avaient été un rempart qui permit à ce cinéma de survivre ; un autre article sur « Parti communiste français et cinéma 1944-1953 » (il m’en avait donné une copie mais dont je...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean A. Gili, « Disparition de Jean-Pierre Jeancolas (1937-2017) », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 83 | 2017, mis en ligne le 25 juin 2018, consulté le 03 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/1895/5939

Haut de page

Auteur

Jean A. Gili

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page