Navigation – Plan du site
Archives

Roman Cieslewicz s’affiche au cinéma

Marco Epstein
p. 113-141

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Après avoir créé en Pologne plus de 70 affiches de films hors des contingences de rentabilité et dans la plus totale liberté alors que la parole ne l’était pas, Cieslewicz s’installe en France en 1963 pour « confronter ses affiches aux néons de l’Occident ».

Le magazine Elle l’engage à son arrivée. En 1967, il signe les couvertures de la revue d’art Opus International et devient un graphiste en vue.

Impressionné par la multitude d’images en Occident, il simplifie très vite son expression qui devient plus directe. En marge de son parcours professionnel, il réalise au sein de son atelier de Malakoff des collages réalisés au trait à partir de photographies. Elles lui permettent de transformer l’image préliminaire en celle qu’il désire créer. Roman Cieslewicz travaille les effets de démultiplications et de reflets des images. Graphiste, artiste, ses travaux de commande et personnels résonnent les uns par rapport aux autres.

Les relations avec la Pologne continuent. Il composera uniquement ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marco Epstein, « Roman Cieslewicz s’affiche au cinéma », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 85 | 2018, mis en ligne le 30 septembre 2021, consulté le 19 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/1895/6510 ; DOI : 10.4000/1895.6510

Haut de page

Auteur

Marco Epstein

Marco Epstein, après des études d’histoire de l’art à l’École du Louvre et Paris 1, a collaboré à l’Espace Accattone à Paris (cinéma, librairie, galerie), pour les expositions et la distribution de films (1997-2012) avec Jeck Film (distribution et production) et, depuis 2006, aux Archives Cieślewicz. Publications dans Serge Kantorowicz, Regards sur Balzac (1999), Martine Voyeux. Catalogue (2014).

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page