Navigation – Plan du site

Accueil189588Point de vueOrganicité et imagicité

Point de vue

Organicité et imagicité

“Organicity and Imagicity” (1934)
« Organicità e immaginità » (1934)
Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein
Traduction de Marie Gueden et Macha Ovtchinnikova
p. 8-45

Résumés

L’intérêt d’Eisenstein pour William Hogarth (1697-1794), peintre, graveur, essayiste anglais, auteur de satires en image fustigeant les mœurs de la société britannique, ses « pièces morales », date de 1917 et ne se dément pas, évoluant de son œuvre artistique à sa théorie esthétique exprimée dans son livre lAnalyse de la beauté. Hogarth y affirme l’importance de la ligne ondulée ou serpentine, la « ligne de beauté ». Passionné par toutes les doctrines et les pratiques fondées sur le dynamisme, le mouvement, Eisenstein s’y réfère dès sa période théâtrale et de plus en plus dans son enseignement au VGIK comme en témoigne ce texte inédit en français de 1934 et il ne cessera de le faire jusque dans ses Notes pour Histoire générale du cinéma (1947). « Cette ligne doit devenir un élément du culte esthétique », écrit-il, maintenant que les religions sont repoussées par les arts, « les emblèmes symboliques et cultuels passent dans l’arsenal des principaux canons et moyens d’influence esthétiques ». Il en fait « la représentation graphique du caractère même de la dynamique de l’action » et « l’“image” graphique de l’un des processus essentiels du devenir et du mouvement de l’ordre naturel », du processus de croissance et du mouvement organique (il y a un continuum entre ligne serpentine, spirale logarithmique, Nautilus, phyllotaxie, Yin et Yang...), autant dire de la dialectique telle que formalisée par Friedrich Engels dans l’Anti-Dühring et qu’il explorera dans Méthode, son dernier grand essai inachevé.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Expliquer la spirale
La coquille et la spirale

Aperçu du début du texte

L’architecture est morte aujourd’hui, en ce siècle encore artiste pourtant, mais qui semble avoir perdu le don de faire de la beauté avec des pierres, le mystérieux secret de la séduction par les lignes, le sens de la grâce dans les monuments. Nous paraissons ne plus comprendre, ne plus savoir que la seule proportion d’un mur peut donner à l’esprit la même sensation de joie artistique, la même émotion secrète et profonde qu’un chef-d’œuvre de Rembrandt, de Vélasquez ou de Véronèse...#Guy de Maupassant, la Vie errante

Nous ne voulons pas être aussi catégoriques que cet épigraphe. Et, avec nos exigences réalistes, nous ne serions pas pleinement satisfaits par un jeu de lignes et de proportions. Il ne saurait remplacer Véronèse, Vélasquez et Rembrandt. Mais nous avons montré au début de ce cours que nous avons largement perdu le secret de l’envoûtement du spectateur par la ligne de la mise en scène. Avec nos moyens, nous nous sommes efforcés de tracer une voie vers sa renaissance.

Il res...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, « Organicité et imagicité »1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze, 88 | 2019, 8-45.

Référence électronique

Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, « Organicité et imagicité »1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 88 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 10 décembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/1895/7328 ; DOI : https://doi.org/10.4000/1895.7328

Haut de page

Auteur

Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein

Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein (1898-1948), était docteur en Science de l’art avec une thèse sur travaux soutenue en 1939, directeur du département Cinéma de l’Institut de recherche scientifique d’Histoire de l’art au sein de l’Académie des sciences de l’URSS (1947) après avoir été professeur au VGIK (1928-1948), décorateur, metteur en scène de théâtre et d’opéra, cinéaste, dessinateur et théoricien de l’art et du cinéma. Ses œuvres choisies comptant plusieurs milliers de pages sont en voie d’édition en russe, en italien, en anglais et en allemand.

Haut de page

Droits d'auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo AFRHC
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search