Navigation – Plan du site
Archives

La relecture de l’Arrangement Blum-Byrnes par Jean-Pierre Jeancolas

Laurent Le Forestier
p. 142-153

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Sur le plan de la connaissance et de la compréhension des effets de l’Arrangement Blum-Byrnes sur le cinéma français, il existe indéniablement un avant et un après Jeancolas. En effet, avant le long article publié dans notre no 13 (« L’arrangement. Blum-Byrnes à l’épreuve des faits. Les relations (cinématographiques) franco-américaines de 1944 à 1948 »), cet arrangement avait suscité des commentaires fortement contrastés, émanant de personnes qui furent, d’une manière ou d’une autre, parties prenantes de la polémique que déclencha la signature de ce texte entre 1946 et 1948 : ainsi, par exemple, l’Arrangement aurait été globalement sans effet réel sur le cinéma français selon Charles Ford, en 1977 (« leur nocivité est une légende tenace et mensongère », qui s’expliquerait principalement par la « mauvaise foi évidente » des communistes), tandis que pour Louis Daquin, en 1960, « la signature, en 1946, des accords Blum-Byrnes, c’est l’arrêt de mort du cinéma français », dans une formul...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Laurent Le Forestier, « La relecture de l’Arrangement Blum-Byrnes par Jean-Pierre Jeancolas », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 84 | 2018, mis en ligne le 01 avril 2021, consulté le 20 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/1895/6094 ; DOI : 10.4000/1895.6094

Haut de page

Auteur

Laurent Le Forestier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page