Navigation – Plan du site
Chroniques
Exposition

Helmar Lerski, photographe, opérateur et cinéaste, Sander père et fils

François Albera
p. 159-163

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

La coupe transversale des Sander
Lerski de la photographie au cinéma

Aperçu du début du texte

Deux expositions, respectivement au Musée d’art et d’histoire du judaïsme et au Mémorial de la Shoah, consacrées l’une à Helmar Lerski et l’autre à August et Erich Sander, permettent de confronter des partis pris photographiques et des usages de la photographie contemporains (les années 1920-1940) et pourtant presque antithétiques, ainsi que la postérité qu’on leur reconnaît dans l’histoire de ce medium. On devrait ajouter à ces deux expositions remarquables celle qui se tint quelques mois plus tôt au Jeu de Paume, et qui était au contraire des plus ambiguës, consacrée à Albert Renger-Patzsch, autre contemporain. Le contraste entre les démarches « curatoriales » des deux premières expositions et de la troisième est en effet éclatant : la célébration de l’objet, son esthétisation via la précision photographique et la sérialisation que pratiquait Renger-Patzsch étaient reconduites telles quelles sur les murs du métro (alignement de petits couteaux étincelants) comme sur les cimaises d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Albera, « Helmar Lerski, photographe, opérateur et cinéaste, Sander père et fils », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 85 | 2018, mis en ligne le 30 septembre 2021, consulté le 19 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/1895/6541 ; DOI : 10.4000/1895.6541

Haut de page

Auteur

François Albera

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page