Navigation – Plan du site
Études

L’accéléré dans la théorie des années 1920 : « Germination du blé... Cristallisation... Films documentaires et, surtout, films d’avant-garde »

Time-lapse in 1920s film theory : « Germination of wheat.... Crystallisation... Documentary films and, above all, films of the avant-garde »
L’accéléré nella teoria degli anni Venti : « Germogliazione del grano... Cristallizzazione... Film documentari e, soprattutto, film d’avanguardia »
Maria Ida Bernabei
p. 90-111

Résumés

Le titre de cet article – un aphorisme de Germaine Dulac de 1925 – vise à montrer que les personnalités telles que Jean Painlevé ou Jan Cornelis Mol ne sont que l’aboutissement d’un lien intime, et bien plus ancien, entre la cinématographie scientifique et l’avant-garde. Le film scientifique a en fait contribué à construire, de manière effective, la théorie du cinéma dans les années 1920, à la fois dans la pratique – par sa systématique inclusion au sein de la programmation de salles spécialisées et ciné-clubs – et dans la théorie, en catalysant la réflexion sur la spécificité du medium, en raison des techniques spécifiques qu’il a développées, notamment ralenti, accéléré, microcinématographie et radiocinématographie. Tout au long de ces pages nous approfondissons le concours des prises de vues en accéléré à la théorie du cinéma de cette époque.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

La cadence
Le fil d’Ariane
Das Blumenwunder
The Germ of Mind in Plants
L’échelle des règnes se trouve déplacée
Un grain de blé

Aperçu du début du texte

Ralenti et accéléré sont comme les deux faces de Janus, basés sur le même principe de décomposition et recomposition variable du mouvement. Indéfectiblement liés, ils inondent la réflexion sur la spécificité du cinéma dans les années 1920, en foudroyant les avant-gardes par la possibilité de reconfigurer le réel en travaillant d’abord sur le temps. Classiques dans leur complémentarité, on les retrouve déjà dans le poème de Blaise Cendrars illustré par Fernand Léger la Fin du Monde filmée par lange Notre-Dame, et on les retrouve aussi ailleurs : « Zeitlupe und Zeitraffer », Ralenti et accéléré. Ces « deux antennes du cinéma » sont souvent décrites ensemble, sous la plume de Hans Richter par exemple. Pour lui, la question de la décomposition et la recomposition du mouvement est tellement constitutive du cinéma qu’il en parle dès l’incipit de son ouvrage Filmgegner von heute. Filmfreunde von morgen. Dans ce texte, justement, Richter « commence par le début », en se consacrant à l’esse...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Maria Ida Bernabei, « L’accéléré dans la théorie des années 1920 : « Germination du blé... Cristallisation... Films documentaires et, surtout, films d’avant-garde » », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 87 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 19 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/1895/6769 ; DOI : 10.4000/1895.6769

Haut de page

Auteur

Maria Ida Bernabei

Maria Ida Bernabei a soutenu une thèse en Culture visuelle et études cinématographiques (Università Iuav di Venezia et Université Paris 8) portant sur la réception avant-gardiste du cinéma scientifique dans les années 1920. Elle a publié La linea sperimentale. Un percorso di ricerca attraverso quarantanni di cinema documentario italiano (2013) et de nombreux articles dans des revues (1895 revue dhistoire du cinéma, Cinéma & Cie, Fata Morgana et Immagine. Note di Storia del Cinema). Elle travaille actuellement à l’édition italienne de Amour, Érotisme et Cinéma d’Ado Kyrou (1957).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page