Navigation – Plan du site

Accueil189590Point de vueUn rythme irrésistible : attracti...

Point de vue

Un rythme irrésistible : attraction et mimétisme corporel aux sources du dispositif cinématographique

“An irresistible rhythm” : attraction and bodily mimetism at the source of the film experience
Un ritmo irresistibile : attrazione e mimetismo corporeo alle origini del dispositivo cinematografico
Laurent Guido
p. 10-39

Résumés

Cet essai revient sur un motif bien connu du premier cinéma comique, où un mouvement d’ordre « contagieux », associé à de nouvelles formes de danse, se transmet mimétiquement d’un personnage à un autre. Déjà envisagé sous l’angle des pathologies, ce phénomène d’« imitation inconsciente » renvoie aussi au dispositif spectaculaire lui-même, ainsi qu’à des mécanismes perceptifs propres à l’activité des spectateurs, ce que révèle la prise en compte des conceptions du rythme corporel autour de 1900. Cette approche met en avant des problématiques moins liées aux traumatismes qu’à des enjeux de pouvoir, contribuant de ce fait à une réflexion sur les usages historiques et les conceptions théoriques de l’attraction.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Vers un « entraînement » du regard : redéfinir l’attraction
Entre excitation et réaction : appréhender le geste spontané
Cohésion sociale, continuité formelle : fonctions du rythme collectif
Synchronismes visuels et auditifs
Techniques réflexives et cadences mécaniques
Les pulsations hybrides de la modernité

Aperçu du début du texte

Depuis quelques années, les questions liées au corps suscitent un intérêt marqué au sein des études sur les premiers temps du cinéma, plus particulièrement sous l’angle de la place importante qu’a pu y occuper l’art chorégraphique. Plusieurs de ces travaux récents ont signalé la récurrence, dans de nombreux films, d’un motif comique mettant en scène un mouvement d’ordre « contagieux ». Cette manifestation irrépressible est généralement associée à de nouvelles formes de danse, pour la plupart connotées comme exotiques et caractérisées par une excentricité, voire une sensualité exacerbée qui se transmettent implacablement d’un personnage à un autre. Confrontés à un corps dansant, les protagonistes de tels films reproduisent spontanément, sans pouvoir se contrôler, les gestes expressifs qu’ils observent, contaminant à leur tour d’autres individus qui se voient également entraînés par le même rythme viral. Assimilées dans l’espace médiatique de l’époque à des « folies », des « manies » ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Laurent Guido, « Un rythme irrésistible : attraction et mimétisme corporel aux sources du dispositif cinématographique », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 90 | 2020, mis en ligne le 03 janvier 2024, consulté le 26 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/1895/7696 ; DOI : https://doi.org/10.4000/1895.7696

Haut de page

Auteur

Laurent Guido

Laurent Guido est professeur au département Arts de l’Université de Lille. Il a enseigné à Lausanne, Montréal, Paris-Nanterre et Bruxelles. Associant l’esthétique à des questions culturelles, il travaille principalement sur les liens entre cinéma, corporéité et musique, ainsi que sur les théories du spectaculaire. Auteur de lÂge du rythme. Cinéma, musicalité et culture du corps dans les théories françaises des années 1910-1930 (2007, rééd. 2014), il compte parmi ses derniers ouvrages : Loin des yeux... le cinéma. Images médiatiques de la télécommunication et de la surveillance (co-dir. Alain Boillat, 2019), De Wagner au cinéma (2019) et Cinéma, mythe et idéologie (2020).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search