Navigation – Plan du site

Accueil189590ÉtudesDe la scène à l’écran, dans les p...

Études

De la scène à l’écran, dans les premières années du cinéma : le parcours musical et cinématographique d’un compositeur insolite, Michel-Maurice Lévy, dit Bétove (1883-1965)

From stage to screen in the early years of film : the unusual musical and cinematographic career of Michel-Maurice Lévy (alias “Bétove”) (1883-1965), composer and entertainer
Dalla scena allo schermo, nei primi anni del cinema : il percorso musicale e cinematografico di un compositore insolito, Michel-Maurice Lévy detto Bétove (1883-1965)
Michel Denis
p. 92-121

Résumés

Michel-Maurice Lévy (1883-1965) appartient à une génération de musiciens français dont la carrière a commencé au moment de la naissance du cinéma et qui ont été particulièrement attirés par cette nouvelle forme d’art. Retracer la carrière de compositeur de Lévy nous permet également d’explorer le contexte culturel dans lequel ces musiciens curieux et audacieux se sont mis à produire de la musique pour le grand écran. Michel-Maurice Lévy a poursuivi une carrière parallèle en tant que musicien de théâtre parisien et compositeur d’œuvres lyriques plus sérieuses, tout en composant des partitions originales pour d’éminents cinéastes des années 1920 et 1930, dont Abel Gance et Henri Diamant-Berger. Cependant, sa carrière de musicien a connu des hauts et des bas. Sans abandonner son activité de compositeur sérieux, il se forge une nouvelle carrière réussie dans le music-hall sous le nom de scène de « Bétove », spécialisée dans la comédie musicale et le pastiche. Dans les premières années du cinéma sonore, il travaille également avec le réalisateur d’avant-garde Eugène Deslaw, créant des bandes sonores pour des comédies cinématographiques à une bobine d’avant 1914.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Scènes et salons
Premières approches du cinématographe : les rencontres de la scène et de l’écran
Musique pour l’écran
Grandes productions
L’écran sonore

Aperçu du début du texte

Compositeur quelque peu oublié aujourd’hui, encore que son nom reste présent dans la plupart des répertoires consacrés à la musique de film, Michel-Maurice Lévy (MML) est l’auteur de partitions originales qui lui furent commandées par des cinéastes marquants des années 1920 et 1930, comme Abel Gance, Henri Diamant-Berger, ou encore Raymond Bernard. L’une des bonnes raisons de se pencher sur le cas de ce musicien est que, compositeur et interprète, il s’est trouvé lancé dans la carrière musicale dans les années mêmes où le cinéma commençait son existence. À cet égard, MML partage son histoire et son parcours avec quelques autres compositeurs, eux aussi fort actifs dans les années juste postérieures à la naissance du cinéma, et qui firent – non sans audace, en tout cas avec un sens certain de l’aventure – le pari d’œuvrer comme « musiciens de l’image ».

Aussi est-il justifié de retracer la manière dont ces compositeurs ont donné cette inflexion à leur carrière – un choix qui n’était pa...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michel Denis, « De la scène à l’écran, dans les premières années du cinéma : le parcours musical et cinématographique d’un compositeur insolite, Michel-Maurice Lévy, dit Bétove (1883-1965) », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 90 | 2020, mis en ligne le 03 janvier 2024, consulté le 26 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/1895/7732 ; DOI : https://doi.org/10.4000/1895.7732

Haut de page

Auteur

Michel Denis

Michel Denis est directeur de recherche honoraire au CNRS, membre du Laboratoire d’Informatique pour la Mécanique et les Sciences de l’Ingénieur. Parallèlement à ses travaux en sciences cognitives sur l’image mentale et la représentation de l’espace, il mène des recherches sur l’histoire du cinéma, notamment sur la musique de film à l’époque du cinéma muet. Il est l’auteur d’un Buster Keaton (1971) et de Image et Cognition (1989), a dirigé plusieurs ouvrages dont Langage et Cognition Spatiale (1997), Neuroimaging of Mental Imagery (2004), la Psychologie cognitive (2012) et contribué à Robert Francès (dir.), Psychologie de lart et de lesthétique (1979) avec le chapitre sur « L’image cinématographique ».

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search