Navigation – Plan du site

Accueil189589ArchivesAimos, « funambule foudroyé »

Archives

Aimos, « funambule foudroyé »

Aimos, “thunderstruck tightrope artist”
Aimos, « funambolo fulminato »
François Albera et Claire Angelini
p. 118-131

Résumés

Acteur de music-hall et de Caf’con’ venu au cinéma à l’époque des séries comiques françaises, Aimos connaît paradoxalement ses heures de gloire durant le parlant où il incarne dans une centaine de films des personnages secondaires extravagants. Face à des vedettes comme Gabin, Vanel ou Fresnay, au jeu réservé, intériorisé, il combine avec sa gouaille la gesticulation et les mimiques du muet en une véritable chorégraphie, celle-là même qui intéressait les danseurs d’avant-garde comme Rolf de Maré ou Valeska Gert dans les années 1920.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Raymond Caudrilliers (1891-1944), natif de La Fère dans l’Aisne, est plus connu sous son nom de scène et d’écran, Aimos. Encore qu’on ne sache pas grand’chose non plus d’Aimos, second rôle voire figurant mais figure inoubliable de nombreux films des années 1930-1940, qu’on se borne à affubler, dans les quelques commentaires le concernant, de son épithète homérique de « titi parisien ». Une des rares sources permettant d’évoquer sa biographie est une notice parue dans Pour Vous en 1935 manifestement nourrie par l’intéressé de manière hyperbolique. Il est d’abord chanteur, à onze ans, au Concert du commerce, lancé par Francis Dufor « le gavroche parisien » des années 1890 (qui périt dans le naufrage du Général-Chanzy en 1910), il joue au théâtre, au music-hall, est comique au Casino de Lyon. Au cinéma, on dit qu’il a arrosé le jardinier pour Pathé, « tourné tous les Méliès » (!), passé cinq ans avec Jasset chez Eclair puis chez Gaumont où il aurait « tourné une série à lui, Calino (si...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Albera et Claire Angelini, « Aimos, « funambule foudroyé » », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 89 | 2019, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 28 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/1895/7583 ; DOI : https://doi.org/10.4000/1895.7583

Haut de page

Auteurs

François Albera

Articles du même auteur

Claire Angelini

Cinéaste, artiste plasticienne, diplômée de l’ENSBA. Films : la Guerre est proche (2011), Ce gigantesque retournement de la terre (2015), Avant-hier le futur (2017), Chroniques du Tiers-Exclu (2018) ; livres : Drancy la muette (2013), Paysage/Histoire (2919).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search