Navigation – Plan du site
Archives

Film parlant

André Cayatte
p. 169-170

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Chaque époque a l’art qu’elle mérite, art qui, sans restriction, sur tous les autres doit prévaloir et cueillir souverainement les fleurs les plus belles de l’inspiration.

C’est dans le champ clos de cet art que deux générations s’affrontent et sur le dos du Présent opposent au Passé : l’Avenir.

Cet art : le Cinéma.

Je le dis, je le proclame : NÔTRE, à la façon d’un compagnon d’enfance d’un paysage familier.

Je le proclame, je le dis : Notre Climat. Et par la vertu de notre œil, des plans qui s’y meuvent, par la vertu de notre imagination en blanc et en noir, par notre poésie de la géométrie, nous seuls, les Jeunes, pouvons sauver notre frère le Cinéma.

Car il s’agit de le sauver.

Et c’est une question de sens, de sensibilité plus que de systèmes. Que changent les hommes et les mêmes causes auront d’autres effets. Une nouvelle ère commence. Hors de quoi le reste est jeu stérile de vieillards, tentative inutile de renouvellement.

Ainsi le film parlant.

Et d’abord, techniquement, le film parl...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

André Cayatte, « Film parlant », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 86 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 02 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/1895/7085 ; DOI : https://doi.org/10.4000/1895.7085

Haut de page

Auteur

André Cayatte

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page